1

Ma mini-minute caractérielle sur le pseudo-vaccin Covid

cerveau-QI.png

Notre gazette soulève un problème qui, dans notre région, est assez nouveau : la violence.

«Il problema non è solo tra i giovani, grossi disagi anche tra gli adulti» – Ticinonline (tio.ch)

« Le problème n’est pas seulement chez les jeunes, de grands inconvénients aussi chez les adultes »

En rue il suffit d’un regard…

Tensions à l’intérieur des murs domestiques.

Les jeunes dans l’espace public.

Alcools et drogue.

De plus en plus de personnes ont peur de sortir le soir.

Ajoutons les dépressions, même chez les enfants…

Etc.

Monsieur sécurité : « Le problème ne regarde pas seulement les jeunes. Malheureusement, ces derniers mois, nous devons intervenir aussi pour des litiges entre adultes.»

Les conditions covid ont mis les nerfs de tout le monde sous tension, mais j’avance cette hypothèse :

avec le vaccin covid, on injecte des substances qu’on ne connaît pas et dont on ne connaît pas l’action, ni les conséquences.

Nos spécialistes nous disent que la protéine spike est portée jusque dans les capillaires grâce au graphène et cause des thromboses.

Dans le cœur cela produit des myocardites, dans le cerveau des AVC, etc.

Dans les yeux, ils pourraient causer la cécité.

Oui mais, ces spikes peuvent-elles léser d’autres parties du cerveau ? Peuvent-ils changer le caractère des gens ? Peuvent-ils, justement, provoquer des violences ?

Il se pourrait bien que nous ne soyons pas au bout de nos surprises.

Anne Lauwaert