Macron croit se protéger en effaçant les preuves du scandale du stade de France

Macron croit à son impunité internationale en effaçant les preuves des racailles du stade de France. Macron se donne en spectacle avec Moussa pour éviter de rendre des comptes sur les crimes et les délits commis par les racailles du stade de France. Les preuves du scandale des racailles du stade de France ont été détruites avec fracas comme une soi-disant forme de racisme et de discrimination des racailles.

Le monde entier était sous le choc. Une passerelle d’accès au stade de France a été rebaptisée : « Boulevard du crime » et la rue empruntée par les supporters de Liverpool a été nommée « rue des racailles » en signe de reconnaissance envers la macronie pour avoir déclaré son soutien aux racailles du stade de France.

Tout cela en raison d’une décision de la grande désorganisation de l’UEFA complice des racailles.

Moussa est immédiatement devenu un super-héros dans le 93. Ce fut le sommet de sa carrière. Les séparatistes ont estimé que son mensonge théâtral avec les 40 000 faux billets était une réponse appropriée à ce que le monde entier percevait comme un acte anti-british d’envergure mondiale. Tous les supporters de Liverpool l’ont compris, même les plus jeunes. Peut-on comparer cet acte anti-british comme du racisme ?

Cela ne pouvait être que du racisme ! Les années ont passé. Le racisme consiste aujourd’hui pour l’essentiel à dénoncer la suprématie blanche dans un pays comme la France et surtout le 93 habité par 100 nationalités différentes sans compter les illégaux sans papiers. Dénoncer la suprématie blanche ne semble pas éloigné de la façon dont les supporters de Liverpool ont été présentés dans la version initiale de Moussa.

De la même manière, le geste du stade de France d’effacer les bandes vidéo relève d’une décision que la majorité des nations du monde ont jugée inappropriée. Vouloir montrer les preuves du scandale des racailles du stade de France aurait été considéré comme des violations des droits de l’homme.

Ce qui n’a pas bougé d’un pouce depuis Macron, c’est l’attitude bienveillante vis-à-vis des racailles.

Fi du droit pénal international. Nous avons vu l’actuel Moussa faire un geste digne du rapport annuel du Conseil des droits de l’homme de l’ONU. Mais cette fois, le spectacle des racailles du stade de France a été perçu par la presse internationale comme un événement répugnant et ultra-violent et a suscité beaucoup moins de respect que dans la presse collabo subventionnée et soumise de la France de Macron.

Ainsi, le geste du stade de France d’effacer les bandes vidéo a suggéré que Moussa voulait reléguer cet événement répugnant et ultra-violent à la place qui lui revient, selon lui, dans la poubelle des faits divers habituels. Le fait que les djihadistes ne soient pas les seuls à commettre des violations des droits de l’homme, d’autres terroristes de la gauche ultra se comportent de la même manière, mais font l’objet d’une réprobation bien moindre, est considéré comme suffisant pour justifier l’absence totale de réponse des responsables du stade de France aux accusations qui les visent par le fait d’effacer les preuves et les bandes vidéo. Ce stratagème serait inutile si des agents de police judiciaire devaient pouvoir faire leur travail en conscience.

Voici l’histoire en quelques mots : c’est l’histoire d’un pays le 93 établi grâce au pouvoir de l’UMPS où les communautés ethnico-religieuses séparatistes s’emploient à ébranler les bases mêmes de la république.

Les organisations séparatistes critiquent la France et les Français. Il suffit de constater le traitement réservé par les médias complaisants aux membres des communautés ethnico-religieuses séparatistes du 93. Ceux qui critiquent les agissements des racailles du stade de France sont disqualifiés comme fascistes quand les membres des communautés ethnico-religieuses séparatistes du 93 détestent la France et les Français.

Tout n’a pas été rendu public au sujet des efforts déployés par Moussa pour détruire les preuves du scandale du stade de France. Pas question de trouver le courage d’ouvrir une enquête sur les crimes et les délits commis par les racailles du stade de France. Moussa ne cesse de recourir à une stratégie ancienne mais efficace : faute de pouvoir contrôler le message, on efface les bande de vidéo-surveillance.

Après avoir pris cette décision, Moussa n’a pas démissionné et il a été reconduit par Macron. Et rien n’a été fait depuis. Moussa a beaucoup de choses à cacher. Et pourtant, ce simple fait ne constitue pas un motif suffisant pour intensifier les enquêtes sur les crimes et les délits commis par les racailles du stade de France ! Ne mentionnons même pas le mot sanctions, un terme inapproprié pour faire face aux racailles !

Résultat : personne n’est accusé, il n’y a pas de comptes à rendre et aucune sanction n’est infligée.

Personne ne fait l’objet d’une enquête, d’une inculpation, d’un procès ou d’une sanction !

Une impunité automatique ! Puisque le système judiciaire absout systématiquement les auteurs de ces crimes et délits, nous avons une situation dans laquelle les racailles du stade de France opèrent avec une impunité automatique, aveugle, continue et quasi totale. Les racailles du stade de France savent très bien que tout ce qu’ils font est considéré comme acceptable, qu’il s’agisse de voler, de violer, de commettre des humiliations. Ils ne seront jamais punis. Personne, Moussa et les autres, n’est jamais tenu pour responsable, hormis ceux qui tentent de changer cette situation faussée, dénoncés comme des fascistes réactionnaires.

Si un rapport était rédigé, Macron ne le lirait même pas et il déchirerait le texte sans vergogne.

Si quelqu’un osait lancer une enquête, Macron la ferait disparaître aussitôt. Dans aucun autre pays le mensonge d’État ne dispose d’un spectre d’impunité comparable à celui de Macron. Nulle part comme en France, aucune racaille n’est traitée avec autant de laxisme, bien que celle-ci se perpétue et commette tous les crimes et délits évitables qui font partie intégrante de cette situation pourtant totalement illégale.

Thierry Michaud-Nérard

Avec Éric Zemmour : Nous devons reprendre le contrôle de notre pays

 

image_pdfimage_print
19

12 Commentaires

  1. « Vouloir montrer les preuves du scandale des racailles du stade de France aurait été considéré comme des violations des droits de l’homme. »
    Et les victimes, moussa, de ces racailles, cela ne constitue pas une violation de leurs droits ?
    Que fait donc la Grande Muette, à quel degré d’ignominie son « chef des armées » doit-il atteindre pour que,enfin, elle se sente déshonorée pour agir contre ce cancrelat et son bataillon ?

    • On se demande bien où ils sont les « chefs » des armées. Jamais on ne les entend. Au chaud, tranquilles,
      Où sont les généraux responsables ? Morts après la guerre d’Algérie !!!!

      • A quoi servent nos grandes écoles militaires pour devenir un « grand officier », nous n’avons plus d’armées, il n’y a plus de service militaire, que voulez-vous faire et défendre qui ? Quand on voit que même la Turquie se fout de notre gueule, moi ça ne me fait pas rire j’ai plutôt envie de pleurer, pauvre France qu’es tu devenue ?

  2. en fait le cirque de St Denis colle plutot a la peau du nain darmanin,mais le pire va arriver avec le chaos des JO en 2024 a Paris….la on va rigoler,les macron,darmanin,hidalgo et cie vont s’en rappeler de cet événement,car ils ne sont pas a la hauteur pour assurer un tel évenement.Deja niveau touristes je pense que ce ne sera pas le carton plein,les gens du monde entier savent le haut niveau de délinquence a Paris et ces jeux a Paris seront un bide…..agressions,rats,saleté la France va encore marquer des points.

  3. Les faits sont désormais évidents. Comme son prédécesseur roumain en œuvres maléfiques, Nicola Ceaucescu, le président de la République française Emmanuel Macron s’est livré à des actions malveillantes, délibérées et criminelles contre l’ensemble de ses administrés.

  4. un tiers des votants lui a quand même donné quitus pour continuer à détruire la france

    • Répondre à patphil: pour info , les gvt Hollande et Macron(1) ont achetés les « services » des sociétés DOMINION et SCYTL (faites des recherches là-dessus) pour faire le décompte des voies (en + des falsifications/fraudes entre les bureaux de vote et les préfectures ET entre les préfectures et le ministère de l’intérieur). Un membre du staff Macron avait révélé « les votes pro-macron ont en réalité été entre 0,8 et 1,1% » A bon entendeur…

    • C’est ça !!! C’est qui,c’est quoi, ces français qui ont voté pour ce fou ????

    • non,non,si vous parlez des dernieres elections presidentielles …..pardonnez moi mais j’ai un gros doute quand a macron gagnant et réelu !

  5. Oui ; « l’affaire » du stade de France est un véritable scandale d’état au vues du monde entier . Une foi de plus ; si ça ce n’est pas un manque total d’incompétence de ce « gouvernement  » et de son « chef des tas » ; il faut m’expliquer .

  6. Darmanin reconduit dans ses fonctions de ministre de l’intérieur, Pap N Diaye à l’éducation nationale , ça en dit très long sur l’idéologie mondialiste de Macron : détruire la nation France , son histoire greco latine , sa religion catholique de 15 siècle , son peuple gaulois , pour faire de notre pays une région d’Europe ( il exhibe le drapeau européen et non français sous l’arc de triomphe ) , et perpétue l’invasion migratoire majoritairement afro musulmane, pour favoriser le métissage et la naissance d’un peuple de nomades sans aucune racine , sans transcendance, sans identité sexuelle ( le IEL ) , un peuple peu lettrés , soumis au nouvel ordre mondial !
    C’est ce pourquoi ils combattent leur ennemi numéro un , POUTINE !

1 Rétrolien / Ping

  1. Macron croit se protéger en effaçant les preuves du scandale du stade de France | Espace détente, poésie, judaïsme et lutte contre la désinformation

Les commentaires sont fermés.