Macron : les hommes sont des femmes comme les autres

Macron veut la mort de la famille et la déconstruction de la France. Pour lui, la femme est l’avenir de la femme. Macron peut se targuer d’une redoutable médiocrité, et d’une grande constance. Depuis 5 ans, il dit toujours la même chose : les hommes sont des femmes qui s’ignorent.  C’est au Parc chanot, à Marseille, sa ville de cœur comme il l’appelle désormais, que Macron avait lancé son sprint final, le samedi 1 avril, 2017 vers le premier tour de l’élection. (lemonde.fr) « Vous n’étiez pas beaucoup alors. Regardez-nous maintenant« , a dit le candidat d’En marche ! devant près de 6 000 sympathisants, agitant drapeaux français et européens et scandant « Macron président » à chaque interruption. « Trois semaines, ce n’est rien. C’est demain. Je veux que nous soyons le vote du cœur, de l’enthousiasme, de l’espérance. Loin du parti de la haine, du mépris, et de toutes celles et ceux qui nous font tellement honte« , a-t-il hurlé, « nous n’avons peur de personne » !

La voix est suraiguë. Un registre en falsetto. Une voix d’androgyne, de castrat, une voix de fille, promettant d’être « le candidat du renouvellement » pour la France, mais aussi celui de l’égalité homme-femme. « Nous avons le pouvoir de changer notre pays. » Macron est tourné vers l’Afrique et les communautés !

Il a dénoncé le repli et la haine prônés par Marine Le Pen qui conduiraient à la guerre civile. « Ils jouent sur les peurs. Ce sont les héritiers du parti de la haine. Nous sommes les vrais patriotes. » Nous aimons une Europe plus forte, transformée par l’immigration, notamment illégale, le Maghreb, l’Afrique : C’est ça, être fier d’être Français ! Quand je vois des Arméniens, des Comoriens, des Italiens, Algériens, Marocains, Tunisiens, Maliens, Sénégalais… Mais je vois quoi ? Je vois des Français. C’est ça, être fier d’être Français !

« Nous sommes en train d’avancer, la recomposition de la vie politique est là. En acte. Je ne vais pas trier les soutiens. Mais je serai d’une exigence absolue pour gouverner et légiférer ».

« Nous allons être en tête du premier tour« , a assuré Macron (leparisien.fr). Ils jouent sur les peurs, ils auront une victime, les classes moyennes, ce sont eux du parti de la haine, nous ne les voulons pas !

« Être patriote, c’est vouloir une France ouverte dans l’Europe façonnée par d’immigration » !

Sa voix de fausset s’accordait avec son projet : la femme est l’avenir de la femme. Macron est la mère de toutes les batailles partisanes GOF-LGBT. Il refuse avec véhémence de se soumettre à cette antique loi de la biologie : la différence homme-femme. Pour lui, la loi de la biologie a des torts que rien ne protège.

La mère GPA-PMA, c’est celui-celle qui est là. C’est celui-celle qui élève. Dans le débat entre nature et culture, Macron gay-friendly prend un parti radical pour l’inculture. Il incarne l’idéologie GOF-LGBT qui méprise et détruit la biologie, au nom de la liberté de l’individu, de cette inversion des rôles et des sexes qui obsède notre temps. Il défend l’impulsion En Marche ! Il est la lente édification du progressisme GOF-LGBT. Il ose l’inversion ultime. La féminisation de l’homme progresse et gagne la voix de fausset. L’homme GPA-PMA est une mère comme les autres. Macron adolescent n’a jamais cessé d’être militant et adolescent pour capter, endoctriner l’esprit public. C’est un fils de la bourgeoisie provinciale. C’est un fils rebellocrate petit-bourgeois de ceux qu’on appellera plus tard les bobos, les intellectuels de gauche, les petits notables de province.

Macron adolescent a voulu dire à tout le monde : « J’emmerde les non vaccinés ! » Et en même temps, il transforme sa déclaration de haine en propagande antiraciste au mépris des lois et des frontières !

Immigrationniste décolonialiste convaincu, il rêve de faire de la France la capitale de l’Afrique ! Il croit qu’on aime les peuples ou qu’on ne les aime pas. On ne peut pas dire : « J’aime les Arabes, mais quand ils sont chez eux. » Cette xénophilie militante et exaltée, cette passion de l’Autre mythifié, se conjugue ainsi avec la traditionnelle frustration féminine de l’attente de l’homme et de l’oubli de soi qui le rendra femme.

Macron adolescent exalté et grandiloquent a voulu imposer l’idéologie dominante GOF-LGBT pour les nuls. Pour lui, la vérité est tordue dans tous les sens, selon les besoins de la propagande GOF-LGBT.

La vérité biologique, Macron adolescent s’en moque comme de sa dernière petite culotte. Il fait la guerre contre la famille, l’infâme de Voltaire. Et à la guerre, comme à la guerre ! Tous les coups sont permis.

Macron adolescent incarne la médiocrité intellectuelle dans sa phase terminale, noyée dans le ridicule de l’imposture, refusant le débat d’idées, mais se glorifiant à la télé de la société du spectacle.

Thierry Michaud-Nérard

(librement adapté de Éric Zemmour, Le suicide français).

image_pdfimage_print
17

4 Commentaires

  1. « Ils jouent sur les peurs. Ce sont les héritiers du parti de la haine. Nous sommes les vrais patriotes. » fixit macron. Il ne croyait pas si bien dire : toujours cette inversion de la charge accusatoire. Néanmoins,on peut dire que sur ce coup-là il a eu une prescience, mais à son endroit.

  2. Je suis arrivé il y a prêt de 36 heures, hier, j’ai perdu en passant voir deux relations, et chacun était scotché et hypnotisés devant BFM-TV, avalant goulûment les propos tenus, l’un sur l’Ukraine et l’autre sur macron et les fameux « Droit International » et « Coalition Internationale » de l’axe USA et suiveurs de l’OTAN & UE. La triche se fera au niveau de l’incorporation des votes électroniques.

  3. Le débat entre Nature et Culture n’existe que parce qu’on n’a pas défini ce que sont la Nature et la Culture….

  4. A la lecture de toutes les déclarations compilées dans cet article, il est évident que lorsque Macron fait l’éloge de l’Union Européenne, il fait l’éloge d’une structure dont le but est de détruire les nations européennes et il faut le dire crûment l’ethnie européenne. Ce n’est peut-être pas l’objectif de tous les dirigeants et chefs d’état européens, mais celui de Macron oui, cela ne fait aucun doute.
    Il qualifie la droite nationale d’héritier du « parti de la haine ». A quel parti fait-il allusion ! Au parti « national-socialiste » je parie.
    S’il y en a un qui n’a aucune leçon à donner à Poutine sur l’instrumentalisation du nazisme, c’est bien Macron. Sur ce sujet Poutine, sans le vouloir, tend un miroir à Macron qui le reflète parfaitement.
    C’est d’ailleurs assez drôle de voir tous ces professionnels du point Godwin être doublés par Poutine au point de devoir dénoncer le même point Godwin.

1 Rétrolien / Ping

  1. Macron : les hommes sont des femmes comme les autres | Espace détente, poésie, judaïsme et lutte contre la désinformation

Les commentaires sont fermés.