1

Macron jure qu’il ne changera rien, mais promet d’écouter les Français !

Péage de Saint-Arnoult (Yvelines). L’an dernier, les usagers de la route ont reversé 9 milliards d’euros à l’Etat pour les péages.

 

Sur le pont d’envol de notre unique porte-avions, le Charles de Gaulle, qui sort enfin de grande révision après 18 mois d’absence, Emmanuel Macron s’est dit bien décidé à écouter le peuple et à “porter davantage d’attention au quotidien des Français”.

Une mascarade de plus, dans le style : “Je vous ai compris”.

Moyennant quoi, il affirme qu’il ne changera rien à sa politique !! Fermez le ban !

Persuadé d’avoir raison, il ajoute :

“Est-ce que je veux changer la ligne ? Non ! Je considère que le constat que j’ai fait au moment de mon élection est le bon. Il faut donc accepter l’idée que nous avons pris les décisions qui n’avaient pas été prises depuis des décennies. Je ne veux pas changer la ligne, nous sommes dans un moment de transition”.

Pour ma part, je n’ai vu aucune amélioration de la situation. On reste dans le droit fil des politiques précédentes, avec les mêmes boulets qu’on traîne depuis des décennies.

Le pays s’enfonce dans les bas-fonds, mais notre président est content de lui. Il est vrai que voilà 40 ans qu’on lui rabâche qu’il est le plus beau et le plus intelligent.

La presse l’encense quotidiennement, les leaders tiers-mondistes applaudissent à la grande braderie de la France, avec Bruxelles et l’ONU en tête. Ça lui suffit.

Macron est l’idole du tiers-monde. Que lui importe l’opinion d’un Trump, d’un Orban, d’un Salvini ou de quelques “gilets jaunes” ?  Ce sont tous ces ignares qui n’ont rien compris.

D’ailleurs, il nous a assez dit que nous étions des illettrés, des poivrots ou des fainéants, des moins que rien, incapables de se réformer pour relever les défis du mondialisme.

Sans parler de la France sans culture et coupable de crimes contre l’humanité, avec son armée qui a pratiqué la torture en Algérie ! On peut vraiment dire qu’il nous a gâtés en 18 mois !

Et aujourd’hui, à la veille d’une jacquerie sans précédent de tous ces Français exaspérés par tant d’injustices, il nous annonce qu’il a besoin de nous tous pour réussir !

Quelle arrogance, quel mépris du peuple français !

Comparé à Trump, il n’a aucun bilan économique crédible, tant la France replonge dans le chômage, les déficits chroniques, la dette à 100 % du PIB, l’explosion des taxes et impôts et la baisse du pouvoir d’achat, qui est au niveau de 2008, date de la crise.

La croissance est tombée de 2,3 % à son arrivée à 1,6 % aujourd’hui. Efficaces, les réformes !

Ajoutons à cela la perte de contrôle de l’immigration-invasion, l’explosion de l’insécurité et l’islamisation du pays comme jamais, et on a ainsi le vrai bilan de la méthode Macron.

Le monde d’après, c’est donc la régression économique et sociale, dans un climat d’insécurité totale, avec 1 000 agressions par jour et la menace d’une insurrection généralisée de nos banlieues, selon l’ex-ministre de l’Intérieur !

Et il ose nous dire sur le Charles de Gaulle :

“L’addition des colères ne fait pas un projet. On est en train de vous mentir et de vous manipuler” !

Là, c’est vraiment le summum ! C’est surtout le peuple qui se fait empapaouter, pour parler comme lui !

Comme si la ruine des petits retraités, saignés à blanc, et les 1 000 agressions gratuites par jour, étaient un mirage, une illusion.

L’ensemble du gouvernement, des médias aux ordres et des intellectuels ne cessent de mentir aux Français, de les manipuler, de les trahir, de leur cacher les vrais chiffres de l’insécurité et de l’immigration, notamment son coût démentiel qui va couler le pays, mais c’est Macron qui se pose en défenseur de la vérité !

Les Français sont les plus écrasés d’impôts et taxes et les plus endettés des pays européens.

Et cela va s’aggraver avec la taxe carbone qui va encore augmenter d’ici 2022, la CCE, “contribution climat énergie.”

Avec Macron, se chauffer l’hiver et rouler en voiture devient un grand luxe, un privilège de riches.

Notre premier de la classe, le chouchou des médias, est en train de casser et de laminer la classe moyenne. C’est un retour à l’Ancien Régime, avec deux classes sociales, les nobles et les manants…

Au 1er janvier, la taxe sur le gaz naturel a augmenté de 43 % ! Or, cette taxe pèse pour 1/3 de la facture de gaz. Il faut prévoir 300 à 400 euros d’augmentation pour se chauffer cet hiver.

Il est prévu que la CCE, qui est de 30,50 euros par tonne de CO2, passe à 84 euros en 2022 et 100 euros en 2030.

Et d’ici à 2022, les taxes sur le carburant vont augmenter de 14 milliards, puisque toutes les augmentations prévues sont maintenues.

Mais revenons au coût global de l’automobile, puisque c’est le dossier qui a cristallisé la grogne généralisée.

Chaque année, l’État pioche allègrement 67 milliards dans les poches de l’automobiliste. Et c’est bien parti pour augmenter de 20 à 25 % d’ici 2022. Un pactole sans aucune possibilité d’évasion fiscale ! L’automobiliste est fait comme un rat.

Il faut bien compenser la perte des 26 milliards de la taxe d’habitation et financer les 100 milliards que coûte l’immigration de déshérités sans diplôme ni qualification.

36 milliards de taxes sur les carburants.

9 milliards ponctionnés sur les péages.

7 milliards de TVA sur les véhicules neufs.

6 milliards pris sur les factures d’entretien.

4 milliards ponctionnés sur les assurances.

2 milliards sur les cartes grises.

2 milliards rackettés avec les radars, etc.

L’Automobile Club Association a calculé que, pour une Clio, le coût annuel est de 6 000 euros (achat, dépréciation et usage).

Sur cette somme, l’État prélève 1 600 euros de taxes. Soit plus de 25 %.

Mais ATTENTION !

Si l’on ne considère que le coût “usage, hors achat”, on voit que l’État prélève 68 % de taxes sur toutes les dépenses d’utilisation. Un record absolu.

Malus, super-malus, parking, contrôle technique durci, sévérité pour les infractions au Code, tout est fait pour saigner à blanc l’automobiliste, le plus gros contributeur aux finances de l’État, largement devant les sociétés.

Mais la vérité de toute cette pression fiscale diabolique, qu’aucun politique ne reconnaîtra, c’est que c’est l’immigration de populations totalement inutiles à une économie moderne, faute de qualifications, qui a plombé définitivement l’économie française.

Nous avons 15 % de la population qui consomme deux fois plus en social que sa contribution au PIB et tout empire dans des proportions alarmantes.

Quand des millions d’immigrés en âge de travailler sont  insuffisamment productifs et coûtent plus cher qu’ils ne rapportent au pays, le niveau de vie ne peut que stagner puis régresser.

C’est la régression sociale qui attend les Français puisque le tsunami migratoire se renforce quotidiennement avec la bénédiction de Macron. Il va couler la France.

Tout ce que dit Macron n’est que mensonge. Sa politique va échouer à cause du fardeau de l’immigration, toujours plus lourd.

Mais ça, c’est un sujet tabou qui ne sera jamais débattu.

Jacques Guillemain