Macron et la mise en scène réchauffée des comités scientifiques

Cédric Pietralunga et Alexandre Lemarié : « Coronavirus Sars-Cov-2, Macron vante une France unie » de ceux qui ne sont rien contre le coronavirus, lors d’une allocution télévisée réalisée depuis le Salon doré de l’Élysée, avec la grave décision de la fermeture des établissements scolaires à partir des recommandations des comités scientifiques coronaro-macronnistes. La propagande de com’ de l’Élysée avait promis de mettre en scène un président protecteur et rassembleur de tous ceux qui ne sont rien contre le coronavirus.

La com’ de l’Élysée fait valoir la mystification d’une allocution solennelle coronaro-macronniste pour juguler la crise du coronavirus : la plus grave crise sanitaire qu’ait connue la France depuis un siècle !

Contrepoints : « Je compte sur vous« , mais ne comptez pas sur moi, a répété Macron qui s’adressait à ceux qui ne sont rien pour l’assaut imaginaire contre le coronavirus. « Nous ne sommes qu’au début de cette épidémie, et partout en Europe, elle s’accélère. Malgré nos efforts (???) pour le freiner, le virus continue de se propager », mais pas, semble-t-il, dans le Salon doré, situé au premier étage protégé de l’Élysée. Une décision d’une ampleur inédite : Macron a annoncé le report de deux mois de la fin de la trêve hivernale, prévue le 31 mars, pour éviter que des personnes en situation de précarité qui ne payent pas leur loyer se retrouvent à la rue. Je demande au gouvernement des mesures exceptionnelles, dans ce contexte, pour les plus fragiles ! C’est pour les protéger et pour réduire la dissémination du virus à travers notre territoire, a justifié Macron !

Et en même temps : Coronavirus : À force de minimiser l’épidémie, la France de Macron est le 3ème foyer d’infection au monde. Selon des études épidémiologiques, le nombre réel de cas en France se situerait entre 50 000 et 300 000. Non contente d’être devenue en quelques semaines le troisième foyer d’infection actif au monde, Macron s’est mis en tête de sauver l’Europe de la crise économique. Le gouvernement et les médias collabos n’ont cessé de minimiser l’étendue de l’épidémie et sa dangerosité. Ils n’ont cessé de dire qu’il ne servait à rien de fermer les frontières, que le virus traversait les frontières, ce qui est faux puisqu’il a besoin d’un porteur pour voyager. Pourtant, c’est grâce à ce genre de mesure de fermetures de frontières, de mise en quarantaine de régions entières, que la Chine et la Corée ont endigué l’épidémie.

Macron et le Coronavirus : Aveu d’échec et d’impuissance, et pas un journaliste pour poser les vraies questions : Quel plan d’endiguement de l’épidémie à l’image des pays asiatiques ? Ça devient une habitude ! À chaque crise, à chaque problème, nous avons droit au même discours, aux mêmes analyses et à la même conclusion qui se résume dans cette phrase de Macron : « Il faut placer l’intérêt collectif au-dessus de tout. »

Et pour cela, la méthode est toujours la même : il faut écouter ceux qui savent (les scientifiques), leur faire intégralement confiance, suivre aveuglément ceux qui peuvent (les pouvoirs publics), surtout que nous possédons les meilleurs spécialistes du monde. Selon l’arrogance cocardière de Macron : « Nous sommes les meilleurs du monde. Nous, nous savons, nous, nous faisons et nous, nous décidons. Donc taisez-vous et faites ce qu’on vous dit ! S’ensuit un édifiant florifère d’excuses, de constats d’échec, d’approximations, de coups de menton, de désignations de coupables et de boucs émissaires (les anti-inflammatoires !)

Macron incompétent avoue qu’il (a priori le gouvernement) savait que tout ce qu’il entreprenait ne servirait absolument à rien : « Les spécialistes […] nous ont dit que, malgré nos efforts, le virus continuait à se propager et était en train de s’accélérer… Nous le savions, nous le redoutions ». Macron, totalement incapable de gérer la crise, veut tenter de minimiser le désastre annoncé. Il faut (YAKA) gagner du temps coûte que coûte ! C’est pourquoi la mobilisation générale est décrétée en attendant que l’épidémie soit passée.

Macron à la télé : Un immense aveu d’impuissance. Le gouvernement ne peut pas tout ! Ce qui ne rassure personne. Macron égal à lui-même : Une démonstration d’arrogance, allant même jusqu’à gronder les infantiles Français de ne pas se laver les mains ! Mais concrètement ? Concrètement, aucune, absolument aucune réponse concrète apportée par Macron à ce que l’ensemble des Français attendent !

Et en même temps : Coronavirus : Frontière franco-italienne : des contrôles très stricts côté italien, aucun contrôle sanitaire côté français. Entre Menton et Vintimille, la frontière est quasiment fermée dans un sens et ouverte dans l’autre. Les entrées en Italie se font sous conditions. Pour passer la frontière, les Français doivent avoir un laissez-passer délivré par le ministère de l’Intérieur italien ou un justificatif de travail. Côté Macron, aucun contrôle sanitaire alors que l’Italie est la plus touchée par le coronavirus après la Chine.

Pourquoi des comités scientifiques pour déverser des erreurs dans des millions d’esprits désarmés ?

En recourant à cet abus de prestige, en forme d’abus de confiance, les membres des comités scientifiques se comportent conformément à la démarche favorite des intellectuels. Ils semblent devoir dire à la foule de ceux qui ne sont rien : « N’adhérez pas à une idée parce que vous l’avez comprise et que vous la trouvez juste ! Approuvez-la parce que nous sommes intelligents et subtils, style Le Gendre pour les nuls ou pour les cons, c’est selon, parce que nous l’avons adoptée et que vous devez nous suivre, car nous sommes les plus intelligents, riches et célèbres« . Avec Macron intelligent et subtil, la célébrité est un sauf-conduit pour la banalité et l’erreur. C’est pourquoi, à propos de la campagne électorale, il nous gratifie d’une avalanche de platitudes et autres fortes pensées que nul Français n’aurait eu le masochisme d’écouter si Macron n’avait été sans cesse « à la télé ». Pourquoi et comment des comités scientifiques coronaro-macronnistes aboutissent à ces banalités de la macronnerie vulgaire avec Lavez-vous les mains avec du savon ? Ça vole plutôt bas !

Et comment se fait-il que des gens devant leur télé tolèrent avec un ennui constant ces banalités de la bouche d’un Macron bavard à télé, qui paraissent devoir prospérer d’elles-mêmes, sans devoir recevoir le sceau sacré de la science des comités scientifiques coronaro-macronnistes ? Mais des comités scientifiques coronaro-macronnistes ne sont pas aptes pour juger de la politique courante, les opinions des scientifiques ne sont que des opinions et rien de plus. Leur conférer une autorité factice du fait de la position des hommes de science qui les expriment équivaut à abaisser le public, et non à l’élever en faisant appel à son libre arbitre.

Ce procédé de la suggestion vulgaire de la macronnerie ambiante est de plus en plus fréquent. Il semble s’inspirer du coup foireux des 75 prix Nobel réunis à Paris, à l’invitation de Mitterrand, du 18 au 21 janvier 1988, pour réfléchir sur les menaces (socialistes) et les promesses à l’aube du XXIème siècle. (Revel)

Ils ont communiqué au public les fruits de leurs travaux sous forme de 16 conclusions, solennellement divulguées le 22 janvier. Le plus indulgent commentaire que l’on puisse faire sur cette conférence, c’est que, si elle avait réuni soixante-quinze concierges, ou soixante-quinze coiffeurs, ou soixante-quinze garçons de café, le résultat aurait probablement été plus original, car aucun membre de ces sympathiques corps de métier n’aurait accepté de signer le tissu de platitudes et d’erreurs que les Nobel nous ont infligé.

Cette mystification politico-scientifico-médicale des comités scientifiques coronaro-macronnistes nous rappelle cette vérité que la puissance intellectuelle, même de Macron, n’est pas transférable en dehors de sa sphère de compétence. Il est clair que la conférence des prix Nobel réunis à Paris était avant tout une opération de propagande de Mitterrand. En tant que contribuables, les Français ont été obligés d’être heureux de participer, par leurs impôts socialistes, aux frais de voyage et de séjour dans des Palaces de ces prix Nobel qui avaient tant besoin de distraction aux frais des contribuables français malgré eux. Parmi les invités de Mitterrand figuraient beaucoup de prix Nobel politiques de littérature ou de prix Nobel politiques de la Paix.

Ce sont là des gens aux talents et aux mérites certainement admirables, mais dont les prévisions sont rarement considérées comme des vérités émanant d’un contingent associé de Nobel scientifiques. (Revel)

Or, que lisons-nous dans les Seize conclusions ? D’abord que toutes les formes de vie doivent être considérées comme un patrimoine essentiel de l’humanité et que nous devons protéger l’environnement. Plus loin, que l’espèce humaine est une, chaque individu qui la compose a les mêmes droits. On avait déjà lu ça !

Plus loin que la richesse de l’humanité est aussi dans sa diversité. L’audace continue avec : Les problèmes les plus importants qu’affronte l’humanité aujourd’hui sont à la fois universels et interdépendants !

Dans la suite du document, les Nobel osent affirmer que l’éducation doit devenir la priorité absolue et en particulier dans les pays en voie de développement ou encore que l’alimentation et la prévention sont des instruments essentiels d’une politique démographique alors que la biologie moléculaire permet d’espérer des progrès dans la médecine. Ces pionniers de la science indiquent que la télévision et les médias constituent un moyen essentiel d’éducation, mais que l’éducation par les médias doit aider à développer l’esprit critique face aux médias. Et dire que personne n’y avait pensé avant les Nobel et l’invitation très coûteuse de Mitterrand !

Bénédicte Lutaud : Coronavirus : Qui sont les experts chargés de conseiller Macron ? Ce comité scientifique est composé de 11 experts, chercheurs divers et de professionnels de la santé : Jean François Delfraissy, Président, Laetitia Atlani Duault, Anthropologue, Daniel Benamouzig, Sociologue , Lila Bouadma, Réanimatrice, Simon Cauchemez, Modélisateur, Pierre Louis Druais, Médecine de Ville (Vice-président de la Commission recommandations, pertinence, parcours et indicateurs à la HAS et ancien président du Collège de la Médecine Générale), Arnaud Fontanet, Épidémiologiste, Bruno Lina, Virologue, Denis Malvy, Infectiologue, Didier Raoult, Infectiologue Yazdan Yazdanapanah, Infectiologue. Après la consultation du comité scientifique de suivi de la crise du coronavirus, Macron a annoncé la fermeture des crèches, écoles, collèges, lycées et des universités, et Philippe l’interdiction des rassemblements de plus de 100 personnes !

France Inter avec agences le 1er mai 2017 : Les scientifiques derrière Macron ! Plusieurs dizaines de scientifiques de premier plan appellent à « utiliser le vote Macron pour barrer la route au pire« . « Intellectuels, professionnels de la culture, de l’enseignement, des sciences et de la création, profondément attachés aux valeurs républicaines et humanistes de pluralisme, de tolérance, de paix, de laïcité et de liberté, nous sommes très inquiets de la situation politique en France après le premier tour des élections présidentielles ».

Le texte souligne que « dans les quelques villes qu’il dirige ou a dirigées, le FN a toujours réduit les budgets de l’action sociale, mais aussi de la culture » (gauchiste) et que « son discours social est un leurre ».

« Quelles que soient nos inquiétudes et nos divergences avec Macron, nous appelons dans notre diversité ceux qui partagent nos valeurs à utiliser le seul bulletin de vote à leur disposition pour faire barrage au fascisme, sans se laisser abuser par le camouflage qu’il se donne. » Ben voyons ! TAKAYCROIRE !

Thierry Michaud-Nérard

(adapté librement de Jean François Revel, La connaissance inutile)

 

image_pdfimage_print

6 Commentaires

  1. « Le gouvernement ne peut pas tout ! » qu’à couiné le Macrouille ? Certain que vu son incompétence crasse, inutile d’attendre quoi que ce soit de bon de cet émasculé aux ordres des pires crevures, UE comprise. S’il ne peut pas tout, un gouvernement peut néanmoins beaucoup et là, qu’il aille prendre des notes sur Taïwan qui le prouve. Eux ont apprises leçons du passé et ont fait en sorte qu’ils ne se retrouveraient plus les burnes à l’air et totalement dépourvus face à une épidémie telle que celle-ci. Petit exemple : alors que cet empaffé a refilé nos stocks de masques à la Chine avec les conséquences graves que cela a engendré pour la France : pénurie, Taïwan en a interdit toute exportation et s’est assuré qu’ils étais tous mis à la disposition de la populace et ce à pris bien bas.

    • Etes-vous sur que cette saloperie a fourni à la Chine nos stocks de masques ?! La plupart des médecins n’en portent pas… Et impossible d’avoir le gel hydroalcoolique malgré des demandes répétées dans 5 pharmacies et 4 hypermarchés.

      • Je ne sais plus où j’avais vu les photos des containers ‘d’aide’ qu’il a envoyé direction la Chine, certainement facile à retrouver sur la toile je pense. Si ce n’est tout le stock, c’est est néanmoins une énorme sinon majeure partie (en a gardé pour lui et ses pantins) qui a fait que justement les médecins et autres sont arrivés à en manquer (et c’est toujours le cas). S’est certainement fait indiquer sa connerie monstre car peu après a ordonné la réquisition des stocks ainsi que leur production, soi-disant justement pour le personnel soignant/hospitalier et ceux atteints du virus. Tout ce manque (y compris gel toussa), c’est que cet empaffé n’a pas été foutu de prévoir ce qui pourtant était prévisible.

  2. A part la fermeture des frontières, personne en France n’a demandé plus…
    Même je n’ai guère entendu ou lu d’appels, dont sur RL, un moindre report des élections !
    Les instances médicales n’ont guère été meilleures…

  3. Les membres du comité scientifique sont des « pointures » dans leurs domaines, mais ils font partie de l’intelligentsia et sont éloignés du terrain et de ce petit peuple, seul à posséder encore un peu de bon sens, « cette chose du monde la plus mal partagée. »
    Le résultat de cogitation de spécialiste concerne les mesures à prendre, pas leur « application ». Ça, c’est l’affaire de Macron seul!
    Confinement sans contrainte, afin de pouvoir réaliser le 1er tour des municipales. Macron « voulait voir », il a vu! Il et nous verrons dans quelques jours la contamination exploser en ville. Lrem en chute libre, le retour des vieux canassons et vieilles haridelles, le changement en marche! Il lui reste à annuler le scrutin1er tour et à tout reporter dans 6 mois.
    Belle réussite!

  4. le terme idiots utiles n’a jamais été si bien employé pour désigner ces individus pontifiants comme ceux du GIEC

Les commentaires sont fermés.