1

Macron 2022 dans l’impasse : il casse son passe ou il trépasse !

Macron entend-il le peuple qui se lève contre son projet inique visant à instituer « un régime pérenne de gestion des urgences sanitaires » ?

Entend-il tous ces Français, vaccinés ou pas, qui s’opposent à son « passe vaccinal » visant à instaurer une discrimination arbitraire en fonction de leur statut vaccinal ?

Entend-il continuer à imposer son chantage à l’inoculation expérimentale pour l’exercice des droits fondamentaux d’aller et venir et de liberté du soin ?

D’autant qu’au moment où la pétition contre le passe vaccinal fait florès, ses vœux au peuple de France auraient dû l’inciter pour une fois à une réflexion digne de sa fonction, sans reluisance narcissique ni autosatisfaction égocentrée.

Au lieu de cela, Macron nous a gratifiés d’un prêchi-prêcha indigne de l’intérêt qu’il devrait porter au peuple de France, sans jamais s’excuser du lien social qu’il a désintégré, de l’économie qu’il a effondrée et de l’endettement qu’il a explosé.

Tout ça pour ça, mais surtout pour satisfaire aux intérêts des puissants de l’oligarchie qui l’ont fait Roi !

Car à l’heure de sa mondialisation machiavélique, à l’heure où l’information circule en moins de temps qu’il ne faut pour le dire, Macron ne peut pas ignorer que des pays souverains ont géré cette crise sanitaire en bon père de famille, comme par exemple au Japon et en Inde où il y a eu infiniment moins de morts Covid qu’en France où l’hécatombe fut terrifiante.

En cause la lourde responsabilité de son gouvernement interdisant à la médecine de ville de soigner les contaminés qui n’avaient d’autre alternative que la réa ou le trépas.
https://ripostelaique.com/cest-ainsi-que-veran-sest-fait-enkyster-par-pfizer.html

Alors au point de déchéance où Macron nous a conduits, il faut lui rappeler sa promesse du 25 avril 2019, quand il se déclarait favorable à ce qu’une pétition poussée par un million de citoyens soit soumise à référendum :

Eh bien nous y sommes, la pétition contre le « passe vaccinal » enregistre plus de 1 120 000 signataires en quelques jours.

Car à chaque minute, nombreux sont ceux qui rejoignent la barricade pour condamner son projet inacceptable, en signant là : https://www.leslignesbougent.org/petitions/non-au-pass-vaccinal-5503/

Les mécontents, bernés et cocus vont y venir de plus en plus, au fur et à mesure que Macron va vouloir imposer cette coercition à l’inoculation, répétitive et inique, vouée à l’échec depuis le début, alors qu’il suffirait de lever l’interdiction des soins précoces qui ont fait leurs preuves au Japon, en Inde ou ailleurs, pour régler le problème de la congestion hospitalière.

Et ses godillots de LaREM et ses suppôts des LR ou du MoDem doivent s’en persuader avant le vote du projet gouvernemental au Parlement.

Mais si Macron savait tirer les ficelles de la marionnette Véran, il mettrait au rancart ce projet arbitraire et liberticide au prétexte de la dégénérescence annoncée de ce virus travesti en Omicron qui est encore moins létal que ses prédécesseurs, mais qui contamine particulièrement les triple vaccinés.

À défaut, la barricade populaire s’élèvera contre Macron et sa psychopathie sanitaire entretenue au service d’intérêts inavouables, contraires à ceux de la France et des Français.

Qu’attend donc le camp patriote pour oser la vérité en démasquant l’imposture de cette farce pandémique, comme il a dévoilé l’islamisation de la France ?

Pourquoi n’annonce-t-il pas dès maintenant un référendum programmatique pour redonner la parole aux Français au moment des législatives 2022 ?

Pour le retour, dès le 19 juin, de la France souveraine par le peuple et pour le peuple.

Alain Lussay