Macron économiste ? C’est du foutage de gueule !

Le ministre de Bercy de Hollande déguisé en nouveau président de la République a-t-il aussitôt oublié sa promesse de réformer l’État, non pas en paroles mais dans les faits ? Ni droite, ni gauche, avec Juppé-Bayrou de la droite molle et tous les socialistes recyclés LREM, quelle mystification ! Mais certainement pas le nouveau monde fait avec du vieux monde pour les apparences du neuf de pacotille. C’est la grosse arnaque.

Macron économiste ? C’est le foutage de gueule du gars si peu engagé sincèrement en faveur de la réforme de l’État. Pourtant, au cours de sa campagne hystérisée, et aux premiers jours de sa présidence, Macron fait tout ce qu’il faut en matière de bavardage ! À croire qu’il avait été convaincu par les apparences.

Macron ministre de Bercy de Hollande compétent en économie ? C’était beau comme un mensonge !

Comme n’importe quel gros mensonge conforme à ses engagements de campagne sur la réforme de l’État, son équipe gouvernementale, avec les Juppé-Bayrou de la droite molle et tous les socialistes recyclés LREM, est sûrement parvenue à ne pas faire oublier l’incompétence naturelle de la macronnerie ordinaire.

La mise en cause des mâles blancs dans la haute administration ne peut cacher longtemps son bilan médiocre quant aux questions d’Économie et à propos des droits des Français contre les migrants étrangers.

Mais les Français ne sont pas naïfs et ils ont flairé l’embrouille dans ce foutage de gueule de Macron avec ce programme de pacotille et de mystification de la réforme de l’État. Quant à la réforme de l’Économie revendiquée par Macron, ministre de Bercy, mais sans être appliquée, elle est limitée à un gigantesque racket fiscal dans lequel Macron a sauté à pieds joints avec la CSG de la honte, les impôts nouveaux et les taxes.

Ainsi quand, comme argument de campagne en faveur de la réforme de l’État, il avance la place qu’il veut accorder à la CSG de la honte, aux impôts nouveaux et aux taxes, on comprend pourquoi le PIB stagne, pourquoi le chômage augmente, pourquoi la dette explose, pourquoi la consommation se tarit et pourquoi la TVA s’affaiblit, pourquoi la croissance est très faible et pourquoi le déficit du commerce extérieur se creuse.

Macron, ancien ministre remplaçant de Bercy dans l’équipe de branquignols de Hollande, oublie les règles élémentaires de l’Économie libérale que Trump a si bien compris et mis en œuvre avec plus de 4% de croissance aux États-Unis. Macron, c’est précisément augmenter la fiscalité pour ne pas mettre en œuvre la réforme de l’État qui plombe l’Économie. Quand Macron finira par tempérer le fiscalisme confiscatoire, il sera trop tard. Il n’a pas compris que l’Économie repose sur la confiance et que ses macronneries ont fait long feu.

Une vraie réforme de l’État, c’est indispensable pour changer l’ambiance et redonner confiance aux acteurs de l’Économie. Et la réforme de l’État a des qualités pour relancer l’Économie, ce dont Macron aurait tort de se priver. À quel point est-il un économiste ? Et ses promesses de campagne ? Macron a eu recours à des postures de campagne du vieux monde qui reposaient déjà sur l’opportunisme et la démagogie. Pas une seule de ses promesses n’a été tenue et la dernière reculade sur la dépense publique a définitivement sonné le glas de la réforme de l’État. Les dépenses somptuaires sont partout et les économies, selon Macron LREM, sont au pire comme toujours sur le dos des Français les plus pauvres, surtout parce qu’elles sont illégitimes !

Pour sa vaisselle en or et ses copains de la diversité, Macron opprime fiscalement « ceux qui ne sont rien », les retraités, abusant de leur faiblesse et de la misère dans laquelle ils tentent péniblement de survivre.

Macron n’est responsable de rien ! Et surtout pas responsable de Benalla, ni du groupe incompétent LREM, et encore moins de l’Économie. C’est la faute des autres, c’est-à-dire des entrepreneurs qui ne font rien de ce que Macron voudrait leur imposer, comme l’obligation de financer les arrêts-maladie des salariés.

Ce « grandiose économiste juvénile » se limite à barbouiller en rouge socialo-communiste ses brouillons de réforme de l’État. Certes, il n’y a jamais eu autant de barbouillage juvénile en politique et on est encore loin de la maturité ! Y avait-il vraiment de quoi parler de réforme de l’Économie avec le scandale des radars à 80 km/h et de la CSG de la honte ? En clair, comme dans l’ancien monde, le changement c’est pas maintenant !

Macron, conseiller de Bercy, oublie qu’il part de la base du fiscalisme de Hollande le faible, le roi UBU déchu avec sa Pompe à Phynances !  Pas de quoi se rengorger du fait qu’on se rapproche à peine du PIB du mandat socialiste précédent. Si En Marche a contribué à cette agonie socialiste, ce n’est pas une surprise.

Si les Français ont hérité de la « pauvreté pour tous » de Hollande au profit des migrants, chacun sait que Macron ne fait qu’aggraver la déchéance du pays réel. En clair : « Macron, c’est Hollande en pire ».

Macron, conseiller de Bercy, ce n’est sûrement pas ce qu’on peut appeler un bond en avant !

Ce qui est intéressant, c’est de voir comment Macron veut nous entuber avec sa communication.

Et pas seulement avec Benalla. Il s’est empêtré dans une arrogance juvénile vaseuse et balbutiante : « Qu’ils viennent me chercher ! » Alors, on lui ressort les arguments du grand, très grand, Winston Churchill :

« Les économies, c’est très bien, surtout (quand les autres) les font pour vous !

« Le vice inhérent au capitalisme consiste en une répartition inégale des richesses.

« La vertu inhérente au socialisme consiste en une égale répartition de la misère.

« On considère le chef d’entreprise comme un homme à abattre et une vache à lait. Peu voient en lui le cheval qui tire le char. (Car c’est d’abord les compétences de l’entreprise et la qualité des personnes !).

« Plus vous saurez regarder loin dans le passé, plus vous verrez loin dans le futur.

« Il ne sert à rien de dire Nous avons fait de notre mieux. Il faut réussir à faire ce qui est nécessaire.

« (LREM est) un groupe d’incapables de faire quoi que ce soit qui décident que rien ne peut être fait !

« Un (militant islamo-gauchiste anarcho-immigrationniste), c’est quelqu’un qui nourrit un crocodile en espérant (stupidement) qu’il sera le dernier à être dévoré.

« Un politicien, c’est celui qui est capable de prédire l’avenir et qui, par la suite, est capable d’expliquer pourquoi (en l’absence de résultats en matière l’Économie) rien ne s’est pas passé comme il avait dit.

« En Angleterre, tout est permis, sauf ce qui est interdit. En Allemagne, tout est interdit, sauf ce qui est permis. En France, tout est permis, même ce qui est interdit » (pour les militants immigrationnistes). (Le Figaro)

Macron l’économiste de la diversité ? C’est bien le foutage de gueule de l’Anti-France !

Thierry Michaud-Nérard

image_pdf
0
0

37 Commentaires

  1. Macron , petit employé de banque , homme de coup pour le compte de banquiers peu scrupuleux, pas de quoi être fier. Bref , rien de rassurant pour l’avenir du pays

  2. Son boulot dans la banque a consisté à mettre en relation des dirigeants d’entreprises pour marier celles-ci entre elles en prélevant une commission pour ses « bonzoffices ». Ce type est seulement un maquereau, au mieux un entremetteur.

  3. @Thierry Michaud-Nérard (suite et fin) Les français sont de moins en moins dupes. Certains fuient à l’étranger, d’autres attendent le clash qui, sans illusions, mènera au totalitarisme complet. Que ceux qui voient une issue à cette situation n’hésitent pas à le démontrer.

    • Cher @Asher Cohen : Le pire n’est pas toujours sûr. Pensez aux Alcooliques Anonymes, combien de cas désespérés ont pu se rétablir durablement sans prendre des médicaments. On dit qu’il faut toucher le fond, comme avec Hollande-Macron, avant de pouvoir rebondir. Ce n’est pas seulement la foi qui sauve. Le combat idéologique est la mission première de la droite nationale ! Le combat idéologique de la droite nationale n’a pas besoin de justification ni de la moindre excuse d’exister.

    • Cher @Asher Cohen : Comme l’a remarqué le Général confédéré John Bell Hood, le combat n’est jamais vraiment terminé et le champ de bataille n’est jamais
 vraiment conquis ! C’est pourquoi nous ne devons jamais renoncer à nos
 convictions et à nos principes, avec courage et intégrité, pour continuer à défendre une juste
 cause et faire reculer l’entreprise
 de déconstruction des islamo-gauchistes et ses conséquences
 délétères en matière de corruption du peuple et des moeurs d’aujourd’hui.

  4. @Thierry Michaud-Nérard (suite) Les grands partis de gouvernement se sont putréfiés dans la corruption ( médicaillerie, grandes entreprises publiques, banques, appareil d’état, …) et ont été jetés. Le coût de l’insécurité est faramineux pour l’économie. Il ne peut n’y avoir aucune perspective de développement dans de telles conditions. Le gouvernement essaie de maintenir à flots un navire qui prend l’eau de toutes parts. (à suivre),

  5. @Thierry Michaud-Nérard
    Quelles que soient les analyses et démonstrations que vous ferez, les carottes sont cuites et les dés sont pipés depuis probablement 30 ans ou plus. Le chômage persiste depuis plus de 40 ans et maintenant avec 10 millions de pauvres non employés il est incurable. La crise est politique avant d’être économique: 2 populations se préparent à une guerre inter-ethnique. (à suivre),

  6. Diatribe économiste d’un pédopsychiatre…
    Parlez de compétivité, de taux d’intérêts comparés, de mondialisation, de pétrole, de redistribution, de normes, de protectionnisme, de géopolitique, etc…

    • @DUFAITREZ
      La compétitivité d’un pays dont des ministres et autres mentent en toute impunité devant les parlementaires? Quelle crédibilité! les milliards des petits épargnants rémunérés à moins d’1% depuis des années? Quel boom économique! la redistribution des entrepreneurs qui vont trimer 10 h/js pour engraisser tous les autres? et j’en passe. Vous êtes drôle..

    • @DUFAITREZ Qu’attendez-vous pour parler de compétivité, de taux d’intérêts comparés, de mondialisation, de pétrole, de redistribution, de normes, de protectionnisme, de géopolitique, etc… au lieu de berdeller dans le vide qui vous va si bien…

  7. Vu sur YouTube un industriel chinois dire : « L’Europe est foutue, leur système social leur coûte trop cher ! » Quand on sait que tout ce qui est « social » est détourné au profit de l’assistanat en majorité d’ethnie afro-musulmane ! Notre déclin commence dès 1974 : regroupement familial et hausse d’impôt, puis 1981 régularisation des clandestins et budget déficitaire chronique. Les millions de chômeurs français sont du aux milliards d’euros d’assistanat à la colonisation, et imposés par la CEDH !

  8. Excellent tour d’horizon du sujet
    Mais nos merdias unanimement disent que tout va bien de ce côté, et une grosse majorité les croient ,car « vu à la télé…. »
    On ne peut rien contre la connerie des masses
    C’est incurable….

  9. Macron, ce nom me dit quelque chose…ah oui, c’est pas celui qui a vendu, en toute connaissance de cause, Alsthom au ricains. On en a fusillé pour moi que ça !

    • Succédant à Montebourg qui bloquait, Moncron a autorisé la cession de l’activité énergies d’Alstom à Général Electric qui s’était engagée à créer plusieurs centaines d’emploi à Belfort… Laquelle Général Electric a changé de boss, et les emplois p^romis se sont envolés. C’est une inconséquence majeure de petit cron qui a cédé aux ricains pour leur faire plaisir.

  10. (suite)l’immigration nous coûtant la peau des fesses ( 65 milliards en 2016 ) comme la si bien démontré Gérard PINCE , dans son  » les Français ruinés par l’immigration  » .

    • Les chiffres les plus fous circulent : 90 milliards selon certains. Mais tout dépend ce que l’on met dedans : les illégaux, les logements dans les hôtels, le coût des rares retours au pays d’origine avec l’argent remis aux migrants, les smartphones, les vêtements, la gratuité des soins ???

  11. Cet article est excellent ; il pointe non pas le désastre identitaire dont tout le monde est conscient , mais le deuxième désastre tout aussi dramatique , le désastre économique cornaquée par cette équipe social – démocrate incapable d’arriver à 2% de croissance , alors qu’il faudrait arriver comme Trump à 4 % , ce qui est possible . Mais on voit des centristes , des socialistes et leurs alliés , des incompétents qui préfèrent s’intéresser à la  » relocalisation  » des  » migrants  » ,

    • @Vindicta
      Si vous pensez qu’il est possible d’obtenir 4% de croissance éco avec 10 M de pauvres non employés, une rémunération de l’épargne inférieure à 1%, une dette publique faramineuse, une absence totale de compétitivité, et j’en passe.., le tout agrémenté d’un risque de guerre inter-ethnique, alors, n’hésitez-pas à aller au gouvernement et à mettre votre politique en œuvre. et bonne chance!

  12. Très bel article , si seulement les Français comprenaient ce qui y est écrit …

  13. À part augmenter les taxes et les impôts, il sait faire quoi ce petit cron, installer des radars supplémentaires ?

  14. Pas de message clair dans sa politique économique. Tel un technocrate, il pense que quelques réformes ponctuelles vont changer les choses, sans débat sur le cap poursuivi. Rien sur le devenir de l’agriculture, secteur clé de voute de l’indépendance alimentaire qui disparait. Rien sur la politique industrielle. Ce n’est que du vent. Comment dans ce contexte espérer une reprise, un regain d’investissements ? La confiance n’est pas au rendez vous. On confisque pour redistribuer, c’est tout !

  15. Et n’oublions jamais que le directeur de la banque Rothschild qui employait Macron a déclaré ouvertement à son sujet:  » C’est un GRAND MANIPULATEUR » !… Nous étions avertis…: le manque de résultats se poursuit entraînant le déclin de la France, les louches affaires macroniennes continuent en toute impunité, et AUCUNE réelle opposition massive ne se crée pour dire: STOP…

      • J’ai effacé la vidéo mais vous pouvez retrouver « mes dires » sur Wikipédia : Dr banque R , Macron etc…dans rubrique Les Observateurs, et autres. Malheureusement, la vidéo a « miraculeusement » été grisée… Sachez que je n’avance jamais rien sans preuve, par principe.

    • Vous citez la banque Rotshild quand cela vous arrange, vous êtes à vomir

Les commentaires sont fermés.