Macron et le passe sanitaire : la félonie à tous les étages

Ce qu’il y a de bien avec la Macronie, c’est que chaque jour nous livre son lot de – mauvaises – surprises. Au moins, avec ça, les Français n’ont pas le temps de s’ennuyer.

Ainsi, décrété par le nain de jardin maléfique qui nous sert de Président le 12 juillet dernier, le passe sanitaire devait être temporaire, et clairement conditionné à la situation épidémique globale de la France. Le Conseil d’État, présidé par Laurent Fabius, l’avait par ailleurs validé en ce sens et surtout pour que Victor Fabius, directeur associé de l’agence McKinsey & Company qui « conseille » l’Élysée sur la stratégie vaccinale, ne perde pas le contrat juteux de plusieurs millions d’euros que les contribuables français lui payent de leur poche à travers les deniers de l’État !

Pourtant le passe sanitaire n’était ni plus ni moins qu’une stratégie prévue depuis décembre 2020 si l’on en croit le Décret n° 2020-1690 du 25 décembre 2020 autorisant la création d’un traitement de données à caractère personnel relatif aux vaccinations contre la covid-19 !
https://www.legifrance.gouv.fr/jorf/id/JORFTEXT000042739429

Alors que le 21 avril dernier, notre nain de jardin maléfique déclarait haut et fort à la presse régionale : « Je tiens beaucoup à l’unité de la Nation. Sur le plan sanitaire, chaque innovation a été accessible à tous. Les tests sont gratuits en France. Très peu de pays sont dans ce cas. Nous n’avons laissé personne au bord de la route. La République et l’État-providence ont été au rendez-vous. Le « quoi qu’il en coûte », c’est aussi ça. Le passe sanitaire ne sera jamais un droit d’accès qui différencie les Français. Il ne saurait être obligatoire pour accéder aux lieux de la vie de tous les jours comme les restaurants, théâtres et cinémas, ou pour aller chez des amis. »

Plus félon que lui tu meurs !

Et c’est encore le cas. Il faut dire qu’Emmanuel Macron manie le mensonge comme un calife. Alors que le taux de vaccination des Français dépasse désormais – à l’entendre – les 64 %, il vient de nous déclarer qu’il pourrait être envisagé d’alléger le passe sanitaire.
Effectivement, malgré la tentative désespérée de l’Institut Pasteur qui tentait cet été de terroriser les Français en expliquant que l’épidémie allait exploser, il se trouve que le virus a décidé lui aussi de se mettre en vacances… Le nombre de malades et de personnes en réanimation baissant de jour en jour, et même le nombre de cas qui n’est qu’un immonde bidouillage statistique, marque le pas. Les médecins de plateaux-télé dont on se demande où ils ont pu avoir leur diplôme pour certains ont beau faire, la peur quitte la France et certains Français commencent à se poser les bonnes questions. Il serait temps !

Devant la résistance au catastrophisme, le gouvernement est bien obligé de revoir sa copie, puisque la partition de la terreur semble ne plus prendre dans la mesure où les statistiques voient leurs courbes s’effondrer vers une normalité de plus en plus difficile à transformer en apocalypse digne de la Terreur révolutionnaire.

Ne pouvant plus distiller la peur généralisée, notre nain de jardin maléfique a donc déclaré lors des Rencontres de l’Union des entreprises de proximité (U2P) le 16 septembre dernier que « Dès que les conditions sanitaires le permettront et, à mon avis, quand je vois les chiffres, ça ne va pas venir si tard, on pourra se permettre sur les territoires où le virus circule moins vite de lever certaines contraintes et de revivre normalement. Le passe sanitaire, qui a favorisé la vaccination, est « un instrument de gestion’’ qui a permis d’éviter la fermeture et il est proportionné et on va le conserver dans la poche pour éviter partout la fermeture qui est la pire des choses ».

Le « conserver dans la poche » ! Une petite phrase dont il faudra se souvenir lors des prochaines élections car, dans le même temps, notre félon national nous prépare un projet de loi pour prolonger le passe sanitaire qui sera présenté le 13 octobre prochain.

Donc, côté face il nous dit qu’il va peut-être nous rendre un semblant de liberté, tandis que côté pile il nous l’enfonce « de profundis » pour mieux nous rouler dans la farine.

Il faut dire que le passe sanitaire est un outil de contrainte particulièrement précieux pour la Macronie, qui vise à instituer un contrôle des populations à la chinoise le plus rapidement possible.

Et Véran d’en rajouter une couche en indiquant que pour autant, « nous ne sommes pas encore dans une situation qui permet de réduire les mesures de contrôle de l’épidémie, dont fait partie le passe sanitaire. Ce serait un peu trop tôt. Par contre, si nous continuons sur cette dynamique, nous pourrons commencer à envisager d’alléger certaines mesures. Est-ce que ça passera par le passe sanitaire ? Nous verrons. Nous pourrons les alléger progressivement dans les départements où le virus circulera moins, on le fera le moment voulu ».

Le plus amusant de toute cette félonie – si l’on pouvait encore en rire – est le fait que pour l’un et l’autre de nos deux clowns, la baisse de la virulence de l’épidémie serait justement due à l’instauration du passe de la honte. Accordons-leur qu’en matière d’ânerie propagandiste, ils méritent tout d’eux le premier prix. D’ailleurs, dans leur cas, si le mensonge se mesurait, ils serviraient conjointement de maître étalon !

Et lorsque l’on constate que les médias reprennent en cœur cette propagande mensongère comme une vérité d’État, on peut se demander s’il reste encore des gens qui réfléchissent au sein des rédactions !

Cette valse à trois temps autour du passe sanitaire prouve que ce dernier ne répond en rien à des critères médicaux mais bien à un calcul purement politique. Ainsi, le pouvoir peut, de façon totalement arbitraire, sur des critères artistiquement flous, décider de pourrir la vie des Français, alors qu’aucun lien de cause à effet n’est établi. C’est même d’autant plus évident qu’il est désormais largement prouvé que les piquouses d’un soi-disant vaccin qui n’en est pas un, ne permettent en rien d’enrayer la transmission du virus, la charge virale des vaccinés n’étant en rien différente de celle des non vaccinés.

Le gag de toute cette histoire est que désormais l’Assemblée nationale est devenue parfaitement inutile puisque notre nain de jardin maléfique ne se donne même plus la peine de la consulter. En gouvernant par décret il s’arroge le droit de décider tout seul en se passant d’une inutile représentation nationale et sans donner voix au chapitre au « bétail » français qui subit le marquage, exactement comme les vaches américaines, qui traversaient des milliers de kilomètres pour rejoindre la voie ferrée et les lieux de vente, le faisaient au bon vieux temps du Far West. Estimons-nous heureux que comme ces malheureux animaux, on ne nous marque pas au fer rouge, mais qu’on se contente de nous « piquer » simplement comme des chiens !

Ne soyons pas dupes… le passe sanitaire sera prolongé dans le but de conserver l’apartheid sérologique, au moins jusqu’aux élections présidentielles. Car le seul moyen pour Macron de se maintenir en place est d’arriver à truquer les élections exactement comme Biden l’a fait aux USA. Or, quoi de plus facile à truquer que des votes par internet ? Il suffit d’ajouter les bonnes balises aux bons endroits pour que les votes A aillent sur B, C ou D, à volonté. Vous pouvez même vous offrir le luxe de les transférer systématiquement, une fois sur deux, une fois sur trois, etc., selon votre gré. Une fois les votes clôturés, il suffit d’effacer les lignes de code litigieuses, de faire une mise à jour du système, et le tour est joué… La manipulation est devenue invisible et il faudra des mois à des informaticiens de génie pour trouver l’entourloupe, s’ils la trouvent jamais.

Dans la mesure où le passe sanitaire sera applicable aux bureaux de vote, il sera par conséquent proposé aux « réticents » de voter par internet ou, comme aux États-Unis, par correspondance (avec les conséquences que l’on connaît). Ceci dans un but d’équité. Une fois encore il nous la mettra « de profundis ».

N’oublions pas que lorsque le député Joachim Son-Forget a proposé de préciser dans la loi l’interdiction de l’application du passe vaccinal aux bureaux de vote, la Macronie l’a refusée. De même, lorsqu’un autre parlementaire a proposé une date définitive de suppression du passe sanitaire, la majorité (toujours la Macronie) l’a encore refusée. 

En conservant le passe ad vitam æternam, il suffira au pouvoir en place de décréter son imposition ou de le retirer pour gagner quelques points dans les sondages en rendant un semblant de liberté au bétail.

Actuellement, notons que l’annonce de l’allègement du passe intervient à une période où, malgré des sondages largement bidonnés, on constate un effondrement notable de la popularité de la Macronie. De là à croire à une coïncidence, il ne faudrait pas quand même « prendre les enfants du bon Dieu pour des canards sauvages » !

Malgré toutes les annonces faites, soyons lucides, la France est économiquement ruinée, financièrement exsangue, militairement ridiculisée… Tout ça parce que ce pays est dirigée par un Macron qui se comporte comme un pervers sociopathe et narcissique, alternant comme ces malades mentaux sans états d’âme les phases d’agression et de cajolerie, sur un peuple qui n’est pour lui qu’un moyen pour conserver le pouvoir. Il « divise pour régner ». Se prenant pour Machiavel, il cherche par tous les moyens à diviser des Français qui pourtant, tout doucement, commencent à comprendre la réalité de son action.

En relâchant partiellement les restrictions, de manière saupoudrée, départementales, régionales, il nous donne l’impression d’être magnanime alors qu’un passe sanitaire encore plus strict et sévère nous pend au nez juste avant les élections afin de pousser les réfractaires qui ne voteront pas pour lui loin des isoloirs.

La seule façon d’arrêter la félonie de Macron est de se débarrasser une fois pour toute de ce nain de jardin maléfique en le poussant dehors ! À défaut, soyons lucides, plus rien ne pourra l’arrêter et il ne restera plus qu’à ceux d’entre nous qui sont encore clairvoyants qu’à quitter la France le plus rapidement possible pour sauver ce qui peut encore l’être si ce n’est pas pour simplement sauver leur peau.

Valérie Bérenger

image_pdf
0
0

80 Commentaires

  1. Sauf erreur j’ai compté 36 copieux commentaires de de néhou c’est IMPRODUCTIF car, pour ma part, devant cette logorrhée je n’ai pas lu une seule ligne !
    est-ce bien, de la part des modérateurs, d’accepter cette obstruction ???
    j’espère, qu’au moins, comme pour ce présent commentaire de 4 lignes, ils lui ont dit comme à moi « qu’il envoyait ses commentaires TROP VITE » !

  2. On a beau dire ils ont quand même un sacré air de famille jusqu’à la couleur des yeux. S’il n’y avait que ça !

  3. Regardez cette affiche sur le pass sanitaire et la vaxxination dans un abri bus…

    en faisant un agrandissement vous verrez la date d’impression de l’affiche vers le bas sur le côté gauche : JANVIER 2020 !!!!

    nota : pour agrandir l’image appuyez sur CTRL, en bas à gauche du clavier, et tournez la molette de la souris

    https://cdn.radiofrance.fr/s3/cruiser-production/2021/07/67139608-5d5e-4e8f-832a-59c316ad27f3/860_2_13.webp

    le premier mort du coronavirus en france c’est le 15 FÉVRIER 2020 !

    https://www.francebleu.fr/infos/societe/coronavirus-les-dates-cles-de-l-epidemie-en-france-1603646805

    tout est bien programmé !

    • à BERNARD, merci et bravo pour votre oeil de lynx, c’est même le « 20 janvier 2020 » : à diffuser très largement surtout auprès des niais incrédules…

  4. Les « passionnés de protection animale » disent toujours n’importe quoi de la droite à la gauche, de Brigitte Bardon à Aymeric Caron.

    La pauvre Bérenger ne fait pas exception.

    Loin de là.

    • Oui jean le macroniste (de Montcuq) , c’est surtout toi qui dit n’importe quoi mais bon on sait que le vaccin t’as pfizerisé le cerveau.

      • Vous n’avez toujours pas appris le français, vous.

        Pourquoi ce rejet de notre langue ?

  5. Juste pour De Nehou qui m’a fatigué avec son fondamentalisme religieux, démocratie ca vient de DEMOS (peuple) et KRATEIN (commander). hé oui, on écrit pas démoncratie parce que ca veut rien dire. Retourne étudier le grec au lieu de raconter des bêtises aussi grosses que tes nombreux messages.

  6. Macron sous les ordres de ses maitres finira par supprimer le pass, ce qui va réjouir tout le monde SAUF QUE cela sera de courte durée. Une fois le pass supprimé celui ci laissera la place à une OBLIGATION pour toute la population de se faire implanter une PUCE !

  7. Pourquoi vous croyez qu’il était apprécié en tant que banquier ? Tout simplement parce qu’il arrivait à entortiller les clients. Une fois qu’il les avait bien embobiné il leur faisait faire ce qu’il voulait. Le corps médical en sait quelque chose, il est allé les applaudir leur promettre mont et merveille pour ensuite leur IMPOSER la vaccination sans RIEN leur donner et en continuant à fermer des services ! Ne pas oublier qu’il est en politique l’élève d’ ATTALI. Ce MACHIAVEL est son conseiller pour le mal et non pour le bien comme il l’a été depuis 40 ans auprès des autres présidents ! Si jamais E.Z se présente, il va rafler des votes aux RN, ce qui va permettre à Macron de gagner. Eh là les français qui croient avoir SUBIS LE PIRE avec lui vont s’appercevoir qu’il n’en est RIEN !!!

    • Les français le savaient , ils n’ont rien compris : un type qui , à 15 ans se saute sa prof , mère de famille avec trois enfants , dont l’une est sa camarade de classe , n’est pas un type normal ! c’est un dangereux psychopate ,pas de morale, pas de remords, pas de regrets , « l’amour a tout emporté  » résumait sa complice !

  8. On a lieu de s’interroger sur le caractère prémédité de toute cette affaire : en particulier, le chantage au confinement pour imposer (ou quasi) aux gens la vaccination.
    Le confinement (des bien-portants) ne sert à RIEN, cela a été amplement démontré. Il n’avait jamais été utilisé dans l’Histoire. Alors pourquoi l’avoir mis en place dès le début ? Sinon pour pouvoir nous en menacer à la moindre occasion, en vue de mettre en place le contrôle numérique total – à la chinoise – qui se précise ?

    Et que dire du fameux seuil des 50 « contaminations » (cas positifs PCR dont 90% sont des faux positifs) par 100.000 habitants, censé déclencher les mesures coercitives, alors que le seuil avait toujours été autour de 175 pour la grippe ?

    Tout est à l’avenant : on nous manipule.

  9. Une crapule du niveau de Macron le classera bientôt en tête des pires tyrans que l’humanité pouvait connaître. Espérons que son châtiment sera à la hauteur de ses méfaits et de ses crimes.

  10. Macron va faire autoriser le vote par correspondance, favoriser les machines à voter et s’inspirer du schéma des dernières élections américaines qui sont pour lui un modèle pour se faire réélire. La charge de nuisance et la haine que ce type développe contre son peuple et son pays sont telles que tous les moyens seront bons pour préserver le pouvoir… La France est foutue parce que je ne vois pas comment les Français peuvent avoir le sursaut patriotique quand on voit leur comportement de moutons face à l’obligation de se faire vacciner !Aucune réflexion, aucun sens critique face à un « vaccin » sorti d’un chapeau en un temps record avec une avalanche d’effets indésirables soigneusement cachés par les médias. La majorité des Français sont des moutons et ils en paieront bientôt le prix !

  11. pass sanitaire,privation de liberte ,obligation du vaccin et tout ce qui sera encore décidé …tout cela jusqu’aux élections …tout est programmé ..même les futurs votes …électroniques sans doute ,donc à venir magouilles sans doute …mais d’ici la minus premier se mettra à genoux pour demànder pardon et les âmes sensibles céderont ..pour lemoment promenade romantique en Grèce .nos problèmes ……basta .!!!!! Affiche superbe .

  12. Malgré tout ça, les vaccinés ont souscrit un abonnement au vaccin renouvelable tous les six mois, mais plus obligatoire que celui de la grippette…Le virus a l’air de décamper, mais peut-être pas le passe..

  13. La fuite ou la résistance pour beaucoup il n’y a pas piquouze ? Vu que le RG est ici il faut se lâcher et ces fonctionnaires non piqués adhérent aux commentaires qui ne demandent aucunes réponses ! On ne va pas se piquer entre nous mes soeurs, mes frères ? Tout le monde a vu la mouman du nain de jardin ? On peut dire avec tout le désastre qu’il a fait : » hijo de puta  » Je suis comme vous dans l’arène comme toreador face à la bête ! 😇

  14. Les médias publics (Radio France + France Télévisions) sont à la pointe de la lutte contre les candidats patriotes, d’où qu’ils viennent, qui soient-ils. De la presse écrite, largement subventionnée par l’État, il n’y a rien de bon à attendre non plus.
    C’est pour cette raison que seuls les médias libres comme La Lettre Patriote sont fiables : nous vous informons de la réalité des faits, des chiffres, etc. alors que les médias du pouvoir continuent de mentir.
    ( Riposte Laïque a censuré tout mes commentaires de
    ce-soir , il y avait certainement trop de vérités fondamentales qui feraient réfléchir dans le bon sens même un illettré; merci RL).

    • La vache !!!
      37 commentaires, ça si c’est pas de la monopolisation alors, c’est quoi ?!

  15. Par un Gouvernement qui maintient Dieu à l’extérieur de ses fonctions, l’homme devient son propre dieu et valorise le concept de la Démon-cratie qui dit « l’homme est la mesure de toute chose »; et le « Vox Populi, Vox Dei », « la voix du peuple est la voix de dieu » est sans équivoque dans un système de loi civile qui se veut l’autorité suprême. Rushdoony nous dit, (Law & Liberty), qu’il existe un dieu derrière chaque système de loi: «Pour trouver le dieu d’un système, il faut localiser la source de la loi dans ce système. Si la source est l’individuel, donc l’individuel est le dieu de ce système. Si la source est le peuple, un président ou un premier-ministre, donc ceux-ci sont les dieux de ce système.

    • Si la Cour Suprême est la source de notre loi, donc la Cour Suprême est notre dieu. S’il n’existe aucune loi au-dessus de l’homme, alors l’homme est son propre dieu; ou bien les institutions qu’il a créées deviennent ses dieux. Lorsque vous choisissez votre autorité, vous choisissez votre dieu… Notre loi n’est point chrétienne, mais humaniste et démon-cratique. Son but est d’établir la volonté de l’homme démon-cratique comme l’autorité ultime. Notre système de loi est anti-chrétien et hostile à la Souveraineté de Dieu. Ceux qui rédigent nos lois disent en effet: « Faisons Dieu à notre image, selon notre ressemblance »…

      • Ce que vous dites s’oppose à la théocratie et à une société régie par le pouvoir des religieux.

  16. «Tous les États modernes se disent Souverain; or l’équivalent du mot « Souverain » est « Dieu ». Ceci est l’attribut nécessaire d’un gouvernement civil qui est clairement en opposition à la foi biblique. Dans le concept de la foi Humaniste, l’État est le dieu dans lequel nous vivons et avons notre raison d’être. Être subordonné à l’État c’est changer la Souveraineté de Christ pour la souveraineté de l’homme, la prédestination pour la planification, la régénération pour la réhabilitation.

    • Être subordonné à l’État c’est changer la Souveraineté de Christ pour la souveraineté de l’homme, la prédestination pour la planification, la régénération pour la réhabilitation. L’État a progressivement déstabilisé le christianisme biblique et a remplacé la liberté de la foi chrétienne par la tolérance religieuse de toutes sortes de croyances. En se déclarant neutre, l’État a en fait établi l’Humanisme comme religion étatiste, substituant ainsi une religion pour une autre. Par ce fait, l’État réclame le droit de gouverner et de contrôler la religion, et de déclarer qu’elle église ou qu’elle religion a le droit d’exister. ( voilà pourquoi l’Etat s’attaque à des religions se recommandant du christianisme en dehors de la chrétienté , particulièrement le Vatican, les insultant de  » sectes « 

      • Le christianisme biblique est exclu de ces institutions, étant présenté par la politique subversive comme faible et invalide pour la vie moderne. Tout renouvellement de force du christianisme biblique précipitera un conflit majeur et constituera une menace à l’Établissement Humaniste qui l’écrasera par la force des armes, si l’État le juge nécessaire».

        • en tuant le christianisme ils s’exposent à faire revenir le temps des barbares , qui sillonnent déjà nos banlieues…

          ils se tirent une balle dans le pied !

  17. Ceux-ci tirent leur puissance dans la force de l’unité qui produit un contrôle total sur les individuels, et fait de l’État un Sauveur (Messie) protecteur et omnipotent dont tout le peuple doit dépendre pour sa survie. ( Un ancien politicien nous avait dit un jour ceci :  » à l’ENA les élèves sont enseigné selon le principe évolutionnaire selon lequel le peuple doit sa vie au gens au pouvoir et qu’il est normale que le pouvoir donne au peuple selon son bon vouloir , et oui….. Voilà pour quel gens de créatures pour lesquels vous votez )

  18. Dans la ville de Pergame de l’ancien Empire Romain, se pratiquait une des pires abominations connues comme le «culte de l’empereur». La présence des autels ou des sanctuaires dédiés à l’empereur Trajan dans cette ville, nous dit A.R. Kayayan, (Le Dieu Invincible), fit qu’elle obtenue le triste honneur d’être appelée « le Trône de Satan » (Apoc.2:13); tout simplement parce que Pergame devenait le siège du culte politique par excellence. Chaque nation démon-cratique à sa ville de Pergame.

    • Aux États-Unis c’est la ville de Washington; en Angleterre c’est Londres; en France c’est Paris; et au Canada cette ville se nomme Ottawa et chaque province a son siège individuel. Dans Pergame on exigeait aux chrétiens d’offrir de l’encens à l’image de l’empereur romain et de déclarer que César était le Seigneur. Ceux qui le firent, par crainte des conséquences, trahirent leur foi en Christ comme seul Seigneur, et furent accepté et respecté comme de bon citoyen.

      • Aujourd’hui la même pratique se continue, mais d’une manière plus subtile et plus raffinée. On demande aux chrétiens de faire la même chose en exigeant d’eux d’offrir leurs votes à celui qu’ils choisissent être leur prochain Souverain. Or le mot « Souverain » signifie la même chose que Seigneur ou Dieu. Ce qui nous indique que la machine électorale est une machine à faire des dieux.

        Les démons établis en pouvoir par le processus des élections ne sont nul autre que des tyrans, dont la signification du mot est « celui qui règne sans Dieu ».

  19. «La vie politique est le domaine par excellence du mensonge». Ce qui fait qu’un politicien est nul autre que l’enfant de son père, le Diable, qui est le père du mensonge (Jn.8:44); et que l’État est un mensonge ainsi que sa fondation démocratique». Rushdoony affirme solidement que «l’État moderne est antichrétienne dans son origine, sa conception et son administration». Regardant toute cette corruption, on aurait tendance à croire que nos dirigeants cherchent leur plaisir dans le malheur et la misère de ceux qu’ils dirigent.

  20. «Des hommes de grand nom, de grande naissance, influents, haut placés, qui appartiennent à ce qu’on appelle les classes supérieures de la société et qui habitent de somptueuses demeures, ont causé la perte de plusieurs malheureuses créatures». Kayayan continu en nous indiquant des faits indéniables que nous voyons se révéler de plus en plus: «Un certain nombre de professionnels de la justice, depuis les préposés à l’ordre public, en passant par les avocats médiocres jusqu’à ceux qui occupent les plus hautes fonctions, semblent se serrer les coudes pour créer des conditions favorables au désordre et à l’insécurité».

  21. Cela a-t-il un sens de parler de démon-cratie alors qu’il s’agit depuis d’un processus de transition incandescent, sans cesse raté et sanglant ? Un long calvaire. Un trou sans fond. Vaut-il la peine, dans ces conditions d’accorder autant d’importance à ce qui peut apparaître comme d’obscures et piteuses luttes de personnes, entre frères ennemis, entre complices et coupables, entre copains-coquins ? Politiciens crasses, ennemis du peuple, corrompus et contrebandiers, candidats à tous les postes. Quel merdier ce gouvernement hypocrite de bandits de hauts chemins !

    • Toutes ces figures du mal-être, du chaos sont solidaires dans leur «effort dans le mal», pour citer le titre d’un opuscule funéraire, mais leur voix houleuse et trompeuse occulte tout de même une évidence: la véritable menace du désastre de la démon-cratie sur les peuples.

  22. Socialisme: Doctrine économique et politique qui préconise la disparition de propriété privée et de moyens de production et l’appropriation de ceux-ci par la

    collectivité. Dans la théorie marxiste, phase transitoire de l’évolution sociale après l’élimination du capitalisme, mais avant que le communisme puisse être instauré.

  23. Très peu sont conscient de l’essence réelle de la démocratie. Le mot «démocratie» est un mot composé qui vient du Grec «démon» ( daemon ) et «cratie» dont la signification littérale est: «déchirement déterminé du pouvoir». Le mot démon se trouve aussi dans le texte Hébreu sous la désignation du mot «ombre», dont les synonymes sont: «apparence, chimère, contrariété, doute, illusion, inquiétude, malaise, mélancolie, obscurcissement, préoccupation, prétexte, semblant, sombreur ou pessimiste, et soupçon». Celui qui refuse de voir ceci est vraiment aveugle et sans espérance. Le pouvoir économique des grandes entreprises en vient infailliblement à dominer le pouvoir politique et, malgré les apparences on est en réalité en face d’une « ploutocratie » où les riches oppriment les pauvres sans relâche

    • La conscience de l’existence est ce qu’on nomme «l’âme», et puisque l’âme est dans le sang (Gen. 9:4,5), cela signifie qu’un démon est un déséquilibre de la conscience ou perception de notre existence dont la cause primaire est notre indépendance de Dieu pour se faire maître de notre destin. Être possédé d’un démon signifie donc «être obsédé d’une manière de penser ou de raisonner» qui bouleverse ou détraque la perception de notre existence, ce que la psychologie appelle «une névrose». Dans un tel état d’être, les passions de la chair, dont le sens littéral est «le feu dans le sang», sont débridées et occasionnent toutes sortes de ravages.

      • Finalement nous en arrivons au mot «cratie» dont la signification est «pouvoir» et qui, dans le contexte dans lequel on se trouve, se rapporte au pouvoir divin que les peuples d’une nations se réclament, ou plus précisément du pouvoir de Dieu qu’ils lui dérobent pour se l’attribuer injustement. Le pouvoir est décrit simplement comme «être capable de faire quelque chose», lorsque le Seigneur Jésus nous dit: «Sans moi vous ne pouvez rien faire» (Jean 15:5). Le pouvoir désigne «avoir l’autorité, la puissance de faire quelque chose», c’est à dire «être en droit de, selon la raison, la logique ou conformément à des normes particulières». Le pouvoir ou autorité d’un peuple ou d’un gouvernement est donc de ce monde et entièrement charnel, il est du pur paganisme et ennemi de Dieu.

        • LES TROIS NIVEAUX DE LA DÉMON-CRATIE

          Quoiqu’elle n’a jamais été considérée ainsi par les élites et les académiques, la Démon-Cratie est vraiment une science occulte qui opère à trois niveaux qui se diversifient en plusieurs autres branches: 1) politique; 2) religieux; 3) spirituel. Son mot d’ordre est «diviser pour régner», une stratégie machiavélique visant à semer la discorde et à opposer les éléments d’un tout pour les affaiblir et à user de son pouvoir pour les influencer. Cela permet de réduire des concentrations de pouvoir en éléments ceux qui ont moins de puissance que celui qui met en œuvre la stratégie, et permet de régner sur une population alors que cette dernière, si elle était unie, aurait les moyens de faire tomber le pouvoir en question.

          • Un jour ou l’autre, tout le monde a été victime de la stratégie de « diviser pour mieux régner ». Souvent nous ne nous en rendons pas compte car nous sommes pris par les émotions et nous nous débattons avec des arguments, des contre arguments et des attaques personnelles. Ces situations peuvent survenir dans nos foyers, dans l’Église, dans une entreprise ou une société, mais aussi à l’échelle nationale et internationale. Que devrions-nous faire? L’unité est une chose merveilleuse. Elle va souvent de pair avec la paix et le bonheur. Il y a alors un point de vue commun et toutes les parties travaillent conjointement vers le même but. Dans un foyer, le mari et la femme travaillent ensemble, dans l’amour et l’harmonie, pour édifier leur mariage et leur famille.

            • Au travail, les dirigeants et les employés travaillent ensemble à la réussite de l’entreprise. Et une nation travaille ensemble pour les intérêts communs du pays. Mais, malgré toutes les bonnes intentions, l’accord nécessaire pour atteindre un but n’est pas toujours réalisable, et plus que souvent ne l’est pas du tout, surtout parmi les français qui se disent chrétiens.

              • Donnons un exemple concret: Au 17e siècle, le roi d’Angleterre décida de faire rédiger une Bible pour le peuple basée sur les Textes Originaux Hébreu et Grec. Des traducteurs hautement qualifiés au nombre de 57 (trois moururent durant le projet), tous des Puritains Calvinistes, tous des experts en linguistique, travaillèrent d’un commun accord pour réaliser ce projet glorieux. Le résultat fut la reine des traductions, la Bible Autorisée de la King-James, un chef-d’œuvre majestueux. Mais jamais une telle chose ne fut produite du côté des français, tout simplement à cause que deux français ne peuvent même pas se mettre d’accord sur l’heure du jour. Et oui, voilà pourquoi les Français depuis la révolution ne savent voter que pour des gens qui les méprisent au plus haut point ,les rois des c..

                • Malheureusement, et trop souvent, l’unité sociale, politique, religieuse et spirituelle n’est pas totale, elle est même parfois inexistante, et cela du à la nature humaine déchue qui est complètement corrompue pas sa soif du pouvoir depuis sa chute en Éden, voulant maintenir à tout prix son individualité et son indépendance. On comprend donc pourquoi que la démon-cratie est le déchirement déterminé du pouvoir. Des différences d’opinions sur différents sujets commencent à causer de la division. Parfois, les différences peuvent être résolues et l’unité peut être restaurée, mais en apparence seulement. Parfois, les deux opposants (ou davantage) se retranchent derrière leurs positions et refusent de faire la moindre concession, car plus que souvent cela est impossible.

                • L’Église vole en éclats. L’entreprise fait faillite. La nation échoue, et le peuple se lamente s’il ne prend la voie infernale de la révolution pour tout détruire et recommencer à neuf, retombant de nouveau dans les mêmes erreurs. Un peuple sans Christ qui habite en chacun d’eux ne peut faire autrement qu’aller à sa ruine et à sa perdition éternelle, tel qu’il fut déterminé d’avance de toute éternité.

                • A vrai dire les musulmans ne sont pas nos seuls problèmes, que dire de la vague de noirs avec leur vanité et leur racisme qui envahissent nos villes, et qui contribuent à hausser nos taux de criminalité et à créer des ghettos là où il n’y en avait pas, rependant la violence, la drogue, le viol et la prostitution à des niveaux jamais connus auparavant.

                • «diviser pour mieux régner». C’est une stratégie bien connue en politique, en économie et pendant les guerres – diviser pour mieux régner sur un ennemi, que ce soit une entreprise concurrente ou un autre pays. Le but est de détruire, d’offenser, de vaincre et de faire échouer l’autre. Il faut jouer sur l’amertume, les attitudes négatives et le vice. Quel beau monde n’est-ce pas ! Bientôt il va falloir sortir la mitraillette pour se rendre acheter un pain au dépanneur du coin, et cela seulement s’il n’a pas été cambriolé d’avance.

                • Une des tactiques diabolique de «diviser pour mieux régner» utilisée pas nos gouvernements démon-cratiques, est d’inonder nos nations avec des immigrés d’une différente culture et religion comme avec les musulmans et l’Islamise afin de causer des conflits. N’ont-ils jamais appris que deux idéologies ne peuvent coexister sans la destruction de l’une ou de l’autre ? Dieu a établit des bornes pour tous les peuple (Actes 17:26), chaque race a ses limites, ses frontières qu’elle ne doit pas dépasser si elle désire demeurer en paix et récolter des bénédictions, autrement elle récoltera des châtiments et des malédictions de toutes sortes.

                • Mais nos poli-ti-chiens menteurs et hypocrites nous disent que le multiculturalisme est une bonne chose, car ils se gavent en secret des milliards de pétro-dollars que cela leur rapporte, tandis que des frictions et des protestations de plus en plus nombreuses et violentes se font entendre de toute part parmi le peuple. Il faudrait peut-être renvoyer tous ces immigrés en leur pays ancestral, mais cela est considéré comme un blasphème politique et sociale qui risquerait des confrontations avec les autorités de l’État qui emprisonnerait ou tuerait son propre peuple pour accueillir des étrangers qui veulent sa ruine.

                • Mentionnons aussi le mouvement Gay supporté par des politiciens enculeurs qui les utilisent au scrutin pour demeurer en pouvoir et qui cherchent à nous imposer leur style de vie, comme si être homosexuel serait une chose noble et normale lorsque c’est un crime contre la famille et une abomination aux yeux de Dieu. Nous avons dépassé de très loin la corruption et la perversion de Sodome et Gomorrhe. Oui, vraiment, nous sommes à la fin des temps, et nous méritons bien le châtiment qui va s’abattre sur nous. Au diable la démon-cratie car elle lui appartient et elle lui sera rendue au centuple avec ses peuples dont la conscience est cautérisée (1 Timothée 4:1,2).

                • Le plus grand risque dans le prolongement de cette abomination infernale, c’est de croire que cela concerne uniquement les autres. En n’en voyant le déferlement dans nos sociétés qui en étaient auparavant épargnées, un mot s’est imposé à nos pensées: Veillez ! «Soyez sobres, veillez. votre adversaire, le diable, rôde comme un lion rugissant, cherchant qui il dévorera» (1 Pierre 5:8).

                • C’est à ce juste titre que Arnold Hutschnecker, médecin et écrivain avait recommandé en son temps, qu’avant d’être autorisé à participer à une campagne politique, les candidats soient examinés par un comité des médecins et des psychiatres pour s’assurer qu’ils sont sains de corps et d’esprit. Une recommandation bien réfléchie. Car, le bonheur des hommes dépend dans une large mesure de l’intégrité et de la capacité de ceux qui occupent des positions de chef. Mais là encore les médecins peuvent être achetés, intimidés, ou corrompus de quelques façons subtiles. Il ne faut jamais sous-estimer un démon-crate et la corruption du cœur de l’homme.

                • Dès lors, quel système ou philosophie politique l’homme peut-il expérimenter pour sortir de l’enfer qu’il s’est creusé, si ce n’est la théocratie ? Lisons et méditons sur les différentes formes de gouvernance qui ont mis à rude épreuve l’art de gouverner:

                  Anarchie: Absence de gouvernance. Système politique ou social suivant lequel l’individu doit être émancipé de toute tutelle gouvernementale.

                  Aristocratie: Forme de gouvernement où le souverain exerce lui-même l’autorité sans comité.

                  Capitalisme: Système de production dont le fondement est l’entreprise privée et la liberté du marché.

                • Communisme: Régime social caractérisé par la mise en commun de tous les biens et l’absence de la propriété privée.

                  Démocratie: Gouvernement du peuple par lui-même. Forme de gouvernement où le peuple élit des représentants.

                  Fascisme: Régime fondé sur la dictature d’un parti unique du dictateur Mussolini; l’exaltation nationaliste et le corporatisme, le tout sous l’approbation du Vatican.

                  Féodalité: Forme d’organisation politique et sociale (…) dans laquelle des fiefs étaient concédés par des seigneurs à des vaisseaux contre certaines obligations.

                • slamisme: Courant de pensée musulman, essentiellement politique, apparu au XXe siècle. Idéologie de domination mondiale intransigeante érigée sur le terrorisme, le meurtre, la violence, l’intolérance et l’hypocrisie, le Coran et la Sharia. Ennemi mortel du christianisme sous toutes ses formes.

                  Monarchie: Régime public dans lequel le chef est un roi ou un empereur héréditaire.

                  Nazisme: Nationalisme socialisme. Doctrine élaborée par Adolphe Hitler et les Jésuites prônant l’étatisation de la politique économique, la supériorité de la race aryenne, le génocide et l’expansionnisme avec la bénédiction de la papauté.

                • Oligarchie: Régime politique dont la souveraineté appartient à un petit groupe de personnes, à quelques familles, à une classe restreinte et privilégiée.

                  Ploutocratie: Gouvernement où le pouvoir et la puissance ne sont pas détenus par un seul et dans lequel le chef de l’État n’est pas héréditaire.

                • Sionisme: Idéologie politique fondée sur un sentiment national juif, décrite comme nationaliste par les uns et comme émancipatrice par les autres, prônant l’existence d’un centre territorial ou étatique peuplé par les Juifs en Terre d’Israël (Eretz Israël). Fondé sur les intrigues politiques, l’espionnage, le sabotage, le piratage informatique, le terrorisme et le meurtre, le Sionisme se présente comme le Sauveur du peuple Juif ou plus précisément du peuple Khazar, puisque l’Israël moderne est nul autre que l’ancien empire de la Khazarie. Le Sionisme est le faux Messie d’anciennes aspirations judaïques ou talmudiques qui étaient communes parmi les Pharisiens.

                • je n’ai pas lu et je crois que personne n’aura lu au delà de quelques pavés.

                  pas que ce soit inintéressant mais le format est insipide !

                  proposez donc un article à RL !

    • G. Beaucoup sont avec lui. Une guerre civile surement . Attendez, tout est fait pour lessiver le cerveau de gens afin que Macron en reprenne pour 5 ans. Si les français pensent qu’ils ont déjà tout subis au niveau des REPRESAILLES de Macron, ils se mettent le doigt dans l’oeil. S’il garde le pouvoir, les 5 prochains années vont êtres ENCORE BIEN PIRE que les 5 années précédentes. C’est un fou qui fait parti du FORUM ECONOMIQUE MONDIAL et qui obéit aveuglément à ses maitres et financiers en étant un agent de Rothschild. Les gaulois et la France n’ont pas encore vu le PIRE AVEC LUI !!!

    • N’y comptez pas. Si ces lopettes n’ont pas bougés jusqu’à maintenant elles ne bougeront pas plus tard.
      Sauf peut-être pour nous taper sur la gueule si leur débile mental de patron leur en donne l’ordre.

  24. Le pire faux cul et la pire girouette que les français ont élu à la magistrature suprême ! Voilà maintenant qu’il dit pardon aux harkis. Sur le fond c’ est très juste et bien mais venant de lui ça sonne creux, cela sent la campagne électorale, il n’est pas sincère, demain il défendra des gens qui sont aux antipodes des harkis ! Francais en 2017 vous avez élu un petit pervers narcissique sans colonne vertébrale et un peu dingo ! Ne recommencez pas en 2022, ce type est un Vrai Danger.

    • Théocratie: Gouvernement exercé par un Dieu ou personne déclarée comme tel: un chez religieux. Gouvernement dans lequel les prêtres exercent l’autorité au nom de Dieu. Le Vatican et le pape en sont l’exemple parfait. Il s’agit donc d’une fausse théocratie, une contrefaçon de la véritable qui existait en l’ancien Israel.

      Totalitarisme: Régime qui exige, sans admettre aucune forme légale d’opposition, le rassemblement en un bloc unique de tous les citoyens au service d’un État autoritaire.

      • Encore de nehou encore ses délires franchement c’est une bonne psychothérapie dont il a besoin.

  25. Macron ferait mieux de demander pardon aux Français pour tout ce qu’il a fait pendant son quinquennat, plutôt que pardon aux harkis…il n’était pas là ! Va t on bientôt remonter jusqu’au moyen âge pour tout ce qui a été commis depuis des siècles ???.. qu’il arrête de se faire mousser et prendre pour un grand cœur !!!

  26. Le passe et la vaccination . Voilà ce qu ils clameront pour prouver la fin de la pandémie. Et beaucoup les croiront. Ils sont vraiment machiavéliques.

    • C’est étonnant que Macron ne se soit pas fait lynché à Marseille comme quoi.

  27. Ne vous inquiétez pas, les élections, elles sont déjà jouées, ils ont déjà plusieurs poulains à leurs bottes, comme ça, il leur en restera toujours un, mais ça, c’est aux électeurs de le décider… Démocratiquement…

    • Dans la mesure où c’est le Système qui fournit les candidats….le « parrainage »…..tout un programme…qui est le « parrain  » mdr ???

      • Ben oui, la caste ploutocrate qui possède au moins 90 % des richesses sur terre, font des placements, des investissements dans des produits divers et variés, afin de toujours avoir un retour sur investissement sûr et profitable ; c’est la force des possédants.
        Après, ils nous laissent jouer avec leurs marionnettes, au jeu du qui perd gagne.
        Bon, le problème, avec ce jeu, c’est nous qui perdons toujours et eux qui gagnent… à tous les coups.

  28. la distribution de commissions et retro commissions par les industries pharmaceutiques semble balayer tous les principes et tous les serments

  29. La plus grande crainte à avoir est la mise en place du vote électronique…
    Le crime de « haute trahison » n’existe plus dans le code pénal, il existait dans l’ancien (articles 75 et 76), qui datait de 1810 et a été abrogé le 1er mars 1994…

      • J’ai rarement vu un thread autant dominé par un seul homme, De nehou tu est trop fort

    • Ouaip , ils ont fait en sorte qu’il n’y’ait plus rien à trahir en faisant de la france une province de l’U.E, un pays noyé dans la culture et la priorité des autres…

      Hollande faisait verbaliser les impudents ayant un drapeau français, drapeau qu’il avait supprimé sur le site officiel de l’Élysée, ne laissant que le drapeau européen…

    • La haute trahison n’existe plus c’est vrai. Mais quand on voit avec quelle facilité Merdacron chie sur les lois depuis pas loin de deux ans, je me dis que le peuple très en colère (si un jour il y arrive!) pourrait bien décider que loi ou pas… celle-ci pourrait s’appliquer.

Les commentaires sont fermés.