Macron a encouragé tous les vices contre la France et la religion  

Machiavel : « Les princes ou les républiques qui veulent se maintenir à l’abri de toute corruption doivent, sur toutes choses, conserver dans toute sa pureté la religion, ses cérémonies et entretenir le respect dû à leur sainteté parce qu’il n’y a pas de signe plus assuré de la ruine d’un État que le mépris du divin.

Cela est facile à comprendre quand on connaît la base sur laquelle est fondée la religion d’un pays.

En effet, toute religion a un point principal sur lequel est appuyé son système. Les romains croyaient que le Dieu qui pouvait prédire ou le bien ou le mal avait le pouvoir de le réaliser. De là les temples et les cérémonies pour honorer les dieux remplissaient le monde d’étonnement et de dévotion.

Quand les romains eurent appris à ne parler que suivant les désirs des princes et quand leur fausseté fut découverte par le peuple, les romains devinrent incrédules et capables de troubler tout ordre établi.

Ainsi, il est du devoir des chefs d’une république de maintenir sur ses fondements la religion qu’on y professe car il n’est rien de plus facile que de maintenir un État composé d’un peuple religieux, et donc par conséquent plein de bonté et porté à l’union. Aussi tout ce qui tend à favoriser la religion doit être accueilli et on le doit d’autant plus qu’on a plus de sagesse et de connaissance du cœur humain.

De l’attention des hommes sages à se conformer à ces maximes est née la foi que l’on célèbre dans les religions. Ces gens sages les accréditaient, quelle que fût leur source, et leur opinion faisait autorité auprès de tous les autres. Quand les soldats romains, à Véies lors de la prise et du sac de la ville, entrèrent dans le temple de Junon, ils s’approchent de la statue et quelques-uns lui disent : Voulez-vous venir à Rome ?  Les uns crurent voir la déesse faire un signe d’approbation, les autres crurent l’entendre dire oui.

Et pourquoi ? C’est que ces hommes étaient très religieux. Puisqu’ils étaient entrés dans le temple sans tumulte, pleins de respect et de dévotion pour la déesse, ils pouvaient facilement croire avoir entendu une réponse qu’ils désiraient entendre et qu’ils avaient déjà supposée devoir être faite à leur question.

Cette crédulité, Camille et les autres chefs des Romains l’accueillirent, la favorisèrent, l’accréditèrent.

Et si, dans les commencements de la France chrétienne, la religion se fût maintenue d’après les principes de son fondateur, les chrétiens seraient bien plus unis et bien plus heureux qu’ils le sont.

On ne peut donner de plus forte preuve de la décadence de la France chrétienne et de sa chute prochaine que de voir les Français d’autant moins religieux. Quiconque examinera les principes sur lesquels la France chrétienne est fondée, et combien l’usage et l’application qu’on en fait sont changés, altérés avec Macron, jugera que le moment n’est pas loin ou de sa chute ou des plus grands orages.

Mais le mauvais exemple de Macron et de sa cour corrompue a détruit la France chrétienne et surtout tout sentiment de piété et de religion. De là des dérèglements, des désordres à l’infini, car si là où il y a le respect de la religion, on suppose toutes les vertus, et là où elle manque, on doit supposer tous les vices.

Ainsi le premier vice de Macron, c’est de nous avoir privés de religion et dotés de tous ses vices. Et le plus grand vice de Macron, qui cause la ruine de la France, c’est de l’avoir tenue et de la tenir divisée.

Un pays ne peut être véritablement réuni et prospérer que lorsqu’il n’obéit totalement qu’à un seul gouvernement vraiment démocratique. Si le gouvernement de la France est organisé en monarchie, c’est à Macron seul que nous le devons. S’il bien acquis une domination provisoire dans le domaine temporel, il n’a pas assez de puissance ni assez de force pour dominer tout le pays et en acquérir la souveraineté.

Macron a été assez faible dans la crainte de perdre sa domination provisoire pour appeler à l’aide l’Europe germanique comme puissance étrangère qui le défend contre la puissance du peuple qu’il redoute.

Macron, n’ayant jamais été assez puissant pour défendre la France et ayant permis aux islamistes de l’occuper, a été cause que ce pays n’a jamais pu se réunir. Et il a été divisé entre plusieurs minorités. Telle est la cause de sa désunion et de sa faiblesse qui l’a conduit à être la proie des envahisseurs étrangers.

Or, tout cela, c’est à Macron que nous le devons. Pour s’en convaincre par expérience, il faut savoir que la France a été le peuple de l’Europe qui, pour la religion et la discipline militaire, avait le plus conservé ses anciennes mœurs et traditions. On verrait bientôt la politique et les intrigues de Macron y faire naître plus de désordres, y introduire plus de vices que dans aucun temps aucune autre cause eût pu en produire.

L’histoire romaine prouve combien la religion était utile pour encourager le peuple, pour le maintenir,  pour fortifier les gens de bien et faire rougir tous les méchants adeptes des vices de Macron.

Thierry Michaud-Nérard

(librement adapté de Machiavel : Qu’il est important de faire grand cas de la religion. Chapitre XII)

 

image_pdfimage_print
12

8 Commentaires

  1. macron va se faire éjecter JE LE MAINTIENT !! et avec l’arrivée de Zémmour l’ordre et la raison vont revenir,attendez encore un peu le 10 avril c’est bientot !!

    • Puissiez vous dire vrai , mais les forces du mal qui ont placé Manu à son poste actuel sont tellement puissantes que le combat est vraiment déséquilibré !

    • Puissiez vous dire vrai….!
      ce serait notre résurrection….Un des plus beaux jours de ma vie

  2. avec la complicité du pape, des zélites, des politicards corrompus et carriéristes

  3. La photo de la HONTE. Un président ne devrait pas faire ça! Mais il a déjà fait bien pire en HAÏTI.

    • Une photo, un comportement parmi tant d’autres, alors, chaque bulletin macron mis dans l’urne sera imprégné de ces images nauséabondes.

  4. Macron n’est que le bout de la queue du monstre nommée République.
    Il est le responsable actuel mais il a eu des centaines de prédécesseurs depuis la calamiteuse révolution de 1789.
    Cette révolution fut dirigée essentiellement contre le peuple et ses soutiens indéfectible le Roi et les bons curés.
    Voyez toute cette noblesse s’alliant aux Robespierre et aux Santons pour bâtir les fondations du temple du veau d’or.
    Pour mémoire, je rappelle qu’au Moyen-âge,un ouvrier avait plus de droits et était mieux payé qu’un ouvrier du XIXe siècle !
    Mais Vive la République !

  5. Macron la HONTE !
    Macron la Poisse !
    Vivement qu’il dégage !!!!!!!

Les commentaires sont fermés.