Macron, à Notre-Dame-des-Landes : la déroute en morne plaine ?

Puisse-t-il se souvenir de l’histoire ? Et de son conteur Victor Hugo.
Car le risque est grand pour Macron de perdre pied en rase campagne.
Et d’en payer le prix par l’expiation, et l’allégorie le guette.

Notre-Dame-Des-Landes ! morne plaine ?
Dans cette ZAD qui bout comme une onde dans une urne trop pleine,
Dans ce cirque de zones humides, de bois, de coteaux, de vallons,
La pâle mort pourrait-elle y entraîner ses bataillons ?

Car Notre-Dame-des-Landes est l’illustration de la déliquescence de l’État régalien.
De l’imposture du pouvoir politique qui ne se préoccupe que de son entre-soi.
Et dans cette affaire l’intérêt général, escamoté par des intérêts particuliers, attend depuis des lustres.

La décennie est passée, et ce coin de terre,
Notre-Dame-Des-Landes, cette zone funèbre et solitaire,
Ces champs sinistres où l’anarchie mêla tant de néants,
Tremble encore d’avoir vu tant de fainéants !

Alors, Macron pour éviter la déroute doit mettre en oeuvre une stratégie minimaliste.
Se détourner du projet de Notre-Dames-des-Landes trop onéreux.
Et battre en retraite à Nantes au réaménagement moins coûteux.
C’est le seul choix qui cumule les enjeux, réduit les risques et donc le plus réaliste.

Dès lors les « anar-bolcho-gauchos » n’auront plus aucune raison de tenir leur zone de non-droit.
Ils devront dégager, sinon Macron devra les faire évacuer car le peuple ne comprendrait pas que ces fauteurs de trouble continuent à tenir leur camp subversif sans raison apparente.
La venue de casseurs hors-sol serait un signe supplémentaire que ces zadistes entendent poursuivre leur terreur anarchique.


Alors après toutes les précautions d’usage avant évacuation, et si ça pète, les citoyens comprendront que les éventuels dégâts collatéraux seront de la responsabilité de ces anarchistes qui auront voulu continuer à tenir leurs barricades et défier l’ordre public.

Macron devra alors donner tous moyens pour assurer la légitime défense des forces de l’ordre dans sa mission d’évacuation de la zone. Les casseurs assumeront seuls leur jusqu’au-boutisme.

Le moment venu, la lutte sera ardente et noire.
Les forces de l’ordre assureront la victoire,
Elles tiendront les Zadistes acculés aux abois.
Qui n’auront d’autre issue que de se rendre à la loi.

La seule solution pour épargner à Macron la déroute en morne plaine ?

Alain Lussay

image_pdfimage_print

30 Commentaires

  1. 1.000 gendarmes n’en sont pas venus à bout en 2012, c’est une opération pour l’Armée. Les zadistes qui n’auront pas évacué d’eux-mêmes devront être considérés comme des ennemis à abattre sans sommation ou l’autorité de l’Etat n’existe plus !

      • OUI , «  » Les zadistes qui n’auront pas évacué d’eux-mêmes devront être considérés comme ‘des ennemis à abattre sans sommation’ ou l’autorité de l’Etat n’existe plus ! «  ». Et avec beaucoup de blindés, pour impressionner, démoraliser « l’ennemi » , puis des centaines de très gros bull-chargeurs, un peu blindés pour l’opération, (réquisitionnés chez Bouygues …), qui, sous la protection des chars, poussent tout devant eux, rasent tous leurs campements, …, plantations de cannabis …., qui fassent un « no man’s land » de ces 30 000 ha.
        Et que la volonté du peuple, la démocratie soit appliquée !

  2. Ces gens,hommes et femmes ont le courage de leurs convictions.Et ne vous en déplaise,si les francais avaient la volonté et le courage de ces zadistes…l’envahisseur serait repoussé jusqu’a tombouctou!
    A quand la boule de neige???

    • Le courage jusqu’à l’absurde, les islamikazes l’ont tous les jours, et ce sont toujours des innocents, étrangers à ces causes détestables, qui « trinquent ».
      Le courage des blackblocks, des zadistes et autres allumés du sheet et du joint, ce n’est pas du courage, mais une volonté affirmée de DÉTRUIRE. Imposer leurs plantations de cannabis, les rançons au voisinage, le bruit et les vociférations de leurs « grandes prières » du week end, vendre leurs fabulations pseudo écolos à leurs semblables….Depuis 1970, trois générations d’anarcho gauchistes se sont succédées sur place et qu’ont fait les Ayrault et les hollande? Rien, par peur électoraliste.
      Courage des Zadistes et des politicards de gauche? Non : Complicité!,

      • BRAVO pour cette réponse claire au FAUX  » PATRIOT  »
        Si ces zadistes « Patriot » avaient du courage et un peu de bon sens, patriotique pour prendre la bonne cible, …, « l’envahisseur serait repoussé jusqu’a tombouctou ! »

  3. ils vont pas faire leur cinema a la ZAD,toute la clique d’anti blanc….
    Ca les interesse pas,ils leurs faut du confort,LE VOTRE et VOTRE ARGENT AUSSI…
    Eh ouais!

  4. Et pourquoi épargner à Macrotte cette déroute? Il l’a mérite bien notre cher Jupiter !!

  5. Il suffirait aux « ZADISTES » de se prendre une cinquantaine de « migrants » Africains (of course) ou syriens musulmans avec imam barbu et mosquée bricolée, une vingtaine de « mineurs isolés » et ils seraient intouchables pour dix ans!

    • PEU IMPORTE ! en temps de guerre il savoir prendre les décisions qui S’IMPOSENT !, comme Churchill pour Mers el-Kébir, ou Truman pour Hiroshima : agir, frapper fort maintenant pour arrêter net l’enfer sans fin, et ECONOMISER 100 FOIS PLUS de vies, … !.

  6. C’est en effet l’épreuve de vérité pour le président! Il doit faire évacuer la ZAD de ND des Landes, vider ces centaines d’hectares, propriétés du département, et occupés illégalement depuis 30 ans par une horde de punks halucinés. Les dits « ZADistes veulent tuer aujourd’hui. Ils ont préparé des pièges à gendarmes et ils ont des armes de guerre. La ZAD évacuée militairement, il restera à Macron à faire appliquer la décision démocratique issue de la consultation hollandiste.
    57% se sont prononcés pour le transfert de l’aéroport actuel de Nantes à la ZAD, et la démocratie la plus élémentaire justifie qu’on écoute l’avis majoritaire des nantais.
    Si Macron réalise ces deux engagements, il sera légitimé. S’il recule, il rejoindra Sarko et son refus d’entendre le NON d’un Peuple

    • Légitimé de quoi? NDLL est juste le nième projet de bétonnage au m^me titre que les zônes commerciales qui poussent comme des champignons et qui tuent la zône précédente ayant été construite 10 ans auparavant. ceci pour faire tourner la machine financière mondialiste qui elle-m^me importe la misère du monde en grande quantité (libre circulation des hommes au m^me titre que celle des marchandises). Et savez vous ce qui va se passer après évacuation? Ce que j’ai décris….Le problème dépasse largement l’envoi de tanks et la posture couillue d’un Président par ailleurs ennemi du peuple. Je pense que les Zadistes ne partiront qu’une fois 1)le projet abandonné 2) la magnifique zône rendue à une agriculture pérenne.

      • Romulus, il s’agit de mettre fin à une zone de non droit, une enclave fascisto-autonome au sein de la République. Sarko, pourtant va-t-en-guerre ne s’y est jamais frotté. Si Macron ordonne l’évacuation en donnant les moyens aux militaires qui doivent intervenir, face aux menaces de mort de la milice zadiste, il aura gagné l’estime du Citoyen gamma et la mienne.
        L’électeur assujetti au pouvoir des médias juge en dernier ressort sur les actes.
        Et cette décision, si elle est prise, est un acte politique particulièrement fort!
        Nous saurons en janvier si cette confiance a été honorée.

        • oui, je pense que vous avez raison pour une partie du problème, l’autre partie faisant l’objet de ma discussion. Et c’est là toute l’ambiguité. Car on ne peut pas sortir de la situation actuelle de la France ou de l’Europe par une seule posture sécuritaire. Laisser en place les causes (notamment toute puissance de la technique alliée à la finance) de la décadence de notre civilisation qui fait le lit des menées fasco-musulmanes, c’est laisser ouverte la porte de la bergerie. La partie adverse, pour parler de la situation qui nous intéresse ici, développe une partie de la solution (décroissance notamment) mais y réponds en partie par le mal engendré par la partie adverse (mondialisation). C’est pour cela que c’est ambigu, inextricable et plus subtil qu’un envoi de tanks.

          • Il n’y a pas de place ici pour développer le sujet, mais la « décroissance » est un concept bobo-gauchiste. La SEULE issue pour contrer l’extinction de masse qui se profile est une limitation drastique des naissances. Aucun n’en parle de peur de se fâcher avec les obscurantismes religieux de toutes obédiences.
            Quant à la réalisation de l’aéroport, si macron veut être cohérent avec sa politique européaniste, la réalisation de l’aéroport de NDL se fera. Le bateleur de télé Hulot avalera une énième couleuvre et la bétonisation continuera.
            L’ultime survivante de sauterelle du serpolet de Grand lieu est morte… et elle n’aurait pas sauvé la prétendue race humaine de son extinction.
            Vive l’écologie socialiste et nantaise à la Royal – Ayrault!

  7. Nous sommes, soi-disant, en guerre contre le terrorisme. Toujours pas sur le sol français apparemment. Car c’est bien d’une zone de guerre qu’il s’agit. Reportage de TF1 : « l’intervention des gendarmes s’annonce délicate car les zadistes ont disposé de nombreux pièges. » Envoyons les chars et la légion, le terrain sera nettoyé en 1 journée.

    • Oui, il y aura des morts, des « suicidés » , les zadistes aiment la roulette russe !
      Macron dit : « fin janvier », mais il n’a pas dit l’année !
      Agrandir l’aéroport existant : prétexte « moins couteux », mais on oublie toutes les énormes indemnisations immédiates des contrats annulés …, et les futures ! des « nuisances » accrues dans les années à venir, …, et l’expansion de la ville. (comme l’usine AZF)
      Et le risque de centaines de morts d’un crash sur la ville ! risque beaucoup plus probable qu’une centrale nucléaire !

      • En effet, Bouygues toucherait un dédit de 350 millions si la réalisation de ND L était annulée, selon un intervenant sur C dans l’air, hier.

  8. Les zadistes devraient prendre pour cibles les musulmans, surtout ceux qui foutent la merde.

  9. En plus, au nom de la laïcité se rendre à Notre Dame des Landes, comme le lui dira Mélenchon pour notre Président, ce n’est plus permis, ni à Saint Germain des prés ni dans toutes les communes commençant par Saint ou Sainte ( et il y en a) , mais non nos racines ne sont pas chrétiennes.

    • Bonne remarque! Les crétins islamisés de banlieue disent « ‘neuf trois » et non plus Saint-Denis, ce qui correspond à leur obscurantisme. Mais aujourd’hui où l’exécutif vient d’interdire, oui, D’INTERDIRE par décret du 3 août 2017, de prononcer en privé le mot « race », il est tout a fait « possible » qu’un gogo de l’assemblée impose un autre décret débaptisant nos villes et nos enfants. En pays bobo où la pensée unique est de rigueur, et où l’on condamne les victimes en libérant leurs bourreaux, nos Libertés laïques doivent s’attendre au pire.

  10. La tactique consistant à choisir l’option de l’extension de l’actuel aéroport Nantes-Atlantique mettra évidemment les zadistes (et tous leurs appuis gauchistes-collabos, médias+politiques+ »justice ») en porte-à-faux complet. Le but: Permettre d’opérer une évacuation (forcément violente puisque les anarchistes veulent l’affrontement) avec le droit et l’opinion publique du côté du gouvernement. Cela dit, cette option coutera très cher (indemnités prévues) plus le cout de l’agrandissement de l’actuel aéroport (nouvelles expropriations==>zadistes=>etc..) et surtout l’augmentation des nuisances et dangers pour Nantes sud. Tout ça pour ne pas « brutaliser » des anarchistes ultra-violents et réveiller tous leurs copains collabos et mouslims. 1938, Daladier es-tu là?

  11. Donc pour ne pas affronter les Zadistes-Black-Blocs-Antifas-No-Borders-Anarchistes-Gauchos-Ecolos et ne pas réveiller leurs copains mouslims des banlieues de Nantes on va imposer aux populations qui n’en veulent pas et dont l’UMPS-En Marche se fout comme d’une guigne d’être en permanence survolées par des avions de plus en plus nombreux:
    http://pournddl.free.fr/images/holding.jpg

    • Tenez bon il y assez de gaspillage dans ce pays sans en plus nuire aux riverains .vous avez raison quelle gabegie et quel autoritarisme.

  12. Quelle que soit la décision, il faudra évacuer les zadistes !
    Ils ont créé une « République » autonome et entendent y rester ! Comme au Larzac.
    « Ils partirent 500 mais ils furent 5.000 en arrivant à l’aéroport « !!!

Les commentaires sont fermés.