Macron a dissimulé les incidents à la centrale nucléaire du Tricastin

Centrale nucléaire de Golfech — Wikipédia

Au moment où il annonçait la construction de nouveaux réacteurs en France, Emmanuel Macron et les médias nationaux ont dissimulé les nombreux incidents survenus à la centrale nucléaire du Tricastin dans la Drôme. Et cette fois, ce n’est pas une ONG de défense de l’environnement mais un cadre d’EDF qui a décidé de porter plainte contre son employeur.

Dans un mémoire de 66 pages, dont la rédaction de Riposte Laïque a obtenu une copie, cet ingénieur spécialiste du nucléaire dénonce « une politique de dissimulation », d’incidents à répétition dans le réacteur n°1 de la centrale nucléaire du Tricastin (notre photo) dans le département de la Drôme. Des incidents qui auraient pu « conduire à l’explosion d’un des réacteurs ».

Emmanuel Macron a a donc dissimulé aux Français les faiblesses de la technologie nucléaire au moment même où il a décidé, sans concertation, la construction de nouveaux réacteurs en France. Ces accusations remettent la question de la sûreté nucléaire au cœur du débat.

Un des avocats des ingénieurs d’EDF affirme : « Ce sont des révélations d’une exceptionnelle gravité et inédites. »

Ne s’estimant pas entendu en interne, ce cadre pro-nucléaire a décidé de franchir le pas en portant plainte contre l’électricien national auprès du parquet de Paris, le 5 octobre. Le quadragénaire tient à conserver l’anonymat et fustige « une politique de dissimulation, d’incidents à la centrale nucléaire du Tricastin, dans la Drôme. Il y a travaillé au sein de la direction entre 2016 et 2018, avant d’être « placardisé » et se trouve actuellement en arrêt maladie.

Pour étayer la plainte, ses avocats, Maître Bourdon et Maître Brengarth, ont développé des attendus argumentés sur 66 pages, sans compter « les milliers de pages d’annexes », suite à « un travail colossal de plusieurs mois ». Celui-ci porte sur des infractions à la réglementation relative aux installations nucléaires, mais aussi à tous les protocoles de sécurité.

Ce nouveau dossier judiciaire constitue une nouvelle flèche dans le « talon d’Achille » de Jupiter, à quelques mois des élections présidentielles. Cette sombre affaire de dysfonctionnement nucléaire, sur fonds de secret d’état, vient confirmer l’opacité des décisions prises par Emmanuel Macron, qui continue de prendre « les Français pour des cons ». !

Francis GRUZELLE
Journaliste et écrivain
Carte de Presse 55411

 

image_pdf
13
1

9 Commentaires

  1. donc il faut démolir la centrale du tricastin, ben ce sont les pastèques qui vont jubiler et entre Marsanne et Cruas il vont pouvoir faire pousser une forêt de ventilateurs

  2. Pour les personnes credules concernant le nucleaire il ya eu des fuites non dites a la centrale de cattenom en moselle information venant d un ingenieur y travaillant pour votre savoir personne de ma famille decedee suite a 2 cancers voila pour les imbeciles qui ne veulent pas y croire

  3. Ce n’est pas l’ensemble de la filière nucléaire qu’il faut remettre en cause, mais l’incompétence et le manque de rigueur de certains de ses employés.
    100% des catastrophes ou incidents nucléaires sont dus à des erreurs humaines.

  4. le numéro 55411 vérifie son info, nous en fait part, ça n’est donc pas un journaliste (qui dois recopier l’afp ) c’est un dangereux complotiste antifrançais, d’ailleurs quand il sera goulaguisé son numéro sera bien utile

  5. A propos de « Comment devenir un connard », pas la peine d’adhérer, adhérer aux idées suffit.

  6. « qui auraient pu « conduire à l’explosion d’un des réacteurs » »

    du grand n’importe quoi cet article. Des fuites c’est possible. Explosion c’est du grand n’importe quoi

    • une simple panne de refroidissement et c’est l’explosion…
      cela a été le cas à Fukushima
      une fissure c’est possible et inattendu

      depuis Tchernobyl l’explosion d’un réacteur n’est pas du grand n’importe quoi

      vous par contre dans le genre « grand n’importe quoi » vous êtes pas mal…

Les commentaires sont fermés.