Macron joue au philosophe et se ridiculise encore !

 Après les deux heures show télévisé de moi-j& je-moi à sa gloire sur TF1, Narcisse Macron s’est fait écrire, probablement par un piètre élève d’hypokhâgne, un texte pour nous raconter ses croyances, lequel a été publié par L’Express.

Le titre, « Ce en quoi je crois », résume admirablement le contenu et cet « auteur » éperdu de lui-même.

Il ressort de l’ouvrage de Davet et Lhomme, Le traître et le néant  que Manu est tout sauf un intellectuel, ce qui a dû le vexer… c’est pourquoi il tente une ridicule séance de rattrapage. N’oublions pas qu’après avoir raté deux fois Normale sup, il a fini par atterrir à l’ENA…

Macron se targue de relations privilégiées avec le philosophe Paul Ricœur, sur lesquelles planent un doute sérieux… 

Macron débute sa prose par une défense de la science : « jamais, sans doute, l’humanité n’en a eu autant besoin » pour faire face à la pandémie de Covid-19. Et, pourtant, « la remise en cause du discours scientifique n’a cessé de se développer dans nos sociétés. Le complotisme gagne du terrain et prend des formes de plus en plus extrêmes, comme en témoigne l’emprise croissante de la mouvance QAnon »

 « L’intégrisme religieux, et ses explications totalisantes qui privilégient la foi sur la raison, la croyance sur le savoir et excluent le doute constructif, devient de plus en plus prégnant »

« L’avènement de l’ère du « tout-se-vaut » disqualifie chaque jour un peu plus l’autorité du chercheur, dont la parole est mise au même niveau que celle des commentateurs ». 

Il aspire à ce  que « la nation tout entière se mobilise pour opposer au complotisme le raisonnement éclairé, au relativisme la culture des faits et la reconnaissance de l’autorité scientifique, à l’intégrisme une République ferme dans sa défense, forte de ses valeurs, nourrie par ses débats ».

Il estime « souhaitable » que la raison et la religion puissent « vivre côte à côte, parfois même se nourrir »

 « Je crois profondément qu’il peut exister des continuités entre Dieu et la science, religion et raison »

 « Oui, la science et Dieu, la raison et la religion peuvent donc vivre côte à côte, parfois même se nourrir. Cela est même souhaitable tant aspiration à la raison et besoin de transcendance cohabitent en chacun de nous »

Grâce à la laïcité qui « rend possible cette riche cohabitation », la France « continuera à être une nation infiniment rationnelle et résolument spirituelle. Nation de citoyens libres de critiquer et libres de croire »

« L’avènement de l’ère du « tout-se-vaut » disqualifie l’autorité du chercheur »

Si l’on comprend pourquoi il veut défendre la science, se résumant aujourd’hui aux déclarations de Delfraissy… l’exposition de sa spiritualité oscillante nous importe peu, sa totale absence de convictions religieuses et de valeurs se démontrant, depuis plus de six ans, dans l’ignominie de ses mensonges et de ses actes.

Excepté les lecteurs de L’Express, l’on ne voit pas bien à qui ce fatras prétentieux s’adresse. Si comme Valérie Pécresse, partie en Arménie tenter de séduire l’électorat catholique, avec ce mélange des genres, niveau an I après la terminale, il a raté son coup.

Il est fort à croire qu’en même temps, cet imposteur a voulu se faire passer pour un esprit brillant et en même temps, se faire plaisir.

En même temps, il continue à passer pour un grand mégalo et en même temps, pour un cerveau très moyen !

Ce en quoi je crois !

Daphné Rigobert

image_pdfimage_print
16
1

13 Commentaires

  1. Macron n’a pas besoin de se forcer pour se ridiculiser puisqu’il EST naturellement ridicule. De ce côté-là, au moins, il n’y a pas erreur sur la marchandise.

  2. macron traitre ??? les français savaient , il suffisait de l’écouter; avant l’élection il avait déclaré que les ouvrières de bretagne étaient des illettrées, depuis il n’a cessé de mépriser les gens du peuple, nordistes alcoolos, jeunes incapables de traverser la rue pour trouver un boulot, gaulois réfractaires etc; et que dire de son discours d’alger sur la france criminelle contre l’humanité, en découlent l’immigration débridée, l’européisme effrénée, etc.

  3. Seul les Français qui voteront pour Macron en 2022 sont tous des traites à la France,des pros immigrationnistes,des mondialistes tout ce que le peuple de France déteste.

  4. Que de conneries en si peu de phrases, Macron tutoie Machiavel, cette chose pleine de trous fait des bulles dans l’océan des vaniteux !
    Une nation => une nationalité ! Quelle est donc la définition de la nation pour Macron ?

  5. Descartes avait dit « cogito ergo sum » (je pense donc je suis). Macron dit « computo ergo sum » (je compte donc je suis). Socrate pensait qu’il ne savait rien. Macron pense voir des gens qui ne sont rien. Diogène disait « ôte-toi de mon soleil! ». Macron dit « touche-pas à mon oseille! »… Vous avez raison, en voulant jouer au philosophe alors qu’il se situe aux antipodes de la philosophie, Macron le Banquier se ridiculise encore et encore et encore…

  6. Une honte cette photo d’un président de la république qui enlace et se laisse enlacer par un exotique torse nu .

    • Et à son regard extasié, on voit qu’il était sincère. Cette photo à elle seule, en plus de foutre la honte et la gerbe aux populaces dégénérées de france, se suffit à elle seule comme preuve absolue des affabulations et perversions pestilentielles.
      S’il était encore besoin d’en douter !

Les commentaires sont fermés.