Macron et McKinsey, encore un pacte de corruption !

Nos descendants se demanderont comment leurs ancêtres ont pu voter ou même écouter ce qu’ils nommeront le pire homme français politique de tous les temps, cette véritable crapule, Emmanuel Macron. Après le scandale Alstom, Benalla, les Gilets jaunes, le covid, voilà la saison 5 des scandales Macron, avec Mckinsey !

Que l’État fasse de temps à autre appel à des cabinets français pour certaines compétences n’est pas répréhensible en soi, mais qu’il emploie ce cabinet américain Mckinsey, précisément, c’est  un scandale inouï !  Pourquoi ? jugez vous- même !

Qui est le conseiller des dictatures ? Comme en Arabie saoudite ? Mckinsey !

Qui est lié aux attributions de marchés douteux lorsqu’Ursula von der Leyen était ministre de la Défense en Allemagne, avec corruption à la clef ? Mckinsey !

Quel cabinet a dû verser 573 millions de dollars aux victimes  de la crise des opiacés car il a conseillé la famille Sackler afin de contourner l’injonction gouvernementale de stopper de vendre ce narcotique ? Mckinsey ! (les opiacés ont engendré la mort de 500 000 Américains !)

https://www.lefigaro.fr/societes/crise-des-opiaces-mckinsey-paie-573-millions-de-dollars-pour-solder-des-poursuites-20210204

Bref, Mckinsey a une réputation de cynisme, autrement dit, ce cabinet est un  habitué des tribunaux pour ses délits, un spécialiste des coups tordus et autres actions illégales. Et c’est le cabinet chouchou de Choupinet ?

Mais comment l’expliquer ? Eh bien c’est simple, Macron a rencontré lors de la commission Attali sous Sarko, non seulement le patron de Général Electric (scandale Alstom) mais aussi un dirigeant de Mckinsey, Karim Tadjeddine. C’est lui et les autres patrons de Davos qui aideront Macron à se faire élire. On apprend que durant la campagne présidentielle de 2017, les hommes de Mckinsey feront bénévolement la campagne de Macron ! Oui vous avez bien lu, bénévolement ! Enfin, ils attendaient certainement le salaire de leurs efforts…

Et quel retour d’ascenseur après l’élection ! En droit cela s’appelle un pacte de corruption !  Mckinsey n’a pas payé d’impôts en France alors que ce cabinet possédait une filiale sur le territoire français, et donc était soumis à l’impôt sur les sociétés, car il réalisait un chiffre d’affaires pour 2021, rien qu’avec l’État français, de 350 millions d’euros, dont 17 millions pour  l’Élysée !

Lors de la commission sénatoriale sur le rôle des cabinets conseils, Karim Tadjeddine  a affirmé devant les sénateurs que la filiale française Mckinsey payait des impôts en France !  C’est un mensonge !  passible de poursuites !  Bruno Le Maire, face au risque d’incendie, est venu jouer les pompiers devant la presse, et il a affirmé que l’État n’était pas au courant et qu’il prendrait des mesures pour que Mckinsey paie ses impôts ! Mensonge et mensonge. Bercy avait validé le montage fiscal de Mckinsey et lui avait accordé ce privilège pour les services rendus pendant la campagne électorale de Macron ! La presse, dès 2020, avait déjà alerté sur ce passe-droit, et c’est pour cette raison que la sénatrice avait posé la question à Karim Tadjeddine !

Mais pire, Matthieu Aron et Caroline Michel-Aguirre dans leur enquête-livre les infiltrés montrent comment Mckinsey est employé sans appel d’offres, dans des missions parfois floues, pour des montants exorbitants et sans résultats probants ! Par exemple, l’État français a payé une fiche de 4 millions d’euros, dans laquelle on conseillait de réduire de 5 euros le montant des APL ! 4 millions pour quelques heures de travail ! Le type qui a rédigé cette fiche avait-il collé des affiches pour Macron ?

La fusion État français-Mckinsey est telle que le cabinet sert de base de repli aux voyous de LaRem. Martin Bohmert, le président des « Jeunes avec Macron » a démissionné en 2019 en pleine campagne des européennes car il était accusé de management agressif (c’est une habitude chez les LaRem !) et d’agression sexuelle. Et le voilà aujourd’hui junior partner  chez Mckinsey !

Enfin Mckinsey a organisé toute notre politique vaccinale, comme ce nudge dark, illégal et anticonstitutionnel, qui a consisté à tordre le bras des Français en mettant en place le passe sanitaire, monstruosité facturée 45 millions d’euros. Mais vous savez pourquoi tout a marché comme sur des roulettes ? Victor Fabius est associé de Mckinsey France ! Et avec le papa qui est président du Conseil constitutionnel, il pouvait se permettre toutes les pires abominations ! Et en passant il en a profité pour  saboter notre hôpital, conseiller Martin Hirsch,  chasser les soignants non vaccinés de leurs services, ou instaurer un apartheid social pour les non vaccinés. Oui, décisions signées Mckinsey !

Mckinsey est une pieuvre qui a placé tous ses tentacules dans tous les rouages de l’État, à tel point que certains se demandent si la France n’est pas devenue, sous Macron, une colonie des USA sous son emprise ! Image

Alors que Macron ment pour masquer l’ampleur de ce pacte de corruption gravissime, le lecteur se souvient que F. Fillon a été condamné, pour un emploi fictif, à 5 ans de prison et 350 000 euros d’amendes. Si la justice jugeait Macron avec la même sévérité, sa peine se chiffrerait en siècles !

Marquis de Dreslincourt

image_pdfimage_print
18

8 Commentaires

  1. L’auteur n’a pas mentionné l’épisode Drahi:
    « Je te file SFR, et tu transformes BFM.TV en « Broacast For Macron ».

  2. le plus « cocasse » dans cette affaire, c’est qu’ils ont payé un pognon de dingue pour supprimer 5€ d’apl aux étudiants !
    j’espère que zemmour lui demandera des explications lors du débat du 2è tour

  3. Je pense que Sorros doit être actionnaire de cette foutu boîte à idée et donc choupinet doit faire de sont mieux pour faire plaisir à sont maître 👨‍🏫

  4. Je devais passer un scanner hier et j’ai été refoulé car «  pas vacciné « 

  5. Incroyable que ce bandit soit toujours en place et dire que des abrutis cautionnent ce comportement

  6. avec la cohorte de ministères et autres instances diverses et administrations où règnent soi-disant les « lettrés » sortis des hautes études, les « sachants, les grands commis de l’état, tout ce beau monde qui coûte aux contribuables un « pognon de dingue » il reste incompréhensible et largement condamnable cet appel aux cabinets conseils privés

Les commentaires sont fermés.