Macron a eu tort de choisir Versailles


Rien n’arrête Macron. Il s’est rendu aujourd’hui à Versailles, accompagné de grands patrons. Versailles, c’est symbolique. Le château de Louis XIV et de l’absolutisme royal. Accessoirement le château où cet autre grand patron, Carlos Ghosne, a  fêté son anniversaire en privatisant notre patrimoine historique avec des centaines d’invités habillés comme des nobles de la cour, et où des dizaines de larbins costumés ont servi les plats les plus raffinés et les plus coûteux sous les concerts donnés par des musiciens eux aussi déguisés en Lulli. Versailles, dont Macron et son ineffable épouse-mère auraient certainement aimé faire leur demeure. En tous cas, c’est bien là qu’ils reçoivent princièrement le grand patronat.
Que compte-t-il lui céder, cette fois-ci ? D’autres aéroports ? Quels éléments de notre patrimoine culturel ? Le musée du Louvre ? Le château, peut-être ? Ou quelques autres des fleurons restants de notre industrie pillée par les banques et le capital-hégémonie avec la complicité de ces traîtres ?
Mais Macron était attendu de pied ferme par des courageux, venus malgré la violence toujours plus grave des forces de l’ordre. On a entendu ce jour Édouard Philippe réaffirmer que la police dispose seule du monopole de la violence légitime. Vrai, mais à la condition absolue que cette violence soit précisément légitime, ce qui n’est plus le cas depuis plus un an. Dans un tel contexte, il appartient au peuple de récupérer cette violence qu’elle avait concédée aux pouvoirs publics  tant que ceux-ci le respectaient. Cela au nom de l’article 2 de la Déclaration des droits de l’homme et du citoyen : le droit de résistance à l’oppression que des citoyens de plus en plus nombreux se sont réattribué.
Macron. Philippe. Castaner. Les ministres et les députés en marche à reculons… Tous ces gens n’ont rien compris à la situation réelle de notre pays. Comme les autruches enfouissent leur tête dans le sable en imaginant qu’ainsi leurs ennemis ne verront pas leur énorme cul, ces gens se bandent les yeux derrière l’incommensurabilité de leur orgueil. Ils veulent ignorer que la guerre civile a déjà commencé. Dites-moi,  quand a-t-on vu tant de députés ou de personnalités se faire agresser ? Des policiers se faire attaquer malgré leurs défenses de Robocops ? Mais surtout quand a-t-on déjà vu un président de la République se faire exfiltrer comme ce fut le cas au théâtre il y a trois jours ? Jamais. Tout, maintenant, révèle l’ampleur du mouvement, et ce n’est plus en le niant qu’on le fera disparaître. Le coup est éventé.
Les choses évoluent comme cela est toujours le cas. C’est le modèle révolutionnaire. D’abord des manifestations longues et inutiles puisque le pouvoir en place s’obstine dans ses errements. Phénomène qui a duré plus d’un an. « Victoire », se disent les affameurs du peuple (quand on augmente les taxes et les impôts dans de telles proportions alors que les revenus stagnent, on paupérise le peuple. C’est mathématique).
Victoire ? Mon œil ! Ne vous réjouissez trop vite, Messieurs-Dames.
La deuxième phase a déjà eu lieu : le mouvement s’est scindé en factions rivales et quelquefois opposées, puis d’autres groupes plus nantis sont entrés séparément dans la danse comme les avocats, les médecins, et les grèves cessent car il faut bien nourrir les familles.
Mais la contestation est maintenant entrée dans sa troisième  phase : la guerre civile, celle qui va précipiter la révolution que vous craignez tant à juste titre. C’est ce moment où la légitimité du pouvoir n’est plus reconnue, et donc les règles et lois abolies. C’est le moment où les flics indignes se font massacrer par des gens de plus en plus en colère face aux multitudes de blessés et de mutilés. C’est le moment où les magistrats qui ont oublié le sens de la justice ne vont pas tarder à être pourchassés par leurs nombreuses victimes. C’est aussi la fin des grands mouvements populaires. Place maintenant aux groupuscules d’activistes, patriotes ou gens seulement exacerbés par la nouvelle noblesse qu’est la classe politique alliée aux banquiers et aux gros hommes d’affaires.
Cette réception à Versailles n’est qu’une provocation macronienne de plus et il est clair qu’aujourd’hui plus rien ne saura sauver un système qui a failli. La répression n’y fera rien. Ou plutôt si, elle ne fera qu’exacerber un peu plus un peuple en colère. Ce sera la quatrième et finale phase. La révolution. Des têtes tomberont, mais ce ne seront pas celles du peuple.
Louise Guersan

image_pdfimage_print

27 Commentaires

  1. le peuple en colère ? laissez moi rire. quelques excités – assistés rien de plus. La seule force qui pousserait le peuple à la révolution serait de lui supprimer la télé, les smartphones et autres engins connectés, sans oublier la sacro sainte voiture. Les Français ne vont pas risquer de perdre leur bien être pour des chimères révolutionnaires.

    • … Sauf s’ils y sont réellement contraints… et peut-être par la perte de leur smartphone, de leur télé, de leur bagnole.

    • faut ouvrir les yeux mon gars. Vous êtes précisément comme ces autruches dont parle Madame Guersan. Bien sûr que la guerre civile a commencé. Comment peut on être aussi aveugle?

    • @jirel, t’as pas compris que c’est le bien-être du peuple Français qui est visé ? Sa paupérisation. Son remplacement par des peuples archaïques. La suppression de son droit à une retraite à peu près digne. A terme ce sera l’euthanasie à 60/65 ans pour « les masses », la vie à durée déterminée comme le préconise Jacques Attali, le faiseur de Macron-président, sans honte et sans scrupule. La retraite la moins chère c’est le cercueil. Voilà la trouvaille de nos boutiquiers qui ambitionnent de gouverner le monde.
      Ça ne tardera pas à suffire pour susciter une révolution.

    • Maquereau nous fait comprendre que les chiens aboient, mais que la caravane passe. Rien à foutre des gueux, dans son royaume nous sommes devenus ses prostitues, des va-nu-pieds, qui n’ont plus de quoi survivre.

  2. Merci pour cet article très clairvoyant. Comme d’habitude vous analysez parfaitement la situation. Certainement d’aucuns prétendront que rien ne se passe. Ce sont ceux qui restent attachés aux médias officiels porteurs de mensonges. D’ailleurs nos gouvernants tremblent de peur et songent à désarmer le peuple. Ils peuvent toujours courir car la tache est impossible.

  3. Oui , les gens sont en colère , oui ,les gens veulent continuer à vivre dignement, oui , la liberté fait partie de nos gènes, oui à la contestation ,oui ,oui…… mais , de grâce prenez du recul , n’appelez pas à la révolte violente ,ceux ci ne vous suivront pas .. c’est leur confort qui compte ..et en premier , ….. j’ai encore envie de vous lire ……

    • Visiblement vous n’avez rien compris: Madame Guersan fait une analyse de la situation, très claire et évidente. Elle n’appelle pas du tout à la révolte violente. Si dire ce qui se passe c’est la vouloir, où allons-nous? Ce serait supprimer tous els journalistes, tous les historiens, tous les analystes! folie, Monsieur ou Madame Cougar

  4. j’espère qu’il subira le même sort que le dernier roi qui logeait au château .Quel mépris ce merdeux

  5. mzcron est descendu de l’olympe pour versailles
    quand sera la prochaine marche vers le bas ?

  6. « Des têtes tomberont mais ce ne seront pas celles du Peuple », permettez moi d’en douter ! Dans toutes les révolutions ce sont toujours les plus faibles qui périssent. Pour information, parce que votre république ne s’attache pas trop à ce « détail de l’histoire », 90 pour cent des guillotinés de la période révolutionnaire était des gens du menu peuple. On parle souvent de la délation pour 39/40 mais en 1793/1794, un voisin signalait que vous possédiez un Crucifix et home, c’était directement la « bascule à Charlot ».

  7. 500 patrons venus du monde entier à Versailles, pour examiner avec macron leur arrivée en France pour y exploiter quelques uns des chômeurs et smicards. Avec ces commensaux jupitériens, nos industries bradées ne reviendront pas, ce n’est pas l’objet, mais macron leur fait miroiter le profit qu’ils pourront tirer de ces français soumis, exploitables et corvéables à merci. Grenades et matraques dans la corbeille, ils ont l’assurance que les castaner sauront mater les révoltés.
    L’ancien régime des rois et papes de droit divin remplacé par celui de la finance dictatoriale, apatride, cruelle, mondialisée.
    Davos va s’ouvrir avec son « élite » des 50 financiers qui POSSÈDENT déjà les 2/3 de la planète et leurs valets, élus ici et là « présidents » par la volonté des médias aux ordres.

    • je ne savais pas qu’il était interdit de démissionner si l’on trouvait que son salaire ne correspondait pas à sa valeur. en outre, le smic français est un des plus élevés de l’OCDE. et chacun a la possibilité de se former tout au long de sa vie professionnelle.

  8. Et pendant que nos FO sont occupées pour des manifs sociales, l’islamisation progresse dans le désordre et le mou…Macron entretient peut être ce grand B….pour les aider!!

  9. La preuve que la 3ème phase est là, ceux qui détiennent le pouvoir vont recenser toutes les armes possédées légalement par les français. La trouille est là !

  10. Madame Guersan s’est tue quelques semaines après que l’échec du mouvement des Gilets jaunes eût mis en lumière le caractère délirant de ses proclamations et appels à l’émeute : « Macron ne passera pas l’hiver … puis pas le printemps … pas l’automne etc … ».
    La revoilà plus assoiffée de sang et de guerre civile que jamais. Son modèle reste le même la révolution robespierriste-marxiste, avec beaucoup de « têtes qui tombent ».
    Il est évident que pour elle la question de l’immigration de masse, sujet de ce site, est un prétexte à nous refourguer du Trotsky.
    Dire qu’elle enseigne à nos enfants, et qu’il y en a beaucoup comme elle!

    • On a bien compris de quel côté vous êtes: du côté des macroniens qui conduisent notre pays à la ruine. Quant au soit disant silence de cette auteure, vous ne devez lire RL qu’entre les lignes. Continuez a soutenir les traitres, la France n’a que faire de gens comme vous.

  11. Bien vu, bon article. En effet, nous sommes au bord d’une guerre civile, qui couve et ne fait qu’attendre pour éclater. Ce qui représente bien une troisième phase des mouvements actuels. Pourtant, il existera une quatrième phase, qui représentera une guerre culturelle raciale et religieuse. Et qui verra se profiler l’impasse dans laquelle se trouvera ceux qui essaieront de trouver une issue vers une protection de leur personne. Où les « modérés » se trouveront engagés malgré eux, parce qu’identifiables à un camp bien déterminé. C’est le propre des guerres civiles, qu’il n’existe aucune neutralité dont on pourrait se réclamer.
    Et c’est bien ce qui les rend terrible et destructrices. Les premières têtes à tomber, pourraient bien être les responsables de cet état de chaos.

  12. Que la CGT s’attaque à la CFDT est un événement peu remarqué de la rupture du lien social. Même s’ils ne représentent rien…
    Que toutes les professions refusent la réforme des retraites en est un autre.
    Que l’immigration reste un sujet tabou exaspère dans le « non dit » du Gvt.
    Que le Roi Macron insulte son Pays, ses Serfs et Manants est plus grave.
    Les deux ans à venir seront majeurs pour le Pays !
    « Que les Veaux ne restent pas à l’étable » !

  13. Le problème actuel c’est l’infiltration de l’islam dans les institutions françaises.
    C’est l’islamiste barbare Michael Harpon des services de police; Ou Rachida dite attachée à l’islam, et ministre de la justice française en 2007.
    Être musulman s’est être nuisible à tous ce qui ne l’est pas: Donc à la république, et aux français. (je ne fait pas allusion à ceux qui n’ont de français que la carte d’identité). Les idiots qui nous gouvernent ne l’ont pas compris. Les atrocités commises un 14 juillet à Nice les invitent à remplir la France de mosquées.

  14. pour ce qui est de RACHIDA DATI , et quelles que soient ses qualites , je ne voterais JAMAIS pour elle car je refuse absolument qu une MAGHREBINE d origine represente paris et la FRANCE . NON C EST NON ! plutot hidalgogue !

    • Vos propos sont d’un racisme affligeant, en plus d’être stupides. Figurez-vous que les maghrébins et maghrébines qui se sont intégrés, c’est à dire qu’ils ont abandonné et renié les « valeurs » mortifères du Coran, sont en général parmi les plus farouches opposants à l’islamisation de le France. Ce sont nos alliés objectifs. Allez dézinguer quelqu’un d’autre, SVP.
      Hidalgo-Collabo, qui fête la fin du ramamadan et lèche toutes les babouches qui passent à portée de sa langue de vipère (et même un peu plus loin quand elle peut), traîtresse à la France et à ses valeurs, fait parfaitement mon affaire en tant que tête de Turc (et, non, ça, ce n’est pas du racisme, c’est du Français…)

Les commentaires sont fermés.