Macron a déjà perdu la bataille, mais il ne le sait pas encore

Publié le 22 janvier 2019 - par - 29 commentaires - 2 325 vues
Share

Vous devez savoir !

Constitution du 4 octobre 1958

Article 3

Modifié par – art. 1 LOI constitutionnelle n° 2008-724 du 23 juillet 2008 de modernisation des institutions de la Ve République (1)

La souveraineté nationale appartient au peuple qui l’exerce par ses représentants et par la voie du référendum.

Aucune section du peuple ni aucun individu ne peut s’en attribuer l’exercice.

Le suffrage peut être direct ou indirect dans les conditions prévues par la Constitution. Il est toujours universel, égal et secret.

Sont électeurs, dans les conditions déterminées par la loi, tous les nationaux français majeurs des deux sexes, jouissant de leurs droits civils et politiques.

Cet article de la constitution doit être connu car dans la lutte qui se déroule devant nos yeux, chaque camp pense pouvoir l’emporter par la présentation d’arguments qui se veulent définitifs.

Tout l’enjeu des prochaines semaines sera dans la confrontation des idées et de ces arguments fondés ou non…

Car attention,  lorsque les idées ne sont plus débattues dans un dialogue constructif mais uniquement portées par un sentiment profond de revendication qui se heurte à une fin de non-recevoir, cela amène inexorablement à une confrontation violente qui, au regard de la constitution, n’est pas nécessaire…   puisqu’il est écrit : « et par la voie du référendum ».

Or nous irons de la violence verbale  à la violence manifestante, puis aux violences physiques contre les forces de l’ordre mais aussi ses représentants, députés et sénateurs qui deviendront les nouveaux ennemis du peuple !

Comme le dit Alain WAGNER : « le pourvoir ne se donne pas, il se prend ! ».

Les manifestants gagneront quand, sûrs de leurs droits, ils pourront en plus les exprimer avec comme support le texte fondamental qui garantit leurs pouvoirs.

Ils ne le savent pas encore mais ils ont déjà gagné. Ils ont gagné car les idées qui naissent et germent dans le peuple ne meurent jamais et la France est cette extraordinaire terre d’idées et de liberté.

Même et y compris la liberté d’être en jaune à l’Assemblée nationale. Fallait-il avoir et l’idée et le courage face au conformisme ambiant.

Il suffit d’un seul – VRAI – représentant du peuple.

UN SEUL et le peuple n’est plus seul mais multitude.

Le monde n’a pas changé après la révolution anglaise.

Le monde n’a pas changé après la révolution américaine.

Mais le monde s’est transformé après la Révolution française.

Elle a tout emporté…

Pour bien comprendre pourquoi Macron a déjà perdu, visionnez ces vidéos

Alain Wagner : Le Ric est un droit des citoyens (partie 1)

https://www.youtube.com/watch?v=AmBuR1dz39w

Alain Wagner : Le Ric est un droit pour les citoyens (partie 2)

https://www.youtube.com/watch?v=FWejHF1HryI

Écoutez attentivement les commentaires. Les Français sont prêts à des sacrifices pour leur liberté…

L’esprit de 1788-1789 flotte à nouveau dans la population française.

Carl Pincemin

 

 

Print Friendly, PDF & Email
Share

29 réponses à “Macron a déjà perdu la bataille, mais il ne le sait pas encore”

  1. Gib dit :

    A bon il a deja perdu mais pourquoi remonte t il dans les sondages pauvre France.

  2. quiditvrai dit :

    Carl Pincemin
    Merci de nous fournir ces 2 vidéos de Alain Wagner qui nous indique clairement la voie à suivre.
    Malheureusement je suis surpris et décu du peu de résonnance voire d’enthousiasme que votre article suscite , à preuve le trop petit nombre de commentaires exprimés ici.

    • ABONDANCE dit :

      Personnellement j’ai écouté les deux vidéos qui sont pleines de bon sens et de vérités. Maintenant la balle est dans le camp des Français.
      Merci à Alain Wagner pour son éloquence et ses précisions. Si les Français n’ont pas compris il faudra réitérer.

  3. DUFAITREZ dit :

    La Constitution propose, le Prince dispose » !
    Celle de 58, modifiée 24 fois. violée plusieurs fois, est comme le mariage.
    Sacrée au début, ouverte à tous les vents ensuite.
    « La Souveraineté devient le lot du seul Souverain »..
    Le Peuple dérange ? Changeons-le ! C’est fait !
    Le Grand débat tentera de faire parler les Morts !

  4. patphil dit :

    le RIC c’est le vers dans la pomme de macron! une fois entré dans le cerveau des veaux, il y reste

  5. jaannot lapin dit :

    Quand on crie LIBERTE
    les profiteurs du pouvoir nous disent : respectez la loi :
    Leur loi.

    • ABONDANCE dit :

      Jeannot lapin doit lire la constitution et la faire lire à tous ses amis, sa famille et au travail. Il faut l’afficher partout, dans les bus, sur les arbres etc…

  6. montecristo dit :

    J’avoue que, compte tenu des circonstances, je me fous du Droit … comme du gauche !
    Quand nos ancêtres ont pris la Bastille, ils n’ont pas consulté le Droit et n’ont pas demandé l’autorisation .. ! Au point où en sont les choses, si l’on y va pas aujourd’hui, on ira à la prochaine occasion, c’est inéluctable !

  7. Denys dit :

    Macron n’a rien perdu. C’est vous qui perdez la boule en triturant un article de la constitution pour lui faire dire ce que vous voulez. Tout referendum relève in fine de l’initiative du Président. La révision constitutionnelle de l’article 11 de 2008 permet la création d’une procédure de référendum d’initiative minoritaire. Le point de départ est alors une fraction du Parlement. Bref la constitution n’autorise en aucun cas le peuple à déclencher un référendum. C’est bien pour ça que les GJ demandent le RIC !

    • Blackjack dit :

      Binh la on parle pas de demander gentiment le ric par la voie constitutionnelle on parle de le prendre directement en séparant la tete du corp, en réemployant un dispositif que nous aurions du jamais ranger au musée.

      • Denys dit :

        Laissez tomber la révolution. Tant qu’on a de la mémoire, l’histoire ne peut se répéter. Voilà pourquoi Macron n’est pas Louis XVI et que le « peuple » a aujourd’hui un esprit plutôt bourgeois à mon avis.

      • Verdammt dit :

        Bien vu. la France appartient au peuple.
        Si rien ne va plus, le peuple se révolte et juge les traîtres a la Nation.
        Nos anciens se sont battus pour leur peuple et nos enfants.
        Vive la France et notre drapeau.

    • spartac dit :

      Macaron se fend la gueule

      • ABONDANCE dit :

        Pour répondre à spartac, que Macaron se fende la gueule tout seul lui fait moins mal que si c’est la peuple qui la lui fend.

    • Georges S dit :

      vous avez lu ca ou? parce que la constitution est la base du pays. micron n’en est que le representant et cela ni lui ni nullande ni narkozy ne l’ont compris. De plus les Francais l’avaient oublie mais maintenant certains s’en rappellent.

    • patphil dit :

      et bien c’est pourquoi on ne lachera jamais sur ce point!
      RIC à l’initiative des citoyens! point barre

      • Denys dit :

        Et là vous avez raison si vous voulez que le peuple constitue un nouveau contrepouvoir parce que vous vous défiez de ceux qui existent.

  8. Viktor dit :

    En principe la Constitution est la loi des lois. Celle du 04/10/1958 a été écrite par nos maîtres et non par le peuple. Rappelons qu’une équipe a été désignée par le Général de Gaulle sous la direction de Michel Debré, futur 1er Ministre et entériné par référendum. Autre fait marquant en 60 ans d’existence cette Constitution a subi 39 amendements c-à-d des modifications apportées par le gouvernement. En comparaison la constitution des États-Unis vieille de 230 ans n’a subi que 27 amendements jusqu’à ce jour ! On notera dans l’art 68 de la Constit. que Macron dispose d’une immunité pénale en cas de faute grave, alors que l’ impeachment américain ou droit de destitution a poussé Nixon à démissionner. Il y a urgence à changer notre constitution, mais par le peuple, pour le peuple.

    • Viktor dit :

      Il y a donc urgence que le peuple se constitut en assemblée constituante pour rédiger une nouvelle constitution qui devra être entérinée par référendum. Etienne Chouard préconise que les citoyens constituants devraient être tirés au sort. Aux GJ de trouver les modalités pour se constituer en assemblée constituante. Macron ne semble pas avoir encore compris le conseil du Général : »Si le peuple est avec soi, tout est possible. S’il se dérobe alors il faut partir car au bout il n’y a que désastre. Ce que fit
      peu après son discours du 25/04/1969, le Général désavoué par le résultat du référendum préférant quitter ses fonctions. Aux GJ d’adresser un « ultimatum » à Macron. S’il persiste la force du peuple primera le droit.

    • spartac dit :

      Vous n’en avez pas marre de vivre dans le passé d’une France qui n’existera plus JAMAIS.
      Même si je le déplore, il faut se réveiller …un jour.

      • Conophobique dit :

        Pas faux.

      • Verdammt dit :

        On se réveille …Le passe a compte pour certains d entre nous.
        Dans ma famille ils ont fait la guerre 14/18 et le débarquement en Provence.
        Nos anciens sont morts pour nous et nos libertés.
        Alors pas de paroles de défaitistes ou pacifistes.

    • ABONDANCE dit :

      C’est vrai et si la constitution a aménagé ce texte sur l’immunité pénale des présidents c’est que d’une manière générale ils ne sont pas tout blanc et certains dans le passé doivent avoir du sang sur les mains.