Macron et l’UE germanique mènent la guerre contre les pauvres

Publié le 12 mars 2018 - par - 16 commentaires - 992 vues
Share

La guerre fiscale de Macron de Bercy contre les pauvres et les petits retraités n’est que la poursuite de la politique de Hollande par d’autres moyens comme le racket fiscal de la CSG et contre le pouvoir d’achat.

Les Fake News de la Commission européenne en plein désarroi se répandent sur les médias après le vote de désaveu massif des italiens contre l’UE des bureaucrates nantis : « La France va sortir de la situation de « déséquilibres macroéconomiques » ! Selon les Fake News de Bruxelles, « l’économie française (de Macron) converge à nouveau lentement vers celle de l’Allemagne, première de la zone euro. » (???)

Selon Le Monde, par Cécile Ducourtieux : Le signal des Fake News politiques serait « modeste, mais bienvenu pour la France, toujours en mal de crédibilité économique… la Commission européenne doit confirmer que le pays va sortir de la liste des pays présentant des « déséquilibres macroéconomiques« . Côté finances publiques, l’Hexagone devrait se retrouver dans les clous du Pacte de stabilité et de croissance en 2017, avec un déficit public sous les 3 % de son produit intérieur brut (PIB). Sa dette publique, bien qu’élevée, resterait contenue sous les 100 % du PIB. Talon d’Achille de l’économie française, le déficit commercial s’est encore creusé en 2017, mais la Commission considère que les réformes de Hollande (crédit d’impôt pour la compétitivité et l’emploi, CICE, loi El Khomri) commencent à produire leurs effets… et l’orientation clairement « pro-business » de Macron les prolongent. La Commission Juncker semble confiante et bien disposée à l’égard de Macron qui a multiplié les gages de bonne volonté. Mais pour que les règles soient respectées, la France doit afficher deux déficits publics consécutifs sous les 3 % (2017 et 2018). L’office de statistiques européen Eurostat doit statuer sur le traitement comptable par Bercy de la dette des comptes publics après l’invalidation par le Conseil constitutionnel de la taxe de 3 % sur les dividendes. L’État a perçu 10 milliards d’euros grâce à cet impôt durant le quinquennat Hollande et a choisi d’en imputer le remboursement, pour moitié au budget 2017, et pour moitié au budget 2018. Bercy a déjà quelques milliards d’euros de recettes supplémentaires ! »

Comme on dit : une main lave l’autre. Macron et l’UE germanique se soutiennent comme des larrons en foire. Alors, Macron, on se prend pour de Gaulle ? Quand les illusions du président du monde cesseront, on ne pourra pas se réjouir de toutes les mesures désatreuses de sa guerre fiscale contre les petits retraités et les pauvres, tendant à créer de plus en plus de déshérités condamnés à vivre de plus en plus mal.

Le défaut majeur des bureaucrates de l’UE et de Macron de Bercy n’est pas seulement la maladresse et l’autoritarisme, c’est le manque de contact avec la réalité de la vie des gens. II faut le dire très clairement : Macron de Bercy est en grande partie au service des privilégiés. Ce qui est en cause avec Macron de Bercy, ce sont ses méthodes et ses faibles chances de succès. Il n’y a pas que les impôts et les taxes qui soient inacceptables. Encore faut-il qu’ils ne soient pas voués à la gabegie et donc d’avance à l’échec.

Face à l’égalitarisme que Hollande cherchait dans les dogmes socialistes fumeux, la présidence de Hollande est présentée comme l’exemple de l’idéologie et de la médiocrité. Macron ne peut pas répondre à cette accusation quand le sentiment qui anime une grande partie des Français, c’est l’absence de confiance.

La confiance ne se décrète pas, elle ne s’improvise pas, elle s’obtient ou elle se refuse, elle se conquiert, elle s’en va. Le gouvernement Macron à peine formé, la méfiance est déjà là quand il s’agit d’abord de faire la politique de Macron à la Corbeille et quand la Bourse est un bon indicateur de l’opinion des riches.

Mais le sort des petits épargnants et des petits retraités pauvres est aussi digne d’estime que celui de n’importe quelle autre catégorie de citoyens. La méfiance des petits épargnants et des petits retraités pauvres ne fait qu’exprimer ce que beaucoup pensent tout bas. Elle marmonne, mais bientôt elle criera très fort. Dans le même temps, la résistance têtue des faits économiques démontrera que les mesures envisagées par le gouvernement Macron auront un effet inverse sur le chômage, sur la hausse des prix et sur le pouvoir d’achat. Ce sont les événements eux-mêmes qui expliqueront la méfiance des petits épargnants et des petits retraités pauvres. On peut penser qu’à quelques mois à peine de son entrée en fonctions, Macron s’agite en tous sens pour faire diversion au malaise et aux craintes des LREM devant leurs responsabilités.

Les dirigeants LREM d’aujourd’hui ressentent déjà un sentiment d’impuissance brouillonne et agitée. Aussi essaient-ils de faire croire aux Fake News de la Commission européenne selon lesquelles Macron et l’UE germanique se soutiennent comme des larrons en foire contre la survie des peuples européens.

C’est une manœuvre grossière après les mensonges de la campagne présidentielle dont les électeurs se souviendront en 2019-2020. Suffit-il d’arriver au pouvoir pour que les socialistes deviennent des LREM après que Hollande le faible, le père UBU déchu, ait été dédaigneusement mais utilement mis au placard ?

La nausée prévue de longue date monte irrésistiblement quand on constate que Macron de Bercy est le continuateur de la politique fiscaliste de Hollande. C’est pourquoi l’héritage du quinquennat de Hollande et de Macron de Bercy ne fait qu’aggraver la situation financière et il la rend de plus en plus insupportable, ce que les Fake News de la Commission européenne ne pourront cacher aux Français que très provisoirement.

Macron de Bercy est incapable de soutenir les finances par la gabegie et de pallier les effets de ses dépenses somptuaires imprudentes en Afrique. C’est pourquoi leurs conséquences nocives commenceront à se faire sentir plus tôt que prévu sur l’opinion. La responsabilité en retombera sur Macron qui les aura prises.

À quoi serviront aux retraités pauvres les augmentations de la CSG, des impôts et des taxes qui vont d’avance provoquer la baisse du pouvoir d’achat, et donc du niveau de vie des plus faibles ? C’est pourquoi les risques de révolte sont, aujourd’hui, plus grands que les chances de Macron de les éviter. La déception des électeurs sera d’autant plus grande que les promesses de Macron auront été plus inconsidérées et que les échecs de la trompeuse démagogie de Macron de Bercy auront été plus vivement ressentis.

Seules les réalités pourront faire la différence entre la confiance aveugle et la lucidité des électeurs.

Comment ne pas comprendre que Macron ait fait chavirer bien des têtes avec ses beaux discours ?

C’est Jean d’Ormesson qui rapporte que François Mauriac s’étonnait de l’infinie patience des pauvres. C’est pourquoi « il est aussi abominable de tromper cette patience des pauvres que d’en abuser« . Malgré cela jamais une politique n’a été jugée sur ses intentions. La politique de Macron n’est jugée que sur ses résultats.

Thierry Michaud-Nérard

Print Friendly, PDF & Email
Share
Notifiez de
Jmarz

Macron se tape éperdument de son impopularité. En trois semaines électorales ils nous la mettront à nouveau bien profond.

saurer

Macron, roitelet d’opérette, à un faible pour les vieux boucans: Brigitte Macron, Angéla Merkel, Mathilda May,…

stouv

micron ci, micron ça.. que de la com !
regarder les images de sa visite du taj mahal, c’est flagrant
sa grand-mère en haut talon et lui mocassin c’est du montage
le taj mahal est une mosquée personne ne rentre en chaussure …..

Eschyle 49

( suite et fin ) Or, le 15 mars 2018, le Garde des Sceaux va annoncer la suppression de 17 des 36 cours d’appel ( en Aquitaine, il n’y a pas moins de cinq cours d’appel : Bordeaux, Agen ,Poitiers , Limoges , Pau ; en Occitanie , il n’y a pas moins de trois cours d’appel : Toulouse , Nîmes , Montpellier ) ; et, dans la foulée, la moitié des tribunaux de grande instance va être également supprimée .
( fin du commentaire , merci de votre attention ) .

Eschyle 49

( suite ) ( dixit Madame Christiane Taubira, au JOAN du 10 octobre 2014 , ces trois chiffres, répétés deux fois , n’ayant été contestés par personne, ni dans l’hémicycle, ni en dehors ) ; augmentation, en cinq ans, des sinistres professionnels , des avocats, de 40 % , à telle enseigne qu’il a déjà fallu majorer de 20 % les primes d’assurance responsabilité des avocats , et que l’on voit se profiler le jour où toutes les compagnies d’assurances refuseront de couvrir le contentieux d’appel ; disparition, en une décennie , du savoir-faire sur lequel reposait le fonctionnement des… lire la suite

Eschyle 49

( suite ) expropriation de 444 chefs d’entreprise , tous titulaires d’une expertise aussi ancienne et complexe que celle des compagnons du Tour de France ( les bâtisseurs de cathédrales) ; licenciement , mise au chômage définitif et disparition des statistiques de 1950 salariées , à telle enseigne que Patrice Gélard , président de la commission des lois du Sénat , emploiera dans un rapport le terme de « carnage social » ; allongement de la durée des procédures, de neuf mois, à trois ans ; augmentation du coût des procédures, de 900 € (et encore, pour la partie gagnante,… lire la suite

Eschyle 49

( suite ) Dernière année publiée , 2009 : https://www.forbes.com/global/2009/0413/034-tax-misery-reform-index.html#4ede10b743b3

A comparer avec Doing business ( Singapour, 2 ; France, 31 ; Somalie, 190 ) : http://francais.doingbusiness.org/rankings

Mais qui a-t’on consulté ( page 97 ) au titre des  » autres personnalités qualifiées  » ? Jacques ATTALI, Président du mouvement pour une économie positive .
Bref , le type qui déclenche un cataclysme , chaque fois qu’on lui confie une responsabilité : http://www.claudereichman.com/articles/martoiamareenoire.htm
Le type secondé par Blythe Masters : http://le-blog-finance.com/decideurs/blythe-masters-ange-noir-finance/
( à suivre )

Eschyle 49

( suite ) Au 31 décembre 2015 , page 97 : (a) entreprises de 0 salariés : 3 199 674 ( 72,86 %) cumul : ( 72,86 %) (b) entreprises de 1 à 9 salariés : 987 458 ( 22,49 % ) cumul : ( 95,35 %) (c) entreprises de 10 à 49 salariés : 169 001 ( 3,85 % ) cumul : ( 99,20 %) (d) entreprises de 50 à 249 salariés : 29 011 ( 0,66 % ) cumul : ( 99,86 %) total : 4 391 359 ( 100,00 % ) cumul : ( 100,00 %) En… lire la suite

Eschyle 49

Vous êtes retraité ? Vous venez de subir la majoration de la CSG ? Demandez-vous à quoi sert cette majoration : à financer la formation professionnelle . Moralité : si vous cotisez , vous y avez droit . Donc , inscrivez-vous au chômage et demandez une formation . CQFD .
Autre cataclysme imminent , très exactement le 15 mars 2018 : la justice .
Tableau 46, page 75, le taux d’imposition d’une entreprise est de 62,2 % : https://www.pwc.com/gx/en/paying-taxes/pdf/pwc_paying_taxes_2018_full_report.pdf

Rapport Notat – Senard : https://brunodondero.files.wordpress.com/2018/03/entreprise_objet_interet_collectif_4.pdf

dufaitrez

4 commentaires à l’heure où j’écris…
Comme Jean Sobiesky, décidez-vous, enfin, à faire court, vous serez lu !

Marie des PALLIERES

Macron n’aime pas les vieux – s’il pouvait les euthanasier il le ferait…

catherine

N’aime pas les vieux…. sauf sa vieille couguar pédophile

Une patriote

Mais si, le psychopathe aime, simplement il faut être riche, franc-maçon, arabes, vieille ou vieux pédophile, c’est tout ! Revoyez sa campagne les vieux riches, il les aimait et même beaucoup !

Brouillon

« … l’économie française converge à nouveau lentement vers celle de l’Allemagne ». T’as qu’à le croire ! L’Allemagne craint comme le peste de se faire doubler par la France. C’est pourquoi elle nous maintient la tête sous l’eau avec l’aide de Macron.

Zorglub

C’est tout à fait vrai. Ce que vous écrivez au sujet des pauvres pressés comme des citrons, je le constate depuis l’arrivée de hollande et ensuite macron ( vous remarquerez que je ne mets pas de majuscules à leur nom ils n’en valent pas la peine) Je suis retraité ni vraiment pauvre mais pas riche du tout, autrement dit je représente je crois, une grande partie des retraités, qui commencent à serrer la ceintures car les factures en tous genres tombent et il faut les payer, mais depuis 6 ans aucune hausse, et le bouquet l’augmentation de la csg .Trop… lire la suite

Yves ESSYLU

Celui qui augmente les charges des entreprises tout en augmentant seulement de façon symbolique les salaires a toutes les caractéristiques de celui qui répartie la misère c’est à dire d’un marxiste comme ses parents hollande(le titulaire) et juppé (le complice)