Macron et les manants

Publié le 30 juillet 2018 - par - 22 commentaires - 1 606 vues
Share

Pour Macron, les manants ont raison de la fermer et de ne pas se révolter

Le racket fiscal des gens qui ne sont rien aide à comprendre la politique de Macron. Macron apprécie peu les ouvrières illettrées de Gad et les gens qui ne sont rien. La bêtise du mépris de Macron suscite bien des indignations. La preuve du mépris de Macron de Rothschild est dans sa déclaration débile à la presse :

« Une gare est un lieu où on croise les gens qui ne sont rien ».

L’affaire Macron, une tempête dans un verre d’eau, le foutage de gueule de Macron, et les « femmes illettrées » des abattoirs Gad, devraient prendre de l’importance. Macron a déclaré que « beaucoup de femmes » qui travaillaient chez Gad étaient « illettrées » parlant d’un pays « malade » et d’un « manque de résultats »…

Il a mis en avant le besoin de réformes « qui créent de l’activité et de la mobilité », citant le permis de conduire que les « illettrées » de Gad seraient bien incapables d’obtenir. On assiste à la macronisation du hollandisme vulgaire qui avait affiché le mépris grandiose du socialiste Hollande roi UBU pour les sans-dents !

Stephanie GB (@StephanieGB1) 17 Septembre 2014 Macron les ouvriers de Gad « femmes » « illettrés » « sans voiture » donc bons à jeter. Olivier Le Bras, ex délégué FO chez GAD, s’est senti « insulté » par ce mépris de Macron de Rothschild. L’accueil glacial à cette déclaration a vu sur le « Télégramme », le principal quotidien breton, les commentaires les plus nombreux que sur toutes les autres médias. Les proches de Macron assurent qu’il « n’y avait politiquement aucune volonté de stigmatiser qui que ce soit ». Ben voyons !

« Le mépris de Macron pour les femmes ouvrières » est stigmatisé par la députée de Seine-Saint-Denis et ancienne ministre Marie-George Buffet : « Il y a dans cette société une majorité de femmes, pour beaucoup illettrées » a-t-il déclaré en poursuivant que ces gens-là ne pouvaient pas avoir le permis de conduire ! »

Ainsi, il s’est laissé aller à son penchant naturel : un mépris incommensurable à l’égard des femmes ouvrières. Pour justifier la casse du code du travail et des acquis sociaux réclamée par le MEDEF, Macron remet sur le tapis des idées que l’on croyait révolues pour caricaturer les femmes, les ouvrières…

Macron et les « illettrées » de Gad : le choc et la colère des ex-salariés. La droite dénonce une attitude méprisante. Pour l’UMP Valérie Debord, le ministre « fait tomber le masque d’une gauche d’en haut méprisante et blessante« . Le député des Côtes d’Armor, Mac le Fur, a fait le lien avec les « sans-dents » de Hollande pour dénigrer les personnes les plus modestes. « C’est lamentable de dire des choses pareilles quand on est ministre », a réagi Isabelle Prévost, qui a travaillé six ans « à la découpe » à Lampaul-Guimiliau (Finistère).

« Si on est vraiment toutes des illettrées sans permis de conduire alors on n’a plus qu’à se foutre en l’air ». « Ces propos sont inadmissibles », a jugé son ex-collègue, Yvon Milin, 51 ans, « très en colère ».

« Un gars comme ça n’a rien à faire au gouvernement, mais rien du tout ». « Si les familles bretonnes sont si illettrées que ça, le mieux c’est que la prochaine fois elles ne remplissent pas leurs feuilles d’impôts », a ajouté l’homme. « Une femme, ça vaut un homme maintenant, et personnellement j’ai fait 22 ans chez Gad et je n’ai jamais connu la moindre femme illettrée », a assuré Jean-Claude Méar, ancien salarié de l’abattoir.

« Cela a déjà été dur de perdre notre boulot mais si en plus maintenant on se fait traiter d’illettrés… »

« Le non retour à l’emploi chez Gad n’est pas dû au fait qu’on soit une femme, qu’on soit illettrée ou qu’on n’ait pas le permis de conduire », a estimé Olivier Le Bras, ancien délégué FO de l’abattoir, invitant Macron à venir à Lampaul pour débattre des vraies difficultés pour retrouver un emploi.

Où on voit que l’idée de Macron de Rothschild déguisé en monarque républicain qu’il voulait incarner aux yeux du peuple « part en couille ». Le monarque républicain ne tient sa légitimité que grâce à l’élection par les damnés de la terre et les retraités maudits de la CSG de la honte, des impôts et des taxes, de l’économie des milliardaires, du monde ouvert à tous les migrants en quête de la surenchère des exigences des africains et du détournement organisé des prestations sociales avec l’aides des associacions islamo-gauchistes.

L’enfumage de la tempête dans un verre d’eau, c’est le fléau de l’empoisonnement de la pensée de la gauche caviar, la peste du macronisme, qui est le signe objectif que les élites de gauche aiment l’argent et haïssent le peuple. Il est temps que les Français, les illettrées et les sans-dents, disent son fait à Macron qui croit au triomphe garanti du grand bourgeois au-dessus des partis pour les élections de 2019-2020.

Michel Houellebecq a écrit : « Les élites haïssent le peuple ». Depuis une vingtaine d’années est apparu en France un phénomène étonnant, qu’on voit dans beaucoup de médias mais particulièrement dans le média dominant, le quotidien de référence le Monde, qui est manifestement un organe central de ce que l’on appelle le « politiquement correct » mais que je préfère appeler le « nouveau progressisme ». Immédiatement après 1945 et jusqu’à il y a vingt ans, les prolétaires, les ouvriers et plus généralement les pauvres bénéficiaient d’un a priori favorable dans les médias de l’élite. Ils étaient considérés comme respectables et leur point de vue jugé intéressant. De toute évidence, cette analyse était due à la domination du Parti communiste.

Après 1968, cette domination intellectuelle a subi un coup fatal avec la publication par Soljenitsyne de l’Archipel du Goulag en 1974, qui a changé l’histoire du monde. Peu à peu, avec le déclin du parti, on a vu apparaître une révolte des élites contre le peuple. Le mot de « populisme » est apparu pour désigner les opinions populaires dont il fallait se défier. L’idée a commencé à être exprimée de manière de plus en plus explicite que le suffrage universel pouvait conduire à de grandes aberrations en 2005, avant le brexit, avec le référendum sur le traité européen de Lisbonne qui a eu pour résultat le « non » massif de la population.

Ensuite, le traité a été adopté contre l’avis de la population par le Parlement réuni en Congrès. C’était un déni de démocratie frontal qui ne s’était pas vu en France depuis très longtemps. Parallèlement, le langage employé par les élites pour parler du peuple est devenu de plus en plus insultant.

Entre la population et les élites, le mot « incompréhension » en France est beaucoup trop faible car ce à quoi on a affaire, c’est tout simplement à de la haine. C’est ce même mot de « haine » que j’utilise pour qualifier mes rapports avec différents journaux, spécialement avec le Monde. La violence du débat public en France, ou ce qu’on appelle le débat public et qui a été simplement une chasse aux sorcières, n’a cessé d’augmenter.

Et le niveau des insultes n’a cessé de monter. Depuis l’arrivée de Hollande, les choses se sont encore durcies et ont monté d’un cran car un phénomène nouveau et imprévu a commencé à se produire.

Des intellectuels, en particulier Finkielkraut et Onfray, ont lâché le camp des élites pour se rapprocher du camp de la population. Ils ont été voués à l’opprobre par l’ensemble des médias, ils ont rejoint le camp des populistes abjects, où il y avait déjà Éric Zemmour et où je passais de temps à autre. (Valeursactuelles.com)

Thierry Michaud-Nérard

 

Print Friendly, PDF & Email
Share
Notifiez de
Eschyle 49

Un truc marrant : le blog maçonnique « La Lumière » signale que Vincent Crase, matricule maçonnique 102065, acolyte d’Alexandre Benalla, est membre de la loge «La Coudée de Salomon» dans la Région maçonnique de Neustrie (Calvados, Eure, Manche, Orne et Seine Maritime) de la GLNF.
Or, qu’est-ce que la Neustrie ? C’est le traité de Saint-Clair-sur-Epte (https://www.herodote.net/Automne_911-synthese-634.php), acte fondateur de la Normandie. A la sauce européenne, cela donne: (à suivre)

DUFAITREZ

Je cherche toujours à comprendre pourquoi l’ImMonde a lancé l’affaire Benalla ! Balle dans le pied ?

BALT

Fallait être vraiment naïf ( pour ne pas dire débile ) pour voter Macron. Maintenant, tout le monde trinque.
A notre niveau, on ne peut rien changer. Ceux qui peuvent et ne le font pas sont des lâches.

andrej

BALT,
Pour moi macron n’est pas président : 70% de 48% de votants ( abstraction faite des nuls et blancs ) ça fait une majorité? Excusez, je n’ai pas fait l’ENA. Et donc, ça fait quel pourcentage fonction des inscrits? Le nabot , sous prétexte de démocratie, est un usurpateur. Incompétent de srcroit.
Sur la photo, il se veut plus gros que le boeuf.
Cordialement.

Supertramp

Sur la photo, rien qu’à voir la tronche (et la barbe) de ses « accompagnateurs » et tu sais à qui il donne sa confiance…

ANDRE

Après Hollande, comme beaucoup d’autres j’ai cru désespérément en ce jeune homme prometteur. Con de moi ! Maintenant j’en suis à craindre que le triste sire ne soit l’élément déclencheur d’une guerre civile ! Qui osera faire ce que je n’ose dire… ?

Vent d'Est, Vent d'Ouest

@ ANDRE
Si vous êtes la même personne qui me paraissait plutôt lucide à en croire vos divers commentaires sur d’autres sites de réinformation, je suis plutôt consternée que vous ayez cru en cet imposteur dont le programme d’alors était volontairement opaque et ne présentait que des éléments généraux de réformes pour la plupart.

Claude ANDRE

Merci pour votre appréciation en prélude à votre consternation que ma lucidité présente m’oblige à partager ! Vous n’oubliez qu’un détail, nous sortions du phénomène Hollande et le pire était difficilement envisageable. J’ai fait confiance à la jeunesse en laquelle mon grand âge (j’ai 86 ans) a cru, espéré… Je vous en demande pardon ! Moi, je ne me le pardonne pas !

andrej

ANDRE?
Il m’arrive de penser que la guerre civile serait salvatrice! Et remettrait la FRANCE en ordre.

Supertramp

La dictature, c’est « ferme ta gueule ». La démocratie, c’est « cause toujours ».

Allonzenfan

Et la démocrature à la française c’est un condensé des deux… :-((

patphil

vous avez oublié les alcooliques du nord! qui est aussi significatif que les sansdents de l’autre!
signé : un populiste anti oligarchie mondiale et partisan de l’union des plèbes!

Claire

… et aussi le mec en t-shirt qui devrait travailler plus pour se payer un costard, les gens qui manifestent qui ne sont que des « fainéants », les Bretons qui sont une mafia, tout cela dans un pays qui a « commis des crimes contre l’humanité » en Algérie, et je suis sûre que j’en oublie…

Marc

L’appellation « populiste », au lieu d’être une insulte, est un honneur qui devrait être revendiqué par toute personne vraiment démocrate.

vieux patriote

oui et il suffit de lire la definition du dictionnaire, populiste n’est pas du tout pejoratif ce sont les saloparts qui nous gouvernent qui lui ont donné cette designation

Dunois

La macrotte a déclaré « Une gare est un lieu où on croise les gens qui ne sont rien ». Il s’est trompé dans son délire de drogué. Il aurait dû dire « l’Elysée est un lieu où on croise les gens qui ne sont rien que des criminels». Voila la vérité.

Patrick Granville

Analyse rigoureuse et intéressante sur le plan historique. On ne peut qu’etre D’accord à ce niveau de rigueur.

degage

DIVISER POUR MIEUX REGNIER

azerty

On s’achemine doucement vers un blocage total d’une grève générale et la seule pour nous remettre au boulot sera Marine Le Pen comme l’ont fait Seguy ou Thorez.

biteenfer

Ah bon! Séguy a remis les grévistes au boulot. T’as vu ça où, quand t’étais aux chi.ttes.

vieux patriote

quel age avez vous pour affirmer des horreurs pareilles, thorez le communiste qui s’est sauve en 1941 en union soviétique voyant le vent tourner, et seguy ce salopart dela cgt et pc reunis qui a participé a la destruction de l’appareil industriel de la France

Allonzenfan

La haine et le mépris sont les deux valeurs sûres de la monarchie macronienne…