Macron et l’Ukraine : Vive la crise et la spéculation !

La crise de l’Ukraine, ce fut un moment de spéculation d’un genre complètement inédit. Entourée d’un tapage médiatique énorme, la crise de l’Ukraine et les sanctions de l’UE contre la Russie ont permis toutes les spéculations sur l’économie contre les peuples. Du jamais-vu, jamais osé, l’inflation pour ruiner les économies des gens pauvres. La propagande sur la crise de l’Ukraine a rassemblé plus de gens soumis à la spéculation que jamais. La foule des curieux a été au rendez-vous pour assister au spectacle inouï de la crise de l’Ukraine. Un phénoménal succès d’audience pour les pubs des télés et de la presse écrite.

Le coup a été bien joué. Malgré cela c’était un exercice périlleux. Il s’agissait d’expliquer aux gens les raisons du marasme économique de la France de Macron. Il fallait aussi remettre un peu de ciel bleu dans les cœurs, calqué sur le drapeau bleu et jaune de l’Ukraine. L’intention cachée était de faire de la crise un mot d’ordre populaire : la crise de la spéculation est une chance pour la France. Pas un traumatisme !

Donc, on ne va pas s’en sortir. Macron, c’est la défaite de la France en chantant ! Ce n’est pas un hasard. Il a multiplié les apparitions médiatiques, il dénonçait la strême droite avec une rage de comédien, le doigt levé, menaçant les électeurs de MLP. Il accable les Français d’une haine et d’un mépris tenaces.

Sa réélection prévue fit peu de bruit. La presse lui jeta des couronnes de lauriers. En France, on aime la défaite de la France en chantant ! Et en même temps le peuple reste en colère contre un État impuissant.

Vive la crise ! Avec la spéculation, on prête à Macron des ambitions, sans savoir lesquelles. L’acteur président s’est pris au jeu après avoir endossé le costume du petit banquier d’affaires de chez Rothschild !

L’acteur a pris la pause et il se proclame défenseur de l’UE sous domination germanique. C’est dire l’état de la France ! On est sous la macronie et on a le choix entre l’acteur et le petit banquier d’affaires. Avec la crise des sanctions de l’UE contre la Russie, Macron, l’artiste de la spéculation crève l’écran.

C’est les Français qui doivent trouver la solution ! Il n’y a pas de sauveur, il n’y a pas de défenseur de la France. C’est vous, prenez-vous par la main et payez ! Avec Macron, on aura la crise et on ne sortira pas de la crise. Dans les deux cas, après avoir voté Macron, on aura ce qu’on mérite. Le message est clair : l’État ne peut rien pour vous face aux spéculateurs et à l’inflation artificielle. L’effet de l’inflation que nous sommes en train de subir grâce aux spéculateurs sera très important en intensité et en conséquence de tous ordres.

Après avoir voté Macron, c’est d’un changement de niveau de vie qu’il faut parler. Le mot d’ordre n’est pas de changer la vie, mais de changer de vie avec le Grand remplacement culturel anti-occidental.

Ce projet de société répond au vœu du grand patronat. La spéculation est sans entraves. La France se jette dans le grand bain de la dette et de l’inflation. Et largue la doxa de la Banque européenne. La France se soumet aux dogmes de l’argent magique qui a fait de gros dégâts dans la globalisation ultra-libérale.

La Russie devait s’effondrer et c’est nous qui sommes dans la mouise ! (Éric Verhaeghe, zejournal)

Selon l’INSEE, la vie post-Ukraine risque d’être très douloureuse alors même que la caste nous avait promis un effondrement de la Russie grâce aux sanctions économiques contre les Français et l’Occident.

Manifestement, c’est ce résultat inouï qui se produit. L’INSEE, démontre que la guerre en Ukraine se déroule à nos dépens et non à ceux des États-Unis ou de la Russie. Le PIB français au premier trimestre 2022 devrait être égal à 0, et la demande intérieure s’effondre. Dans le même temps, les stocks augmentent, preuve que les marchandises ne s’écoulent plus. Donc, tout va bien pour gagner la guerre en Ukraine et pour terrasser Poutine. (Source : Le Courrier des Stratèges)

G7, UE : la caste mondialisée accélère pour museler les peuples (Éric Verhaeghe, zejournal). La caste mondialisée a montré sa fébrilité face aux résistances populistes et complotistes en annonçant une accélération de son agenda du chaos. Le G7 annonce l’embargo prochain sur le pétrole russe, et Macron, avec von der Leyen, prône une modification des traités pour mettre fin à la règle de l’unanimité dans l’Union.

En quelques jours, la caste mondialisée a donné un nouveau coup d’accélérateur à son projet de confiscation des libertés pour préserver sa mondialisation et ses institutions multilatérales, comme l’avait si bien analysé Dani Rodrik, l’économiste turc du FMI en son temps. Le G7 (c’est-à-dire les économies les plus puissantes du monde, sans la Chine) a annoncé un nouveau train de mesures contre la Russie qui devrait enrichir un peu plus les États-Unis et appauvrir un peu plus la France et l’Europe. Ursula von der Leyen et Macron veulent raréfier les cas d’unanimité dans les décisions européennes pour faire taire les récalcitrants.

Le G7 n’en finit pas de sanctionner une Russie qui résiste. Le Deep State américain a la conviction que la désagrégation de l’Occident ne peut que lui servir. C’est pourquoi le G7, qui regroupe l’Occident (dont le Japon) sans la Chine, a décidé d’une mesure suicidaire ce week-end : l’embargo sur le pétrole russe. Les Occidentaux annoncent sans le dire qu’ils vont remplacer le pétrole russe par du pétrole américain.

Et voilà comment la guerre en Ukraine sert à cimenter l’alliance occidentale contre l’axe sino-russe, en faisant payer l’impôt révolutionnaire qui va enrichir les Américains. Et c’est l’économie occidentale qui boit la tasse. Macron et von der Leyen se sont donné rendez-vous à Strasbourg, au Parlement européen, pour clôturer la fumeuse Convention sur l’avenir de l’Europe et transformer l’UE en dictature mondialisée !

Macron veut changer les traités pour couper le sifflet aux États souverains qui résistent à ses diktats pour imposer des mesures scélérates. La caste accélère dangereusement. L’Union Européenne doit fouler au pied le respect des peuples qui la composent. (Source : Le Courrier des Stratèges)

Et en même temps, la France s’enfonce dans la pauvreté et la désindustrialisation. La gauche aime tellement les pauvres qu’elle les fabrique. Les évangélistes du marché mondialisé crient : « Vive la crise ! Ces nouveaux humanistes pensent que les frontières, les nations, font obstacle à la prospérité de la spéculation universelle. L’Europe est une étape nécessaire de la dérégulation et de la fin de la politique. Le but c’est la globalisation totale des capitaux, des marchés, des opportunités, des transactions, et de la spéculation. C’est l’homme nomade déraciné de Jacques Attali selon le message du nouvel évangile européiste et mondialiste.

C’est pourquoi Zemmour déclare : Nous devons reprendre le contrôle de notre pays !

Thierry Michaud-Nérard

Source : Philippe de Villiers, Le moment est venu de dire ce que j’ai vu.

image_pdfimage_print

3 Commentaires

  1. France : « l’autre pays du tiers-monde » juste après celui du fromage et du pinard.
    Comme vous dites, les francons n’ont que ce qu’ils méritent et en parlant à la d’jeun :
    J’espère que les francons vont morfler grav ils méritent un retour sur bulletin de veaute.

  2. guerre et spéculation
    à lire impérativement:
    « 1914 1918 prolonger l’agonie » » Éditions nouvelle terre

  3. Considérer ses propres revers comme des erreurs des autres lorsque on partage 20 622 km de frontières terrestres avec 14 pays voisins, avec des moyens économiques inférieurs à ceux de l’Italie n’est-il pas, au mieux, ambitieux ?

Les commentaires sont fermés.