Macron, c’est Hollande en pire, avec l’arrogance en plus !

Le problème pour la France est que Macron colle à l’image d’incompétence de Hollande en pire !

Macron, c’est l’incompétence au sommet de l’État et le règne de la « déconomie » de la misère pour les pauvres et la multiplication des profits Las Vegas pour les autres, comme Havas avec un juteux contrat à 13 millions d’euros. Dreuz.info : « Des juges d’instruction, soupçonnant des faits de favoritisme, ont demandé à enquêter sur un contrat liant Havas et Business France, conclu quand Muriel Pénicaud dirigeait l’agence de promotion de l’économie. « Les cachotteries de Pénicaud sur un marché de pub à 13 millions d’euros », affirme Le Canard enchaîné. « Les magistrats du pôle financier enquêtent sur le déplacement controversé que Pénicaud-Business France a organisé en 2016 pour Macron, alors ministre de l’Économie, à Las Vegas. Dans ce volet pour « favoritisme et recel de favoritisme » visant Business France, Mme Pénicaud a été placée sous le statut de témoin assisté. Cette opération de plus de 300 000 euros avait été intégralement confiée au groupe de communication Havas, sans recourir à la mise en concurrence prévue par le code des marchés publics.

Pour le Canard enchaîné, le problème de ce contrat, intitulé Creative France, est que l’enjeu financier surpasse largement celui de la gabegie de la fête à Vegas sur le dos des contribuables !

« L’idée de Creative France était (très Macronomiquement) ambitieuse : à coups de spots publicitaires ou d’opérations événementielles, il s’agissait de vanter à l’étranger (la grandeur de la « déconomie » de Macron de Bercy, futur candidat à la présidentielle en pré-campagne et) l’attractivité de la France ». (Challenges)

Claude Robert : « Macron ressemble de plus en plus à Hollande (en pire). « Hollande et Macron, les similitudes, par le profil et les actes. Dix-huit mois après les présidentielles, toutes ces promesses verbales ont laissé place à une immense déconvenue. Macron l’opportuniste n’est pas celui qu’on croyait… »

« Hollande et Macron collectionnent les similitudes :

– ils sont tous deux issus de milieux aisés, mais non industrieux ;

– ils sont tous deux énarques, anciens inspecteurs des Finances et socialistes ;

– ils sont tous deux réformateurs sur le plan sociétal, mais surtout pas sur le plan économique ;

– ils communiquent plus qu’ils n’agissent, ce qui les amène tous deux à travestir la réalité !

« Fils de médecin spécialiste, c’est le cas de Macron et de Hollande, les deux appartiennent à une élite bourgeoise financièrement et intellectuellement favorisée. Tous deux se sont tournés vers la fonction publique et le Parti socialiste. Le cursus Sciences Po Paris-ENA annonce une vie professionnelle consacrée à (la rente de) la fonction publique » et à l’ambition du pouvoir politique. Une vie de bureaucrate pantouflard tournée vers l’administration de règles, de contraintes, de prélèvements et taxes contre le peuple dont les débordements fiscalistes ont des conséquences fâcheuses majeures sur l’économie du pays. Ce moule étatique caractérise Hollande et Macron. Il s’ajoute à la bienveillance pour le socialisme radical qui, dans ce pays bureaucratique, constitue la preuve flagrante d’une compréhension très limitée de la réalité économique mondiale.

Macron, c’est Hollande en pire ! On ne soigne jamais un mal en chérissant ses causes !

« Ni Hollande, ni Macron ne se soucient de savoir que la France a dépassé le point de non retour dans l’escalade à l’étatisation fiscaliste. Pourtant, la plupart des vrais économistes stigmatisent la lourdeur étatique et réglementaire de la France socialiste, la toxicité de la pression fiscale qui dissuade la prise de risques des entrepreneurs, l’effondrement persistant, lent et régulier, de sa compétitivité, les excès de ses manies keynésiennes, l’abus parfois délirant de la redistribution et de la protection… Mais rien n’y fait.

« Ni Hollande ni Macron n’ont mis fin à la spirale fiscaliste ! Pendant son mandat, conseillé par Macron, Hollande a commis une erreur calamiteuse en augmentant fortement les impôts en bas de cycle économique.

« Cette hérésie a été payée au prix fort car la France a été le seul pays européen dont les résultats se sont dégradés pendant cette période de reprise généralisée qui a suivi la fin de la crise du crédit. Mal avisé, et mal conseillé par Macron, Hollande a réussi à amplifier le chômage, en augmentant les impôts et la dette de l’État, alors que l’Europe le réduisait considérablement ! Son bilan est funeste et les chiffres sont déplorables.

« Macron persévère dans cette grave ineptie et suit une pente suicidaire, puisque la pression fiscale, déjà jugée à un niveau contre-productif depuis des années, continue d’augmenter avec Macron ! L’INSEE a confirmé que les prélèvements obligatoires ont atteint un nouveau record fin 2017. Une seule catégorie de Français voit sa contrainte fiscale s’alléger sous Macron, les très aisés n’ayant pas investi dans l’immobilier.

« Pour le reste, la contrainte confiscatoire s’accroît tout en se diversifiant et atteint des niveaux jusque-là inconnus. Au final, la France collectionne les records des prélèvements obligatoires alors que la situation de ses habitants continue de se détériorer. La dégradation de l’économie ne semble pas émouvoir Macron ».

Tout comme Hollande, Macron montre que c’est l’incompétence qui règne au sommet de l’État !

C’est pourquoi Macron, comme Hollande, déploie des manœuvres de diversion dans le seul domaine sociétal : mariage pour tous avec Hollande, défense des minorités religieuses et homosexuelles, des migrants et de l’islam, attaques en règle contre la culture française et les défenseurs de la nation avec Macron.

Une question finit par s’imposer aux citoyens : pour qui donc Hollande et Macron, ces indécrottables communicants travaillent-ils vraiment ? Est-ce encore et toujours pour le mondialisme et l’anti-France ?

« Avec Macron, le pathos continue, poussé par un même cynisme, par un même mépris du peuple !

Derrière la réduction des impôts promise en paroles, le gouvernement LREM a honteusement organisé l’augmentation scandaleuse des impôts et des taxes. C’est la magie des mensonges socialistes de la baisse virtuelle des prélèvements grâce à la hausse scandaleuse de la CSG ! Le mensonge officiel est le cache-misère du gouvernement LREM incompétent, médiocre et sans envergure ! Il ne faut donc pas s’étonner de l’effondrement des indicateurs économiques depuis la « déconomie » de Macron. (adapté de Claude Robert)

« L’expérience du milieu bancaire de Macron (en charge des fusions-acquisitions) s’apparente à de la haute fonction publique. Macron, proche du PS, a conseillé Hollande à l’Élysée, a été ministre de l’Économie du gouvernement socialiste. On sait combien la hausse de la pression fiscale sous Hollande n’a pas apporté la manne théoriquement attendue en cassant la reprise et en douchant l’ambition des acteurs économiques !

Macron arrive un point au-delà duquel toute augmentation des impôts est néfaste pour tout le monde. Preuve de la perversité de son gouvernement LREM qui fait preuve d’une inventivité de tous les instants pour trouver de nouvelles sources d’argent frais, cette augmentation des impôts devant lui éviter de réformer.

Macron, c’est Hollande en pire ! Carl Meeus : « Hollande, la chimère du retour à l’Élysée, en espérant entretenir auprès des sympathisants socialistes la flamme d’un retour, même si les Français n’en veulent pas.

« Curieux, cette manie, chez les anciens présidents battus, de vouloir prendre leur revanche !

« Hollande ne déroge pas à la règle. Il use des mêmes ficelles que ses prédécesseurs… Il ne pense qu’à la prochaine échéance présidentielle, scrute tous les indices » qui lui permettent encore de rêver !

Macron, c’est Hollande en pire ! Anne-Sophie Chazaud : « Hollande 2022, le changement c’est demain. L’hypothèse d’un retour du président déchu a germé cet été ! Le changement c’est demain, plus que 4 ans à tenir ! S’il est une chose que l’on peut porter au crédit de Hollande, c’est qu’il ne craint pas le ridicule. Il l’a prouvé avec opiniâtreté en de nombreuses circonstances. Le Hollande bavard, qui murmurait à l’oreille des journalistes des choses qu’un président ne devrait pas dire, en poursuit sans relâche la démonstration !

Ce président irresponsable, dont l’impopularité en fin de mandat a fait qu’il n’a pas pu se représenter, a été conscient, malgré la grotesque obstination du personnel politique français, qu’il allait droit dans le mur.

Bilan d’incompétence socialiste à l’Élysée, Macron, c’est Hollande en pire ! C’est pourquoi « Hollande semble envisager sans la moindre honte l’hypothèse d’un retour aux commandes en 2022, contre celui qu’il considère comme son rival et traître successeur, alors que le Parti socialiste a été réduit en charpie après son passage à l’Élysée avec un score de 6,3 %, le plus bas de son histoire. » Un Parti socialiste embarrassé par Hollande, cet encombrant ex-président, d’autant plus que les médias en vacances, avides de petites blagues et autres bons mots faciles, n’ont cessé de gonfler son image à l’hélium depuis le lancement du livre en avril.

Macron, c’est Hollande en pire ! « Sur le plan politique, pourtant, on n’est pas loin du niveau de la mer. Le président déchu ne semble pas disposé à en tirer beaucoup, lui, de réelles leçons du pouvoir, même s’il se plaît à en donner démagogiquement avec ses critiques du « président des très riches ». Hollande, outre qu’en guise d’inventaire de son bilan, s’adresse un satisfecit à peine entaché de quelques regrets (dont celui peu glorieux de s’être laissé berner par Macron). Il souffre de l’illusion et du mal caractéristiques des gouvernants socialistes, ceux de croire que si le peuple les rejette, ce n’est pas le rejet de la politique socialiste réelle. En clair, le peuple n’a rien compris et les socialistes se sont mal expliqués sur leur politique social-malfaisante !

Macron, c’est Hollande en pire ! Aucun des deux social-malfaisants ne peut admettre s’être trompé sur sa politique socialiste. Chacun des deux locataires de l’Élysée aime à croire qu’on ne l’a pas compris, que le peuple ingrat n’a pas vraiment su voir son bilan réel. Pourtant, le peuple a très bien vu que les chiffres du chômage étaient manipulés par l’afflux de formations bidon et des méthodes de comptage fallacieuses. C’est dans cet espace politique post-socialiste insensé que s’est opportunément glissé Macron, Hollande en pire, sans vouloir traiter les questions économiques et sociales, ni les questions souverainistes ou identitaires.

Thierry Michaud-Nérard

image_pdfimage_print

17 Commentaires

  1. Oui c’est toujours ce que j’ai pensé. Hollande en pire ! Le premier était plutôt bête avec ses gros sabots. Ce qui n’a pas empêché sa grande nuisance. Le second est plus fourbe et sachant jouer de son pouvoir de séduction… Pire que tout ! Le peuple finira -t-il par voir ? Pas sûr , hélas ! en fait il n’aura plus son mot à dire. Les urnes, c’est bidon !

  2. La solution aux problèmes de la France ne se trouve plus dans les urnes pour les gogos mais dans les burnes des patriotes…

    • Votre analyse est plus que limpide. Jusqu’où les français CONTRIBUABLES vont ils se laisser ruiner, soumettre, courber l’échiner devant ce merdeux prétentieux incompétent. Je rajoute que la classe politique, partis tout confondu, n’est plus qu’un ramassis de crapules, d’arrivistes, d’escrocs et de collabos-islamos. Peut-être un gouvernement militaire provisoire pourrait redresser la situation. Mais l’armée, la police, la Gendarmerie sont aussi vérolées par les islamistes et collabos. Dure réa

  3. Il sort effectivement du même moule que Monsieur Hollande, mais avec une arrogance et une suffisance que son prédécesseur n’avait pas. C’est une version améliorée du précédent Président. Le prochain Président, conçu et taillé sur mesure dans les laboratoires maçonniques, sera pire encore.

  4. Ces deux orgueilleux narcissiques sont tellement mégalomanes qu’ils refusent de savoir à quel point ils ont échoué. Ils feraient mieux d’écouter la grande colére du peuple, dont ils tirent leur pouvoir, au lieu de le mépriser avec arrogance. Mais vous avez raison, le freluquet est pire, et cela ne date pas d’hier. Son ridicule mariage était pour jouer dans la cour des grands et il s’est cru l’égal d’unPoutine et d’un Trump qui n’ont que mépris pour lui. Pathétique ! Et dramatique pour nous.

  5. Ils ne comprennent pas qu’en provoquant la destruction du peuple de France, ils provoqueront la leur. Ils vont pleurer des larmes de sang mais dans leur incommensurable prétention, ils se voilent la face.

  6. Je pense qu’il est encore temps pour Macron de réagir et de faire marche arriérée avant le cataclysme qui autrement aura raison de lui. Qu’il coupe le robinet de l’immigration, qu’il fasse durement sanctionner les agressions de ces barbares, qu’il reconnaisse aux Français le droit de se défendre ( droit inscrit dans la loi), qu’il rende aux retraités et aux autres leur pouvoir d’achat, et … Il conservera sa tête. Dans le cas contraire, ce sera une guerre civile dont il sera responsable.

  7. Ces irresponsables méprisants ne cessent de provoquer le peuple en misant que celui ci ne réagira pas. Quelle erreur historique font-ils. Mais quand le peuple passe à l’action, c’est terrible, 1789, pas si éloigné de nous, l’a bien montré. Le peuple une fois lâché est incontrôlable, il sait défoncer toutes les portes, aucune armée, aucune police, ne peuvent l’arrêter, et son jugement est impitoyable. Ceux qui ne sont pas avec lui sont contre lui. Comment des ènarques peuvent-ils l’ignorer ?

  8. j’avais cru que nous avions touché le fond avec hollande, mais macron a prouvé que non!

  9. Relisez les Caractères de la Bruyère !
    Ménasque, le Distrait, en particulier.
    Il ne compte pas ses caractères…. Comme vous…

Les commentaires sont fermés.