Macron, le fossoyeur des travailleurs français…

Publié le 2 mai 2017 - par - 5 commentaires - 701 vues
Share

Ainsi le VRP de  » l’extrême banque » Macron refuse-t-il d’abandonner son projet de faire passer par ordonnances autoritaires (le 49-3, à côté, c’est de la bibine…) sa « loi El Khomri » puissance 10 qui détruira le contrat de travail du type CDI et effacera le droit du travail tel qu’il est actuellement en laissant le salarié pieds et poings liés devant l’actionnaire ou le « patron » … (1)

A observer le comportement des électeurs de base de la « gauche traditionnelle et historique », on peut se dire que le monde a bien changé puisqu’ils s’apprêtent à voter pour un candidat qui leur dit tout net qu’il va les détruire en tant que travailleurs, candidat produit par le système bancaire et patronal français et qui fera, une fois élu, la politique du « CAC 40 » et des oligarchies financières mondialistes qui le soutiennent via Bergé, Drahi, Arnault, Bolloré, Pinault, Bouygue, Bompard, Bévear …. et Goldman Sachs, j’en passe et des plus puissants encore…

Une incise : ces milliardaires boursiers sont aussi les puissants patrons de toute la presse et de tous les media privés qui rayonnent sur notre espace public et sociétal, y faisant passer, sans cesse et sans contre partie, la seule parole qu’ils tolèrent : celle de la mondialisation libérale et libertaire… et tirant « à boulets rouges » sur Marine Le Pen !

Mort des conditions de travail telles que nous les connaissons, disparition de la protection du travailleur soumis à toutes les flexibilités possibles et imaginables, mise en place d’un salariat taillable et jetable à merci, pression permanente à la baisse sur les rémunérations… exaspération de la concurrence entre entreprises intérieures et entre travailleurs eux-mêmes par pression permanente du niveau élevé du chômage…

Et pour couronner le tout, ouverture en très grand des frontières pour accueillir une main d’oeuvre dont on n’a pas besoin (mais qui alimentera le volant des chômeurs…) et peu qualifiée, car elle pourra ainsi concurrencer par sa soumission la main d’oeuvre locale…

D’autant que, selon une enquête de Pôle Emploi et du Crédoc , les créations d’emplois potentielles pour l’année à venir concernent surtout les services et les métiers « sans qualification » et à courte durée où la population immigrée s’impose déjà… (2)

Et comment ne pas évoquer ici la fameuse « main d’oeuvre européenne détachée » qui dévore l’emploi local par l’intrusion de travailleurs à bas coût lorsque l’on sait que le candidat Macron est un européiste forcené qui plaide pour une fédération européenne et un ministre des finances européen :

quoi de mieux pour organiser encore plus efficacement la primauté de la puissance allemande dominant chacun par euro interposé (qui n’est qu’un mark sous évalué) et par son énorme excédent commercial qu’elle utilise pour se renforcer encore et encore…

Un euro, d’ailleurs, pour la sauvegarde duquel les pays européens ont dépensé 1 100 milliards de 2009 à 2012 (3), la France en dépensant, en plus, à elle seule, 69 milliards de 2013 à 2015 (4), et combien depuis? (5)

Le tissu industriel français se réduit de plus en plus : conseiller de Hollande et ministre de l’Economie, Macron y a fortement contribué en désossant (milliers d’emplois supprimés à la clé) Alcatel-Lucent, Alstom, Technip notamment, en laissant vendre SFR à son pote Drahi (3000 emplois supprimés) et en avouant son impuissance devant la délocalisation de Whirlpool (après combien d’autres ?), fruit de sa politique économique du « laisser faire, laisser circuler  » !

Alors, s’il en est encore, dans le monde des travailleurs et des employés français, tous niveaux de qualification confondus, tous niveaux sociaux pris en compte, toutes sensibilités politiques et idéologiques envisagées, qui se résignent à voter pour le VRP de  » l’extrême banque  » Macron, qu’ils le fassent…

Et qu’ils s’apprêtent à tirer un trait sur leur liberté d’individus, de citoyens, de travailleurs , sur la garantie de leur emploi et sur leur sécurité d’actif et de retraité !

Au fait, il y a une alternative : voter pour Marine Le Pen…

C’est le nom « Le Pen » qui pourrait gêner ? Parce qu’il serait lié dans l’imagerie fantasmée imposée par les dominants aux « heures sombres de notre Histoire » …?

Tenez, électeurs de toute obédience, lisez ces 2 articles ci dessous (6)…

Et vous saurez que « ces heures sombres de notre Histoire » sont dues, en particulier, aux prédécesseurs idéologiques et politiques des socialistes et centristes actuels… qui soutiennent Macron !!!

Empédoclatès

1 –http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2017/05/01/97001-20170501FILWWW00142-macron-refuse-d-abandonner-sa-reforme-du-droit-du-travail.php

2 – http://www.lefigaro.fr/economie/le-scan-eco/dessous-chiffres/2017/04/19/29006-20170419ARTFIG00238-metiers-regions-secteurs-d-activiteo-trouver-un-job-en-2017.php

3 – http://www.lefigaro.fr/conjoncture/2012/10/09/20002-20121009ARTFIG00756-le-sauvetage-de-l-euro-a-deja-coute-1100milliards.php

4 – http://bfmbusiness.bfmtv.com/france/cout-sauvetage-leuro-france-69-milliards-deuros-498270.html

5 – http://www.institutdelors.eu/media/coutsolidaritezoneeuro_s.fernandes-e.rubio_ne_mai2012_01.pdf?pdf=ok

6 – http://ripostelaique.com/macron-un-pro-palestinien-qui-instrumentalise-les-juifs-et-vichy.html

http://ripostelaique.com/lecon-sur-vichy-et-les-fondateurs-du-fn-a-lislamo-collabo-ferrand.html

Print Friendly, PDF & Email
Share
Notifiez de
Oscar

« Il ne faut pas prendre les gens pour des cons, mais il ne faut pas oublier qu’ils le sont !! »
Les Inconnus, sketch des publicitaires.
On est en plein dedans !! Les moutons vont pleurer (et nous aussi, n’ayant pas le choix) quelques mois après l’intronisation de Macron 1er.
Pauvre France !!

boudry

Le code est carrément chiant !!!!!!

boudry

Les syndicats,eux-mêmes,conseillent à leurs adhérents de voter Macron,qui ce dernier va les mettre sur la paille !!!
Un suicide GUIGNOLESQUE INCROYABLE
Comme disais  » Confucius  »  » Plus CON TU MEURS  » !!!

Nat

Napoléon Bonaparte,
Empereur Français (1769-1821)
Lorsqu’un gouvernement est dépendant des banquiers pour l’argent, ce sont ces derniers, et non les dirigeants du gouvernement qui contrôlent la situation, puisque la main qui donne est au-dessus de la main qui reçoit. […] L’argent n’a pas de patrie ; les financiers n’ont pas de patriotisme et n’ont pas de décence ; leur unique objectif est le gain.

Watto

Citation juste, mais malheureusement ça n’empêchera pas les veaux de voter Macron parce que c’est la mode.