Ma petite minute neutralité de la Suisse

https://www.laregione.ch/svizzera/svizzera/1638994/federale-berset-am-consiglio-e-mail

On penserait que les Suisses sont gnangnan… que nenni !

Je ne vais pas vous énumérer les énergumènes depuis Guillaume et son fiston Walter, je ne vais en prendre que un de gauche et un de droite, quoi que… c’est p’têt ben deux de gôch…

Je commence par Ignazio Cassis, né en 1961, italien devenu suisse et ayant accédé aux honneurs suprêmes de président de la Confédération pour l’année 2022. Libéral-radical. Grand sourire moulé. Vous vous souvenez du petit diable éjecté par un ressort qui saute hors d’une boîte, en extase devant le monde merveilleux qu’il découvre… Ignazio, il sourit comme ça 24h/24.

Avez-vous remarqué qu’ils ont tous le même sourire idiot, préfabriqué, factice, moulé, comme entre autres, Simonetta Sommaruga ? Ils doivent avoir le même sourire-coach.

Les 4 et 5 juillet 2022, notre Ignazio organise une conférence à Lugano pour la reconstruction de l’Ukraine… soit 5 mois après le début de « l’opération » avant même que la « guerre » n’ait commencé… Ensuite, il est allé faire son mariole à l’ONU et Bruxelles et Davos et bien sûr à Kiev… en veux-tu en voilà… Ignazio, il est surtout super casuiste… Quand on lui demande: « Eh, mec, et la neutralité de la Suisse tu la mets où ? », il répond : « Oui mais non, la neutralité ça se discute, ça se décline… y a la neutralité relative, calibrée, à géométrie variable, selon la direction du vent et les tendances du mercure dans votre tube de Torricelli… »

Y a quand même quelques uns qui lui répondent, « Non, mec, la neutralité de la Suisse tu n’y touches pas » et ça pourrait se sentir au prochaines élections.

Dans le bon vieux temps quand il y avait des emmerdes en Belgique, la presse sortait des sanglots longs au sujet de la pauvre reine Fabiola qui ne savait pas avoir d’enfants… Y a aussi eu « les pauv’p’tits chinois qui ont faim »… Ben maintenant, c’est pareil, quand il y en a un qui est dans la merde, il sort « les pauvres petits enfants qui souffrent en Ukraine »… Même, dernièrement un appel de la énième ONG « en hiver il fait très froid, donnez du fric pour les pauv’ p’tits enfants ukrainiens qui ont froid… ». Basta le réchauffement climatique, maintenant c’est le refroidissement hivernal…

Mais qu’à tout cela ne tienne, rendez-vous de tout ce beau monde à Davos… jets privés, hélicos, « escort girls », tout le toutim… où y a d’la gêne y a pas d’plaisir… pourquoi s’en priver ? tant qu’ le contribuable contribue…

Mais je vous ai déjà raconté cela.

https://ripostelaique.com/ma-petite-minute-suisse-neutre.html?

L’autre zigoto, de gauche celui-là, c’est Alain Berset, né en 1972, socialo, président de la Confédération pour 2023… Grand, dandy, sourire moulé, costard cravate, (enchères : 4200 FS pour la cravate d’Alain Berset…) chauve portant galurin iconique… Bibi, en fait BeBo Berset-Borsalino dont un exemplaire est au Musée national de Zurich en compagnie de la cravate de Daniel Koch le Salomon suisse. Avec ce que le peuple doit casquer, quel foutage de gueule…

https://www.swissinfo.ch/fre/economie/covid-19–toujours-d-actualité-et-déjà-au-musée/45979968

Notre Berset, chapeauté et masqué covid, c’est le parfait caïd Chicago années 30… Il a d’ailleurs été le superministre covidiste de la Santé…

Mais il a son côté polisson : alors que les p’tis suisses se terrent, terrorisés par le virus, ne va-t-il pas courir le guilledou extra muros en Allemagne avec la limousine gouvernementale ?…

Une autre fois des avions militaires français ramassent notre James Bond qui franchit les frontières dans un petit avion de tourisme… Qu’allait-il faire en France ? Mission secrète ou partie fine ?

Ces jours-ci c’est plus embêtant… La presse nous dit que notre président de la Confédération souffre, lui aussi, d’Ursulit e: y a une affaire de «messages», @mail & Co…

Pendant l’affaire covid, des « infos » auraient filtré depuis le ministre de la Santé à des organes de presse.

Notre journal La Regione titre : « une semaine de feu s’ouvre pour Alain Berset » – « Coronaleaks» les commissions de la gestion du Parlement décident ce qu’il faut faire. Le président de la Confédération devra s’expliquer devant le gouvernement… » « pendant la phase grave de la pandémie 2020-2021 l’ex chef de la communication d’Alain Berset, Peter Lauener, fournissait régulièrement Marc Walder, le PDG de Ringier, éditeur de presse, d’informations confidentielles au sujet des mesures anti coronavirus que le Conseil Fédéral allait discuter… » – « l’affaire coronaleaks pourrait causer une crise institutionnelle aux conséquences imprévisibles » – « l’objectif était-il de mettre la pression médiatique sur le Conseil Fédéral ? » mais en plus, olala… « le soutien à Alain Berset baisse, même dans son propre parti… »

Et ça pour un président de la Confédération Helvétique, ce n’est vraiment pas le genre de la maison…

Toute cette bande de Young Global Salopards, ils ont jeté par les fenêtres un pognon dingue qui est celui des impôts que nous devons payer, pour nous terroriser, confiner, piquouser, pour foutre en l’air notre économie et même notre santé et nos vies… Ils ont tous la même dégaine, la même arrogance, le même sourire moulé, mais c’est le virus qui porte le chapeau.

Alors quand Charles Gave annonce que « L’empire du mensonge est en train de s’effondrer »… pourvu qu’il s’effondre jusque dans ses fondations, jusqu’à la table rase et un vrai Great Reset mais qui ne sera pas celui que certains préparaient… https://www.dailymotion.com/fr/topic/x1rfbh

Bernard Wicht a raison lui aussi quand il explique que la Russie n’a pas besoin d’agresser l’Europe, puisque celle-ci est en train de se détruire elle-même… sur TVlibertés : la guerre à perpétuité. https://www.youtube.com/watch?v=n_zRmtUpNpc

Bref les nœuds (et pas seulement de cravate) sont en train d’arriver dans le peigne même en Suisse !

Anne Lauwaert

image_pdfimage_print
10

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


13 Commentaires

  1. Anne vous êtes une petite frustrée ou vous avez des comptes personnel à régler. J’ai des amis en Suisse et ils se débrouillent bien mieux que chez nous. C’est aussi pour cette raison que ceux qui ne les connaissent pas les jalousent. En preuve, leur système économique est tellement florissant qu’ils font bosser et paient grassement 300 mille frontaliers français qui vont au travail en Mercedes, BMW ou en Audi et qui ont réussi à se construire de superbes villas à Annemasse, Thonon, Evian et j’en passe. En ce qui vous concerne vous en êtes où ? En appart 2 pièces avec votre chat, car votre mec vous a larguée ? Dites-moi si j’ai touché juste !

  2. « Les tendances du mercure dans votre tube de Torricelli ». Je passais dans un magasin, bien connu, pour savoir jusqu’à quelle hauteur leur pompe de nettoyage à haute pression pouvait aspirer l’eau. Pas de problème au moins une vingtaine de mètres. Et Torriccelli là-dedans ? vous le connaissez ??? Ah celui-là c’est un bon client il est encore passé hier !!!
    La neutralité de la Belgique en 1940 ? Le roi Leopold III et la population y croyaient fermement mais les politiques pré-otanien, organisaient déjà « leur guerre ». La ligne maginot ? Les allemands sont passés à coté faire la guerre en Belgique. Pour les Français c’était un nouveau Waterloo, pour les Belges des cadavres à nettoyer.
    La neutralité de la Suisse en 2023 ? Le zigomar avec son sourire figé, vendra la Suisse et sa population sans marquer la moindre émotion comme les autres politiciens de l’OTAN, aux Américains, des bons clients de l’USA, qui sont encore passé ici en 1945.

  3. La Suisse est entrée dans le « machin » onusien ? Mais quelle idiotie ! Faut vous réveiller les gars ! Bientôt ils vont vous interdire le fendant et les croûtons pour la fondue !

    • « Bientôt ils vont vous interdire le fendant et les croûtons pour la fondue ! » ne dites rien s’il vous plaît, s’il ne l’ont pas fait, c’est parce qu’ils n’y ont pas encore pensé ! Ne craignez rien, ceux qui se sont endormis ne se réveilleront jamais et ceux qui veillent ne s’assoupiront pas.

  4. Que les braves Suisses en soient arrivés à élire un salopard comme Berset, une vraie nullité, montre bien que le peuple suisse est un peu (beaucoup) à l’image du peuple français qui a élu un vaurien comme micron. Où sont les Fürgler, les Chevallaz, les Delamuraz….?

    • Vous vous méprenez sur le système de la politique Suisse… Berset est vaurien, certes, mais il n’a pas été élu par le peuple. C’est le parlement qui l’a élu, et le citoyen lambda n’a aucun pouvoir de décision sur l’élection des Conseillers fédéraux. Par contre, là ou vous avez raison, c’est que le peuple Suisse est largement aussi con que le peuple français, dans le sens ou c’est lui qui choisit ses parlementaires. Cette petite rectification apportée, j’adresse mes amitiés et mon soutien à nos amis résistants français.

      • Exactement, on élit des personnes qui deviennent pourries par le système et on est même pas averti que la Suisse n’est plus ce qu’elle est sensée être.
        On en voulait pas de l’UE et nos autorités ont fait comme Sarko. Ils nous ont bernés.
        Même les votations on se fait avoir car, le système de votation électronique (des grandes villes) est piratable! Trop d’incohérences « oui » à augmentation des impôts, « non » à la caisse maladie unique, etc.

  5. Adieu Dame Helvétie, salam alaykom la moukère mondialiste. la Suisse, grâce à ses politiques, vendus et fourbes, n’est plus que l’ombre d’elle-même. Enfin quand je dis « ses politiques », les suisses et suissesses y sont pour beaucoup, car il ne faut pas se leurrer, mes compatriotes sont en grande partie, pro mondialiste, donc pro islam, pro migrants, pro lgbt, pro otan et anti Russie (la Suisse à bloqué 7,6 milliards d’euros d’avoir Russes, France 1,2 et europe 18,9) et pro vaccin covid, ces crétins d’helvètes ont d’ailleurs voté une loi, donnant tous pouvoirs à nos pathétiques marionnettes gouvernementales, pour n’importe quelles impositions vaccinales futures. Bref, une fois de plus, mes compatriotes et nos gouvernants crachent sur les fondements et l’essence, l’âme de ce qui faisait de notre Confédération un pays distinct, fier utile et beau. En fait, l’âme de la Suisse a commencé à se désintégrer en 2002, lorsqu’elle a adhéré à l’onu.

  6. Les Suisses ont toujours su faire bon usage de leur neutralité, bien sûr à leur profit ! Pendant une guerre ça permet d’être copains avec tous les pays qui s’affrontent.
    C’est surtout pouvoir choisir ce qui nous enrichit, sans avoir à faire le tri de la provenance de l’enrichissement.. Ils ont oublié d’être bêtes les Helvètes.

  7. HS : Je me méfie tout de même des suisses (ma belle sœur l’est)……. qui viennent jeter leurs poubelles du côté alsacien !