Macron aime bien la gauche pédophile

Publié le 6 janvier 2021 - par - 9 commentaires - 1 212 vues
Traduire la page en :

Valeurs actuelles : La gauche et la pédophilie, une histoire monstrueuse. Le philosophe René Schérer le jure : Le pédophile traite l’enfant qu’il désire ou qu’il aime comme un véritable partenaire sexuel.

La bombe à retardement aura mis 30 ans pour éclater au grand jour. Dans le bruit et la fureur !

Vanessa Springora témoigne dans son livre Le Consentement (Grasset) des abus pédo-criminels présumés de l’écrivain Gabriel Matzneff. L’image de l’écrivain dandy et libertin part en fumée.

En 1990, Denise Bombardier avait allumé la mèche dans l’émission Apostrophes diffusée sur Antenne 2 : “Je me croyais sur une autre planète, parce que dans mon pays, il serait en prison.”

Amaury Brelet : “Retour en enfer avec l’affaire Matzneff. Après Mai 68, une partie de l’intelligentsia libertaire a défendu les pires dérives de la révolution sexuelle. En théorie et en pratique“. Ben voyons !

Le Salon beige : “LCI : Urgent : Opportunité à saisir, poste de chroniqueur-grande-conscience-de-gauche-macron-compatible. Non, nous n’annonçons pas le départ de Cohn-Bendit de ses multiples rendez-vous télévisuels sur cette (in-)digne chaîne de (propagande de dés)-information en continu. Après la mise en réserve de LCI depuis la fin du mois d’octobre 2020 de Darius Rochebin à la suite d’accusations, en Suisse, de faits de harcèlement contre lesquelles Rochebin a porté plainte, il y a encore un créneau de disponible.

La France de la bien-pensance gaucho-macronienne, a (fait semblant d’apprendre ce qu’on savait déjà autour de toutes les bonnes tables de la riche bourgeoise de la gauche caviar de Paris). C’est le départ d’Olivier Duhamel, grande conscience parmi les grandes consciences (morales socialistes), installé très haut dans l’Olympe de la morale déversée avec morgue à l’égard des gueux (les populistes en particulier).

Duhamel aurait ainsi fui avant l’annonce publique de faits d’inceste, comme le rapporte avec suavité la presse gaucho-macronienne, en réalité, de viol pédophile. Cela laisse un grand vide dans la chaîne (de la gauche pédophile au pouvoir sur LCI). Pour pourvoir à ce poste, un profil éminent, irréprochable au vu de la vulgate gauchienne et macroniste, nous suggérons la candidature de Laurent (Mouchard alias) Joffrin.

Duhamel faisait partie, le 23 avril 2017, du cercle restreint réuni à la brasserie parisienne La Rotonde avec le pédophile Cohn-Bendit et le Goupil pour fêter la victoire de Macron gay-friendly dès le premier tour de la présidentielle sans devoir attendre le second tour, tant l’élection était jouée d’avance grâce aux médias !

Valeurs actuelles : La défense surréaliste de Kouchner, signataire d’une pétition pro-pédophile ! En janvier 1977, Gabriel Matzneff publie dans Le Monde et Libération un texte pour prendre la défense d’adultes accusés d’avoir eu des relations sexuelles avec des enfants. En 1977, Gabriel Matzneff a publié une pétition défendant les relations sexuelles entre adultes et enfants signée par des personnalités, dont Jack Lang et Bernard Kouchner. Interrogé sur la question de la pétition pro-pédophile, sa défense a été ahurissante :

“Sa pétition ? Mais la pétition de Matzneff, je ne l’ai même pas lue ! Daniel Cohn-Bendit et moi l’avons signée parce que Jack Lang nous l’avait demandé ! Il y avait derrière une odeur de pédophilie, c’est clair.

“C’était une connerie absolue. Plus qu’une connerie, c’était une sorte de recherche de l’oppression !

Comment expliquer cette signature ? Pour Bernard Kouchner : “C’est difficile à expliquer. Autre temps, autres mœurs. La période était bêtement laxiste, permissive. Les idéologies nous submergeaient.

La phrase de Camus : “Quelque chose en eux aspire à la servitude“, a-t-il avancé. La pétition pour le droit d’avoir des relations sexuelles avec des enfants ? Cette pétition avait été rédigée alors que s’ouvrait le procès de trois hommes jugés pour attentats à la pudeur sans violence sur mineurs de [moins de] 15 ans et placés en détention provisoire pendant trois ans. Les victimes étaient âgées de 12 ou 13 ans et avaient été photographiées et filmées par les accusés lors de jeux sexuels. Les accusés avaient été condamnés à cinq ans de prison avec sursis. La pétition défendait le droit d’avoir, en tant qu’adulte, des relations sexuelles avec des enfants. Elle se concluait par ces termes : Trois ans de prison [préventive] pour des caresses et des baisers, cela suffit. Nous ne comprendrions pas que [les trois coupables] ne retrouvent pas leur liberté !

Autour de l’affaire de pédophilie de Matzneff, l’affrontement de deux époques. Le Point : Il y a ceux qui découvrent les faits, abasourdis, et ceux qui savaient sans voir le mal ; les révélations d’une éditrice racontant sa relation sous emprise, avec Gabriel Matzneff, alors qu’elle avait 14 ans, font s’entrechoquer deux époques et deux regards sur la pédophilie. Le goût autoproclamé de l’écrivain pour les “moins de 16 ans” et pour le tourisme sexuel avec de jeunes garçons en Asie avait jusqu’ici très peu fait ciller. Quand Bernard Pivot interviewe Gabriel Matzneff, interrogé de manière badine sur ses conquêtes sexuelles, seule l’écrivain Denise Bombardier lui lança qu’il aurait “des comptes à rendre à la justice“, et pourtant personne ne réagit !

Tentant de se défendre, Bernard Pivot a plaidé le principe du “autres temps, autre mœurs”, affirmant que dans “les années 70 et 80, la littérature passait avant la morale“, provoquant une vague d’indignation.

Même si elle est depuis longtemps proscrite par la loi, la pédophilie a été tolérée voire plus dans les années 70 par des intellectuels invoquant la liberté sexuelle et l’héritage de Mai 68 avec son slogan “il est interdit d’interdire”. Des pétitions ont été signées. Comme celle relayée par Libération en 1977 pour défendre trois hommes poursuivis pour agressions sexuelles d’enfants de 12 à 13 ans, signée par Jack Lang et Bernard Kouchner.

Malgré ce contexte de dénonciation de la pédophilie, “la liberté d’expression est importante. Matzneff n’a pas été condamné“, estime Etienne Gernelle, le directeur du Point, où l’écrivain tient une chronique.

Les mêmes journaux qui, il y a trente ans, disaient que l’amour avec les enfants c’est bien, au nom d’une morale soixante-huitarde, voudraient virer ces mêmes gens” ! Et de dénoncer un climat où certains appellent à rayer de la carte les artistes mis en cause dans des affaires de violences sexuelles.

Laurent Joffrin : “Libération de Mai 1968, professait une culture libertaire dirigée contre les préjugés et les interdits de l’ancienne société“, “souvent sur des causes justes” mais promouvant “parfois des excès fort condamnables, comme l’apologie de la pédophilie, ce que le journal a mis du temps à bannir”.

Valeurs actuelles, Amaury Brelet : “Quand Charlie Hebdo défendait (aussi) la pédophilie.

Comme la gauche libertaire de l’époque, le journal satirique a soutenu, en 1977, trois pédocriminels, accusés d’avoir abusé de mineurs, avant d’être condamnés à des peines avec sursis !

Matzneff et l’air du temps. C’est le titre d’un article, publié Charlie Hebdo et rédigé par son rédacteur en chef Gérard Biard. Embarrassé que l’écrivain Matzneff, pédophile notoire et revendiqué, aujourd’hui au cœur de l’actualité pour un livre écrit par une de ses anciennes proies, ait eu durant des années son rond de serviette sur le plateau d’Apostrophes, Bernard Pivot se défausse sur l’air du temps, écrit Charlie Hebdo.

Le dandysme et l’entre-soi mondain (de la gauche caviar bobo) lui […] fournissaient des signatures prestigieuses quand il publiait des lettres ouvertes demandant la libération de pédophiles emprisonnés.

Charlie Hebdo a soutenu, avec la presse libertaire, la pédophilie au cours des années 70 et 80.

Si Matzneff a largement bénéficié d’une mansuétude médiatique coupable, Charlie Hebdo est allé jusqu’à défendre les trois pédocriminels au lendemain d’une pétition parue dans Le Monde et rédigée par… Matzneff lui-même. Charlie Hebdo, dirigé par le professeur Choron, publie le 27 janvier 1977 un article intitulé Moeurs signé Victoria Thérame, passée par le quotidien communiste L’Humanité :

Si vous aimez les petites filles et les petits garçons quand ils ont encore le cartable dans le dos, si vous les suivez dans la rue, si, eux, vous regardent, vous attendent à la station du bus, s’ils viennent s’asseoir juste en face de vous, s’ils frôlent vos genoux comme par mégarde mais ne s’excusent pas, si vous les retrouvez à la sortie de l’école, si vous leur parlez, s’ils viennent dans votre chambre, si vous découvrez les ciels de cuisses tendres et sans duvet, leur trouble et le vôtre, quand ils vous disent tu et êtes leur ami-confiance, leur ami-plénitude, si vous allez ensemble au bois, à la clairière, derrière les volets où la lumière filtre à point, si vous les photographiez pour prolonger la vie, pour la fixer, parce qu’elle est fugitive et trop courte et que vous êtes trop amoureux, allez défendre (les 3 abuseurs) qui passent devant la Cour d’Assises et qui risquent 5 à 10 ans de réclusion criminelle pour amour à enfant“. Ben voyons ! TAKAYCROIRE !

Les prévenus seront condamnés à 5 ans de prison avec sursis pour leur crime, fait de masturbations et fellations réciproques, d’orgies et de sodomies sur des enfants de 12 et 13 ans. Chroniqueur à Charlie, Patrick Font sera condamné à 6 ans de prison ferme pour attouchements sexuels sur mineurs en 1998.

Auparavant, cet ex-instituteur soixante-huitard (pédophile) avait signé une pétition de soutien en 1982 aux inculpés du Coral du nom de cette “affaire de pédophilie qui a éclaté dans ce “lieu de vie” du Gard“.

Le texte dénonçait alors “une machination politique et policière“, une “affaire de mœurs” “fabriquée de toutes pièces” et même une “sinistre comédie”. Parmi les signataires de la pétition du Coral : Gilles Deleuze, l’écrivain Françoise d’Eaubonne, le journaliste de Libération Guy Hocquengheim, Félix Guattari, l’éditeur Alain Moreau, le dessinateur de Charlie Hebdo Copi et… Philippe Val, futur patron du journal (1992-2009) !

Authentifiée par un des initiateurs de la pétition, la signature figure à la page 37 du n°11 de la revue à caractère pédophile Possible (novembre/décembre 1982) que Valeurs actuelles a consultée en intégralité.

Contacté, Philippe Val dément catégoriquement : “J’ai refusé impérieusement de signer cette pétition. Ils ont extorqué ma signature, affirme-t-il. Je me suis toujours opposé à la pédophilie, à tous ces trucs-là.

“De toute façon, j’étais en opposition avec Font sur ces histoires de lieu de vie, que je détestais.”

“J’en parle à l’époque à ma femme qui est juge pour enfants à Meaux. Elle a pris le train de Paris à Montpellier pour récupérer une gamine placée au Coral, une histoire abominable de cruauté mentale ! Je ne risquais pas de signer cette pétition. Ma signature s’est retrouvée là sans doute parce que Font a signé.

“Je me suis engueulé avec ces mecs, des staliniens de merde et des anars sans foi ni loi qui m’ont traité de tous les noms. J’ai été l’objet d’une saloperie de leur part pour essayer de détruire une personne.

C’est dégueulasse. Les années 70, c’était terrible pour ça, il n’y avait pas de morale, c’était n’importe quoi, ils voulaient des noms symboliques. Puis, Siné a ressorti cette histoire. Je trouve ça scandaleux. C’est un acharnement. Je suis puni. Moralement, c’est insupportable. C’est parole contre parole !” (Philippe Val).

Duhamel accusé de viol sur mineur : la pétition “pro-pédophilie” signée par Bernard Kouchner ressort. Duhamel est accusé de viols et d’agressions sexuelles sur son beau-fils dont le père, Bernard Kouchner, avait signé la pétition lancée par Gabriel Matzneff en 1977. Camille Kouchner dévoile les abus sexuels subis par son frère jumeau à partir de ses 13 ans, dans les années 1980, commis par leur beau-père, Olivier Duhamel.

La pétition “pro-pédophilie” a été publiée par Le Monde de gauche et Libération gauchiste libertaire pour défendre trois violeurs incarcérés pour avoir abusé sexuellement des mineurs de moins de 15 ans.

Pire : Olivier Duhamel,  ces photos dérangeantes de ses beaux-enfants accrochées dans sa maison !

Femme Actuelle : “S’il y a une famille dans laquelle on pouvait être conscient de ce que sont les violences faites aux enfants, c’était bien celle-là ! Voici : Olivier Duhamel, ces clichés très inappropriés de ses beaux-enfants à son domicile. La reporter du Monde Ariane Chemin a fait de nouvelles révélations concernant Duhamel, au sujet des photographies particulièrement obscènes accrochées sur les murs de son domicile.

Camille Kouchner affirme qu’au moins une cinquantaine de personnes était au courant.

À Sanary-sur-Mer, où Évelyne Pisier et Olivier Duhamel partaient souvent en vacances et recevaient des amis, régnait une atmosphère très troublante. Ariane Chemin fait part du “climat incestueux” : “Tout le monde s’embrasse sur la bouche, les adultes se baignent nus dans la piscine, mais on ne demande pas aux enfants si ça les gêne. Les enfants vont chercher une balle sous la table, tout le monde en train de se faire du pied”. Duhamel aurait eu l’habitude de prendre des clichés troublants des trois enfants d’Évelyne Pisier.

Ça, ça m’a beaucoup frappée ! Duhamel faisait des photos des fesses, des seins de ses beaux-enfants, de ses invités, et tout était affiché sur les murs de la maison.” Pour Ariane Chemin, ils n’étaient pas une cinquantaine au courant des méfaits de Duhamel, mais probablement “des centaines de personnes“.

Pédophilie, communisme, subventions, Michel Onfray dézingue Le Monde et Libération !

Valeurs actuelles : Michel Onfray a répondu à un papier “ordurier” du journal Le Monde par le biais de sa nouvelle revue Front Populaire. Le philosophe et essayiste ne mâche pas ses mots. Pour la sortie de la nouvelle revue Front Populaire de Michel Onfray, Le Monde de gauche a rédigé un papier ordurier” (comme à son habitude de torchon collabo socialiste opportuniste subventionné pour faire la propagande pro-Macron).

Michel Onfray rappelle la propagande du journal Le Monde pour la pédophilie dans les années 1970 !

Le Monde de gauche et le journal de gauche Libération relayaient en 1977 une pétition pour soutenir trois pédophiles ayant abusé de trois victimes dont la plus jeune avait treize ans. Une autre pétition publiée par le Monde de gauche militera pour dépénaliser le crime de pédophilie. À l’époque, Gabriel Matzneff, le pédophile autoproclamé qui a rédigé la pétition, venait de publier un manifeste pédophile intitulé :  Les Moins de seize ans. Le Monde avait publié la liste des signataires, parmi lesquels Jack Lang, Bernard Kouchner, etc.

Le journal Le Monde ne se préoccuperait pas plus de la provenance de ses subventions : Le Monde n’aime pas que les idées, il aime aussi beaucoup l’argent et pas toujours l’argent propre ! Le livre de Pierre Péan et Philippe Cohen : La Face cachée du Monde documente tout cela jusqu’à la nausée.

L’auteur du papier “ordurier” du journal Le Monde, Abel Mestre est lui-aussi dézingué : “Je n’ai pas fait d’enquête. On m’a juste signalé qu’il était au PCF !” Michel Onfray rappelle l’histoire du Parti Communiste Français : Le parti était homophobe, dénigrant le vice de la bourgeoisie (socialiste de la gauche morale). Le parti affirmait sans rire que l’homosexualité n’existait pas en URSS mais seulement dans ses Goulags.”

Michel Onfray rappelle que le PCF était anti-immigrés. Georges Marchais, qui est parti volontairement travailler pour les nazis en 1943, avait écrit en 1980 au recteur de la mosquée de Paris :

La présence en France de près de quatre millions et demi de travailleurs immigrés fait que la poursuite de l’immigration pose aujourd’hui de graves problèmes. C’est pourquoi nous disons qu’il faut arrêter l’immigration, sous peine de jeter de nouveaux travailleurs au chômage. Je précise bien :

Il faut stopper l’immigration officielle et clandestine.”

Moralité : Michel Onfray conclut : “Tout ceci constitue ce que j’ai nommé l’impensé de la gauche.”

Macron gay-friendly est soutenu par la gauche pédophile au pouvoir sur LCI !

Que peut-on attendre de ces gens-là, la peste socialiste des profiteurs LGBT de la pédophilie ?

La peste socialiste des LGBT profiteurs de la pédophilie agit contre la moralité des Français, ce sont les alliés de Macron gay-friendly socialiste, opportuniste, incompétent, mystificateur, lâche et manipulateur !

La France soumise aux profiteurs LGBT de la pédophilie brûle, et pas seulement avec ses églises.

Comme le dit si bien h16 : Ce pays est foutu !

Assurément, tout ça va mal finir !

Thierry Michaud-Nérard

Print Friendly, PDF & Email
Notifiez de
chris83

Depuis des décennies le sujet est d’actualité. Avec des dénonciations puis des rétractations….. on nomme des gens immergés dans la fange pédophile comme ministre de la culture…. de l’éducation nationale….. les médias en font des scoops! mais rien ne change ces “gens-là” sont INTOUCHABLES. Entre la drogue et les pédophiles les sorties d’écoles sont bien fréquentées!!! SILENCE car le “milieu” est protégé… le mastneff ressemble bien à un américain “suicidé” en prison à Newyork qui a sévit sur les “milieux de l’Argent” mondial pendant des décennies , grâce à l’impunité des juges corrompus… à quand la justice va enfin sévir?

Spennato

Macron aime bien les pédophiles ? et pour cause, mis à part de celui qui lui tient l’épaule, il est lui même pédéraste !!!
Elle est pas belle notre chère France ?

andre

A” macouille_pantin-de rotschild”, je lui souhaite une mort douce, celle que le Comte Dracula offrait aux ottomans, un empalement ! ça sera sa dernière jouissance à ce pédéraste !!!

Marnie

La France fait penser à ce qui est arrivé à Sodome et Gomorrhe. Sommes-nous le seul pays aussi gravement atteint ? Notre fin est-elle proche ?

Gillic

A voir la photo, macron devrait surveiller ses arrières !!!! Mdr …….

Joël

“Macron aime bien la gauche pédophile”
Celui-ci étant à cheval entre socialisme et communisme, quelque part ça fait de lui un membre de la famille, non ?
Pour ma part, depuis son élection j’ai toujours été convaincu qu’il est de gauche. Ses actes dans tous les domaines le prouvent.
Aussi prodigue avec l’argent des autres que hollande, aussi fourbe que “mitrand”.

a.hourquetted'arre

Rien ne nous sera épargné…nous sommes saturés de mauvaises nouvelles, d’incompétences, d’égoïsmes, d’obscénités, envahis jusqu’au fond de nos campagnes, etc…Il ne nous manque plus qu’une embrouille pour l’élection de 2022!
Nous ferons la lessive du siècle et nous laisserons une France à rebâtir à nos descendants.

Filouthai

La pedophilie ne sera pas un dossier traité sous la présidence de Macron.
Je vous laisse deviner pourquoi.

patphil

j’ai comme l’impression que les plateaux de télé vont être déserté ces prochaines semaines , les cohn-bendit, lang, duhamel et consorts auront le même courage que kouchner

Lire Aussi