Macron mène la guerre idéologique contre les Français

Publié le 5 janvier 2020 - par - 8 commentaires - 969 vues
Traduire la page en :

Kévin Boucaud-Victoire, Marianne : “François-Bernard Huyghe publie “L’art de la guerre idéologique” aux éditions du Cerf. Ceux qui ont prédit la “fin des idéologies” – elles seraient balayées par le progrès – se sont trompés.” Ces systèmes d’idées partisanes que sont les idéologies progressistes PMA-GPA-GOF-LGBT offrent des objectifs politiques à Macron gay-friendly contre les valeurs de la famille, de l’Occident chrétien et contre les Français. Populisme et progressisme, mondialisme et nationalisme, écologisme et “domination” du capital, ne sont pas moins doctrinales qu’à l’époque du communisme contre les démocraties.

Leur ambition se réduit à la désignation de l’oppression et du danger des cathos à éliminer !

Et ceux qui prétendent ne pas être dans l’idéologie, et donc parler au nom d’un principe de réalité ou de valeurs universelles, en sont souvent les pires exemples. (adapté de Marianne)

Macron gay-friendly est bien l’héritier des idéologies GOF-LGBT et des séniles de la Libre Pensée !

Il existe un “parti médiatique” dominant de la caste des milliardaires qui a fait élire Macron en 2017 et qui diffuse une idéologie en jouant un rôle déterminant dans cette guerre des idéologies contre le peuple.

Une idéologie cherche à gagner de nouveaux partisans et à imposer ses visions et ses catégories pour vaincre les pensées opposées des Français. Cela suppose des médias, des relais, des interprètes, des milieux réceptifs, sans nier le complotisme (du côté des journalistes collabos “vendus au pouvoir”) et sans revenir sur cette évidence : une idéologie dominante tend toujours à maîtriser les moyens d’information !

Les médias “dominants” imposent la pensée unique, les thèmes, analyses, jugements, et les gens compatibles avec les convictions des journaleux des télés collabos qui sont seulement autorisés à s’exprimer.

Les médias “dominants” veulent imposer l’idéologie libérale GOF-LGBT européenne pour la société “ouverte” du spéculateur Soros. Et en même temps, ils dénoncent le contenu des réseaux sociaux, polarisés, extrémistes. (???) La rupture entre les LREM-GOF-LGBT et le bloc populaire, qui accuse les médias collabos de conformisme pro-système, et le déni de réalité des médias “dominants” horrifiés par les soi-disant délires des identitaires, est consommée depuis Hollande et Macron. Macron se veut progressiste “ni de gauche ni de droite”. Mais son progressisme socialiste se réclame de plus de mondialisme économique et d’Europe. Il veut réaliser des “valeurs” GOF-LGBT libertaires gay-friendly, et la diversité et la tolérance de type Matzneff.

Macron gay-friendly pourrait bien être le symptôme d’une fin de cycle socialiste décadent. Faisant face idéologiquement aux Français, ces soi-disant obsédés de l’identité, Macron autoritaire devient totalitaire.

Les médias “dominants” collabos font face aux Français qui n’ont “pas compris” (???) que le monde GOF-LGBT de Macron gay-friendly est imposé de force contre les Français. Les médias “dominants” collabos imposent le progressisme de Macron-Soros par la désinformation contre le soi-disant populisme identitaire.

Le progressisme dominant de Macron-Soros dénonce régulièrement le populisme et le complotisme imaginaire. Les médias “dominants” collabos de Macron-Soros GOF-LGBT ont toujours besoin d’un ennemi identitaire à combattre et du péril imminent du soi-disant populisme gaulois réfractaire à dénoncer.

En l’occurrence, la peste idéologique GOF-LREM-LGBT de l’Anti-France gay-friendly est nourrie des fausses nouvelles, des nostalgies et fantasmes des médias “dominants” collabos pour faire peur aux gens.

Guy Debord dénonçait, il y a plus de 30 ans, une société LREM “qui veut être jugée sur ses ennemis plutôt que sur ses résultats“. Depuis, la montée du populisme identitaire est le signe que le progressisme de Macron-Soros contre les Français va dans le mur ! La montée du populisme est sociologiquement bien repérée. Les catégories “périphériques”, les perdants du racket fiscal de Macron et de la baisse des retraites pour financer les migrants, sont sans espoir d’amélioration. Macron les méprise en les traitant de faible capital culturel, comme ceux qui ne sont rien et le mouvement des Gilets Jaunes, ces gens qui votent RN ou LFI, ou qui restent dans l’abstention. La conviction d’être le peuple légitime, mal ou non représenté par les LREM que ce soit politiquement, socialement et médiatiquement, justifie le refus de subir les abus de pouvoir de Macron.

Jérôme Sainte-Marie : “La dynamique du macronisme prépare l’ascension du bloc populaire“. Avant de voir le populisme, qui doit pouvoir se rassembler sur la question identitaire en France (islam, immigration, souverainisme), l’emporter électoralement, culturellement et intellectuellement, il y aura encore du temps !

Déficit réel de leaders charismatiques et d’intellectuels reconnus, manque de cohérence et d’objectifs politiques clairs susceptibles de convaincre les couches sociales des classes moyennes entre les élites et le peuple, absence de médiations idéologiques (contre les médias collabos, l’université de gauche, les ONG de gauche, etc.), tels sont les obstacles qui obligent à repenser les moyens et la stratégie de la Droite nationale.

Ni l’utopie marxiste, ni les théories progressistes ne font plus recette. L’affrontement du parti LREM de la peur et du mépris, contre les populistes et le parti de la colère du mouvement des Gilets Jaunes, signe une oppression des combats idéologiques de Macron-Soros contre les Français (idéologie raciale, coloniale, de genre, anti-fasciste). L’idéologie écolo-gauchiste anticapitaliste révolutionnaire exige la fin de l’islamophobie et la répression de la Droite patriote et identitaire par la loi et le politiquement correct des médias collabos. Le discours écolo-fasciste actuel se réclame de la radicalité et de la contrainte pour en finir avec le capitalisme !

Laurène Jacquerez, Polémia, écrit à propos de “L’art de la guerre idéologique” de François-Bernard Huyghe. “L’idéologie, c’est la pensée de l’Autre” a écrit Raymond Aron. Pour François-Bernard Huyghe, l’idéologie est partout. Pour asseoir sa domination la peste idéologique GOF-LREM-LGBT avance sous le masque de l’égalité. L’idéologie GOF-LREM-LGBT avance ses arguments en usant de stratégies fallacieuses.

Il faut parler d’une véritable guerre de position. Pour François-Bernard Huyghe, la guerre idéologique est remportée par la gauche progressiste depuis une génération. L’art de la guerre idéologique est le guide de l’analyse des doctrines gay-friendly GOF-LREM-LGBT et des mécanismes à l’œuvre dans leur propagation.

François-Bernard Huyghe définit l’idéologie comme un système d’idées alliant croyance et rationalité. Les idées immanentes à l’idéologie sont des armes aussi bien défensives qu’offensives. Elles sont le bouclier du combat idéologique derrière lequel l’idéologue se protège de la complexité du réel. L’idéologie du groupe est par nature exclusive. L’idéologie PMA-GOF-LGBT lutte pour conquérir le pouvoir et imposer ses idées !

Elle y parvient en imposant son immoralité à la majorité. Sa recette pour la conquête des esprits : de la communication, beaucoup de communication, tout cela relayé par la caste politico-médiatique corrompue.

Et bien sûr, la contrainte culpabilisante du politiquement correct PMA-GPA-LREM-GOF-LGBT par les médias “dominants” collabos impose la dénonciation complaisante de la discrimination imaginaire de la soi-disant homophobie. En France, l’idéologie PMA-GPA-GOF-LGBT dominante est dans les mains du pouvoir de Macron gay-friendly et des soi-disant élites de la gauche caviar GOF-LGBT qui ont de l’influence.

L’idéologie GOF-LGBT a pour but de convaincre les gens du bien fondé imaginaire de la PMA-GPA.

Et pour cela, elle a déjà conquis les médias collabos GOF-LGBT et les écoles comme les universités de gauche. L’idéologie GOF-LGBT monopolise les médias et impose le silence à toutes les voix dissonantes !

L’idéologie GOF-LGBT doit rallier à sa cause les intellectuels et les journalistes afin que ces derniers relaient la pensée PMA-GPA. Les organes de contrôle comme le CSA se chargent de punir les opposants.

L’ensemble de ces médias “dominants” inféodés au pouvoir décident ce qui fera ou non l’événement dans l’actualité. La propagande GOF-LGBT et la répression de la Castapo agissent ensemble pour imposer la pensée unique PMA. Chacun s’y soumet en fonction de son degré de compromission avec le pouvoir LREM.

Déroger à la règle GOF-LGBT apparaît comme un suicide médiatique. La soumission GOF-LGBT est obligée. Les Français sont pris dans la propagande PMA-GOF-LGBT et soumis à la répression de la Castapo, relayées par les experts GOF-LGBT à la solde du pouvoir LREM, contre les valeurs de la France d’en bas.

Les Français voient leur libre arbitre menacé et manipulé par la propagande PMA-GPA-GOF-LGBT et le discours unique des médias “dominants” qui dénoncent ceux qui refusent de s’y soumettre. Lippmann dans son livre “L’opinion publique” (1922) nomme ce phénomène de masse “la fabrique du consentement“.

Pour François-Bernard Huyghe, reprenant à son compte Lippmann, affirme que produire des idées, c’est produire du pouvoir ! De plus, la désinformation et les techniques de propagande LREM-GOF-LGBT sont autant d’outils mafieux pour manipuler et affaiblir les adversaires. Le mot de subversion, cité dans L’art de la guerre idéologique, incrimine les opposants et devient le slogan des progressistes dont le but est de disqualifier ceux qui résistent au pouvoir GOF-LGBT-LREM totalitaire pro-PMA-GPA pour les homosexuels.

L’avancée des populistes se mesure à l’aune de l’aveuglement des peuples au faible capital culturel !

Ces manipulations des bien-pensants conduisent à un renforcement du pouvoir autoritaire entraînant une extension de la répression de la Castapo, à la multiplication des lois de désinformation officielle anti-Fake News, ce qui place le pays sous surveillance généralisée. Maniant la défense et l’attaque LREM-totalitaire, les idéologues progressistes GOF-LGBT-LREM pro-PMA-GPA jouent de la désinformation contre la vérité.

Les opposants ne peuvent leur échapper. Par la stigmatisation, les progressistes veulent écarter les oppositions soi-disant populistes et fascisantes. Le mouvement des Gilets Jaunes est enfermé dans la nasse stigmatisante de l’anarchie, du fascisme et de la violence. C’est pourquoi le mouvement anti-PMA-GPA ne rencontre aucun écho positif auprès des médias “dominants” gay-friendly liés au pouvoir LREM-GOF-LGBT.

Malgré cela, les médias “dominants” gay-friendly affiliés au pouvoir voulaient dévaloriser le Brexit en agitant le chiffon rouge de l’apocalypse, ce que confirme le titre des Échos collabos : “Boris Johnson, le clown qui fait peur“. Cette attaque très médiocre frappe comme un anathème alors même que la vraie question à se poser est celle des raisons politiques de l’avenir victorieux du Royaume Uni hors et contre la tyrannie de l’UE.

La propagande des instances européennes, reprise par l’ensemble des médias collabos, a voulu faire peur avec les Fake News sur le cataclysme du naufrage de l’Angleterre, avec la chute de la livre, la récession économique et financière, la hausse du chômage, l’envolée de l’inflation et des prix de l’immobilier, l’exode massif de sa population et pourquoi pas la hausse du niveau de la mer qui engloutira la perfide Albion !

La propagande massive ainsi répandue avec les Fake News des instances européennes survit dans les esprits alors que les arguments énoncés s’effondrent inexorablement avec le temps. La propagande des instances européennes a placé le Brexit durablement du côté de la peur. L’effet dévastateur de la propagande des médias collabos et des Fake News des instances européennes a nié tous les aspects positifs du Brexit.

La propagande islamo-gauchiste de type Soros est à l’œuvre dans le traitement politico-médiatique des tentatives de destitution foireuse lancées par les Démocrates islamo-gauchistes américains de la diversité pro-palestinienne métissée contre Donald Trump dès le lendemain de son investiture. Cette tentative vulgaire de destitution est donc politique et idéologique. C’est pourquoi cette idéologie gauchiste progressiste perd du terrain aux USA avant les présidentielles de 2020. En clair, les progressistes corrompent la démocratie et se détournent du peuple. Surfant sur ces trahisons, Boris Johnson au Royaume Uni et Donald Trump aux USA remportent des victoires en renouant avec le peuple, contrairement à Macron. La guerre des idées fait rage.

Mais cette fois, la balle gagnante semble vraiment changer de camp. (Laurène Jacquerez)

Thierry Michaud-Nérard

Print Friendly, PDF & Email

Riposte Laïque vous offre la possibilité de réagir à ses articles sur une période de 7 jours. Toutefois, nous vous demandons de respecter certaines règles :

  • Pas de commentaires excessifs, inutiles ou hors-sujet (publicité ou autres).
  • Pas de commentaires injurieux ou diffamants envers les auteurs d'articles ou les autres commentateurs.
  • La critique doit obéir aux règles de la courtoisie.
  • Pas de langage ordurier ou scatologique, y compris dans les pseudos
  • Pas de commentaires en majuscules uniquement.
  • Il est rappelé que le contenu d'un commentaire peut engager la responsabilité civile ou pénale de son auteur

Notifiez de
Eric des Monteils

Je ne savais pas que je pouvais hair autant un être humain . . . .oui, enfin, quand je dis humain . . .

Marie Noëlle David Pichon

Particulièrement tête à claques sur la photo.me donne la chair de poule.

kabout

sur la photo il doit se dire….”merde,qu’est-ce que je fout la ?,je ne m’en sort pas “

kabout

macron ne fera qu’un petit passage comme président,il va trés vite dégagé en 2022,mais les francais de souches eux seront toujours la !!

joel (1)

Oui mais, la natalité des afro/maghrébins sous perfusions CAF eux vont nous doubler avant 30 ans si la Remigration n’est pas effective! Faut être visionnaire et un tout petit peu matheux. .. Hors, les blancs ne font que deux gosses pour pouvoir bosser (sic) et les autres 5 sous CAF sans bosser ou à la marge! Donc: les blanches sous CAF à la maison avec 4 gosses et papa au boulot payé dignement (ou) dans 30 ans toute la famille ruiné puis égorgés précédant le viol !!!!! CQFD.

Joël

Et ils vont continuer à voter pour les mêmes, comme après hollande et ceux d’avant.

denfer VICTORIA

Dans un livre écrit par les journalistes Cécile Amar et Cyril Graziani, Le peuple et le président, paru le 21 février, le chef de l’Etat raconte : «Qui m’a soutenu pendant la crise des Gilets jaunes ? Personne». Il avoue par ailleurs avoir sous-estimé le mouvement des Gilets jaunes, le considérant comme une mobilisation «plus faible que la plus petite mobilisation contre la réforme de la SNCF».
Il déclare d’ailleurs : «Beaucoup de gens avaient honte de leur vie, de ne pas parvenir à s’en sortir malgré leurs efforts. C’est nous qui devons avoir honte. C’est un gigantesque échec collectif, j’en prends ma part. Mais j’ai encore trois ans pour changer cela.»
Source:
https://lalettrepatriote.com/emmanuel-macron-ils-me-tueront-peut-etre-dune-balle/

finance

Victoria : pour l’instant il est mal parti dans sa volonté de changement . C’est tout le contraire que l’on peut constater . Aurait-il encore menti ? Sinon, pourquoi continuer cette immigration nuisible aux français , pourquoi augmenter les prix du carburant , pourquoi ne jamais être à l’écoute des français et vivre isolé dans son palais ? Il n’en fait qu’à sa tète et ensuite il parle d’échec . Sait-il déja qu’il sera le pire président dans l’histoire de France ? Il laissera une mémoire macabre . Oh ! mais c’est vrai ….que pour lui il n’y a pas de culture ni d’histoire de France ……donc la mémoire historique il s’en fout.

Lire Aussi