Macron et Mélenchon, copains comme cochons contre le RN

***

On se souvient de la complicité dont Macron et Mélenchon avaient fait preuve lors d’une rencontre « totalement improvisée » sur la Canebière, un soir de septembre 2018 :

***

Une autre vidéo, mise en ligne en 2019 par l’avocat Juan Branco, refait surface sur le net depuis quelques jours :

***

Cette vidéo apporte la preuve que les salariés d’Ecopla, une entreprise iséroise d’aluminium alors menacée de fermeture, se sont royalement fait b*** par Macron et Ruffin, bras droit de Mélenchon.

***

Cette discussion entre François Ruffin et Emmanuel Macron a été enregistrée le 12 septembre 2016 au quartier général de campagne d’Emmanuel Macron. À l’époque, le LFI Ruffin est rédacteur en chef du journal Fakir, et il vient de sortir le film Merci Patron ! Emmanuel Macron, ancien ministre de l’Économie du calamiteux François Hollande, se déclarera deux mois plus tard candidat à l’élection présidentielle de 2017.

Voici le verbatim des propos échangés par Ruffin et Macron, tels qu’ils ressortent de la vidéo de Branco, à propos de la situation d’Ecopla :

François Ruffin : « Moi je pense que si on réfléchit stratégie, il faut que vous soyez vivement interpellé, et publiquement, par les salariés d’Ecopla : ça fera un épisode. Et ensuite, que vous y répondiez en disant : “Moi je suis prêt à aller me déplacer sur place !ˮ : ben ça fait un deuxième épisode. »

Emmanuel Macron : « Ok, ok. […] Un : on échange sur le dossier. Deux : on vous tient au courant des avancées. Trois : vous, vous m’interpellez publiquement. Quatre : dans la foulée, on cale ensemble une date de déplacement, le 5 octobre [2016] ou courant fin septembre, et on voit comment on la communique ensemble. »

François Ruffin : « Et je pense qu’on sort d’ici en n’étant pas contents… »

Emmanuel Macron : « Oui. En disant : “Vous avez fait part de…ˮ. Voilà. »

François Ruffin : « Tout ça, voilà. »

***

Bref, une sacrée mise en scène sur le dos des salariés d’Ecopla pour faire mousser le (futur) candidat Macron…

À la sortie de la vidéo en 2019, Sylvain Laporte, assistant parlementaire de François Ruffin, avait tenté de justifier les liens plus qu’ambigus entre LFI et Macron :

« Début septembre, une dizaine de salariés sont montés à Paris trois ou quatre jours, et ensemble on a fait la tournée des QG de campagne. On a donc été taper à celui de Macron. Il reste alors deux mois pour mobiliser le plus de personnes possible, pour qu’Ecopla devienne un sujet médiatique pour sauver l’entreprise. On utilise alors tout ce qui est possible pour ça. S’il faut utiliser l’aura de Macron, on l’utilise. »

De son côté, Ruffin avait également tenté une explication du même tonneau de ce coup tordu :

« J’étais dans un combat pour sauver des salariés d’une boîte située au fin fond [sic !] de l’Isère. J’avais une carte Macron à jouer, je l’ai jouée. Et j’ai d’ailleurs joué d’autres cartes avec d’autres candidats à la présidentielle au même moment. »

***

François Ruffin  a réagi sur Twitter au retour de cette vidéo sur les réseaux sociaux, alors que nous ne sommes plus qu’à quelques jours du second tour de la présidentielle.

Pour Ruffin, tout ça c’est un coup de l’« extrême droite » qui tente de déstabiliser Macron en montrant ses accointances avec LFI« L’extrême droite n’apprécie pas que je démonte à nouveau leur arnaque sociale : “Marine Le Pen, l’autre candidate des riches”. Ils ont donc tenté de me discréditer en ressortant une fake news sur les Ecopla, pourtant cent fois “débunkée” ». Parler de « fake news » est un peu fort de café, alors que les propos échangés entre Ruffin et Macron sont particulièrement explicites…

Et le député insoumis de démentir à nouveau toute connivence de son mouvement avec Macron« Nous avons, avec les salariés, interpellé autant de candidats de l’époque [2016-2017] que possible : Macron oui, mais aussi Montebourg, Duflot, Hamon, Mélenchon, Sarkozy, Juppé, Le Maire. »

Sauf que la vidéo de Juan Branco prouve, non une sincère interpellation du (futur) candidat Macron sur la situation de l’entreprise Ecopla, mais une véritable théâtralisation destinée à montrer que le futur candidat a la fibre sociale et est en parfaite synergie avec LFI pour sauver cette boîte, « située au fin fond de l’Isère »…

***

Il ne fait aucun doute que l’appel appuyé de Mélenchon, au soir du premier tour de l’actuelle présidentielle : « Pas une seule voix pour Madame Le Pen ! » :

https://actu.orange.fr/societe/videos/pas-une-voix-a-marine-le-pen-repete-jean-luc-melenchon-CNT000001LufDk.html

possède un sens subliminal parfaitement décryptable :

« Votez Macron, bande de cons ! »

***

Henri Dubost

In girum imus nocte ecce et consumimur igni 

image_pdfimage_print

15 Commentaires

  1. Dans la famille des traîtres à la France je demande LR, LREM, LFI, PS, PC, NPA..

    Le seul problème est que la gamelle n’a qu’une quantité limitée (notez aussi qu’elle est toujours alimentée par les cons qui bossent la gamelle remplie de homards !!), alors il n’y en aura pas pour tout le monde… et lorsque la bouffe vient à manquer, les charognes se bouffent entre elles !

    Des moments difficiles sont à venir, mais aussi des bons moments de rigolade pour ceux qui auront su anticiper !

    • Vous êtes optimistes en parlant de rigolade ! Le sourire se transformera en larmes quand vos enfants et petits enfants seront mobilisés.

  2. mél&nchon croit qu’il sera premier ministre ! macron a dir qu’il nommerait une femme ! méluche va devoir se les couper ! je ricane ! car après il changera d’avis ! pauvre méluche qui croit en la lune

  3. je la repete encore une fois tout est une histoire de manipulation les gros manipulateurs sont de gens habiles qui profitent encore de la naivete des gens .ces gens la sont prets a tout meme de faire un pacte avec le diable qui leur offrirait des avantages extraordinaires . j en veux pour preuve la deuxieme guerre mondiale et la propagande sur les juifs qui a conduit les allemands a accepter l idee qu un genocide serai necessaire . dans l instant present les dindons de la farce ont accepter de marcher dans la combine qui est une forme de propagande .

  4. Ils sont partout. Dans nos campagnes, nos villes, sur les réseaux sociaux.

    Qui ?
    Vous :
    Les idiots utiles de Macron

  5. Ah Dubost vous nous ferez un petit billet humoristique type 01/04 sur le record de chaleur en Europe l’été dernier tiens, ça vous occupera.
    Ou un bidule genre complot des fabricants de thermomètre

  6. Comment le monde ouvrier peut il, sous les conseils de mélenchon, soutenir macron qui les a insulté, humilié, appauvri ? Le petit peuple Français marche sur la tête, un ouvrier à 1500€/mois apporte son soutien à un président qui dépense sans compter, a enrichi ses amis à coût de milliards d’€ c’est du jamais vu.

    • Et surtout comment peut-il voter au préalable pour Melenchon ?
      Comment fait-il pour ne pas comprendre qu’il est la victime de la politique ultra-coûteuse sans aucun espoir jamais de retour sur investissement, sans compter les nombreux dommages sociétaux, de la politique d’immigration massive et de gaspillage des deniers publics via les innombrables subventions à la presse, au monde du spectacle et aux associations bidons ou chargées de la propagande ?

  7. Comme disait Coluche, ils sont tellement cul et chemise ces deux là qu’on ne sait plus qui est le cul et qui est la chemise. Mais on peut tous les mettre dans la même gamelle, Macrocon, Méchancon, Ruffin, Corbières, etc. de l’extrême centre à l’extrême gauche, ça a tout la même couleur et la même odeur. André SANTINI disait que la politique, c’est comme l’andouillette ça sent un peu la merde mais faut pas que ça sente trop. Et Geoges-Bernard SHAW d’ajouter : “ Les hommes politiques et les couches doivent être changés souvent…et pour les mêmes raisons. ” Là, il est plus que temps !

    • Ravi que vous citiez un homme comme Coluche. Gauchiste et antifasciste. Parfait. Comme quoi ça vous arrive d’activer le cerveau parfois ici

  8. 2 pourris. Et cette pauvre femme qui vient défendre Juda Ruffin qui vient de faire un pact avec le Diable Macron pour les détruire, c’est à vomir. incompréhensible qu’au bout de 5 ans les ouvriers n’aient pas encore compris à quelle saloperie ils avaient à faire ? Ceux qui veulent voter Macron à la demande de Mélenchon se demandent ce que leurs AIEUX penseraient en les voyant voter pour le président des riches, celui qui va leur retirer petit à petit tt leurs avantages et droits acquis dans LE SANG ET LES LARMES par leurs aïeux. Tt ces ouvriers qui se sont battus, privés de salaires et dont certains ont laissés la vie pour que les ouvriers puissent BEBEFICIER DE TT CE QU’ILS ONT aujourd’hui. Ne pas oublier que demain Macron va OBLIGER un chômeur à prendre un travail rémunéré 6,50 E / H. Inutile de dire que les patrons vont se précipiter sur cette main d’oeuvre à bas coup, et pourquoi PAS VIRER leurs ouvriers pour embaucher cette main d’oeuvre au rabais!

Les commentaires sont fermés.