Macron et les transgenre LGBT : l’industrie du mensonge à plein régime

On sait que la macronnie est l’empire du mensonge. Le nier ce serait vouloir se bercer d’illusions.

La vérité est qu’au cours des dernières années, la macronnie a érigé un système dans lequel les mensonges imprègnent tous les aspects de la vie sociétale. Partout, nous rencontrons des mensonges. Nous en sommes arrivés à un point tel où toutes nos institutions publiques fonctionnent sur des mensonges : le gouvernement, les médias, le système éducatif, tous soumis au progressisme de la macronnie vulgaire !

Un exemple récent du transgenre est emblématique. Le 13 mars, USA TODAY a publié sa liste des douze femmes de l’année. L’une de ces femmes était une certaine Rachel Levine. Mais Levine n’est pas une femme. Né Richard Levine, Levine est un homme biologique qui a vécu la majeure partie de sa vie en tant qu’homme. Il s’est marié et a eu des enfants avec sa femme. C’est après avoir atteint la cinquantaine qu’il s’est déclaré femme. Nonobstant les préférences personnelles de Levine, la réalité est qu’il est un homme.

Chaque cellule de son corps témoigne de ce fait en portant en elle la combinaison chromosomique XY qui est caractéristique des hommes. Rachel Levine, né Richard Levine, est un homme biologique qui a été marié à une femme et a conçu avec elle des enfants. Une fois que quelqu’un est né homme, il ne peut jamais devenir femme, car cette détermination a été faite au niveau le plus profond de la réalité biologique.

Le sexe d’une personne est un fait biologique irréversible. Un généticien de Stanford a exprimé cette vérité : « Aucune intervention chirurgicale, aucune injection d’hormones ne changera l’ADN d’un homme en celui d’une femme (ou vice versa). Pour les humains, le sexe est déterminé par la présence d’un chromosome Y : les humains avec un chromosome X et un chromosome Y sont hommes et ceux avec deux chromosomes X sont femmes. Aucune technologie ne peut remplacer un chromosome dans des milliards de cellules« .

On ne peut pas devenir une femme en portant du maquillage, une jupe, une perruque ou du vernis à ongles, pas plus que par des traitements hormonaux ou des modifications chirurgicales de son corps.

Quelles que soient ces altérations, il ne sera qu’un homme altéré chirurgicalement ou hormonalement avec des chromosomes XY. Selon le Dr Paul McHugh, médecin formé à Harvard et ancien professeur émérite de psychiatrie à la Johns Hopkins University School of Medicine : « Les hommes transgenres ne deviennent pas des femmes et les femmes transgenres ne deviennent pas des hommes. Tous deviennent des hommes féminisés ou des femmes masculinisées, des contrefaçons ou des imitateurs du sexe auquel ils s’identifient« .

Toutes les personnes normales savent distinguer un transgenre et une femme biologique véritable.

Dire qu’un transgenre est une femme est une contre-vérité évidente. C’est un mensonge.

Mais ce n’est pas un mensonge ordinaire. C’est un mensonge dont la fausseté absolue est évidente pour toutes les personnes normales. Prétendre le contraire, c’est un lavage de cerveau effronté.

Le pire est que cette subversion grossière de la vérité biologique n’est pas réservée à certaines franges marginales de la société française. Elle est pratiquée au cœur de son âme. Et il n’y a pas que USA TODAY qui subvertit la vérité de manière éhontée. Tous les grands médias collabos et soumis le font.

Tous prétendent systématiquement qu’un transgenre est une femme ! Mais ce ne sont pas seulement les médias qui propagent les mensonges les plus grossiers, c’est aussi le gouvernement depuis le sommet.

Ce ne sont pas seulement Macron et le gouvernement qui subvertissent la réalité, c’est la macronnie en totalité. Ce ne sont pas seulement les médias et l’establishment politique qui mentent et nient la réalité.

Le milieu universitaire est moralement et intellectuellement corrompu. Le meilleur athlète de l’équipe féminine de natation de l’Université de Pennsylvanie est un homme appelé Lia Thomas qui, jusqu’à la saison dernière, a concouru en tant qu’homme. Thomas est champion féminin de natation du 500 mètres nage libre.

Des établissements d’enseignement supérieur comme Harvard, Yale et Princeton sont censés représenter les meilleurs et les plus brillants éléments. Qu’ils autorisent un homme à battre de vraies filles montre que ces élites intellectuelles ont collectivement perdu la raison et tout jugement moral.

Toute la procédure repose sur un mensonge pour la subversion de la réalité. Toutes les institutions de la macronnie sont activement engagées dans la subversion de la réalité. Le régime LREM et ses médias mentent sur tout et ils le font sans cesse. Qu’en est-il des vaccins parfaitement sûrs et efficaces à 95 % ?

Ceux qui tentent de dire la vérité sont censurés et réduits au silence. Le ministère de la vérité annule les faits par les vérificateurs à la solde d’escrocs tels que Bill Gates, George Soros etc. Dire la vérité est un délit dans l’empire du mensonge. Car la macronnie impose ses mensonges sous le drapeau Trans-LGBT !

Avant d’être expulsées d’Afghanistan, les élites globalistes ont tenté d’exporter leur idéologie basée sur le mensonge en ouvrant un département d’études de genre (Gender Studies) à l’Université de Kaboul !

Ils ont pour habitude de semer le chaos, la mort et la destruction. Tous ceux qui aiment la vérité sont affligés par cela. Un régime si profondément ancré dans la malhonnêteté, la tromperie, la criminalité et la corruption ne pourra jamais prospérer. La loi morale qui sous-tend toute existence exige que ses œuvres reçoivent une juste récompense. (Source : Traduit par Laurent Guyénot pour le Saker Francophone)

Des militants empêchent une conférence sur la protection des enfants contre les transgenres (Source dreuz.info) Des activistes ont empêché la présentation d’un livre traitant des dangers de la médicalisation des enfants soi-disant trans. C’est avec une banderole « la transphobie tue » et aux cris d’assassins qu’une quinzaine de militants trans et sympathisants ont interrompu une conférence organisée pour la présentation du livre « La fabrique de l’enfant transgenre, comment protéger les mineurs d’un scandale sanitaire ? »

Un Enjeu de santé publique : « Il faut écouter la souffrance des jeunes enfants, mais aucune intervention médicale irréversible ne doit être menée avant la majorité. » Pour les militants, c’est un discours inaudible et intolérable ouvertement transphobe qui n’a pas sa place à l’Université. Malgré cela, c’est un enjeu de santé publique qui doit montrer une opposition à cette propagande de militants opposés au débat. Or, l’accès à une transition a un impact direct sur la santé mentale des enfants et peut mener au suicide.

Leur agenda révolutionnaire caché est de transformer l’homme pour faire un homme nouveau. Cette imposture révolutionnaire est contraire à la pensée scientifique. (Source : RTS et 20 minutes).

Thierry Michaud-Nérard

Contre l’industrie du mensonge, nous devons reprendre le contrôle de notre pays

 

image_pdfimage_print

8 Commentaires

  1. au moins ce gars là ose s’afficher, dire qu’il veut la retraite à 65 ans avant les élections! et les cathos votent pour lui, les syndicats aussi, la goche itou

    • nous attendons toujours de brigitte trogneux ou est passez son frere jean michel,disparus des radars,pourtant il est simple de faire une conference avec son frere pour faire taire les rumeurs,j’attends la reponse de brigitte

  2. C’est une énormité : on ne change pas de sexe, c’est évident, notre sexe est dans notre ADN, dans nos cellules. On ne change que l’apparence, au prix d’opérations mutilantes et de chirurgie esthétique des seins, des fesses, du visage : front, arcades sourcilières, nez, mâchoire et pomme D’Adam, plus traitement hormonal à vie pour que le résultat apparent soit crédible et non pas grotesque. On n’est pas plus heureux en changeant de sexe, c’est une illusion. De plus, les trans ont beaucoup à perdre : fécondité, sexualité avec des organes qui ne sont plus fonctionnels car artificiels. Et on lave le cerveau des enfants dans les écoles avec ça pour qu’ils y viennent !

  3. Voici pourquoi Mr Poutine ne veut pas s’approcher de macron il a peur d’être contamine par le sida,quel respect Poutine pourrait avoir pour un président qui fréquente ce genre de personne

  4. Je crois savoir que « les jeunes avec Macron » demandent qu’on puisse « changer de sexe » dès treize ans. Les chirurgiens qui mutilent des gens devraient être sanctionnés, c’est assimilable à un acte de barbarie.

    • Il faut être quasiment un monstre, tout à fait corrompu, prêt à tout pour s’enrichir, pour mutiler un enfant qui ne connaît pas la vie, qui n’a pas la maturité nécessaire pour prendre conscience de l’énormité que représente un (soi-disant) changement de sexe qui ne le rendra pas plus heureux, contrairement à ce qu’il croit, et sous hormones à vie ce qui est évidemment très dangereux pour la santé, qui fera de lui une créature hybride et stérile. C’est vraiment une ignominie.

Les commentaires sont fermés.