Macron et sa clique s’en foutent de notre sécurité !

Publié le 26 décembre 2020 - par - 8 commentaires - 881 vues
Traduire la page en :

C’est pour votre sécurité

À l’entrée de l’hypermarché s’affiche l’avertissement que l’on trouve partout désormais, « Pour votre propre sécurité, le masque est obligatoire à l’intérieur du magasin ». Apparemment, le motif donné pour cette injonction très contraignante est clair, il s’agit de notre intérêt et non d’un caprice quelconque, qui y trouverait à redire ?

Rien, si la population est absolument sûre de pouvoir faire confiance envers ceux qui décident de telles mesures et qu’elle sache qu’ils le font pour le bien public. Or, c’est là que le bât blesse. Ce que les gens constatent, c’est l’augmentation ahurissante des crimes et des délits, la plupart restant impunis parce que l’idéologie de nos dirigeants considère les immigrés délinquants comme quasiment intouchables, la nomination récente du ministre Dupond-Moretti en est un symbole parfaitement clair.

Le choix du Président de prendre parti pour le producteur Michel Zecler, qui a pourtant un passé judiciaire chargé,  au détriment de policiers qui ne faisaient que leur travail en tentant d’arrêter un homme en fuite avec un sac de cannabis, est un message évident que la sécurité des gens est le cadet de leur souci. Les policiers ont certes dû user de violence contre quelqu’un qui résistait, mais il faut savoir ce que l’on veut, soit on laisse filer les délinquants sous prétexte de ne pas être accusé de brutalité, soit on se donne les moyens de les arrêter, il n’y a pas trente-six solutions.

Comment croire que toutes ces mesures prises le sont pour la sécurité des citoyens, alors que ceux-ci ne sont même pas sûrs qu’ils pourront récupérer leur maison qui a été squattée pendant leur absence ? Le socle de l’adhésion aux mesures sécuritaires est la confiance, et quand celle-ci a disparu, elle ne revient plus jamais. Qui pourrait faire confiance en une personne qui l’a trahi, même une seule fois ?

À l’échelle européenne, les instances bruxelloises ont délibérément trahi leurs ressortissants en leur imposant une immigration massive non voulue. Où est la sécurité des Grecs ou des Espagnols quand des milliers de migrants clandestins débarquent sur leurs îles, volant et brûlant à qui mieux mieux ? Où est maintenant la sécurité des Suédois avec des gangs qui font la loi dans leurs villes, et qu’ils ne sont plus capables de chasser ?

La perte de confiance est aujourd’hui tellement grande que les gens doutent de toutes les informations sur pratiquement tous les sujets, que ce soit le réchauffement climatique, le vaccin contre le covid ou les assurances concernant les salaires et l’épargne. Même si certains faits étaient avérés, le poison du doute est maintenant profondément instillé. Tout cela, nos dirigeants et les autres qui restent dans l’ombre le savent parfaitement, ils n’essaient même plus de convaincre qui que ce soit du bien fondé de leurs décisions, mais imposent brutalement leurs diktats. Le Parlement n’a plus son mot à dire sur les lois qui sont décrétées directement par Sa Majesté provocatrice, que ce soit la réforme des retraites ou l’obligation de se faire vacciner.

Partout, les trusts mondiaux se mettent d’accord pour  imposer leurs hommes de paille à la tête des États, organisant des mouvements séditieux comme les BLM aux USA, truquant les élections de manière grossière, écartant par voie judiciaire les candidats, comme en France, corrompant les partis politiques pour faire pencher la balance en leur faveur, comme en Italie avec l’élimination de Salvini. Partout se répète le même processus de mélange de corruption et d’intimidation, et même jusqu’au Vatican. La confiance dans le vote démocratique est morte et enterrée, celui-ci est impuissant face à des méthodes de gangsters immensément riches et possédant la majorité des organes d’information.

La notion relative de liberté

Contrairement à ce que l’on a tendance à penser, la liberté n’est jamais la même partout, elle dépend de l’environnement et de la région dans lesquels on vit. Par exemple, si sympathique soit le film « un Indien dans la ville », la présence d’un Indien dans sa tenue amazonienne dans le métro serait considérée comme choquante, ainsi qu’une burka sur une plage où les gens sont tous en maillot de bain. Il en est de même pour la liberté de s’exprimer, la critique de pratiques religieuses dans les pays musulmans n’est même pas pensable. Dans d’autres pays, la critique des dirigeants mène à de sérieux ennuis, parfois même directement à la case prison. Chez nous, il n’est tout simplement plus possible de faire une blague sur les homosexuels sans être traîné devant les tribunaux.

Toute société homogène a des règles sociales écrites et non écrites, et également des tabous, dont la remise en cause n’est généralement pas permise. Ces règles et coutumes ne sont pas figées et peuvent changer avec le temps, mais suivant un consensus d’opinions qui devient peu à peu majoritaire. Si cette évolution est imposée d’en haut, elle a de fortes chances d’être ressentie comme une atteinte intolérable à la démocratie ou à la liberté, suivant les cas.

Les révolutionnaires de 1789 qui n’avaient que le mot de liberté à la bouche se sont empressés de raccourcir tous ceux qui n’étaient pas d’accord avec eux, montrant bien par là les limites assignées à leur prétendue liberté, soulignées encore par la phrase célèbre de Saint-Just, « pas de liberté pour les ennemis de la liberté ». Ce qui paraît logique, sauf que le problème est de définir ce qu’on appelle les ennemis de la liberté, et généralement personne n’est d’accord sur ce point.

C’est pourquoi la liberté revendiquée des musulmans installés chez nous concernant leurs tenues ou leur nourriture ne devrait jamais être prise en compte, chaque région ayant une conception particulière des libertés octroyées, et une éventuelle « déclaration universelle des droits de la liberté » ne peut pas exister.

Les classes sociales des différents peuples ont une conception différente de la liberté, par exemple nous considérons comme essentiel le fait de pouvoir critiquer gouvernements et religions, même si cela choque de nombreuses personnes. En revanche, dans bien des pays comme la Chine ou les pays du Moyen-Orient, il est pratiquement impossible de se livrer à ce genre d’exercice. Les populations y sont apparemment habituées et ne trouvent pas scandaleuses de telles restrictions. C’est uniquement si la situation change brusquement et que le régime donne un tour de vis, comme à Hong-Kong, que les gens réagissent.

La question demeure, cependant, pourquoi considérons-nous comme vitale la liberté de nous exprimer, et également celle d’agir selon ce que nous pensons devoir faire, puisque après tout bien des civilisations vivent sans et ne semblent pas s’en porter plus mal ? Je crois que la réponse est darwiniste, l’humanité comme la vie est en évolution constante, et quand cette évolution est bloquée, les pires catastrophes peuvent se produire. La libre circulation des idées permet l’adaptation à des situations difficiles et de trouver des hommes capables de relever ces défis. Restreindre de manière drastique la libre expression revient au contraire à figer la société et la condamner à la dégénérescence progressive. C’est bien évidemment ce qui risque de se passer avec la tentative actuelle de subversion des nations.

Les Américains considèrent qu’il faut toujours se méfier de l’État, qui n’est dans leur esprit qu’un mal nécessaire. Ils savent d’instinct que celui-ci peut brusquement se retourner contre eux et devenir un totalitarisme les privant des libertés dont ils jouissaient. Ils sont donc dans leur grande majorité favorable à la vente libre des armes, de manière à pouvoir se défendre le cas échéant. Tel n’est pas le chemin pris par nos compatriotes, qui ont complètement abandonné à l’État le soin de les défendre, et qui attendent de lui une protection complète et certainement illusoire.

La sécurité totale réclamée par nombre de nos concitoyens se révèle alors un obstacle insurmontable quand il s’agit de se défendre contre les abus d’un pouvoir tenté par la dictature, comme c’est le cas aujourd’hui. Les lois françaises extrêmement restrictive sur le port d’armes et la légitime défense ont émasculé tout un peuple qui ne peut se battre en ayant les mains liées dans le dos. La défense des libertés publique exige une prise de risque personnelle incompatible avec la mentalité d’assistanat qui s’est installée chez nous depuis plus de soixante ans. En observant cette tendance, je suis arrivé comme beaucoup d’autres à la conclusion que la résistance française n’était constituée que d’une poignée d’hommes exceptionnels, les collabos et les délateurs étant infiniment plus nombreux, contrairement à ce que racontait la propagande.

L’avenir s’annonce bien sombre, l’oligarchie qui tient les rênes de l’économie mondiale nous impose ses hommes de paille, nous soumet en nous abêtissant par sa propagande et en nous divisant. Comme disait l’androïde dans le film Alien, « je ne parierais pas sur vos chances », mais Trump, qui trahi par presque tous les siens, tient encore debout, et Òrban qui, attaqué sans relâche par l’UE, résiste encore, nous donnent des exemples à suivre.

Il ne faut jamais abandonner, et il ne faut jamais rien céder.

Gilles Mérivac

 

 

 

 

 

 

Print Friendly, PDF & Email
Notifiez de
LJJ

il faut que les FRANCAIS comprennent enfin que macron et sa bande de salopards les ont muselé pour mieux les asservir …
Les vrais médecins sont les Professeurs JOYEUX/ RAOULT/ PERONNE.
véran et compagnie sont des ASSASSINS !!!!

POLYEUCTE

Déjà un an de bourrage de crâne !
Maintenant, tous les jours, la Vaccination, pendant 6 mois !
La 1° Française vaccinée , Mauricette, sur tous les écrans !!
Et la 1° Dame ? Brigitte, Elle a l’âge !!

Marie d'Aragon

Oui, mais se faire vacciner à Brégançon ? MDR !

Daniel

Commencez par ne plus porter de masque dans la rue, courage, il n’y a pratiquement aucun contrôle : depuis six mois, je n’ai été contrôlé que deux fois sans amende ! Français un peu de Courage !

selena78

PS/ Braquemart et SPERME ! pour vous vendre votre mort par VACCIN RFID : L’intelligence artificielle est CON et nous prend pour des CONS : elle recycle des vieilles pubs a base de cul pour embobiner les services 3 pièces à QI de moule qui ont une bite ou une foufoune en guise de cer-veau:
Comparez les 2 : 1976 https://www.youtube.com/watch?v=8STZTWvjNVE http://www.culturepub.fr/videos/perrier-bouteille-phallique/
2020 : https://gloria.tv/post/KXEQYAdVutD44ioyPDv7naAiW
et si l’intelligence ( ?) artificielle est si CON qu’elle utilise des poncifs éculés c’est qu’elle peut etre vaincue il suffit de le vouloir !

selena78

RIEN N’ ARRETERA L INTELLIGENCE ARTIFICIELLE si nous ne le faisons pas nous mêmes ! ceux qui ont vue le film prémonitoire « RESIDENT EVIL » me comprendront ! allez voir ceci en urgence ; si vous n’avez pas compris que c’est la « reine écarlate » du HIVE de RACOON CITY des « morts vivants « (les gens modifiés génétiquement et qui sont donc « morts » a l intérieur) c’est que vous etes aveugle ! https://gloria.tv/post/KXEQYAdVutD44ioyPDv7naAiW (merci a la personne qui l’a mis en ligne )

patphil

de notre sécurité sanitaire, de notre sécurité financière, de notre sécurité sociale surtout et primordiale notre sécurité face au terrorisme islamiste

Victor Hallidée

Très bel article, très juste analyse.
La confiance du peuple français dans ses dirigeants fout le camp assurément. Mais la soumission et la passivité ont des limites. Quand la corde se resserrera au point d’étrangler (« réformes » des retraites, obligation vaccinale, multiplication exponentielle de la criminalité des migrants…), il n’est pas impossible que les veaux pris à la gorge et touchés à la gamelle sortent à nouveau dans la rue.

Lire Aussi