1

Macron est désormais un fardeau pour le bloc bourgeois

Macron est de moins en moins apprécié par les Français. Les Français sont de plus en plus critiques malgré la vague anti-RN qui a contribué à la réélection de Macron. Il n’a jamais clairement fait campagne pour sa réélection. C’est donc à un véritable changement de ligne politique que l’on assiste face au RN et à LFI.

Le chantage des LFI a sans doute pour but d’obliger l’actuel président à laisser la place à Mélenchon.

C’est pourquoi le bloc bourgeois pense à un autre candidat en cas de crise majeure car Macron est une catastrophe, non seulement pour son pays, mais pour le bloc bourgeois lui-même, même si les médias grassement subventionnés le soutiennent encore. Mais ils vont devoir se réveiller avec les crises à venir !

Ce n’est pas une bonne période pour les LREM. La cote de popularité de Macron ne cesse de baisser et l’expérience historique suggère que les prochaines crises seront très mauvaises pour la Macronie.

Personne ne se veut optimiste pour les LREM qui ont perdu tout crédit politique. Macron est en effet le Président le plus impopulaire au cours d’un second mandat de toute l’histoire de la Ve République.

La plupart des Français ne voulaient pas de Macron en 2022, ainsi que le montrent les sondages.

Seulement 1/3 des électeurs se déclarent satisfaits de Macron Président. Pire encore, moins du tiers des électeurs estiment que Macron sera capable de conduire les réformes indispensables au pays.

Seulement 1/3 des électeurs estiment que leur pays évolue dans la bonne direction, ce qui est le plus mauvais résultat depuis la crise financière de 2008. Or Macron est le plus mauvais Président de l’histoire de la Ve République. Macron a montré les limites de l’incompétence à la présidence de la République.

Macron est devenu une question gênante pour la survie de la France dans le monde. Il est vrai que l’on voit souvent Macron dire tout et son contraire et cela ne va pas s’arranger avec le temps.

Dans un sondage, 64 % des électeurs estimaient qu’il se montrait incapable de réformer le système qui gouverne le pays en matière d’insécurité, de crimes et délits, de l’école ou de l’hôpital.

Ses discours sont plats et inconsistants. Ils font fuir les téléspectateurs avec sa tendance à se perdre dans des méandres, sans compter ses remarques souvent incohérentes anti-RN. Sans doute, une manière de vouloir se justifier d’avoir échoué aux législatives face à une crise systémique LREM majeure !

De l’avis de nombreux Français désemparés, le pays est confronté à une véritable crise sur toute une série de fronts, et Macron est incapable ou peu désireux de réagir avec la force appropriée. La démocratie est directement attaquée par les islamistes et par les violences de rue alors que la justice ne fait rien.

Les agressions, les fusillades et les égorgements sont devenus monnaie courante en France. Et c’est bien là le cœur du problème pour la Droite nationale qui constate l’impopularité du Président et son manque de réactivité face aux agressions, aux fusillades et aux égorgements dont les Français sont les victimes.

Sans parler des soupçons de corruption concernant les affaires douteuses de certains LREM que les médias préfèrent encore et toujours passer autant que possible sous silence. Tout cela a montré à quel point une majorité conservatrice à venir avec la Droite nationale va devoir changer totalement la vie des Français.

Tout cela fait courir au pays le risque d’un populisme dur parvenu au pouvoir en 2027 !

Aujourd’hui, une cohorte de délinquants impunis de plus en plus bruyants et violents appelle les dirigeants du pays, à commencer par Macron, à définir politiquement les priorités de sécurité publique avant qu’elles ne soient contrecarrées ou inversées par la Droite nationale de retour au pouvoir.

Les Français font pression pour une réponse ferme à la violence des étrangers clandestins.

Et en même temps : retour à la délation collabo avec la Sécurité sociale. (a-droite-fierement.fr)

« La Sécurité Sociale vient d’éplucher toutes les ordonnances des médecins qu’elle a reçues dans les derniers mois. Elle en a extrait les noms des médecins qui ont prescrit des traitements précoces contre le Covid à leurs patients, principalement à base d’azithromycine et d’ivermectine. Elle a communiqué la liste des médecins au Conseil de l’Ordre en vue d’exercer des poursuites selon les méthodes de la Macronie ! »

De nombreux pays ont utilisé ces médicaments dénués d’effets secondaires et efficaces aux stades précoces du Covid-19. L’Afrique, certains États de l’Inde, du Mexique, et le Japon font partie de ces pays qui ont bravé avec succès les directives de l’OMS, organisme noyauté par les laboratoires pharmaceutiques.

Dans quel pays démocratique peut-on interdire aux médecins de respecter leur serment d’Hippocrate et de soigner leurs patients en leur âme et conscience ? Il a été scandaleux que la ministre de la Santé Agnès Buzyn ait osé classer la chloroquine dans les substances vénéneuses pour poursuivre des médecins !

Voici le témoignage du docteur Fouché victime des autorités de santé sous contrôle de la Macronie : « Le Gouvernement après avoir jeté
Les pauvres #SoignantsSuspendus il les rackette et saisit leurs comptes, Dr Fouché nous raconte l’histoire de la suspension de sa femme Carole Fouché (ils ont 3 enfants en charge) #vaccination #DirectAN #Cnews #Pfizer #BFMTV #SMIC #Macron #Veran pic.twitter.com/VOyUIdZmkd.

Comment les médecins ont-ils pu accepter cette ruine de leur déontologie imposée par Macron ?

« Des médecins qui se battent pour la vérité » : Heureusement, de nombreux médecins se sont révoltés et combattent le pouvoir. Aidés par des médecins dans le monde entiers, ils sont sur le point de remporter une victoire sur cette dictature sanitaire qui a réussi à nous imposer un faux vaccin inefficace et dangereux !

Avec Éric Zemmour : Nous devons reprendre le contrôle de notre pays !

Thierry Michaud-Nérard