Macron est la figure du néant de la mondialiste von der Leyen

La von der Leyen menace l’Italie de sanctions si Giorgia Meloni devait gagner aux élections ! La von der Leyen, c’est la dictature de Maastricht. Michel Onfray revient sur le suicide souverain de la souveraineté. Dans une Europe qu’il qualifie de consumériste illibérale, il évoque la destruction de la France, la nécessité du Frexit face à l’extension du néant maastrichtien et évoque, avec Macron, l’avènement d’un genre d’antéchrist politique. À l’occasion de l’université de Princeton, la présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, a menacé l’Italie si le peuple ne votait pas correctement lors des élections de ce dimanche.

La nullissime petite bourgeoise von der Leyen ciblait la droite dirigée par Giorgia Meloni, favorite des sondages pour les élections générales : « Nous verrons le résultat des élections en Italie. Si les choses vont dans une direction difficile, j’ai parlé de la Hongrie et de la Pologne, nous avons les outils. »

La présidente de la Commission européenne a oublié de faire référence à l’intelligence et aux outils de la diplomatie dont elle ignore tout. Elle ne cesse d’insulter la Pologne et la Hongrie, ces deux pays qui ne se sont pas soumis aux désidérata totalitaires imbéciles de l’Union européenne et ont été sanctionnés.

Matteo Salvini a exigé des excuses ou la démission d’Ursula von der Leyen qui a évoqué les outils à la disposition de Bruxelles pour sanctionner l’Italie en cas de victoire de la droite aux législatives.

Contre la volonté des peuples, la nullissime petite bourgeoise von der Leyen ignore le vote libre, démocratique et souverain du peuple italien (Matteo Salvini). Source : Le Média en 4-4-2

Matteo Salvini demande la démission de la présidence de la Commission européenne de la von der Leyen dont le pouvoir lui est visiblement monté à la tête. Elle a menacé publiquement le peuple italien de prendre des sanctions s’il ne votait pas politiquement correctement aux élections qui pourraient amener une union des droites italiennes au pouvoir. La nullissime petite bourgeoise von der Leyen n’a aucune légitimité populaire et ne doit son poste qu’à un arrangement entre Angela Merkel et Macron. Elle peut se permettre de menacer tout un peuple pour l’obliger à voter conformément au néant de la pensée progressiste dominante !

Le néant de la nullissime petite bourgeoise von der Leyen pourrait bien être contreproductif puisque certains opposants italiens à la coalition des droites craignent que les menaces contre le peuple italien ne se transforment en coup de pouce à la coalition des droites ! Qui êtes-vous von der Leyen élue par personne ?

On ne lui a rien demandé, mais elle multiplie les déclarations de soumission aux États-Unis. Et elle rêve de la déconstruction des valeurs européennes chrétiennes contre les pays du groupe de Visegrad qui ne veulent pas être submergés par des hordes de migrants. La conclusion s’impose : la démission d’Ursula von der Leyen avant la fin programmée de Macron. (Source : a-droite-fierement.fr/ursula-out)

Gabrielle Cluzel à Michel Onfray : À la tribune de l’Assemblée générale des Nations unies, Macron a accusé la Russie d’avoir provoqué, par son invasion de l’Ukraine, un retour des impérialismes en Europe.

Vous avez annoncé ce retour depuis longtemps en parlant d’empire maastrichtien.

Michel Onfray : Macron c’est de toute façon toujours tout et son contraire dans le verbe !

C’est une seule et même ligne directrice dans les faits, les gestes, les actes : la destruction de la France, sa banalisation, sa prolétarisation, son ensauvagement au bénéfice de l’État maastrichtien. Il a besoin du néant pour son projet civilisationnel mondialiste basé sur la machinisation-réification radicale : l’utérus des femmes et les enfants, il faut tout transformer en objets vendables, louables, achetables. C’est le projet d’un immense marché planétaire où tout peut être acheté et vendu comme l’État, la Patrie, la Nation.

Maastricht travaille contre la Nation française au profit d’un Empire maastrichtien depuis des années.

L’Empire maastrichtien revendique l’extension de son espace vital sous le couvert de l’OTAN.

C’est le sens de la guerre de Poutine qui oppose la vieille Russie chrétienne orthodoxe à l’Ukraine corrompue manipulée par les États-Unis. C’est un conflit qui illustre à la perfection la thèse de Huntington sur le choc des civilisations. Le traité de Maastricht procède d’un suicide souverain de la souveraineté : c’est la dernière fois que le peuple a décidé souverainement, après l’incroyable propagande de l’État mitterrandien, d’en finir avec sa souveraineté. La Commission européenne, qui n’est pas élue, a retiré le pouvoir des mains du peuple, ce qui acte la destruction de toute démocratie, qui était le pouvoir du peuple, sur le peuple, par le peuple. Le problème, c’est qu’il s’agit d’un coup d’État qui recourt aux textes et non pas aux armes mais pour un même résultat : abolir la démocratie au profit d’un régime oligarchique. Le peuple peut se tromper. C’est pour le bien du peuple qu’ils veulent, comme Marat, qu’il n’ait qu’une seule tête pour pouvoir le décapiter.

La nullissime petite bourgeoise von der Leyen, c’est personne ! Elle veut éviter que le peuple italien se trompe. Il faut agir pour le peuple et cesser de lui demander son avis, en empêchant le vote libre au nom la dictature européenne contre la démocratie des peuples. C’est ce qui rend aujourd’hui possible le Frexit dont l’État maastrichtien dit qu’il est impossible, impensable, infaisable, irréalisable, déraisonnable. Si c’est cet État qui le dit, c’est très précisément la preuve que c’est possible, pensable, faisable, réalisable et raisonnable.

Quand ils parlent du cercle de la raison, il faut entendre le cercle de la déraison.

L’engouement pour la reine d’Angleterre est lié au fait qu’elle a incarné, au sens étymologique, qu’elle a donné corps et âme à un peuple qui a su protéger sa monarchie et le sens du sacré : God save the Queen !

Après la mort du général de Gaulle, la France a perdu le sens du sacré que devrait avoir l’homme investi du pouvoir, le souverain, par l’élection au suffrage universel direct. Macron qui pose enlacé par de jeunes garçons métissés torses nus qui font un doigt d’honneur, c’est non seulement l’image de la mort du sacré, mais aussi et surtout l’avènement d’un genre d’antéchrist politique. Il témoigne ainsi de l’épuisement et de l’extinction du sens du sacré en France avec les délires woke de la Macronie vulgaire en fin de vie.

Zemmour a montré les difficultés d’un engagement politique pour un intellectuel contre des partis politiques et leurs appareils qui constituent des tumeurs dans le corps social. Zemmour se bat pour des idées, le retour du peuple, donc du souverain, au premier plan, pas pour des postes, des salaires mirobolants et des sinécures qui permettent de vivre en parasites sur le dos du peuple. Zemmour s’est proposé de rassembler les droites en votant pour l’homme providentiel. Le score de Reconquête a été providentiel.

Zemmour veut appeler à un ralliement des droites et rassembler les Français pour la France qui est le pays providentiel du général de Gaulle. Le culte de l’homme providentiel suppose une relation personnelle avec la Providence. C’est le peuple qui est providentiel et la France avec lui. Zemmour veut appeler à une revendication identitaire dans un pays comme la France dans lequel les dirigeants socialo-mondialistes ont depuis Maastricht fait de toute revendication identitaire française une dictature fasciste.

De Mitterrand à Macron, en passant par Chirac, Sarkozy et Hollande, ils n’ont cessé de diviser et de vendre la France au détail en criminalisant tout amour du pays présenté comme fasciste, nazi, vichyste, pétainiste, antisémite, maréchaliste, colonialiste, raciste, misogyne, homophobe, etc.

Avec Éric Zemmour : Nous devons reprendre le contrôle de notre pays !

Source : Michel Onfray, Gabrielle Cluzel, bvoltaire.fr

Thierry Michaud-Nérard

image_pdfimage_print

6 Commentaires

  1. belle photo de corrompus : car n’oublions pas que le paltoquet qui « gouverne » la france a été mis en place suite à une machination digne des républiques bananières : et après il nous donne des leçons dé démocratie, et parle des « valeurs » de la france ou de l’UE corrompue : on les cherche encore ces « valeurs »

  2. l’allemande corrompue sort de ses prérogatives : mais pas un chef de l’état pour le lui dire, alors que ce danger public devrait « être démissionné » d’urgence –

  3. L’europe de Maastrich est irréformable. Il faut impérativement en sortir pour pouvoir infléchir les politiques économiques et d’immigration dont elle a seule la compétence, et pas les pays dont les dirigeants continuent à faire croire qu’ils servent à quelque chose pour justifier leur place ‘et leur paye). Une seule solution, le frexit, préalable obligatoire à toute vraies réformes. Dommage que Zemmour soit si discret sur ce sujet.

    • je le dit tout le temps……SEULE un conflit,une guerre fera éffondrer cette UE mortifére,si Poutine pouvait arranger l’coup !!

  4. je pense qu’ils commencent a comprendre aprés la Bulgarie qui tient téte,la Suéde qui suit,ce soir l’Italie et macron sait qu’en France il ne tient qu’a un fil, ils ont compris que ca commence a s »éffilocher,de plus ca ne se passe pas comme ils le voudrait avec ce conflit ukrainien,la gronde des peuples qui va bientot arriver du aux restrictions gaz/electricité ne va pas arranger les choses.La von der la hyéne elle quand elle sera « lachée » par Bruxelles la foudre va lui tomber dessus méchament.

Les commentaires sont fermés.