Macron demande pardon aux harkis : il ne manque pas d’air !

                « Dans un premier temps, il faut leur faire bonne figure pour ne pas provoquer leur départ en métropole, ce qui leur permettrait d’échapper à notre justice. Ces chiens ne trouveront le repos que dans la tombe ».                                                                            (Houari Boumédiène, au sujet des harkis).

Hier, déjà en précampagne électorale, Macron nous a encore fait un numéro théâtral  dont il a le secret (1) : avec juste ce qu’il faut de gravité et d’émotion feinte, il a demandé pardon aux harkis.

Je dois lui reconnaître un certain talent dans l’art de ratisser large : lécher les babouches des Franco-Algériens, charger le gauchiste Benjamin Stora d’un rapport – forcément engagé – sur l’Algérie, qualifier la colonisation de ce pays de « crime contre l’humanité », rendre visite à la veuve du traître Audin et salir l’armée française… « et en même temps »…  demander pardon aux harkis.

Le gnome élyséen est comme les cons selon Michel Audiard : il ose tout !!!

Mais, comme il ne connaît pas NOTRE histoire, je vais lui parler des harkis.

Au lendemain des accords d’Évian, c’est 100.000 à 150 000 harkis (en comptant les membres de leurs familles) qu’on a livrés désarmés aux égorgeurs du FLN. Quelques officiers courageux ont réussi, avec des complicités sur place, à en rapatrier en métropole. Quelques-uns sont arrivés à gagner la France par leurs propres moyens. Qu’à cela ne tienne, on les rembarque en direction de l’Algérie, où les attendent la torture et la mort. Ceux qui parviennent à rester en métropole seront parqués dans des camps, comme des parias. Voilà comment la France gaulliste remerciait ceux qui lui avaient été fidèles, tandis que, dans le même temps, elle déroulait  le tapis rouge aux fellaghas.

Le 30 août 2001, deux avocats français déposaient une plainte contre X  pour « crimes contre l’humanité ». Cette plainte visait les Républiques algérienne et française pour leur comportement à l’égard des harkis. Le dossier était solide et la plainte fondée.

26 jours plus tard, une journée d’hommage national aux harkis était organisée et le Président Chirac  recevait leurs représentants à l’Élysée. Disons un mot de ces oubliés de l’histoire.

Le terme de harkis désigne, de nos jours, tous les combattants musulmans, réguliers ou supplétifs, de l’armée française en Algérie. Au maximum de leurs effectifs, en janvier-février 1961, ces soldats étaient répartis en sept catégories : les appelés du contingent (60 000 hommes), les engagés (28 000 hommes), les Groupes mobiles de sécurité (7 500 hommes), les moghaznis (19 500 hommes), les Unités de réserve  dites aassès ; (3 000 hommes), les Groupes d’auto-défense (62 000 hommes), et les harkis proprement dits (63 000 hommes).

Les harkis, curieusement, ont une origine civile : c’est l’ethnologue Jean Servier qui organise, dès 1954, la première harka, pour défendre la petite ville d’Arris dans les Aurès. Les harkas  reçurent un statut militaire le 8 février 1956 mais la condition de harki ne sera fixée que le 7 novembre 1961 : c’est un supplétif sous contrat, engagé au mois ou à la journée, recevant une solde modique.

Lors des préparatifs des accords d’Évian, le ministre des Armées, Pierre Messmer, tenait à rassurer les Algériens servant dans l’armée française sur, je cite : « leur avenir et la volonté de la France de ne les abandonner en aucune manière ». La suite est connue : on désarme les harkis.

Dans un premier temps, le pouvoir algérien alterne promesses d’amnistie et menaces. Puis les sévices et les assassinats commencent. Les harkis sont abattus en masse, lors des deux principales vagues de répression en été et en automne 1962. Quelquefois par unité entière, par village entier, par famille entière, les femmes et les enfants n’étant pas épargnés. Les supplices qui précédent la mort sont d’une cruauté inouïe et peuvent durer plusieurs heures, voire plusieurs jours :

Corps ébouillantés, dépecés, enterrés ou brûlés vifs, énucléations, membres découpés en lanières et salés. Des anciens combattants sont contraints d’avaler leurs médailles avant d’être brûlés vifs dans le drapeau français… Selon des témoignages rapportés par Camille Brière :

« Certains harkis furent crucifiés sur des portes, les yeux crevés, le nez et les oreilles coupés, la langue arrachée, systématiquement émasculés… D’autres furent dépecés vivants à la tenaille, leur chair palpitante jetée aux chiens…                                 

Quant aux familles : des vieillards et des infirmes étaient égorgés, des femmes violées puis éventrées, des nourrissons avaient la tête écrasée contre les murs sous les yeux de leur mère… »

Dans un compte-rendu destiné à sa hiérarchie, le sous-préfet d’Akbou, en Kabylie, dresse de façon précise et détaillée la chronique macabre des exactions – supplices, assassinats, viols collectifs, enfermement dans des camps – subies par les harkis et leurs familles dans sa circonscription après le cessez-le-feu du 19 mars 1962 jusqu’à la fin décembre 1962. Il note parmi les victimes « la proportion non négligeable de civils qui est de l’ordre d’un tiers, constitué d’élus, de chefs de villages, d’anciens combattants… ». S’agissant d’un rapport officiel, il ne peut être taxé d’exagération.

L’aspect cathartique des massacres a été souligné par Mohand Hamoumou :

« La plupart furent torturés publiquement, longuement, avec un luxe de raffinement dans l’horreur. La mort était une délivrance, d’où la recherche de morts lentes pour faire durer l’expiation. Le supplice est destiné à rendre infâme celui qui en est la victime… »

D’autres harkis sont enfermés dans des camps, dans lesquels la Croix-Rouge recensera, en 1965, 13 500 personnes. Certains seront employés à des tâches dangereuses telles le déminage, à mains nues, avec une jambe coupée préventivement pour qu’ils ne puissent pas s’échapper.

D’autres enfin sont enlevés : ce sont ainsi des milliers de harkis (et de pieds-noirs) qui disparaissent après le cessez-le-feu du 19 mars 1962, puis au cours des deux vagues de répression qui interviennent en 1962, et de celles qui interviendront plus tard, jusqu’en… 1966, sans que les autorités françaises, pourtant informées des lieux de leur détention, ne s’en inquiètent.

Dans un rapport de mai 1962, monsieur de Saint-Salvy, contrôleur général, a pu écrire :

« Les crimes de guerre commis en Algérie depuis le 19 mars 1962 sont sans précédent depuis la dernière guerre mondiale, dépassant tout ce qui avait pu être constaté en Afrique noire » (2).

Dès le 3 avril 1962, juste après les accords d’Évian, de Gaulle déclarait à Alain Peyrefitte :

« Il faut se débarrasser sans délai de ce magma d’auxiliaires qui n’ont jamais servi à rien » et il donna l’ordre de les désarmer dans les plus brefs délais. Le 16 mai suivant, le général de Brébisson, obéissant servilement à son ministre, Pierre Messmer, interdisait à ses troupes de procéder  « à des opérations de recherches dans les douars de harkis ou de leurs familles. »

On disserte encore aujourd’hui sur le nombre des victimes. De l’aveu même de Ben Bella, la population visée représentait 500 000 personnes. Si l’on s’en tient aux confidences de Krim Belkacem à Jean Daniel, sur les 220 000 musulmans abattus par l’ALN, « en dehors des combats », 150 000 auraient été exécutés après le cessez-le-feu.

Quelques auteurs font remarquer que, lors des accords d’Évian, il ne restait que 42 000 harkis sous les armes. C’est vrai, mais les actes d’extermination ont duré plus de 10 mois. Ils  ont frappé des civils, des harkis démobilisés, leurs femmes, leurs enfants, parfois leurs parents ou leurs cousins. Le chiffre retenu par les gens sérieux et crédibles sera de 150 000 victimes et il s’appuie  sur différentes estimations rappelées notamment par l’historien Abd-El-Azziz Meliani ; sur celle du service historique des armées qui, dans une note officielle en 1974, estime à environ 150 000 le nombre des harkis disparus ou assassinés ; sur celle du chef du 2e  bureau à Alger qui retient également ce chiffre de 150 000 ; celle, enfin, du sous-préfet d’Akbou, qui dans son compte-rendu officiel, fait état de 2000 victimes, en moyenne, par arrondissement (soit 150 000 pour les 72 arrondissements algériens). Anne Heinis, dans un mémoire de 1977 sur l’insertion des Français musulmans (3) situe la fourchette haute à 150 000.  Même chiffre de 150 000 chez André Santini, secrétaire d’État aux rapatriés en 1986-1988.

Les harkis qui eurent la chance de regagner la France,  90 000 environ, furent parqués dans des camps d’internement et ce bagne dura 12 ans.

Le 6 août 1975 – enfin ! – le gouvernement pris quelques mesures pour améliorer leur sort.

« Aujourd’hui, la télévision montre des images de « migrants » regroupés dans des camps de fortune… People et hommes politiques défilent entre les baraquements pour dénoncer un accueil indigne. J’aimerais que ceux qui se révoltent aujourd’hui aient la même réaction pour ce qui s’est passé pour les harkis » dira, en mars 2015, l’ex-secrétaire d’État Jeannette Bougrab, elle-même fille de harki.                                                                                                                                                     

Le massacre de nos harkis est une honte ! Notons que l’abandon de nos supplétifs algériens est à mettre au compte exclusif de De Gaulle. Ce dernier,  il le dira à Alain Peyrefitte, ne voulait pas voir son village s’appeler « Colombey-les-deux-mosquées » (4).

Le capitaine Moinet  a écrit un livre poignant sur ce drame : « Ahmed ? Connais  pas ! » (5). Un livre qui devrait faire partie des programmes scolaires.

En dehors du sort tragique de nos harkis, à qui va-t-on faire croire que le gouvernement pouvait ignorer ce qu’Ahmed Boumendjel avait confié à Jean Daniel dès juin 1960, à savoir que :

« Dans une Algérie indépendante, il n’y aura de place ni pour les Juifs algériens, ni pour les Européens, ni pour ceux qui les auront aidés ». Il est difficile d’être plus clair !

Durant l’été 1962, Robert Boulin, cynique, estimait que les : « pieds-noirs ont avancé leurs vacances. Simplement, la plupart sont incertains sur la date de leur retour. »

En débarquant, souvent dans le dénuement le plus total, en métropole, la première surprise des « pieds-noirs » fut leur découverte de l’humour de notre fonction publique. Arrachés à leur terre natale, débarquant  dans un pays qu’ils ne connaissaient pas, ils se virent appeler « rapatriés », or, comme dira l’un d’eux : « Ici, la patrie est un vain mot. Nous n’y avons ni nos morts ni nos usages ». Ils auraient préféré être reconnus comme « repliés », ou « déracinés ».

D’ailleurs, ces « Français à part entière » furent accueillis comme des indésirables ou comme des suspects (pros-OAS). Le ministre Louis Joxe ne souhaitait « cette mauvaise graine, ni en Algérie, ni en métropole. Il vaudrait mieux qu’ils s’installent en Argentine, au Brésil ou en Australie… ».

Comme le dit l’écrivain Jean Brune, le « pieds-noirs » est : « Un Français à part entière qui, à son arrivée en France, s’est découvert entièrement à part. ».

L’attitude qui les choqua le plus profondément fut, bien sûr, celle de De Gaulle. Ce dernier devait déclarer, le 4 mai 1962 : « L’intérêt de la France a cessé de se confondre avec celui des pieds-noirs. ». Un peu plus tard, en juin 1963, il se félicitera que l’intégration des « pieds-noirs » se soit faite « sans heurts, sans drames et sans douleurs ». Puis, il fermera la page de l’Algérie française, le 22 juillet 1964, en supprimant le ministère des Rapatriés avec cette déclaration :

« Ils ont été absorbés comme par un papier-buvard… ». Quel cynisme ! Quel mépris !

Monsieur Macron, même par clientélisme électoral, vous n’avez pas à demander pardon pour une faute que vous n’avez pas commise ! Et vous n’avez pas à le faire au nom de la France.

Celle-ci n’a pas à battre sa coulpe devant les harkis ; les Français ne sauraient être tenus pour responsables de l’abandon honteux de l’Algérie française, après une guerre gagnée militairement, ni des atrocités commises par le FLN algérien avec la complicité du pouvoir gaulliste.

Aujourd’hui encore les Algériens (et les Franco-Algériens) considèrent les harkis comme des traîtres. Beaucoup d’entre eux détestent la France. Alors, arrêtez de jouer les pompiers-pyromanes et d’exacerber les tensions entre les anciens fellaghas et nos frères d’armes musulmans.

Sur un sujet que vous connaissez mal (voire pas du tout !) de grâce, taisez-vous !

Eric de Verdelhan

1)- Il n’a pas oublié les cours de français et de théâtre prodigués pas madame Brigitte Auzière, née Trogneux, devenue depuis son épouse.

2)- Rapport officiel du contrôleur général de Saint-Salvy cité par Abd-El-Azziz Meliani dans « La France honteuse. Le drame des Harkis » ; éditions Perrin.

3)- Anne Heinis « L’insertion des français musulmans » ;  Montpellier III ; thèse de troisième cycle ; 1977.

4)- « C’était de Gaulle » d’Alain Peyrefitte; Gallimard; 1994.

5)- «  Ahmed ? Connais pas ! » de Bernard Moinet; Lettres du Monde; 1980.

image_pdf
0
0

116 Commentaires

  1. Zemmour qui reproche aux Français de confession musulmane d’être des communautaristes, est lui-même communautariste. En effet, Sarah Knafo sa campagne et sa conseillère de campagne électorale est de confession juive comme lui. Les pauvres Français (extrêmement naïfs et ignorants) qui le suivent aveuglement ne savent pas ce qui les attend, MDR MDR………

      • Beretvert. Ton commentaire prouve que sous ton béret vert il y a un cerveau d’huitre. L’insulte est la preuve de la faiblesse

    • Et vous votre confession c’est quoi ? Votre communauté c’est celle des idiots utiles de l’islam le jam.

    • Brillante élève, Sarah Knafo est d’abord passée par Sciences-Po avant d’intégrer l’ENA (ce qu’Eric Zemmour a échoué par deux fois). Sortie dans la botte de la promotion Molière – c’est-à-dire parmi les premiers élèves à qui sont proposés les postes les plus prestigieux – elle est devenue magistrate à la Cour des comptes.
      Depuis des décennies, Eric Zemmour est marié à Mylène Chichportich, une avocate et mère de ses trois enfants

  2. J’ai le souvenir des mots de mon oncle , » pied noir » dont l’ancêtre avait débarqué à Sidi-Feruch en 1830 , et qui dès 1960 avait décidé , la mort dans l’âme , de rentrer en métropole .Lui ayant demandé s’il connaissait la France , il m’a répondu : »Tu sais petit , dans la famille , la FRANCE…..on y va que pour faire la guerre….1870…1914….1939…1944! »

    • on y va que pour faire la guerre….1870…1914….1939…1944!” / dixit

      C est exact ! Nos parents du passe ne revenaient pas toujours en ALGERIE les pieds devants, mais souvent dans un cercueil ou gazes…( le cas de mon oncle en 44 et mes deux grands peres en 1917 et 18… et ne parle meme pas de l indochine )
      Ca fait d’excellents Français 😏 d ailleurs…
      https://youtu.be/YFOy6Kd1DXM

  3. Une fois de plus Macron a trouvé une piteuse idée présentée avec son hypocrisie habituelle, pour diviser encore un peu plus les Français et ceux considérés comme tels, en montant volontairement ces derniers contre ceux qui ne sont pas que des Français de papiers. La propagande de culpabilisation continue jusqu’à ce que ça pète! Vous avez dit hasard?

  4. EM MET LE PAQUET A L’APPROCHE DES ELECTIONS SUR SA CLIENTELE MAGREBINE, notam. algérienne.

    Avec l’équipe de France de foot et le rappel TOTALEMENT incroyable, de la part du sélectionneur Deschamps, de Benzema, d’origine algérienne, dont on connait les déclarations et les comportements. Précision: le procès de Benzé aura lieu à partir du 20-10-21 (aff de la sextape contre 1autre joueur de l’ EDF!).
    EM a, +que prob, « parlé » au Pdt de la Fédé, Le Graët, qui a « parlé » à Deschamps! On connaît le caractère « discipliné » de Deschamps!
    Dès qu’on a appris l’incroyable retour de benzé, macron a « répondu » à 1″journaleux », que c’était 1très bonne chose. Message à la « communauté » : »c’est moi l’initiateur ».

    Eloge appuyé d’EM au défunt bouteflika, ennemi de la France.

    Et là, les Harkis, ONE MORE TIME !

  5. Dans l’antiquite, il y a l ‘ histoire d’ un roi qui transforme en or tout ce qu’il touche.Avec micron , on a un  » roi » qui transforme en merde tout ce qu’il touche( dixit trump : avec mon approbation)

  6. Quand il sera à la fin de son mandat, quand il aura complètement saccagé notre France, il ne faudra pas laisser le connard de momo se barrer en douce comme un péteux !
    Il doit subir le jugement du peuple qu’il rabaissé, martyrisé, des juges seront choisi par le peuple pour une intransigeance totale !
    Cette pourriture ne doit pas être jugé par des juges collabos qui sévissent actuellement, ces juges là seront également jugés pour haute trahison !!

  7. C’est à nous malheureux français qu’il devrait demander pardon pour tout le mal qu’il fait …et pour la destruction des familles …ah ! J’oubliais ,,,et de notre liberté qu’en fait il ? Non a ces accès d’autorité …pour le pardon …nous d’abord .

  8. il n’y a pas eu que les harkis, Apres la signature des accords d’evian,l’armee mis a disposition du FLn,a beni messous ,des tentes pour faire passer les algeriens portant notre uniforme ,devant une commission d’epuration (on ne revoyait pas les anciens paras),et l’ALGERIE ETAIT ENCORE FRANCAISE !
    PS enleve en 1966,j’ai rencontre des anciens harkis qui m’ont confirmes les massacres

  9. Il ne manque pas d’air le coco de service. Tout a commencé avec Chirac et maintenant cet affreux continue. On est riche en France ? Non ! J’oubliais on a un monarque absolu dans ce pays Et le plus important : c’est l’Etat qui paye, c’est-à-dire NOUS. Ca nous coûte un pognon de dingue cette chienlit que ce soit l »Etat » ou les musulmans qu’ils soient naturalisés français ou pas

  10. Et nos collabos à nous, nos bons français qui ont été lâchement abandonnés par la wehrmacht et la Gestapo en 44….exécutions sauvages, lynchages, jeunes femmes tondues sur la place publique par des résistants sentant bien la naftaline, bref que fait l’Allemagne? A quand son repentir?…. ils attendent nos bons français…!!!!
    Si je déconne ?….va savoir…..

    • Stop à vos conneries votre comparaison est saugrenue et immonde l’armée française n’est pas la gestapo et nazie les collabos français n’etaient pas allemands les harkis etaient des soldats français selon nos critéres c toute la différence

      • Sauf les  » malgré nous  » d’Alsace Lorraine …régions considérées comme Allemandes p ar l’occupant

  11. Que les Français, en grande majorité aient, par referendum, confirmé, approuvé l’abandon de l’Algérie, ce morceau de la France, trahie et livrée à l’ennemi, qu’ils aient été ainsi complices du pillage, de la ruine et du massacre des Français d’Algérie, de leurs familles, de nos frères musulmans, de nos anciens soldats qui avaient une confiance totale en nous et ont été torturés, égorgés, dans des conditions abominables, sans que rien n’ait été fait pour les protéger. Cela je le pardonnerai jamais à mes compatriotes :
    La France est en état de péché mortel.
    Elle connaîtra un jour le châtiment. »
    Maréchal Alphonse JUIN, 2 juillet 1962

    • Le dernier Maréchal de France n’était pas d’accord avec le félon 2gol.
      Sa conception du patriotisme l’éloigne de De Gaulle à qui il signifie son désaccord sur la question algérienne lors d’une entrevue orageuse à l’Élysée. Mais son refus de suivre ce qu’il estime être une politique d’abandon incompatible avec la loi et l’honneur lui vaut une mise à l’écart totale de la vie publique par son ex-camarade de Saint-Cyr. Ainsi est-il démis de sa place de droit (du fait de son titre de maréchal) au Conseil supérieur de la Défense nationale, cela par une décision du chef de l’État. Le maréchal Juin est également écarté de toute manifestation commémorative des deux guerres mondiales et privé des prérogatives et avantages dus à son rang. ***NI OUBLI NI PARDON*** pour ..2gol le félon..

    • Vous confondez les dirigeants de la France et les français ordinaires. De toute façon la pression de l’Amérique et les socialos/cocos obligeaient à abandonner l’Algérie. Il aurait fallu demander des comptes aux cinq familles qui possédaient les terres en Algérie et qui étaient les vrais colons. Les autres étaient des commerçants, des employés de l’administration, etc. Les français ordinaires ne sont en rien responsables des saloperies de ceux qui ont décidé d’abandonner une partie des leurs.

    • Il faut que certains arrêtent de nous emmerder avec le passé. Ce ne sont pas les français de France qui ont commis des atrocités envers les harkis mais les algériens eux-mêmes qui voulaient expulser les français. Il fallait demander des comptes à ceux qui ne les ont pas protégés : l’état français au pouvoir à l’époque. De toute façon sur la pression de l’Amérique et des cocos/socialos la France ne pouvait plus conserver l’Algérie.

      • Ce ne sont pas les français de France qui ont commis des atrocités envers les harkis mais les algériens eux-mêmes qui voulaient expulser les français. / dixit

        désolé ! vous avez tout faux… je sais la verité n’est jamais bonne a entendre…
        De GAULLE il etait quoi ? serbo croate ? eskimo ? etc etc…

        donc comme dirigeant Français il est le premier responsable du drame HARKI + pied noir… mais il y a en une ribambelle d’autres. ( mitterrand par ex )

        Donnez vous la peine de lire les accords d’EVIAN de 1961 et vous allez
        encore plus comprendre pourquoi ! n’accusez pas uniquement les algeriens qui eux ont profités de l’aubaine des CADEAUX de De GAULLE de 1962

        • Ce sont tout de même bien les Algériens qui ont massacré les harkis.
          La France ‘ni De Gaulle ne sont responsables, ni comptables de la barbarie des Algériens. Que fallait il faire d’ ailleurs ;personne n’en sait rien.

            • Et il fallait faire quoi après l’indépendance de l’Algérie, lui déclarer la guerre ;ce qui n’aurait d’ailleurs pas empêché le massacre des harkis et de leurs familles.

      • Oui mais elle pouvait s’en sortir plus dignement et garder le Sahara que de gaulle à bradé comme le reste je souhaite que l’enfer existe pour qu’il crame pour l’éternité
        Ainsi soit-il

  12. Macron demande pardon aux Harkis. Il y a une chose qu’il ne faut pas enlever à Macron ; c’est qu’il est vraiment très bon comédien. Quand il ne sera plus président, il pourra envisager une carrière au théâtre ou au cinéma, car Macron est le premier à savoir qu’il n’en a strictement rien à foutre des Harkis.

  13. Mais ils ne manquent pas d’air ces gens là, leur seule préoccupation, racoler un maximum de voix et garder le pouvoir pour ‘finir’ la France qu’ils ont livrée à l’étranger avec le consentement des veaux.
    Aujourd’hui, il signe des chèques sans provision à tout va et s’il est réélu, ce qui est plus que probable compte tenu de l’éternelle connerie de ‘la droite la plus bête du monde’, il nous fera payer la note très chèrement.

  14. Depuis des décennies, la France n’a eu que des salauds pour la diriger.
    De Gaulle fût un salaud de première, les autres qui se sont succédé ont suivi ses pas et n’ont pas dérogé.
    Aujourd’hui, nous sommes dans le fond de l’ornière, et je ne vois pas comment la France va pouvoir s’en sortir.
    L’armée ne bouge pas d’un iota, les veaux masochistes continuent de voter pour la fange.
    C’est désespérant!

    • Vous préférez l’occupation et les bombardements sur les populations civiles ? Heureusement qu’il y a eu de Gaulle pour organiser et fédérer la Résistance, tenir tête aux Alliés.
      Déjà les dollars étaient prêts
      Mais De Gaulle vint à Bayeux, le chef !

      • de gaulle une pourriture qui a fait croire aux français qu’ils avaient gagné la guerre et ces cons l’ont cru cela dit pour un militaire c’était un lâche

  15. C’est pour tout ce qu’il a fait et fait encore pendant son quinquennat qu’il devrait demander pardon !! Au lieu de demander pardon au nom de la France qu’il ne défend pas et fait sombrer physiquement et financièrement !!

  16. Rappelons que les supplétifs ont été aussi recrutés localement en Indochine pour palier à l’insuffisance des effectifs mais aussi pour favoriser le lien avec la population et recueillir du renseignement. En Indochine comme en Algérie, après la fin des hostilités ils n’ont été guère mieux traités par la France. Idem côté américain après la guerre du Vietnam et plus récemment suite à leur départ en Afghanistan.
    En clair, être un supplétif en échange d’une solde à moindre coût, n’offre rien de bon. C’est pourquoi peu avant les accords d’Evian du 18 mars 1962, des désertions eurent lieu dans nos unités, souvent avec emports d’armes voire même tueries des soldats métropolitains partageant la même chambrée : ceci pour l’avoir vu dans ma propre unité.

  17. Il faut comprendre aussi que le drame des harkis et des pieds noirs est dù à DE GAULLE, or DE GAULLE est « un grand homme » qui par mystifications a rendu un rang international à la France. Nos amis et alliés ne sont néanmoins pas dupes et sourient sous cape. Mais qui aujourd’hui condamnera DE GAULLE pour ses ignominies ? Et enfin ce dernier qui ne connaissait pas le Maghreb avant 1943, considérait les pieds noirs et harkis comme des pétainistes ou Giraudistes donc des ennemis.

      • ah ah ! Vous devriez vous rappeler que c’est le Général de Gaulle qui a traité les Français de « veaux « .
        Vous ne l’aimez pas, mais vous reprenez son expression.

        • Ah ah Clotilde! j’espère que vous ne faite pas partie des « veaux » du « félon 2gol »!!!

          • Gaulliste de cœur, de conviction, par admiration et reconnaissance.
            Ma famille se déplaçait pour aller à la messe à Colombey les deux églises tous les dimanches et fêtes pendant la  » traversée du désert  » du Général.
            Madame de Gaulle, le Général étaient très estimés et aimés des habitants de Colombey.

    • Et que fallait il donc faire en Algérie ;personne n’est capable de répondre. Rappelons que la
      4 République a piétiné pendant 4 ans.

    • De Gaulle est un soldat.
      Et il voulait préserver la France des populations musulmanes.

        • Salut et bravo *Beretvert*
          Les « veaux » continuent d’idolâtrer leur « félon 2gol »! Ce sont les « Idiots utiles » de la France d’aujourd’hui.
          Le Maréchal JUIN avait raison en juillet 1962.
          Que les Français en grande majorité aient, par référendum, confirmé, approuvé l’abandon de l’Algérie, ce morceau de la France, trahie et livrée à l’ennemi, qu’ils aient été ainsi complices du pillage, de la ruine et du massacre des Français d’Algérie, de leurs familles, de nos frères musulmans, de nos anciens soldats qui avaient une confiance totale en nous et ont été torturés, égorgés, dans des conditions abominables, sans que rien n’ait été fait pour les protéger : cela je ne le pardonnerai jamais à mes compatriotes :

          La France est en état de péché mortel. Elle connaîtra un jour le châtiment. » A.JUIN

  18. Ce sinistre personnage qui collectionne les bourdes, ce type qui n’a jamais tenu un fusil, et qui gonfle son jabot devant des héros qu’il maltraite, n’est qu’une fistule de l’Histoire de France.

    • Et pourtant, ce psychopathe aux derniers sondages, reste en tête avec 23%. C’est là qu’on ne comprend pas ? Ce démolisseur sans précédent de la France ne pas être facile à déboulonner, à croire qu’il a encore de nombreux partisans, notamment parmi les bobos.

  19. La France de Georges Clémenceau et de Jules Ferry – deux hommes politiques farouchement opposés sur le plan de la colonisation – cette France farouchement patriote au demeurant… Hélas ! qu’est-elle devenue sous la férule du « Degaulle » de 1958 à 1969 et de sa bande. Hélas, trois fois hélas ! et même plus, qu’est-elle devenue depuis.

  20. Ce type est une vermine il n’était pas né à cette époque et a dû apprendre l’histoire par son institutrice particulière. Cet abruti n’a même pas fait l’armée. Les harkis ont trés bien été accueillis en France ayant même des emplois dans l’administration, des habitations et profité du système français.(Hôpitaux gratuits, APL, et toutes sortes d’aides sociales, certains ont toujours leurs retraites malgré leur décès.
    En Algérie les Français ont construit des routes, des écoles, des hôpitaux, etc. Alger s’appelait Alger la Blanche la ville était propre bien entretenue maintenant c’est un dépotoir car ces gens sont des fainéants, ils sont assis en train de fumer la chicha et laissant le travail aux femmes qu’ils considèrent comme du bétail. Voilà ce qui va arriver en France.

    • Une fille de harkis est magistrate au Conseil d’État et s’est tristement donnée en spectacle en theatralisant dans la presse une histoire avec un journaliste. On l’a envoyée dans un pays d’Europe du Nord.

      • Beretvert c’est doit être qu’un pseudo tu n’as pas dû faire la guerre et tu caches derrière ton béret. J’affirme que les harkis ont été entre eux dans des maisons que certains français n’avaient pas, ce n’est pas des taudis comme ils prétendent je pense que tu es ignare et trop jeune pour avoir vécu cela. Lire je sais lire et j’ai vécu ces périodes aussi bien là bas qu’ici

  21. et tous ces jeunes appelés qui ont laissé leurs vies ou sont revenus handicapés à vie, RIEN, pourquoi n’a-t-il pas accusé le FLN des tortures et des crimes qu’ils ont commis, bientôt il va vouloir nous faire croire que les français ont commis ces actes babares contre les harkis, ce type et sa clique sont à vomir

  22. Bonjour. Merci pour votre article sur les Harkis, je suis en effet persuadé que la grande majorité des gens qui en parlent ne connaissent pas tous les détails que vous nous donnez.
    Est ce que Macron a eu raison ou non ? Je n’en sais rien, mais pour ma part, je vois désormais d’un autre oeil de ceux que je pensais être des hommes d’état, des hommes que je pensais justes et d’honneur.

  23. Macron fait du RACOLLAGE aux votes, policiers, gendarmes, musulmans, africains, chasseurs. Dans ses boniments l’argent coule à flot, on se demande seulement OU il va le trouver étant donné que les caisses sont vides et qu’il n’a plus la vente des sous marins. On finit par se demander à qui il n’a pas encore léché le fondement pour obtenir leur vote ?

  24. Macron passe sont temps à genoux en train de demander pardon à tout le monde SAUF à la France et aux français qu’il détruit !!!

  25. oui c’est un scandale , mais souvenez -vous les pieds noirs aussi ont été reçu comme des chiens dans un jeu de quilles , ,diminution des rotations des bateaux , ,ces derniers parfois bloquées plusieurs jours au large de Marseille ,,de gaulle ne voulait personne de l’Algérie .Il a laissé massacrer les harkis et les pieds noirs ( voir le 5 juillet à Oran .Ce sont des militaires et des P noirs qui ont aidé les harkis à fuir ! IL faut savoir aussi que Franco a aidé à la fuite de toute cette population prise dans une souricière , et il était prêt a tirer sur les bateaux français qui empêchaient l’accès aux eaux territoriales française .Ce merdeux après avoir craché sur la colonisation , ratisse large ce pourri a commencé sa campagne

  26. on voit poindre l’heure de la verite ,deballer tous les mensonges et assassinats des gaulistes au systeme de se glorifier en appliquant les methodes staliniennes ;
    vous parlez a peine des pieds noirs qui etaient des europeens qui ont fait l’algerie avec les algeriens abandonnes eux aussi aux egorgeurs amis des francais gouvernants ;

  27. Il est évident que Macron est en campagne électorale, et cette repentance arrive au bon moment pour récolter des voix.
    C’est tellement énorme, mais cela marche.
    C’est le FLN, qui a massacré les Harkis, pas les Français. C’est De Gaulle qui ne voulait pas de musulmans, sur le territoire.
    Pour De Gaulle, seule comptait la raison d’Etat. L’individu en tant que tel, ne comptait pas. Il était dur, voire cruel. Aujourd’hui les temps ont changé, et on fait du sentimentalisme.

  28. Après les accords d’Evian De Gaulle , Messmer et quelques autres,ont donné des ordres formels aux officiers et sous officiers de ne pas rapatrier les Harkis au moment où l’armée française quittait l’Algérie.L’ordre criminel gaulliste était d’abandonner au FLN (donc de condamner à mort) et de trahir ceux que le pouvoir gaulliste avait instrumentalisé et honteusement manipulé pour combattre à nos côtés.Par contre De Gaulle et sa clique importeront en masse les combattants FLN sur le sol français dès 1963.Les politicards avaient agi de la même façon criminelle en Indochine dès 1953.Dès 1961 des militaires français ont eut le courage de braver les ordres gaullistes scélérats.Ces militaires finiront devant les tribunaux gaullistes ,c’est une autre histoire….qu’il ne faut pas oublier.

  29. Macron et toute sa clique de cosmopolites apatrides me font tout autant gerber, lorsqu’ ‘il se rend sur le plateau des Glières et qu’il « rend hommage » aux maquisards dont le chef Tom Morel était l’exact type de personnes que cette bande de mafieux détestent : Cet officier de carrière étant Catholique pratiquant et monarchiste, soit un patriote intégral.
    Du haut des Cieux près de notre très Sainte Vierge Marie, reine de France, par la volonté du roi Louis XIII, il regarde notre malheureuse patrie aux mains de ces traîtres et pleure.

  30. pauvres gens qui ont cru en la parole de la france
    le « pardon » présidentiel à ceux qui ont « commis des cries contre l’humanité en algérie » dixit le même c’est encore la en même temps blabla bla, le comédien a joué son role avec brio certains y ont cru

    • Pauvres gens… la plupart des harkis étaient d’anciens fells qui se foutaient de la France comme de leurs premières babouches.

      • @jill… Vous persistez à être « l’idiot utile » du « Félon 2gol » . Vous êtes un « veaux » pour un « Félon »./

  31. A tous ceux qui ont connu et se sont occupés de harkis, cette pensée respectueuse car ils ont vu, eux, la réalité de la duplicité du gouvernement de l’époque et sont obligés d’assister à la continuité de cette duplicité qui permet « en même temps » au chef de l’Etat d’aujourd’hui d’honorer un porteur de valises en faveur du FLN et de proclamer urbi et orbi que la colonisation française a été un crime contre l’humanité , et de verser des larmes de crocodile dans un but électoraliste…

  32. J’aimerais bien savoir ce que vous pensez du sort réservé aux collabos à la sortie de la guerre! Peut -être l’ALN n’a-t-il fait que reproduire vos méthodes !

    • Vous déraillez complètement le troll ouvrez au moins un livre d’histoire dans votre vie.

      • Je suis tellement bien sur les rail que vous tapez à côté !les femmes tondues, violées et egorgees dans les Landes entre autres ce n’est pas de l’histoire ça !

    • Ils n’étaient pas collabos puisque français. Du moins le croyaient ils puisqu’ils ont été trahis par les politiciens. L’Algérie en ce temps c’était trois département français. Par souci d’équité et de vérité l’Algérie serait bien inspirée de changer de nom et de revoir ses frontières qui ont été donnés par le vilain colonisateur !.Que penseriez vous si nos département de l’Est s’appelaient encore Elsass Lothringen ?

      • Les islamiques n’étaient pas français à part entière ;de plus, la plupart des harkis étaient d’anciens fells.

  33. Mais, finalement cet hurluberlue, squatteur de l’Elysée, connait quoi sur quoi ?….
    Il ne connait pas même le sens des mots de la langue Française !
    Il considère en effet que la France A COLONISE L’ALGERIE…
    D’une part, il devrait savoir ce « petit homme » que pour qu’il y ait COLONISATION, il faut qu’un PAYS envahisse UN AUTRE PAYS
    Hors lorsque la France débarque sur ces côtes d’Afrique de Nord…
    point de pays : des territoires où règnent des bandes qui sévissent sur les côtes Méditerranéennes Françaises ! (Viols, meurtres, enlèvements, vols, et autres joyeusetés…)
    La France y est allée afin de mettre fin à ces exactions…
    Point.
    Et pour moi, C. de Gaulle a bien eu raison de « laisser tomber » ces territoires de malheur, même si je reconnais que cela aurait put se passer mieux !

  34. Les tortures décrites dans cet articles seront infligées aux français ignorants par ces rats, espérons que les premiers à passer à la casserole seront les fdp qui les ont accueilli.

  35. Ce récit affreux (dont j’ignorais pas mal les détails) nous donne un aperçu de ce qu’il se passera en métropole lorsque les muzz y seront majoritaires (en nombre ou en force armée). Après le grand remplacement, ça sera la grande élimination dans toute son horreur.

    Nous sommes prévenus.

    Mais heureusement l’État veille, ils ont mis en taule des dangereux gamins destrêêmmedroâte « terroristes » durant 4 ans avant le début de leur procès… Eux n’ont pas eu la chance d’être « déséquilibrés » (Je prévois déjà une attaque à ce sujet du méchantcon contre Z jeudi soir )

    Nous pouvons donc être rassurés.

    • le pire c’est qu’en France, beaucoup de familles algériennes du FLN, donc ceux qui détestent la France et qui ont massacré, brûlé, violé, éventré, dépecé vivant d’autres algériens sont installés en France, pourtant leurs noms doivent figurés dans les archives des renseignements, et ces personnes ont des places d’honneurs, comme ci ils avaient été félicités d’avoir commis des atrocités, car leur fille devient sénatrice à Marseille, parmi les familles de victimes de ces tueurs!

  36. Et surtout micron a chargé un trotskiste ( les trotskistes étaient avec les cathos de gauche et les protestants , les porteurs de valises du FLN ) Benjamin Stora qui a fait de la guerre d’Algérie un fond de commerce sur lequel il a bâti sa carrière universitaire et sa fortune.de réécrire une histoire, consensuelle avec le FLN actuel , de cette
    guerre .

  37. Il a oublié (volontairement) de condamner les horreurs commises par le FLN, d’envoyer chier l’algérie et ses revendications, etc.

  38. Je ne sais pas comment, après avoir lu votre très douloureux article, certains ont encore la force de faire de l' »humour » dans des commentaires à la con !

    Ce que vous décrivez est très au-delà de ce que je savais. C’est inimaginable. Et Macron, qui n’y comprend rien, vient foutre le binz dans tout çà !
    Dommage que la plupart des responsables de ces actes odieux, soient morts.
    Ce sont eux qu’on devrait supplicier en public pour tout le mal qu’ils ont fait.
    Quelle honte.
    C’est indigne, insupportable, et PERSONNE N’A PAYE pour toutes ces horreurs : c’est çà qui est le pire.

    • Dommage que la plupart des responsables de ces actes odieux, soient morts./ dixit

      Tout a fait ! a commencer par votre « jeanne d’arc » le fumiste DE GAULLE…( l’homme « providentiel » de 58 – rires )
      l’OAS a essayé de s’occuper de lui, malheureusement ( lui et yvonne )
      il avait la baraka de son coté

      • « Théodore »
        Vous ne savez probablement pas de quoi vous parlez !
        Ou votre « culture » est extrêmement limitée
        Pour preuve concernant C. de GAULLE
        S’il n’avait pas été là, depuis 1945 nous parlerions Allemand ou Américain (plus probablement !)
        En effet :
        1 – Il a organisé la résistance sur notre territoire
        2 – Il a viré les dits Américains de chez nous, où ils avaient implanté des bases un peu partout sur les mêmes territoires
        3 – CdG a été sciemment tenu à l’écart de « Yalta » car ces mêmes Américains entendaient bien s’approprier « La FRANCE »
        4 – N’y étant pas parvenus, ils ont œuvré à la construction de l’EUROPE afin que, via l’ALLEMAGNE et la GRANDE BRETAGNE ils puissent contrôler TOUT ce qui s’y passe…
        Voyez le résultat !…
        Enfin, vivant, CdG n’aurait jamais accepté « cette €urope »

        • @Révolutionem /

          1 / vous accordez au déserteur de gaulle une importance qu’il n’a jamais eue avec nos alliées… qui lui préféraient Giraud ou Darlan…
          la grande Zhora était détestée par Churchill, Roosevelt, et Eisenhower et je les comprends mille fois… Maintenant vous avez le droit de croire que nous parlons toujours Français grâce à ce grand con !

          moi je crois bien plus a de pauvres jeunes ricains ( d’Arizona ou du Texas) qui en avait rien à foutre de la France, et de pauvres pieds noirs et des harkis ( naïfs et imbéciles à ce moment-là ? qui n’avait pas encore la duplicité du personnage… ) GRACE A EUX VOUS PARLEZ ENCORE LA LANGUE DE MOLIERE et certainement pas grace aux russkofs ou a la petite resistance du vercors

          • Quand on pense que le Général d’armée Catroux, le gouverneur général Éboue, Jean Moulin, l’impetueux capitaine, futur général Leclerc, le professeur Cassini, les marins de L’île de Sein… entre autres, se sont ralliés à un déserteur. Comment se sont ils trompés à ce point ?
            Ceci étant, pour déserter il faut être sous les drapeaux, ce qui n’était pas le cas du Général, il faisait partie du gouvernement Reynaud;et la guerre était  » finie », les Allemands étant dans Paris déclarée ville ouverte. De Gaulle a rejoint l’Angleterre notre alliée dans la perspective de continuer la guerre ; ce qui fût d’ailleurs fait.
            Les Américains voulaient imposer Giraud car ils souhaitaient occuper la France à l’issue de la guerre ;tout était prévu.

            • « l’impetueux capitaine, futur général Leclerc » dixit

              et assassiné par De Gaulle ! vous avez oublié de dire l’essentiel sur Philippe Leclerc de Hauteclocque….car il etait loin d’être un fan de la grande zhora

  39. Demander Pardon aux harkis c’est Juste, c’est Bien si c’est sincère. Or venant de cet ignoble pervers narcissique ça sonne faux, creux….c’est décidément le pire faux cul élu en France …demain il ira baisser le froc de la France (en notre nom à tous) devant des salopards aux antipodes de ce que furent les harkis sans bouger un sourcil. La dignité, la droiture et l’honneur sont des valeurs qu’il ne connaît pas. Le carrousel de tromperies et mensonges de ce petit morveux déstructure est vraiment à vomir !

    • merci pour vos informations, qui sont en majorité cachées. continuez à les propager car il y a en France, des assassins du FLN, ils sont bien implantés, et ne cache pas leurs admirations envers le FLN, oui! certains vivent en France, comme la famille ghali, vous savez la fille qui est devenue Sénatrice de Marseille, oui! incroyable mais vrai, comme la famille de la chanteuse camilla jordana, elle aussi se vante d’appartenir à ces massacreurs, violeurs, dépeceurs, à la tenaille, éventrer des ventres de femmes enceintes, et ces gens sont mis en avant dans les médias français payés par les français, et parmi les familles de victimes de leurs atrocités.

      • katarina
        +100000000000000000000000000000000000000000000000
        Et ceux qui propagent que les harquis etaient dans des camps entourés de barbelés ignorent que les Harquis etaient menacés (pas par des FDS) mais par des FLN infiltrés en métropole . Oui les Harquis ne vivaient pas dans des chateaux mais les plus pourris envers eux n’etaient pas ceux que l’on veut nous obliger a croire ……nos dirigeants devraient avoir honte de cotoyer la mafia algérienne
        https://webdoc.france24.com/bentalha-algerie-massacre-gia-terrorisme-victimes/

  40. Qu’on nous fiche la paix avec les harkis ;la plupart étaient d’anciens fells passés de notre côté par vengeance ou pour des raisons économiques. Ils se foutaient de la France comme de leurs premières babouches. Ils étaient en quelque sorte des mercenaires.
    La France ni De Gaulle ne furent responsables de la barbarie des Algériens.

    • Exactement. Des opportunistes qui croyaient que la France allait mater les algériens et donc se sont mis du côté du plus fort. Pas de bol, ils ont perdu. C’est vrai quoi merde ! Un harki est et reste un musulman.

      • J’espère pour toi qu’il y aura des Harkis même ralliés pour sauver ta france en danger . Tu es toi même une Catastatrov ambulante…

  41. A bas DE GAULLE!!! criminel hors norme à ce sujet!!A passer par les armes ceux qui lui ont OBEI!

    • Posez vous une question avant de raconter des âneries : les harkis voulaient ils venir enFrance ? Non, pour la plupart… 23 sur 200 consultés du fameux Commando Georges acceptérent d’intégrer des unités régulières ;les autres préfèrant être libérés sur place moyennant une
      prime. Ils savaient que leurs familles de véritables tribus ne pouvaient être déracinées.
      Mais ils n’avaient pas pris en compte la barbarie du FLN qu’ils connaissaient bien pourtant, puisqu’ils en avaient fait partie pour la plupart.

      • et alors çà change quoi ??? Normal qu’ils veuillent rester chez eux … Sauf qu’ils pensaient que la France allait faire respecter les accords d’evian mais la France s’est barré en laissant tous les français d’Algérie se demmerder tous seuls… Jill le serpent venimeux qui veut défendre 2gol à tout prix ….Pfft ce mec est inbuvable..

        • Il fallait faire quoi, déclarer la guerre ?
          Nombres de pieds noirs avaient prévu l’issue et les conséquences de l’indépendance qui était inéluctable.

  42. Le pas encore candidat Macron racole à tour de bras. Il serait bien qu’il donne sa dem pour faire campagne comme il l’avait fait en 2017. 7 mois sans Macron à la tête de la France, des vacances pour les français ! Il pourrait ainsi s’avilir tout son saoûl sans nous entraîner dans son goût pour la déchéance. Mais ne nous laissons pas détourner du présent par ces retours opportunistes vers un passé auquel on ne changera rien. On n’est pas là pour faire de l’histoire car il vaut mieux faire l’Histoire.

  43. Macron est un vrai psychopathe : en 2017 il va en Algérie pour dire que la Colonisation est un crime contre l’humanité et là il demande pardon aux harkis !!!
    Ce type est un fumier tout est bon pour racler des électeurs .
    A part la Repentance il sait faire autre chose le Macron ?

    La France n’a pas à demander pardon !!!!!

  44. Le méga bourde du gvt de l’époque aurait dû être confessée par DG lui-même. Il n’est jamais trop tard. Mais c’est électoraliste. Un peu de pognon et hop! Il ne manque pas d’air après sa sortie en Algérie c’est évident. Après c’est pas mal de l’avoir fait quand même.

  45. Et en même temps , Moussa avait déposé une gerbe devant le monument aux morts du FLN à Alger , en signe de repentir …

  46. L’inverti cocainomane de l’Élysée fait du racolage en vue des prochaines élections présidentielles. Aucune sincérité dans ses déclarations. Il aurait pu faire cette démarche au début du quinquennat. Il a préféré cracher sur la France et mettre en avant le colonialisme dont aurait été victime l’Algérie. Pas un mot sur les harkis victimes des autorités algériennes. Macron me dégoûte

  47. ce minable macron fera tout pour tenter de récupérer des voix,avec les racailles avec les millions d’euros donné,la les harkis ou du moins leur déscendance aprés il ira ou chercher des voix ? chez les taulards,les EPHAD ? faut dire que lui a les vrais chiffres de sa popularité et sait trés bien qu’il n’est pas a 23% comme ils veulent nous faire croire mais bien plus bas,ca sent la panique chez macron,il n’a jamais autant donné ou promis de l’argent a tant de monde que ca ( argent que la France n’a pas).

  48. Monsieur de Verdelhan j etais persuade de vous lire sur la declaration d hier de Macron ( ou manuel Gomez…) sur les harkis .. felicitations pour le texte.

    Mais les Harkis, ont une origine bien plus lointaine que votre date de 1954… desole !
    Les premières HARKAS naissent en 1830, lorsque des tribus de pays colonisés prêtent allégeance à la France… un an plus tard en 1831, des bataillons de soldats « indigènes/harkis » sont mis sur pied et participent aux opérations de conquête de l’Algérie aux côtés des unités métropolitaines contre ABD EL KADER… cela va durer 40 a 50 ans…1875 approximativement.

    Declaration du harki ( le bachaga Boualam 1962 ) sur son amour pour la France…
    https://youtu.be/osbd-yPOmjg

  49. Chose extrêmement impressionnante hier soir, au moins cinq publicités consécutives sans propagande diversitaire !
    Y aurait-il bientôt des élections?

    • Certainement l’erreur technique d’un stagiaire !!
      Heureusement viré car faut pas deconner avec ca.
      C’est important la propagande diversitaire…………..

Les commentaires sont fermés.