1

Macron a dissimulé les incidents à la centrale nucléaire du Tricastin

Centrale nucléaire de Golfech — Wikipédia

Au moment où il annonçait la construction de nouveaux réacteurs en France, Emmanuel Macron et les médias nationaux ont dissimulé les nombreux incidents survenus à la centrale nucléaire du Tricastin dans la Drôme. Et cette fois, ce n’est pas une ONG de défense de l’environnement mais un cadre d’EDF qui a décidé de porter plainte contre son employeur.

Dans un mémoire de 66 pages, dont la rédaction de Riposte Laïque a obtenu une copie, cet ingénieur spécialiste du nucléaire dénonce « une politique de dissimulation », d’incidents à répétition dans le réacteur n°1 de la centrale nucléaire du Tricastin (notre photo) dans le département de la Drôme. Des incidents qui auraient pu « conduire à l’explosion d’un des réacteurs ».

Emmanuel Macron a a donc dissimulé aux Français les faiblesses de la technologie nucléaire au moment même où il a décidé, sans concertation, la construction de nouveaux réacteurs en France. Ces accusations remettent la question de la sûreté nucléaire au cœur du débat.

Un des avocats des ingénieurs d’EDF affirme : « Ce sont des révélations d’une exceptionnelle gravité et inédites. »

Ne s’estimant pas entendu en interne, ce cadre pro-nucléaire a décidé de franchir le pas en portant plainte contre l’électricien national auprès du parquet de Paris, le 5 octobre. Le quadragénaire tient à conserver l’anonymat et fustige « une politique de dissimulation, d’incidents à la centrale nucléaire du Tricastin, dans la Drôme. Il y a travaillé au sein de la direction entre 2016 et 2018, avant d’être « placardisé » et se trouve actuellement en arrêt maladie.

Pour étayer la plainte, ses avocats, Maître Bourdon et Maître Brengarth, ont développé des attendus argumentés sur 66 pages, sans compter « les milliers de pages d’annexes », suite à « un travail colossal de plusieurs mois ». Celui-ci porte sur des infractions à la réglementation relative aux installations nucléaires, mais aussi à tous les protocoles de sécurité.

Ce nouveau dossier judiciaire constitue une nouvelle flèche dans le « talon d’Achille » de Jupiter, à quelques mois des élections présidentielles. Cette sombre affaire de dysfonctionnement nucléaire, sur fonds de secret d’état, vient confirmer l’opacité des décisions prises par Emmanuel Macron, qui continue de prendre « les Français pour des cons ». !

Francis GRUZELLE
Journaliste et écrivain
Carte de Presse 55411