Macron aux Français : si vous voulez changer de politique, venez me déloger !

Publié le 2 janvier 2019 - par - 20 commentaires - 1 088 vues

« S’ils veulent un responsable, il est devant vous, qu’ils viennent me chercher ». Cette célèbre formule vient d’être remplacée par le défi que lance Emmanuel Macron au peuple français pour 2019 :  « si  vous voulez changer ma politique, venez me déloger ! »

D’où ma lettre au Président de la République pour répondre à ses vœux.

Monsieur le Président,

Le 31 décembre à 20 heures, en tant que retraité citoyen, je me suis contraint à écouter vos vœux pour 2019 .

Un peu à la Musset, j’ai perdu ma soirée !

De vos propos oisifs, techniques et souvent incompréhensibles, j’en ai tiré trois éléments essentiels :

Le premier est votre retour à votre arrogance innée, qui remonte certainement à l’époque de vos culottes courtes. Vous étiez debout, un chef des armées, un capitaine qui avait redressé son navire France en perdition, un chef d’état implacable qui écrase de son mépris les gueux qui l’avaient déstabilisé quelques semaines. Avec votre regard perçant, votre bouche haineuse et vos mains qui jouaient de prestidigitation, vous vous êtes à nouveau imposé, d’une manière impériale, à votre peuple. Vous étiez hier soir Jupiter dans toute sa splendeur, ignorant une opposition complètement laminée et parlant des «  Gilets Jaunes » ( les mots vous écorcheraient les lèvres ) comme « une foule haineuse ». Vous avez mis la colère des Français qui « venait de loin » sur le compte «   des injustices, le cours de la mondialisation parfois incompréhensible, un système administratif devenu trop complexe et manquant de bienveillance, contre des changements profonds qui interrogent notre société et son sens », mais pas contre votre politique, votre gouvernement et surtout vous personnellement. Votre aveuglement, votre fierté, votre incompétence et votre manque de chaleur humaine vous ont détourné de cette vérité criarde : la montée des gilets jaunes, l’occupation des ronds points, les graves incidents des Champs-Elysées, c’est vous le seul et unique coupable. Vous n’avez jamais voulu daigner comprendre la France d’en bas puisque vous n’y avez jamais mis les pieds.

A présent c’est cap, pleine vapeur, vers  un «  pays qui veut bâtir un avenir meilleur reposant sur notre capacité à inventer de nouvelles manières de faire et d’être ensemble. »

Alors «  l’ordre républicain sera assuré sans complaisance » et ces manifestions qui débordent sanctionnés sévèrement. Castaner va être ravi : il va pouvoir encore frapper fort.

Le deuxième élément retenu que vous avez très nettement exprimé, la poursuite des réformes dans le chômage, les retraites et l’administration. Rien de changer dans les rangs de «  En Marche » ! Vous allez conserver votre garde prétorienne, vos «  petits marquis «  et « Merveilleuses » à l’Assemblée Nationale. C’est votre force légale et légitime, inutile de la saboter ! Vous allez par ordonnances continuer à forcer la marche vers une européisation de la France et l’enfoncer dans le maelstrom administratif de Bruxelles. «  Nous ne sommes pas résignés »  dites-vous d’un ton autoritaire que nous comprenons comment votre résolution de ne point céder aux bruits de la rue. D’ailleurs vous avez pris la présence de quelques gilets jaunes au bord des routes, début septembre comme des animations folkloriques un peu comme celles de la CGT, des cheminots, de Mélenchon ou des retraités en colère : un petit tour dans les rues de Paris et plus rien. Le premier samedi ne vous a pas inquiété, au contraire, c’était une façon de s’exprimer des Français. Le deuxième samedi s’est avéré plus coriace mais sans vous faire réfléchir puisque vous étiez en voyage hors de France. Les Français, avez-vous pensé, sont des râleurs de naissance et des pourfendeurs de chimères. «  Ne plus subir, c’est cela qui doit guider notre choix » et vous avez dormi dessus, tout ce tintamarre ne vous ferait pas fléchir. Mais ce ne fut que le troisième samedi qui vous a saisi aux tripes : les violences devenaient trop sérieuses et les contre-effets étaient néfastes, surtout avec la mutilation de l’Arc de Triomphe. Non seulement la France en prenait un sale coup dans sa réputation et son histoire mais aussi vous comme défenseur de la République. Vous avez lâché du lest, annulation de la taxe carbone, prime à l’emploi, annulation de la hausse de la CSG pour une partie des retraités mais pas avant juillet 2019 . Une poignée de mesurettes pour calmer la foule. Mais ce recul vous a déchiré le cœur et l’esprit. Jamais vous ne l’aviez fait dans votre vie.

Le troisième élément est de loin le plus important : les élections. Vous n’hésitez pas à mettre en avant votre réussite en ce domaine : «  Le peuple souverain s’exprime dans des élections et choisit des représentants qui font la loi. » Il n’y a pas plus clair : vous ne céderez pas à la rue, aux gesticulation de gueux sauvages, à ces «  grands déchirements ». Votre politique a été approuvée par les urnes et seules les urnes peuvent vous secouer de vos convictions. Et vous avez lancé la campagne des européennes. Et vous en profitez pour lancer un grand défi à tous vos détracteurs, politiques, économiques et populistes :

«  Si vous voulez me faire changer de politique, venez me déloger par les urnes ! »

Voilà la grande offensive que doivent monter tous les Français pour «  déloger Macron », c’est la  seule que vous puissiez comprendre.

Alors organisons la débâcle des candidats LREM aux Européennes et nous vous montrerons ainsi par cette défaite que vous n’êtes pas infaillible.

De mon côté, à une minuscule échelle, je livrerai cet âpre combat. «  C’est toujours dans l’ombre que l’on est le plus efficace » a toujours été ma devise.

Monsieur le Président, c’est le sens de ma mission pour les mois qui viennent.

Les Français vous donnent rendez-vous le 26 mai 2019 .

Salutations distinguées.

André Girod

Retraité plumé en colère.

Print Friendly, PDF & Email
Notifiez de
lafronde

Contre les abus d’un régime politique il existe une garantie fondée sur le dualisme de la Parole du Christ : “mon royaume n’est pas de ce monde” et “rendez à César ce qui est à César, et à Dieu ce qui revient à Dieu”. Ceci fonde notre Droit naturel. Il défini ce qui est juste pour les hommes vivant en société : Liberté et Egalité en droits. Une morale d’origine chrétienne. https://www.wikiberal.org/wiki/Droit_naturel Le Droit naturel est à l’origine des sociétés libres. En Angleterre : Pétition of rights 1628. Bill of rights 1689. En Amérique : Bill of rights : Virginie 1776. Etats-unis 1791. En France : DDHC 1789. Or notre droit positif fondé sur une Législation mondiale communiste : DUDH 1948, CEDH 1950, TCE 2000 nous prive de notre propriété indivise : le pays, et de nos libertés.

patphil

les gueux, les illettrés, les fainéants les qui ne sont rien, les lépreux, et hordes haineuses l’ont pris au mot et sont venus le chercher! et il n’est pas content qu’ils l’aient écouté

Meresse

Maintenant si l’on veut sortir du marasme ou Macron et son gouvernement nous a plongé pour être aux ordres de Bruxelles, il faut se prendre en main les manifs hebdomadaires n’ont vraiment rien apporté si ce n’est emmerd… les usagers, ce qu’il faut puisque il fait la sourde oreille, qu’il met en place une répression abusive, il faut bloquer le pays tout entier une grève nationale tout corps de métier confondu l’amènera à démissionner. Salariés du public et du privé, ouvrier, camionneur et chauffeur, fonctionnaires de l’éducation nationale et de l’ensemble des services publics, tous dans la rue, la création de collectif sur les réseaux sociaux ne sont que de multiples coups d’épée dans l’eau. Arrêtons de brasser de l’air agissons réellement pour avoir enfin gain de cause.

lafronde

Pourquoi voulez vous que tout le pays se mette en grève ? Certains tirent profit du système. La meilleure grève qui soit est celle des impôts et des taxes. Elle ne gène que l’Etat. Alliée à la rupture de l’oligopole media par des radios libres sur les fréquences confisquées par le CSA. Notre Etat liberticide et traître se combat par des moyens pacifiques : ne pas alimenter son fisc, rompre sa tutelle media, faire communauté locale solidaire (locale ou ethnique), armer cette communauté pour l’autodéfense, remplacer l’autorité de l’Etat par celle de la commune ou le département, dans tous les domaines où c’est pertinent (social, santé, instruction, économique, chaine sécuritaire), et reverser la fonction publique d’Etat concernée vers les fonction publique locale. Circuit fiscal court.

Zorglub

Un qui vous rejoint

Vidal

je vous rejoins aussi , mais avec un bémol ! une grève nationale ne le fera pas démissionner, ce type est dangereux ! il sera capable de donner l’ordre de tirer dans la foule des manifestants et son castagnette dévoué ne sera que trop heureux d’exécuter cet ordre ! n’ l’oubliez pas : le macron est un danger, n’oubliez pas non plus qui sont ses maîtres, des dégénérés malades de haine qui veulent la destruction de la France (eux,ils savent pourquoi !) et la mise en esclavage du peuple de France, du vrai, pas celui de papier ! O.K ?

Vidal

écoutez donc François Asselineau qui demande la destitution de ce paltoquet !

JodunIl

Quand j’ai vu sa gueule vociférer, comme “hitler” le faisait en 1936,on voyais cela aux “ACTUALITES dans les cinemas, on ne se doutait pas qu’il nous menait a une guerre qui a fait des millions de morts et a l’époque, si un résistant l’aurait supprimé, cette guerre n’aurait pas eu lieu, ou va t’il ou nous mener ? ? ?

Vidal

à la mort !

JodunIl

Certains sont bien allé cherché Chaoucheskou,!!! Alors ?

micky

oui mais acec l’arme!

Dupond

micky
Oui : l’armée ne s’est pas retournée contre le peuple !!!
a 1mn 00
https://www.youtube.com/watch?v=w_GPTF5AAbc

JCML

Le problème, ce n’est pas directement Macron, le problème c’est l’Europe (UE), sa commission (élue par personne) et ses GOPÉ (grande Orientation de Politique Économique) (Voir https://www.youtube.com/watch?v=yBRCZPypyyM&t=42s) partant de là, Macron n’est plus qu’une m…e qui exécute, aiguillonné par ses “sponsors” et l’UE. Si nous voulons récupérer notre pays et notre destin, il faut sortir de l’UE, de l’€ et de l’OTAN. Il est dommage que les MLP, NDA et Mélenchon, ne mettent pas cela dans leur besace. On ne peut pas renégocier le TFUE puisqu’il faut l’unanimité, à 28 c’est impossible. Donc article 50, comme les british sinon, c’est faire pipi dans un violon.

Marnie

+ 1 000

Clamp

Personnellement, je préfère la rime de Macron avec démission plutôt qu’avec élection ! Mais bon, c’est sûr qu’en deuxième option, s’il est encore là en mai, j’espère qu’il prendra un score fessée qui vaut tous les référendums révocatoires du monde. Malheureusement, ça ne suffira pas à le déloger, il n’est pas du genre très attentif aux messages du peuple !

annie

ce pleutre aboie de loin et lorsque une manif approche il a la pétoche , dehors vendu traître

sol-fin

il est comme un teckel en phase terminale il vous mord la cheville vous faites demi-tour et plus personne c est un vrai roquet d état… ouaff ouaff ouaff!!! vite chez le véto , et c est fini.

kabout

les GJ iront chercher ce félon de macron mais il ne faut pas qu’il se barre tel un lache en hélicoptére comme celui qui été prés a le récupérer lors d’une manif GJ en décembre dernier,il faut assumer manu !

Vidal

il n’assumera jamais ! les lâches n’assument jamais ! il sera mort de trouille, on l’a vu, il se fera dessus, mais sa rage en sera décuplée ! attention ! ce paltoquet inculte et arrogant EST DANGEREUX ! et ses maîtres le sont tout autant !!! ces parasites doivent être virés et ILS LE SERONT ! mais peut-être pas du tout comme on l’imagine !

Sniper 338

Vous vous attendre a quoi de la part d une sous-💩 ! 🤔

FORCE / HONNEUR !

Lire Aussi