Macron, arrogant et incompétent, a rendu la France ingouvernable

Publié le 27 avril 2019 - par - 6 commentaires - 890 vues
Share

Avec la montée des partis populistes fortement encouragée par Macron pour faire peur aux électeurs avec la théorie du chaos, il est désormais compliqué pour lui de continuer à gouverner idéologiquement à gauche. Aujourd’hui, après que les rentiers professionnels des partis politiques UMPS ont été disqualifiés et comme le mouvement populaire des Gilets jaunes ne lâche rien, la situation de Macron incompétent et indécis face aux Gilets jaunes illustre le blocage politique actuel. Alors que les partis populistes de droite montent partout en Europe, pour l’autocrate Macron et pour les médiocres socialistes recyclés LREM, cela devient quasiment impossible de gouverner normalement un pays qui se méfie de plus en plus de Macron.

Après des mois de violences policières continues et de répression absurde contre les Gilets jaunes, au cours desquelles Macron l’arrogant s’est complètement déconsidéré dans le monde entier, il se focalise sur les mouvements d’extrême droite pour espérer attirer une grande partie des votes aux européennes. Et en même temps, les responsables politiques du pays échouent à trouver la moindre solution à la crise des Gilets jaunes qui se transforme en un processus de contestation politique anti-Macron à rebondissements.

La coalition UMPS-LREM-MODEM de centre gauche actuellement au pouvoir sous un masque social-démocrate a remporté les législatives de 2017 alors que les partis de centre-droite menés par les islamophiles modérés, du type Ali Juppé, ont tous échoué à réunir les votes nécessaires pour former une majorité. Ils se sont donc transformés en opportunistes à la soupe LREM pour pouvoir gouverner sous la tutelle de Macron.

Les listes pro-Macron aux européennes ne se présentent pas toujours officiellement ainsi tout en attendant que le peuple manifeste sa défiance en votant contre Macron et pour la Droite nationale. Le processus de formation de nouvelles coalitions des droites populistes au parlement européen pourra débuter de manière informelle dès le lendemain de l’élection, après avoir connu bien des rebondissements dans les pourparlers au cours des années précédentes. En clair, le parlement européen d’obédience UMPS social-démocrate sortant a mené une action soutenue et continue pour imposer des migrants contre les peuples.

Après le vote du mois de mai 2019, le nouveau parlement devra former une nouvelle politique de droite beaucoup plus respectueuse du vote populaire qui renoncera officiellement à la politique pro-migrants.

Cette mission pro-migrants sera récupérée au profit des seuls mondialo-capitalistes allemands de Merkel dès le lendemain de l’élection, lesquels migrants, par un effet d’aubaine, devront rester sur le sol de l’empire germanique. Comme il se pourrait que certains pays de l’UE veuillent envisager un compromis pro-migrants bipartite avec Merkel, dans le cadre duquel chacun de ces pays soutiendrait formellement la volonté de conserver les migrants sur leur sol, les autres pays, même minoritaires, n’auront pas à les accueillir.

En cas de désaccord sur les choix politiques pro-migrants, chaque pays pourra faire jouer la clause prioritaire de sauvegarde de l’identité nationale qui mènera le gouvernement de chaque pays à protéger ses frontières, quelle que soit la façon dont la coopération européenne entre ces pays fonctionnera dans les faits. Chacun conservera le droit de ne pas coopérer sur le plan idéologique avec la politique de l’UE pro-migrants.

Pour la Droite nationale, la convergence idéologique sera facile avec les démocrates suédois soi-disant d’extrême droite, aux Pays-Bas, avec le Parti pour la liberté de Geert Wilders, en Allemagne, avec le parti Alternative pour l’Allemagne (AfD), en Italie, avec l’alliance de gouvernement du mouvement Cinq étoiles (M5S) et de la Ligue (Lega) et le parti de droite Forza Italia, en Autriche, avec le Parti de la liberté de l’Autriche (FPÖ, soi-disant extrême droite), en Hongrie, en Tchéquie, en Slovaquie, en Pologne, etc.

Macron aura été le fossoyeur de la Ve République déjà bien malmenée par Sarkozy et Hollande. Pour faire illusion avec un faux-semblant de conservation de la Ve République, il ne reste à Macron que la stigmatisation de l’extrême droite, quand la vie politique de nombre de pays européens connaît des fractures de plus en plus profondes, depuis la politique pro-migrants absurde et scandaleuse de l’UE de Merkel.

Les partis de droite nationale ne seront pas les seuls à bénéficier du déclin de l’UE de Merkel ! Les écolo-gauchistes Verts, autrement dit les partis d’extrême gauche écolo-opportunistes, sont également à l’affût des suffrages européens. La montée en puissance de la Droite nationale aura donc un défi important à relever pour contrer ces partis d’extrême gauche écolo-révolutionnaires considérés comme inacceptables d’un point de vue purement démocratique. Si les partis soi-disant d’extrême droite continuent d’accroître leur influence, il sera de plus en plus difficile de les exclure des processus de décision du parlement européen. Si la montée des populismes est une réalité à travers l’Europe, il est probable que cela ne pourra que renforcer le soutien aux partis populistes des populations méprisées par les politiciens médiocres et corrompus de l’UE.

Le  mouvement populaire des Gilets jaunes annonce-t-il un glissement de la France vers les partis populistes ? À en croire Gaël Brustier, les Gilets jaunes français ressemblent aux « grillini« , les partisans du mouvement 5 Étoiles italien. La France des ronds-points apparaît comme la victime du racket fiscal absurde de Macron. Face à la colère des Gilets jaunes, l’exécutif utilise la matraque et les violences policières.

Macron incompétent et totalitaire, c’est l’envers du rêve démocratique français ! Macron incompétent et totalitaire, c’est désormais le négatif saisissant des règles démocratiques de la vie politique et sociale.

Macron incompétent et totalitaire, c’est une France sans réformes et sans croissance ! Les Français sont victimes de la trahison de l’anti-France des médiocres LREM et de Macron au pouvoir. La France des Gilets jaunes a identifié les causes de son marasme à la défaillance de la classe politique médiocre LREM. De fait, la France des ronds-points apparaît bien comme la victime absolue de l’élection de Macron en 2017.

À l’évidence en chute libre, les LREM et Macron font penser au paradis soviétique de l’ex-URSS où on devait chercher désespérément un médecin spécialiste des yeux et des oreilles parce que la population voyait un système socialiste perverti dans le monde réel et entendait tout autre chose de la propagande des médias et des autorités communistes corrompues toujours maintenues au pouvoir jusqu’à la débâcle absolue et spectaculaire de l’URSS au début des années 1990. « À l’évidence, cette contestation n’a ni outil partisan, ni appareil idéologique sophistiqué. Les grillini sont à un stade idéologico-politique bien plus sophistiqué que le mouvement des Gilets jaunes par la sédimentation des actes et paroles politiques depuis une décennie.

« Le M5S parvient à articuler les colères diverses montées de la société italienne et à leur donner un débouché électoral et politique. Le M5S est parvenu à dépasser le vieux clivage gauche-droite et à faire s’effondrer le système partisan convenu en Italie. La France des ronds-points n’en est pas encore là, même si sa contestation est dirigée contre les gouvernants d’aujourd’hui, d’hier et d’avant-hier. Le M5S comme les Gilets jaunes sont typiques de l’Europe de la crise. (Gaël Brustier) « Les Gilets jaunes agglomèrent les vrais perdants du système Macron jugé le seul responsable de la crise morale et identitaire du pays.

Les Gilets jaunes incarnent un populisme spécifique face au contexte de crise de Macron.

L’alliance des droites nationales après les européennes ne devrait donc surprendre personne !

Pourquoi ? Parce que Macron arrogant et incompétent a rendu la France ingouvernable !

Thierry Michaud-Nérard

Print Friendly, PDF & Email
Share
Notifiez de
Jeanpeuplus

Arrogant, incompétent, oui, mais aussi vicieux.

Helios

Voilà le résultat quand des cons votent ……un trou du cul en guise de chef d’etat .

Michel

Je cite : « Macron, arrogant et incompétent »… Certes non ! Ce minable n’a pas de cerveau évolutif, il en est resté à ses exigences d’enfant (raté) pourri qui tape du pied pour faire croire qu’il existe et comme il n’a pas ce qu’il veut, il essaye de tout casser comme tous les psychopathes incurables. En réalité, ce gnome n’est rien qu’un insecte malfaissant et puant qui sera probablement écrasé le 26 mai. A une condition : que les musulmans établis en France comprennent (mais comprendront-ils ?) que le sort que le petit pourri leur réserve est horrible. S’ils comprennent ça, l’insecte est foutu d’avance et tout ira beaucoup mieux partout en France. Donc, le 26 mai, votez vital et sauvez la France. Votez pour le RN. Et pourtant, je n’ai aucune carte politique.

Lin

Mais quel sort Macron reserve t ‘ il aux musulmans ?

patphil

l’umps a rejoint la macronie
maintenant c’est très clair

Marcorix

Malheureusement le mouvement 5 étoiles est en perte de vitesse, dû à des contradictions, mais heureusement Salvini est là pour rafler la mise.