Macron et sa clique, la haine de classe contre les Gilets jaunes

Depuis 2017, le mépris et la haine de classe de Macron pour ceux qui ne sont rien sont devenus un phénomène particulièrement inquiétant. La haine de classe de Macron est une tumeur maligne, elle diffuse ses métastases au-delà du possible, de l’imaginable, et évolue de façon particulièrement inquiétante depuis 2017. La haine de classe de Macron se répand comme un poison, comme un fiel. Macron attaque, il pourrit les esprits, il assassine le pouvoir d’achat de ceux qui ne sont rien. Le mépris et la haine de classe de Macron justifient le racket fiscal de Macron contre ceux qui ne sont rien qui sont vandalisés par les impôts et les taxes.

Le racket fiscal de Macron transforme la vie sociale en misère en favorisant les élites intellectuelles et en affaiblissant le peuple. Macron, c’est le mépris et la haine de classe pour les souffrances de la France périphérique. C’est pourquoi le mouvement des Gilets jaunes est le signe d’une révolte populaire qui fait très peur à Macron mais qui n’intéresse pas les LREM. Macron, c’est le mépris et la haine de classe pour les banlieues et pour la France périurbaine et rurale des petits Blancs qui sont les seuls à être représentés par le mouvement des Gilets jaunes. Laurent Alexandre, L’Express : « Les élites macronistes vivent un âge d’or sans égard pour les classes moyennes et populaires. Ils ne s’intéressent aucunement aux Français moyens. »

Laurent Alexandre, L’Express : « L’État LREM ne s’intéresse pas au pouvoir d’achat des petits Blancs périurbains, sociologiquement proches des électeurs populaires de Trump. « Le mépris et la haine de classe de Macron pour ceux qui ne sont rien fait le désespoir des petits Blancs. Et en même temps, le mépris et la haine de classe explique la propagande pro-Macron sur BFMTV qui manipule les sondages : Mouvement des Gilets jaunes : 56 % des Français veulent la fin du mouvement ! Et ils seraient prêts à les abandonner !

Jean Marc B. : Pour le surhomme LREM et le mépris et la haine de classe de Macron : Les Gilets jaunes seraient des inutiles, des êtres inférieurs intellectuellement, incapables de comprendre les enjeux du monde actuel ! Ben voyons ! « Laurent Alexandre a la solution pour sortir de la crise des Gaulois réfractaires au règne de la finance mondiale et de la Banque selon Macron : il faut rendre intelligents les Gilets jaunes, les éduquer, les élever comme des enfants, pour éviter qu’ils ne basculent entre les mains des « populistes ». Le mépris et la haine de classe de Laurent Alexandre : les Gilets jaunes sont des inutiles qui ne sont rien.

Laurent Alexandre, membre du « club Le Siècle », ami du MEDEF, soutien de Macron, aujourd’hui millionnaire, est un véritable militant et lobbyiste politique sous couvert de vulgarisation scientifique. Pour Alexandre, il faut forcer les Gilets jaunes, ces inadaptés, à devenir utiles au système. Et comme ils ne sont pas assez intelligents pour le comprendre par eux-mêmes, il faut que les élites (les surhommes) les prennent en main… Et pour les réfractaires, les populistes et les haineux, (les surhommes) feront leur sélection : guerre économique, répression policière et euthanasie de masse, pourront-elles être des solutions envisageables ?

Hieronymus : « La haine des soi-disant élites pour les Gilets jaunes, discours délirant ! Lors d’une conférence à des élèves de Polytechnique, Laurent Alexandre, (Adolphe H), soutien influent de Macron, affirme que les Gilets jaunes, qu’il nomme « Les Inutiles », sont des être inférieurs, et personne ne proteste !

Grozeille : Alexandre, le surhomme « Adolphe H », est là « pour diriger les masses et les guider vers la raison ». Ce type est manifestement un problème ! « C’est d’autant plus inquiétant qu’il dispose d’une influence certaine dans les sphères politique, éducative et médiatique… Malheureusement, ce n’est pas un cas isolé. Ces discours reflètent la déconnexion totale des élites, leur mépris de classe et leur paternalisme maladifs. »

Voilà qui fait écho au mépris et à la haine de classe de Macron et à certains de ses propos parlant de « lèpre populiste », de « foule haineuse », ou se moquant de « Jojo le Gilet jaune ». Et à chaque fois, c’est le mépris et la haine de classe de Macron qui s’acharne sur ses victimes avec la même extrême barbarie LREM.

C’est pourquoi, avec Macron, le fait est que les Gilets jaunes ne pensent plus être en sécurité.

C’est ce sentiment profond d’insécurité créé par Macron totalitaire qui conduit certains Gilets jaunes à continuer de manifester malgré les menaces odieuses de Macron-Castaner. Castaner le sinistre de la répression intérieure a redit sa détermination à ne rien laisser passer dans sa lutte contre les Gilets jaunes. France info, le 03 janvier 2019 : Depuis le début du mouvement des Gilets jaunes, la police multiplie les arrestations. Les arrestations de Gilets jaunes, « c’est un record dans le cadre d’un mouvement social ! »

« Entre le 17 novembre et le 17 décembre, il y a eu plus de 4 570 personnes gardées à vue dans toute la France : 1 567 à Paris et 3 003 ailleurs. Parmi elles, 3 747 ont donné lieu à une réponse pénale. En un mois, 697 personnes ont été jugées en comparution immédiate. Des chiffres records qui s’expliquent par la durée du mouvement : sept semaines », rapporte la journaliste de France 2 Anne-Charlotte Hinet. « Autre record : 216 personnes emprisonnées, dont 26 à Paris. D’autres ont été condamnées à des travaux d’intérêt général, à de la prison avec sursis, à porter un bracelet électronique, à être interdit de se rendre en ville. Beaucoup de Gilets jaunes attendent leur procès », conclut la journaliste de France 2 Anne-Charlotte Hinet.

Édouard Philippe devant l’Assemblée nationale : « 8 400 interpellations. La justice a prononcé 1 796 condamnations depuis le début du mouvement des Gilets jaunes. Le 7 janvier, il évoquait un millier de condamnations. « Depuis le début de ces événements, 1 796 condamnations ont été prononcées par la justice et 1 422 personnes sont encore en attente de jugement ». En outre, « plus de 1 300 comparutions immédiates ont été organisées et 316 personnes ont été placées sous mandat de dépôt », a-t-il rapporté.

Rappelons que France info a noté en janvier : 3 747 Gilets jaunes condamnés, 216 emprisonnés !

Le HuffPost avec AFP : « Édouard Philippe a indiqué qu’il était opposé à toute amnistie pour les Gilets jaunes condamnés. Interrogé quant à l’opportunité d’accorder une amnistie, Philippe a rétorqué « qu’il n’en (était) pas question ». La justice a prononcé 1 796 condamnations. Près de 1 500 dossiers sont en attente de jugement, plus de 1 300 comparutions immédiates et 316 personnes placées sous mandat de dépôt. »

On comprend que le gouvernement a délibérément choisi de ne pas rester indifférent en condamnant à tour de bras séculier les Gilets jaunes, ces sous-hommes et ces inutiles qui ne sont rien pour Macron.

Moralité : la banalisation du mépris et de la haine de classe de Macron, c’est la répression totalitaire de la violence d’État-LREM contre la France d’en bas. C’est ce cancer ignoble qui gangrène toute la société !

Et en même temps, la banalisation du mépris et de la haine de classe de Macron est favorisée par les propos haineux et méprisants de Macron sur toutes les télés vulgaires contre ceux qui ne sont rien ! Malgré cela, pour essayer de masquer l’étendue du désastre, il faut criminaliser les réseaux sociaux qui diffusent des messages tendancieux sur les forums internet qui alimentent les polémiques anti-Macron, contre son mépris et sa haine de classe de ceux qui ne sont rien. Nadine Morano a posté le florilège des insultes de Macron aux Français humiliés : « mafia française », « des gens contre tout », « qui foutent le bordel », des « fainéants », des « cyniques », des « extrêmes », « ceux qui ne sont rien », les femmes « illettrées », les « alcooliques » du Nord…

Au Grand Débat national démocratique qui doit avoir lieu sur des questions essentielles et sensibles, Macron substitue le monologue après avoir en tous temps cultivé l’injure contre le peuple de France. Il n’est plus possible de discourir tranquillement, d’alimenter le débat et la réflexion, de parler librement sans qu’un nouveau projet de loi absurde et totalitaire LREM vienne créer la censure pour interdire la libre expression.

Les lois absurdes sont le fait des givrés totalitaires et des malades fanatiques LREM qui se ruent sur n’importe quel prétexte pour venir inventer n’importe quelle nouvelle taxe absurde et loi totalitaire LREM.

C’est donc pour tenter de pallier ces difficultés que le mouvement des Gilets jaunes a été créé. Ce qui compte, c’est leur détermination à faire de Macron le président le plus détesté de tous les temps. C’est ce qui se passe notamment sur les réseaux sociaux pour les socialistes recyclés Macron, Castaner et Griveaux !

Nombre d’écrits des sympathisants et des militants publiés sur les sites de l’opposition développent des discours anti-LREM pour dénoncer une propagande pro-Macron terrifiante sur toutes les télé vulgaires en continu, les « TV collabos BFM-Macron », LCI pire que TF 1 et CNews ». Ils trouvent donc leur justification dans le mépris et la haine de classe de Macron pour le mouvement des Gilets jaunes et ceux qui ne sont rien.

L’Express : « Écoutez Élise Karlin expliquer pourquoi Macron suscite une telle détestation, une telle haine, chez les Gilets jaunes… et les autres… » par Alexis Lacroix. Dominique Schnapper de gauche a toujours soutenu Macron : « La concentration du pouvoir entre les mains d’un seul homme fait courir un risque à la démocratie. C’est l’idée même de représentation qui est mise en cause. L’affaiblissement de tous les corps intermédiaires et le refus des mouvements de choisir des représentants rendent difficile le dialogue et la négociation propres à la démocratie. La contestation radicale de toute représentation pose un problème à la République représentative, c’est-à-dire à la République. C’est un signe inquiétant de délitement politique. »

Dominique Schnapper de gauche soutient Macron : « Il faut faire la part du ressentiment face « au brio » et aux « talents exceptionnels d’un homme » (???) qui a bouleversé la politique en à peine deux années. »

Macron et sa clique, c’est le mépris et la haine de classe contre les Gilets jaunes.

Thierry Michaud-Nérard

image_pdfimage_print

20 Commentaires

  1. macron va le payer trés cher et en douceur comme un bon gros suppositoire de couleur jaune justement,j’ai lu que pour les européennes « Macron va envoyer un «signal d’alarme» » ca y est ils commencent a comprendre a l’Elysée que macron coule au plus profond,a force de faire chier les francais et surtout les GJ la sanction va lui tomber dessus,le retour de manivelle va etre trés dure pour manu.

  2. Ces temps çi la justice est expéditive !!! l’affaire benalla ne semble pas etre sa priorité . On nous gave avec des tribuneaux sois disant engorgés lorsque les FDS sont agressés par des bics ….et là d’un coup de baguette magique la justice est plus qu’expéditive lorqu’il s’agit de sabrer l’opposant . Les GJ sont un amalgame de citoyens ennuyés d’etre méprisés par cette nouvelle noblesse arrogante…..continuez les GJ vous avez au moins le mérite de les démoraliser avant les europeennes !!

    • L’affaire Benalla devrait conduire à la destitution de l’empaffé de Macron dont la gestion de la Maison France est déplorable.

  3. Voir cette vidéo où le fameux gourou Laurent Alexandre parle des « dieux » et des êtres substituables : odieux ! Ce macroniste tient un discours que ne renieraient pas la vermine nationale-socialiste : enfin bon, bref, un psychopathe de plus.
    https://www.youtube.com/watch?v=kyLysKUMyyU

    • Après de tels propos pourquoi ces soi-disant intellos supers intelligents font tout pour envahir la France des pires déchets dont les autres pays se débarrassent ???Tout simplement parce que le jour venu, ils armeront ses parasites racailles pour détruire et assassiner, le pays et sa population de souche afin de pouvoir partir tranquillement les coffres pleins car ils savent pertinemment que la situation actuelle ne va pas pouvoir durer encore bien longtemps avant que tout n’explose !

      • J’avoue ne pas comprendre toutes les étapes de votre raisonnement : faire tirer sur la population pour partir les coffres pleins? Je vois mal le lien de cause à effet.

      • D’autres ont entrepris la destruction de la France bien avant lui. Le GVT actuel est en train de terminer ce que ses prédécesseurs ont commencé sans que pratiquement personne n’ait levé le petit doigt pour tout arrêter. Seul JMLP a vu juste. En fait, cette fausse élite a la même mentalité que celui qui avait une petite moustache. Le jeu de Macron est trouble car il pousse les gens simples à sa rebeller. Il n’y a pas que le personnel qui soit une ordure …

    • Et en plus cette pourriture qui se prend pour un grand intellectuel n’est même pas capable de parler correctement sa propre langue et je suis persuadé que les «génies» qu’il a en face de lui et qui boivent ses paroles sont encore plus incultes:
      «c’est vous qui la résolverez»
      pour «qui la résoudrez»

      «c’est vous les scientifiques et intellectuels de demain qui vont avoir la responsabilité de gérer un monde ultra compliqué»
      pour «qui allez avoir»

  4. La colère est fatigante et n’engendre rien de bon.Nous devrions utiliser l’humour contre ce genre d’individus.

  5. La lente dégradation du site Riposte Laïque : le soutien sans faille que les auteurs affichent pour le mouvement des antisémites islamistes appelés (par taqiya) « gilets jaunes » le prouve. Pauvre Thierry, on espère que la lucidité vous touche un jour…

  6. Et ben, si ce sont les intellectuels et scientifiques qui doivent gérer notre monde de demain (comme c’est d’ailleurs le cas aujourd’hui), ca promets encore de belles manifs. Car on ne va pas se laisser dicter notre façon de vivre par ces rigolos issus d’une autre planète. C’est nous qui mettons la main dans le camboui et c’est eux qui se gambergent aux frais de la princesse. Le règne de l’esclavagisme est terminé. C’est au peuple de prendre son destin en main. Que celà leur plaise ou non.

  7. Dire qu’il n’y a que 25% d’abrutis qui ont voté pour ce petit con ! Tout le reste ne sachant quoi faire à part rester au lit !

    • Ceux qui sont restés au lit ou alors sont allés mettre un bulletin blanc ou nul dans l’urne (38%) ont élu macron, et ils étaient bien conscients de ce qu’ils faisaient ces pourritures.

  8. L’élyséen a réouvert la « lutte des classes ». Ses très nombreux propos proférés à de très nombreuses reprises envers les gens lambdas, sont de véritables insultes et sont tous plus affligeants les uns que les autres. Une seule solution pour un tel mépris envers la France et les français : Dégage ! On a besoin d’un homme qui aime et respecte son pays : pas d’un traitre vendu à l’Allemagne et à l’Islam

Les commentaires sont fermés.