Macron commente la France devant les journalistes LREM

Publié le 14 juillet 2020 - par - 19 commentaires

À écouter l’interview de Macron après le défilé du 14 juillet, on se demande qui des trois personnes à l’antenne était commentateur, et qui était le Président, ou l’hagiographe de la politique gouvernementale.

Macron a donné le ton d’emblée : oui, il a échoué à réformer la France, sa politique suscite réprobation, méfiance, il n’a pas réussi au bout de trois ans de pouvoir… Formidable aveu d’échec, courageux aveu, faudrait-il rajouter, car il est rare qu’un Président commente son bilan de la sorte au bout de trois ans. On serait tenté de lui dire qu’après un tel constat, une seule décision s’impose : la démission… Macron a dit lui-même qu’il n’avait pas su instaurer la confiance avec le peuple français : est-il donc l’homme de la situation, qu’il décrit lui- même comme “tragique” ? Quand les événements se font à ce point dramatiques, le pays a besoin d’un chef, d’un vrai, qui jouit de la confiance absolue du peuple pour passer les heures difficiles, qui se trouve au-dessus de tout soupçon, ne souffre pas le moindre doute quant à ses intentions. Or, avec Macron, ce n’est pas le cas, et c’est lui-même qui le dit… Sans que les commentateurs qui lui faisaient face n’aient souligné cette contradiction.

Comme ils ne rebondirent pas sur l’affaire Darmanin. Macron répondit à Léa Salamé que le ministre de l’Intérieur avait droit à la présomption d’innocence, comme n’importe quel justiciable ; quid alors de Bayrou, de Sarnez, Goulard, débarqués sur de simples accusations publiques, sans qu’une mise en examen ne se profile à l’horizon ? Les grands principes sont-ils à géométrie variable suivant l’intérêt du tel ou du tel dans la stratégie politique de LREM ?

Le ton tranquille, presque badin, Macron évoque l’éventualité d’une deuxième vague pandémique, le raz de marée des plans sociaux et des faillites d’entreprises qui s’abat sur la France, la hausse vertigineuse du chômage : il n’élude pas, ne minimise pas, ne rassure pas. Il est lucide, mais ne donne aucune solution concrète, se borne à des incantations sur la résilience de la France, le “succès” de sa politique sanitaire (sic) : c’est avec cela qu’il justifie la poursuite de son mandat. Le remaniement ? Personne n’aura compris à quoi il correspondait, du point de vue de l’intérêt de la France : on en déduira qu’il s’agit bien d’un intérêt de stratégie électoraliste, que Salamé et Bouleau n’ont à aucun moment souligné… Et pour finir, la tirade anti-nationaliste concernant les éventuels vaccins : pas question de se les réserver en priorité, ce serait rétrograde. Que Macron se rassure : si Sanofi est l’heureux découvreur du remède, nul doute que la France ne sera pas la première servie, Macron pourra chanter que son vœu aura bien été écouté…

Face à un commentateur déguisé en Président, les commentateurs se sont voulus plus Marcheurs que le chef des Marcheurs en personne : on comprend à la fin de l’émission pourquoi Macron a tenu à rétablir la “tradition” de l’interview post-défilé, oubliée depuis des années.

Olivier Piacentini

Print Friendly, PDF & Email
Notifiez de
POLYEUCTE

Après les premiers mots de contrition, je m’attendais à “Démission” ! Espoir déçu….
Le “nouveau chemin”, en Récidive, sera celui de l’exclusion définitive !
Mais… le train est sur les rails !

Archange

Gilles BOULEAU le suceur attitré ,rien qu’à voir sa tronche il donne envie de gerber.Et que penser de Léa SALAME.On devrait retirer définitivement la carte de presse de ces 2 inutiles qui n’ont rien de journalistes ,sinon que des cireur(euses) de pompes .

vive Duterte

Salamé la chamelière est une grande fellatrice du dard présidentiel : une Duhamel bis

Rebellonous

Je n’ai pas pu suivre l’interview entièrement parce que ça m’endormait,,mais je n’ai vu que trois hypocrites, sourires complices nous prenant , nous tous pour des enfants débiles..Une question de Bouleau m’a fait ouvrir un oeil.”.Si vous étiez atteint du covid19, vous feriez-vous vacciner à la chloroquine ?” Allons, Bouleau, cette question est embarrassante !! Vous êtes gonflé ! Evidemment, Macron a répondu ” Non “..après beaucoup d’hésitation..Je suis presque sûr que de peur, il le ferait..Mais cette complicité LREM était aveuglante et à vomir…

Annie

il faut boycotter ces journalistes cires pompes , il y a longtemps que je n’écoute plus ce genre de pourris aux ordres !

philpat

j’admire tous ces journalistes qui se sont tapé la séance de télé (la même sur toutes les chaines); quelle conscience professionnelle

MAXIMUS

Une question me taraude ??
Comment les forces de l’ordre peuvent t’il être accusé de contrôle au faciès quand dans un quartier il n’y plus un seul blanc ???
J’attend la réponse de l’idiot utile de boulot

floriant trehout

c’est ben vrai ça !!!

BERNARD

Presse vendue : Pas une seule question “dérangeante” des ces journachieux payés par nos impôs concernant la progression de l’insécurité, comme suite aux récentes “incivilités” et “incidents de chauffards”

Décidément, les Français ont le pouvoir et la presse qu’ils méritent, on l’a bien vu encore aujourd’hui, alors qu’ils s’écrasent et continuent à souffrir.

Toute manif de mécontentement leur coûtera, et à fort juste titre, une main ou un oeil.

Vous avez voté Monsieur ducon ? OUI ahhh Super ! Alors ,maintenant, vas jouer aux billes et n’oublie pas d’embrasser ton komrad des quartchiers même s’il veut te faire la peau et si tu veux pas t’es un sale raciste.

Natou

Et aucun des deux bouffons n’a posé de questions sur le drame de Bayonne ?
C’était pathétique, Macron pense que le peuple le déteste parce qu’il a peur ???
Bref il m’a pris la tête j’ai coupé !

Énée

Plutôt que de couper l’émission, il valait mieux lui couper la tête !…

kabout

je n’ai pas regardait ce simulacre de défilé et encore moins regardé ce clown de macron j’avais bien autre chose a faire de bien plus important que ca………j’ai jouer au poker sur le net ! ce qu’il avait a dire n’intéressait que les journaleux a sa botte,je voudrait bien savoir l’audience des téléspectateurs sur sa pietre prestation !! soi disant pas un mot sur les 2 meurtres sur la gendarme et le chauffeur de bus commissent par des arabes ,les parents et familles apprecieront .Rien de nouveau sous le soleil….

Mantalo

Je partage votre article.
– Salamé est tellement vulgaire qu’elle était limite “fellation” à Macron ce soir sur une radio d’Etat.
– Bouleau surjouait. “Vous avez vu M’sieurs-Dames comme je pose des questions difficiles à Jupiter ? ” Pffiiooouu, j’suis bon, hein !
Mais non Gillou, tu ressembles trop au cancre qui veut frimer devant ses copains à la récré.
Avec de tels lècheurs Macron a encore de belles heures devant lui.

Antoine LABARRIERE

Absolument…ils rampent devant choupinet…c’est à vomir!

philibert

je ne comprends vraiment pas pourquoi vous persistez à regarder ces chaînes de collabos de merde vous savez bien que ces pourritures de politicards sont très soucieux des sondages et de l’audience de leur prestation tv un boycott massif de tous ces salauds serait je crois une bn façon de leur faire comprendre que. nous ne voulons plus voir leurs sales gueules de traitres. il existe d’autres moyens d’information donnons leur la place qu’ils méritent

Mantalo

philibert,
je n’ai pas regardé, j’ai écouté à la radio. Juste pour me tenir au courant.
Ah non, regarder choupinet et ses deux serviteurs, c’était trop pour moi…..
Mais même à la radio, 1h20 c’est long, long……

PIstou

Qui c’est le con d’ahuri au centre de la photo.

Mantalo

Une pôv’ ‘tite victime d’une pédophile…

Cohen

C’est tellement ça aussi son problème qu’il nous fait involontairement partager

Lire Aussi