Macron et la dislocation de la France républicaine

Macronmonarque.jpg

Éric Zemmour a appelé les Français à passer de la défense de la République à la défense active de la France et des Français, car la cohésion républicaine est aujourd’hui menacée par Macron. La République est minée de l’intérieur par tous les islamo-gauchistes et les écolo-gauchistes mondialistes révolutionnaires.

Éric Zemmour place la question de l’identité de la France et des Français devant celle de l’égalité des étrangers. Quand les islamo-gauchistes et les écolo-gauchistes mondialistes révolutionnaires dénoncent le fait de dire que ce qui est la France identitaire est supérieur à l’égalité entre les Français et les étrangers, c’est attaquer la République, ils dénoncent les nationalistes xénophobes réac’ et les extrémistes religieux.

La France vacille sous les coups conjugués des écolo-gauchistes mondialistes révolutionnaires et de Macron qui veulent imposer le Grand remplacement et la grande séparation des communautés.

Éric Zemmour a alerté les Français sur la disparition de la civilisation d’un corps national français au profit de populations étrangères hostiles au récit républicain. La France de Macron est déchirée par la crise sociale, le chômage, la crise du système scolaire, la déconstruction sociale et familiale, la désindustrialisation et la pauvreté, l’islamisation de certains territoires qu’endurent certaines catégories de la population.

La République de Jaurès vacille sous les coups des écolo-gauchistes mondialistes révolutionnaires. Jaurès prônait un acte de confiance dans la capacité des hommes et des femmes à définir et à respecter la règle commune, à concilier la liberté et la loi, le mouvement et l’ordre, et à s’affronter sans se déchirer.

Comme idéologie, le progrès humain selon les écolo-gauchistes mondialistes révolutionnaires porte atteinte à la cohésion républicaine. Le testament du Parti Socialiste moribond figure dans le Rapport d’étape du 30 janvier 2015 : « Le monde est dangereux à vivre non pas tant à cause de ceux qui font le mal mais à cause de ceux qui regardent et laissent faire« . Albert Einstein. Le testament du Parti Socialiste moribond croit à la liberté, garantie par la primauté de la loi sur les intérêts particuliers, à la distinction de la loi et de la foi, à l’égalité des chances et, plus progressivement, à l’égalité des sexes. La Constitution de 1958, en son article 2, déclare que « la France est une République indivisible, laïque, démocratique et sociale » et qu’elle « assure l’égalité devant la loi de tous les citoyens, sans distinction d’origine, de race ou de religion« .

Le testament du Parti Socialiste moribond ne reconnaît pas d’autre communauté que la communauté nationale quand La Charte des socialistes pour le progrès humain, le 6 décembre 2014, souligne que la laïcité est au fondement du vivre-ensemble démocratique et que sa force intégratrice et émancipatrice est immense.

C’est appeler à une nouvelle conscience démocratique, au sursaut des élites politiques et au réveil d’une opinion publique inquiète. La question est de savoir si la légitimité des gouvernants peut retrouver la confiance des gouvernés et celle des électeurs intermittents, si les mondes politique et médiatique peuvent être régis par des débats ouverts. Les socialistes doivent mener un combat politique contre l’extrême droite !

Ce combat contre l’extrême droite  doit se dérouler à l’école : C’est pourquoi le ministre Pap Ndiaye a placé ses enfants dans une école privée et élitiste pour qu’ils aient une scolarité sereine. (Valeurs actuelles).

Pap Ndiaye, ministre de l’Éducation nationale, assure que ce choix est celui des parents soucieux du bon développement de leurs enfants. L’école publique, c’est comme les éoliennes : tout le monde aime ça, mais pas chez soi. Critiqué depuis sa nomination pour ses prises de position sur l’antiracisme, Pap Ndiaye a dû faire face à certaines remontrances quant à la scolarité de ses enfants. Peu après sa nomination, Paris Match révélait que ces derniers avaient été scolarisés dans la très prestigieuse École alsacienne, dans le 6ème arrondissement de Paris : Un établissement privé sous contrat réputé pour son élitisme revendiqué.

Une incongruité pour un homme désormais censé incarner l’école républicaine, publique et laïque. « Il y a des moments qui, dans le développement de l’enfant, peuvent être compliqués« , se justifie-t-il, évoquant le choix de parents dont les enfants ne bénéficiaient plus des conditions d’une scolarité sereine et heureuse !

Pap Ndiaye montre que c’est bien l’absence de mixité sociale, le contournement de la carte scolaire qui met à mal la mixité scolaire. Ce qui est ici en cause, c’est le système de promotion républicaine lui-même.

Aujourd’hui, l’idéal socialiste de l’unité territoriale est mis à mal par des ségrégations spatiales qui aggravent le sentiment de relégation dans certains quartiers. La République socialiste y est une abstraction.

Comment ignorer le sentiment d’incompréhension et de désarroi des jeunes issus de l’immigration confrontés à l’islamisation radicale dans certains quartiers ? Oui à la mixité sociale, territoriale et culturelle !

Mais il ne doit pas y avoir de rupture territoriale au sein de la Nation. Il faut favoriser la fraternité.

Le Parti socialiste aime tellement les pauvres qu’il en fabrique. D’où le chômage, la précarité et la désindustrialisation, autant de fléaux imputables aux socialistes. On sait que les attaques ignobles contre Éric Zemmour n’ont pas suffi à soulever la France socialiste pour le respect des valeurs républicaines au sein de la société française. Les attaques ignobles des antifas contre Éric Zemmour ont été insupportables. C’est ce qui témoigne de la dangereuse vitalité de groupuscules antifas animés par la haine des patriotes ! Dans cette guerre contre l’intolérance, nous ne devons sous-estimer aucun danger et surtout celui provenant des antifas.

Aujourd’hui, l’idéal socialiste dénonce les soi-disant propagandistes des théories du complot.

Le testament du Parti Socialiste moribond combat l’église catholique pour imposer la laïcité en France et construire un discours socialiste républicain dans le sens du combat socialiste républicain pour imposer une France sans distinction de religions, de croyances, de sensibilités. Une France immigrationiste dans toute sa diversité, dès lors qu’elle sait faire une chance des différences et des séparations des communautés !

Avec Éric Zemmour : Nous devons reprendre le contrôle de notre pays !

Thierry Michaud-Nérard

Source : Rapport d’étape du Parti Socialiste du 30 janvier 2015

 

image_pdfimage_print

6 Commentaires

  1. Avez-vous vus sur CNEWS la copie en philo d une élève. Mon Dieu! Je comprends mieux pourquoi on en est là.

    • Aujourd’hui, un cancre de choc peut parvenir jusqu’en philo. Aucun vocabulaire, les règles de grammaire pourtant assez simples complètement zappées, zéro pensée structurée dans leur crâne obtus et formaté. Des minus.
      A une époque, un élève du niveau de la primaire n’aurait pas fait autant de fautes. Le problème de l’Éducation Nationale est très grave, limite dramatique pour l’avenir du pays.

    • Ce programme est une caricature évidemment (dommage qu’elle soit un peu vulgaire) mais malgré tout elle n’est pas loin de la vérité. Macron ne veut aucun bien aux Français. Dire qu’il brise leur vie est à peine exagéré.

  2. Bonjour Thierry Michaud-Nérard. Votre article m’est apparu difficile à lire, des redites inutiles, sans liens précis mais j’ai retenu la conclusion « Avec Éric Zemmour : Nous devons reprendre le contrôle de notre pays ! »

  3. S’il vous plaît, ne mettez pas le visage de cet ignoble individu à la place du malheureux Louis XVI qui ne mérite vraiment pas cette insulte..

Les commentaires sont fermés.