Macron mobilisé contre les “Salauds de Blancs” !

Publié le 13 mars 2021 - par - 45 commentaires - 2 589 vues
Traduire la page en :

« Un crime contre l’humanité est une incrimination créée en 1945 dans le statut du Tribunal militaire de Nuremberg, établi par la Charte de Londres (art. 6, c). Il désigne une « violation délibérée et ignominieuse des droits fondamentaux d’un individu ou d’un groupe d’individus inspirée par des motifs politiques, philosophiques, raciaux ou religieux »… Les Conventions de Genève de 1864, 1906, 1929 et 1949 définissent les crimes de guerre. Ceci inclut les cas où une des parties en conflit s’en prend volontairement à des objectifs non militaires… »  (Définitions – incomplètes – sur Internet).

Depuis son élection, Macron joue les pompiers pyromanes sur tout ce qui touche au passé colonial de la France. On se souvient que, lorsqu’il était candidat à la magistrature suprême, en février 2017, il avait insulté notre mémoire en qualifiant l’œuvre française en Algérie de « crime contre l’humanité ». Par la suite, il n’a pas manqué une occasion de dire que sa génération ne portait pas « la tache de la colonisation », comme si nous devions avoir honte de notre histoire.  

Avec l’affaire Georges Floyd, suivie, en France par les émeutes « racialistes » provoquées par le clan Traoré,  l’affaire Obono, caricaturée en esclave noire, les déclarations irresponsables à « Brut »  sur les violences policières contre les Noirs, et récemment, ce besoin imbécile de demander à l’ancien trotskiste Benjamin Stora un rapport sur la guerre d’Algérie, il ne se passe pas un jour sans qu’un élu de la majorité (ou de gauche), ou un journaliste (également de gauche), ne fasse semblant  de (re)découvrir des crimes de guerre commis contre nos troupes indigènes.

La plupart du temps, il s’agit de massacres commis par les nazis, mais en fait ils ne sont révélés que pour culpabiliser le Français : l’affreux colonisateur – voire esclavagiste – blanc.

Durant la Seconde Guerre mondiale les massacres de tirailleurs sénégalais furent nombreux et ils répondaient, très majoritairement, à l’idéologie raciste des nazis. Dès le début du conflit, Goebbels traitait les Français de « sadiques négrifiés » utilisant  « une racaille de couleur ».

L’infanterie SS avait  pour ordre de « ne prendre vivant aucun prisonnier nègre ». Dès lors, les soldats noirs capturés furent souvent, trop souvent, abattus comme des chiens.

Entre le 12 et le 16 juin 1940, en Eure-et-Loir, 105 tirailleurs sénégalais donnent une leçon de bravoure aux Allemands. L’un de leurs officiers, qui leur vouait une légitime admiration, dira d’eux :

« Quels guerriers ! Des soldats magnifiques. Ils représentent ce que l’Empire français a suscité de plus remarquable, avec ceux des DINA (1), bien entendu… »

Lorsque les Allemands parviennent à renverser la situation, ils massacrent les hommes en prétextant qu’il s’agirait de violeurs de femmes et d’enfants. La suite de cette histoire sordide est connue : à Chartres, le préfet Jean Moulin est arrêté le 17 juin 1940 parce qu’il refuse de signer un protocole rédigé par trois officiers allemands, reconnaissant que les tirailleurs sénégalais ont commis des atrocités envers des civils dans un hameau du département. Frappé à coups de poing, Jean Moulin tentera de se suicider en se tranchant la gorge avec un morceau de verre. C’est la raison pour laquelle, jusqu’à sa mort en 1943, il portait toujours une écharpe, quelle que soit la saison.

D’autres massacres de tirailleurs ont eu lieu dans la région de Châtillon-sur-Seine (Yonne) et à Clamecy. Les Allemands entrent dans cette commune de la Nièvre le 16 juin 1940. Ils entraînent 44 tirailleurs vers le bois de la Pépinière où ils sont abattus par balle.

Le 19 juin 1940, à Chasselay-Montluzin, près de Lyon, alors que l’armée française recule, la 3e compagnie du 25e régiment de tirailleurs sénégalais ne reçoit pas l’ordre de repli. Le régiment « Gross Deutschland » rencontre une résistance inattendue. Pendant des heures, les soldats africains vont se battre avec l’énergie du désespoir. Ils combattent  jusqu’à  épuisement de leurs munitions. Contraints de se rendre, ils sont immédiatement capturés. 70 soldats africains sont conduits dans un champ. Les nazis les obligent  à fuir. Les mitrailleuses des chars ouvrent alors le feu et abattent les hommes dans le dos. Les blindés achèvent les blessés sous leurs chenilles. C’est une horreur !

Dans un de ses nombreux livres, Frédéric H. Fajardie, romancier de gauche, nous livre SA vision de l’offensive de juin 1940 (2). On y voit des officiers de carrière lâches, fuyants devant l’offensive allemande tandis que des militants de la SFIO font preuve de courage et sauvent l’honneur.

Mais il raconte aussi, avec force détails, l’assassinat de prisonniers sénégalais sous les chenilles de chars. Ces faits sont une réalité. Les témoignages existent  par dizaines et ils n’étaient pas toujours imputables aux nazis. Quelques unités de la Wehrmacht se sont livrées à des tueries au motif que des Sénégalais auraient violé des femmes allemandes pendant l’occupation de la Ruhr. Ils leur prêtaient parfois une magie sexuelle dont ils étaient jaloux. De nombreux  soldats allemands avaient une peur bleue de ces redoutables combattants, capables de monter à l’assaut, au coupe-coupe, contre des mitrailleuses. Leur courage ne se mesurant pas à leurs médailles mais au chapelet d’oreilles ennemies que les plus braves portaient fièrement, en collier, autour du cou.

Comme je l’ai fait dans plusieurs de mes livres, cet article me donne l’occasion de rendre hommage aux  guerriers héroïques qu’ont été, durant toutes nos guerres, nos tirailleurs – sénégalais ou nord-africains – . Plusieurs milliers sont morts pour la France, ne l’oublions JAMAIS !

Les massacres de nos troupes indigènes cités plus haut sont des crimes de guerre imputables aux Allemands mais il semble bien que, pour les « Racialistes », les « Décoloniaux », les associations de Noirs, comme pour Macron et ses affidés, ces atrocités soient à mettre au compte de… la France.

En effet, si nous n’avions pas été « esclavagistes », « colonialistes », « exploiteurs de la misère africaine », il n’y aurait pas eu d’indigènes pour servir dans nos armées et mourir pour la France.

C’est d’une logique imparable : «  Si ma tante en avait, on l’appellerait mon oncle ».

Je ne perdrai pas mon temps à (tenter d’) expliquer à ces ignares et/ou ces imbéciles ce qui motivait les Africains – qu’ils soient d’Afrique noire ou du Nord – à s’engager massivement chez les tirailleurs, les spahis ou les goumiers, ce serait peine perdue !

Tout individu normal condamne la guerre mais hélas, elle n’est jamais « en dentelle », sauf peut-être dans « La Grande-Duchesse de Gérolstein », l’opérette d’Offenbach. Mais je constate assez régulièrement que les gens qui n’ont entendu siffler que des balles de tennis (ou de golf) sont toujours prompts à pousser des cris d’orfraie sur les atrocités commises par… le camp d’en face.

Dans « Mythes et Légendes du Maquis » (3), j’ai raconté un certain nombre de crimes odieux  perpétrés  par les FTP communistes à la Libération, juste pour rappeler que la guerre n’est jamais binaire : les bons d’un côté, les méchants de l’autre. Il y a des salauds dans tous les camps !

Et puis, les crimes de guerre contre des Blancs, ça existe aussi !

Parlons, par exemple, d’un épisode peu glorieux de la vie du maréchal Leclerc quand il était encore général. Cette histoire a été racontée en détail par Christian de La Mazière, auteur du livre « Le rêveur casqué » (4), dans son livre-testament « Le rêveur blessé » (5) :

« En 1945, tout à la fin de la guerre, un petit lot de prisonniers était échu en partage à un échelon de la 2ème DB. Ces prisonniers de guerre étaient des Français. Certes ils étaient revêtus d’un uniforme allemand… mais ils ne s’étaient pas battus contre l’armée française, leur engagement étant exclusivement contre l’Est,  l’URSS, les rouges. Tirer sur des soldats français, l’idée ne serait venue à aucun. C’était tout simplement inconcevable, absurde… Ces jeunes gens étaient tous de bonne foi et courageux, comme le reconnut de Gaulle dans ses mémoires, mais ils étaient embarrassants, ces rescapés de la « Charlemagne » (6). On les fusilla sans jugement, sans conseil de guerre, sans rien, comme on détruit des animaux nuisibles… ». En fait, Leclerc en personne a apostrophé le jeune lieutenant  qui commandait les survivants de cette unité : « Vous n’avez pas honte de vous battre sous l’uniforme allemand ? ». Et l’officier lui aurait répondu: « Vous vous battez bien sous l’uniforme américain… ». En 1981, un numéro de « Paris-Match » a relaté les faits, sans que cela soulève la moindre polémique. L’article montre une photo de Leclerc, son inséparable canne à la main, qui fait face à un petit groupe de Waffen SS français prisonniers. La légende dit : « … Avec chagrin mais sans pitié, Leclerc va les faire fusiller : ces 12 rescapés de la « Charlemagne » ont été capturés le 8 mai 1945 par la 2e DB. Le général Leclerc les accuse d’avoir revêtu l’uniforme allemand. Il s’entend répliquer que lui-même sert sous l’uniforme américain. Une insolence et un défi qui leur vaudra d’être fusillés… ». C’était le 8 mai 1945, jour de la reddition de l’Allemagne… On n’a même pas jugé utile de les enterrer. Il faudra attendre… 1949  pour que – à la demande des familles –  leurs corps soient placés dans une tombe commune au cimetière de Bad Reichenhall.

Les gens qui ont une sensibilité à géométrie variable – et Dieu sait s’ils sont nombreux ! – vont arguer que ces Français qui trouvaient  la « peste rouge » bien pire que la « peste brune » étaient des salopards ; qu’ils ont choisi leur camp – celui du Mal – et que leur camp a perdu. Ce n’est pas faux !

Alors, je leur propose un autre crime de guerre, plus récent, plus abject et qui vient encore  ternir la belle image du gaullisme. Il devrait plaire à Macron et Stora puisqu’il se passe en Algérie.

Il y a quelques jours, le 9 mars, Emmanuel Macron a autorisé l’accès aux archives relatives à la guerre d’Algérie, classifiées depuis plus de cinquante ans. La presse aux ordres y voit : « une  étape attendue et déterminante dans le dossier de la réconciliation des mémoires franco-algériennes ».

Ces archives « contiennent des documents concernant les épisodes les plus controversés du passé récent de la France » précise un quotidien encore plus « collabo » que les autres.

Il va sans dire – mais tellement mieux en le disant – que l’Algérie n’ouvrira pas ses archives aux chercheurs français, d’ailleurs l’Algérie se moque comme d’une guigne de la repentance et des gesticulations macroniennes, ce qui l’intéresse c’est de faire cracher l’État colonisateur au bassinet.

Eh bien oui, la France a commis des crimes de guerre en Algérie, contre… son propre peuple.

Souvenons-nous du massacre d’une foule de « pieds-noirs », le 26 mars 1962, rue d’Isly à Alger. Ce jour-là, une section de tirailleurs a tiré à l’arme de guerre sur une foule désarmée qui venait, avec femmes, enfants, vieillards, dire son attachement à l’Algérie française et son rejet des Accords d’Évian (signés le 18 mars). Des soldats français ont tiré sur des Français désarmés !

Je tiens, du général putschiste Edmond Jouhaud en personne (7), un fait qui en dit long sur la volonté  gouvernementale de mater les partisans de l’Algérie française : lors de la manifestation du 26 mars 1962, il a été tiré 1 135 cartouches de P-M, 427 de fusil, 420 de fusil-mitrailleur (8) :

1 982 cartouches d’armes de guerre sur une foule pacifique dont le seul tort était de vouloir rester française. Bilan : 80 morts et plus de 200 blessés.

Pour ces victimes innocentes, pas de commémorations, pas de plaques du souvenir, pas de discours pleurnichards, pas de « marches blanches » : ils étaient français d’Algérie et ils aimaient viscéralement la France. Mais il est vrai que, pour Macron, leur seule présence en Algérie était un « crime contre l’humanité » or, depuis le procès de Nuremberg (du 20 novembre 1945 au 1er octobre 1946) nous savons que le crime contre l’humanité est bien pire que le crime de guerre. CQFD !

Emmanuel Macron, lui, n’a jamais commis de crime de guerre ; il n’a même jamais fait son service militaire. Pourtant, quand il ne bénéficiera plus de son immunité présidentielle, il devra être poursuivi, jugé et condamné, soit pour « haute trahison » envers le peuple de France, soit, au minimum  pour « incitation à la haine raciale » (et/ou religieuse) ; car il aura grandement contribué à creuser le fossé entre les Français de souche – ces Gaulois réfractaires qu’il déteste – et les Franco-Algériens, français par le jus solis qui, pour beaucoup, détestent la France.

Par clientélisme électoral, il a ouvert la boîte de Pandore, sans en mesurer les conséquences, et elles risquent d’être graves ! Houari Boumédiene nous prévenait juste après l’indépendance de son pays : « Après l’Algérie française viendra le temps de la France algérienne : nous vaincrons ce pays par le ventre de nos femmes… ». Le message était on ne peut plus clair !

Emmanuel Macron aime à se comparer à de Gaulle (et à Mitterrand).  À la réflexion, ils ont au moins un point commun indéniable : le cynisme.

Éric de Verdelhan

 

 

 

 

 

Print Friendly, PDF & Email

Riposte Laïque vous offre la possibilité de réagir à ses articles sur une période de 7 jours. Toutefois, nous vous demandons de respecter certaines règles :

  • Pas de commentaires excessifs, inutiles ou hors-sujet (publicité ou autres).
  • Pas de commentaires injurieux ou diffamants envers les auteurs d'articles ou les autres commentateurs.
  • La critique doit obéir aux règles de la courtoisie.
  • Pas de langage ordurier ou scatologique, y compris dans les pseudos
  • Pas de commentaires en majuscules uniquement.
  • Il est rappelé que le contenu d'un commentaire peut engager la responsabilité civile ou pénale de son auteur

Notifiez de
Mistine

Et quand on regarde la télé en Afrique, ce n’est pas des noirs et toujours des noirs???? Ces gens veulent nous déposséder de notre pays. Ils nous envahissent contre notre gré et ils veulent nous écarter du paysage. Moi je trouve qu’il n’y a bientôt plus que des immigrés à la télé. Je ne la regarde plus. Qu’ils retournent regarder la télé en Afrique, là où ils se sentiront chez eux. La France est mon pays, je n’en ai qu’un, et j’ai le droit de vouloir qu’il me ressemble.

Mantalo

rost, si j’ai une télé couleurs ce n’est pas pour voir que du noir.
C’est con mon raisonnement ? Je sais, c’est pour me mettre à ton niveau….

antecume

” Aujourd’hui vous regardez la télé, c’est toujours les mêmes : sur n’importe quelle chaine, c’est toujours les Noirs, les Noirs, les Noirs”
J’habite en Afrique, quoi de plus naturel ?!

Francis

Ben ouais, gars Rost, si tu veux voir “des noirs, des noirs, des noirs” sur les chaînes de télévision, faut changer d’pays ! Voilà ton problème essentiel, t’est pas dans l’bon bled, gars Rost. Tu devrais donc réfléchir à ta névrose au lieu d’accuser les blancs et prendre un billet d’avion. Là, elle disparaitrait immédiatement, ta névrose anti blancs, et tu verrais “des noirs, des noirs, des noirs” sur les chaînes de télé…

Et ouais, c’est comme ça la vie, p’tit gars !

L'Ange Gardien

Pas de polémique inutile. Au prochain conflit, je serai dans le camp ennemi. À vous les (pseudos) soldats, je crie haut et fort que se sont mes balles tirées dans votre dos qui feront le plus de victimes ! Car pour ma part, j’ai été, comme de nombreux partisans, entraîné en mon temps, à tuer la vermine ennemie d’où qu’elle vienne…. Et pour l’instant, la seule racaille au service de nos gouvernants, n’est autre que le bras armé de nos dirigeants ! À bon entendeur… À bientôt les babychoux…………….

poiropardix

Et il a piqué la coupe de cheveux d’Obono,pas gentil ça

Natou

Le Togolais si il est là c’est grâce aux blancs !!!
Il devrait se mettre à genoux et nous remercier !
On a apporter à l’Afrique la civilisation, les vaccins , les traitements , l’école etc .
Sans nous ils seraient toujours dans la brousse avec les singes !!!
Le Togolais si il met ses fesses dans une voiture c’est une invention faite par les blancs !
Si il mange frais : idem
Si il regarde la télé : idem
La liste est trop longue …

En fait les Africains ils ont inventé quoi ?

Lisa

Rost (né Amewofofo Adom’Megaa le 3 mai 1976 au Togo1) est un rappeur, producteur, écrivain, et chroniqueur. Il a également fondé des associations et est membre du Conseil économique, social et environnemental.
Ce monsieur a plus d’une corde à son arc, écrivain des livres écrits par lui? et pour assurer les fins de mois, membre du cese.
Et avec tout ça, il nous insulte!

Isnardon

Il est membre du cese et payé plus de 2000 euros pour 2 demi-journées de travail mais sans contrôle. Je serais curieux savoir sur quels sujets il s’est investi. Comme rappeurs il est totalement inconnu. Une forme d’escro c ce monsieur,

Lisa

Etonnant, la France est un pays de blancs!
Ben oui, c’est comme ça et celui à qui ça déplait, il fait sa valise……………..et il retourne d’où il vient avec toute sa smala.

Paul

Monsieur de Verdelhan vous écrivez:
L’infanterie SS avait pour ordre de « ne prendre vivant aucun prisonnier nègre ». Dès lors, les soldats noirs capturés furent souvent, trop souvent, abattus comme des chiens.
Avez vous une référence ou la source de cette information.
Merci aussi pour votre bon travail.
Paul Deschamps
alderih@gmail.com

Marc

Je suppose que sur des chaines sénégalaises ou nigérianes, il n’y que des noirs des noirs des noirs ?

jojo

et moi, je ne vois plus que des noirs, des noirs et des noirs…….meme dans les pubs

Patapon

Des faits historiques.De simples faits,dont l’horreur blesse nos sensibilités de gentils citoyens qui ne connaissent de la guerre que des images et le peu qu’ils en ont recu à l’école.La guerre,c’est moche,ça pue le sang et les cadavres,quelles que soient leur nationalité ou leur couleur de peau .Ne faisons pas dire à l’ Histoire,( la grande), ce qu’elle ne peut pas dire.La guerre,ce sont quelques hauts faits d’armes noyés dans un océan de bassesses et de cruautés.Ressasser ne sert de rien:l’odieux massacre d’Oradour sur Glane est un fait de guerre,quand les blessures infligées aux Gilets jaunes désarmés sont ,elles,purement criminelles.

astrid

Voilà ce que je lis : Choisissez !” : l’historien Pascal Blanchard propose aux maires 318 noms de rue issus de la diversité.
Et ça continue !!!!!! Tous les jours une provocation. Ce type a sorti sa tirade sur Rance Inter. Toujours le service public aux ordres et à l’usage des envahisseurs et de leurs complices qui font preuve d’une imbécilité consternante.

R2D25

Toujours beaucoup trop de noirs en France.
Et pas essz de blancs en afrique. ……..

Solair

A rost : ben oui, on est un pays de BLANCS, vous n’aviez pas remarqué, et j’espère qu’il y restera !!!!!!!!!!!!!!!!!

Marc

Rost plaisante. Il n’y a jamais eu autant de non blancs dans les publicités. On cherche le blanc. Seule l’annonce pour le recrutement des gardiens de prison fait la part belle avec des délinquants très blancs. Le total reflet de la réalité, n’était-il pas ?

Heraklite

Quand je vous lis je ne peux ressentir qu’un profond dégoût pour la France. C’est du même acabit que Macron qui veut donner des noms d’africains à des rues françaises. Vous finirez un genou à terre et vous donnerez les françaises aux africains dont les ancêtres étaient de formidables guerriers alors que les français finiront comme des eunuques. Par contre les indochinois … C’est la peur qui vous fait parler face aux grandes gueules arabes et africaines. Doit on vous rappeler aussi Monte Cassino ? Bref les français sont incapables de se détacher de leur grandeur impériale (ah ! l’Algerie ce pays d’arabes tant aimé !) et ils instrumentalisent les anciens colonisés. Ils devront donc y perdre leur âme pour inclure leurs descendants. D’ailleurs ils font la même chose avec les dom tom.

Marnie

Toujours parler du passé en mal ou en très mal est intolérable. On a suffisamment de gens pour nous incriminer à l’intérieur de notre propre pays et qui sont de véritables “procureurs” pour le faire. Ils sont à notre charge pleine et entière qui plus est, à commencer par l’élyséen, ses études ayant été payés par l’Etat (donc nous) et maintenant comme président. D’ailleurs “ils nous coûtent un pognon de dingue” et assassinent notre France.

Marnie

Quand on se sent morveux on se mouche. Si certains ne se plaisent pas en France qu’ils retournent chez eux, que ce soit les nostalgiques du passé ou ceux qui ont eu leur indépendance et sont tellement nuls qu’ils sont incapables de faire de leurs vrais pays des havres de paix et de progrès mais sont capables de venir chez leurs “ex colonisateurs” pour pleurnicher, vomir leur haine et faire un chantage sans fin.

Marnie

Suite Que certains s’auto flagellent mais n’empêchent pas les autres de vivre normalement.

geronimo

et ben ouais, mon gars, en France il y a 80% de blancs….et ce sont eux qui font tourner le pays, pas tes freres negres qui eux le pillent et le salissent….donc si cela te défrise, et bien rentrer en afrique, va faire du cinema, du rap, va y monter une société sans aide, va y vivre….et arrete de nous faire chier connard de rost !!!

Mountain,

Oui exact ,et quand il dit sur toutes les chaînes francaises des blancs des blancs des blancs ben oui évidemment la Franceest un pays de blancs à la base non?,et lui qui vient du Togo je suppose que si on regarde les chaînes télé là bas y a que des noirs des noirs des noirs ,c’est très intelligent de dire des choses comme ça. Et effectivement personne ne l’oblige à rester ici ,qu’il reparte au Togo, ça nous fera des vacances et on ne le regrettera pas .

Monique

Je n’ai vraiment pas envie de vous défendre cette fois .Personneour lui ferme son horrible grande guele .Ces connnards et connasses panafricains ,afrocentrises , afrocentristes se permettent de parler ainsi car la majorité des Blancs se taisent ne condamnent pas.Un Blanc dirait pareil au Congo ,Camerou,….se retrouverait condamné ,menacé et sûrement expulser .Ce débiles noirs aigris et revanchards en veulent aux Blanc par ce qu ´ils viennent d’un pays pauvre peu évoluer .ils envient votre réussite et savent qu ´ils ne pourront jamais recréer ce niveau de vie qu’ils ont en Europe chez eux en Afrique .

Heraklite

Oui ils se permettent de parler comme ça parce que les blancs les laissent faire, mieux ils les applaudissent. Vous n’avez qu’à lire Verdelhan. Lui il est en pâmoison devant les manieurs de machette durant la seconde guerre mondiale. Il en a aujourd’hui de féroces mais là ça ne lui va pas. Ils ne les trouvent plus formidables. Mais quand ils auront pris le contrôle de la France, il pourra à nouveau saluer de grands guerriers et leur baiser les pieds car la force il aime ça.

Boxeur

Le plus malheureux, en France, est que le racisme va dans le sens ” les noirs racistes contre les blancs ” , mais il y aurait plus de blancs racistes envers leur propre race blanche.C’est débile, non ? Avez-vous vu des noirs racistes envers leur propre race ? S’il y en a, on en a jamais parlé..

Patapon

Boxeur,j’espere que vous plaisantez ironiquement.N’auriez vous jamais entendu parler de la guerre effroyable des Huttus contre les Tutsis au Rwanda?L’Afrique entière est en proie à des conflits ethniques ,des guerres tribales ,qui opposent depuis la nuit des temps des noirs aux noirs.

katarina

merci de la préciser, car comme vous le savez, ce massacre entre noirs, ils veulent nous le faire porter, sur le Rwanda, quand j’ai entendu parler à l’époque, je pensais que des français avaient tués des africains au Rwanda, mais non, il y avait des français, militaires, mais ils n’ont participé à ce guerre entre tribus, Huttus contre Tutsis, dès qu’un africain parle de cette histoire, il ne parle jamais de ces guerres qui existent depuis la nuit des temps, ils se vendaient même entre noirs comme esclaves, un célèbre roi du Mali avait des milliers d’esclaves noirs à lui seul…….

stigo

Et pourtant Ducon,quand je vois une pub à la TV,c’est en général un blanc,un noir..
S’il fallait représenter les noirs par rapport à leur nombre sur le territoire français métropolitain,on en verrait un(de noir) toutes les 10 pubs.
Alors,ne te plains pas.Que devrions nous dire…..
Imagines dans le pays de tes origines s’il y avait un blanc pour un noir à la TV?Que dirais-tu?
Et si un con blanc,aussi con que toi larguait,ce que tu dis,il se ferait lyncher!
Ne t’inquiètes pas,le grand remplacement est là,on voit déjà des pubs qu’avec des noirs et on ferme nos gueules
Je te rappelle aussi qu’ici on est chez nous en France et que ce beau pays jusqu’à preuve du contraire est un pays de blancs qui accepte avec plaisir les étrangés de couleurs,quelles qu’elles soient.

Patapon

Avec plaisir,c’est beaucoup dire…Exceptés les Dom Tom,évidemment.

Rinocero

Concernant ces soldats français engagés dans la Waffen SS qui n’auraient jamais combattu contre des Français ça n’est pas exact. Certains d’entre eux avant d’intégrer la division SS, Charlemagne avaient fait parti de la Milice qui combattait contre les maquis et les résistants. Or la Milice s’est livré à de nombreux crimes même si par ailleurs à la Libération et en représaille certains groupes de résistants se sont livrés à une justice expéditive. Alors certes ces Waffen SS français capturés par les troupes de la 2ème DB auraient dû répondre de leurs actes devant une juridiction française et être condamnés mais pas effectivement fusillés sans forme de procès et ils auraient dû avoir droit à une sépulture.

Galice

C’est pas leur faute si les blancs prennent bien la lumière, c’est la faute a contraste, et en plus on est chez nous .

Victoria

Ben oui en france c’est pas l’Afrique!!! CQFD! Il y a beaucoup de blancs ! Éduqués

djeffcrs

Merci à l’auteur de nous rappeler l’Histoire..
Dans mes relations Pieds Noirs, je constate que ces derniers aimeraient bien revoir l’Algérie. Ce pays fut le leur. Ils y sont nés, y ont vécu et la nostalgie les prend parfois aux tripes. Si le FLN n’était plus aux commandes, il y a belle lurette que la réconciliation aurait eu lieu. La France apparaîtra un jour comme Rome pour l’Algérie et non comme l’Allemagne..

patphil

que les gaulois se rendent aux urnes pour nous débarrasser de ces bobos

Jeanlg75

Excellent ! 👋👋👋👋👋

raslebol

Eh, trou de balle avec ta tête de cannibale, ici t’es en France, si t’es pas content parce qu’il y a trop de blancs à la télé et bien t’as qu’à aller sur ton continent de merde, tu y verras tes semblables avec la même sale gueule que la tienne !!!

Monique

Vous êtes trop bon avec ces connards de dégénérés noirs racistes panafricains ,afrocentristes .

LeroyJC

Espérons que ces derniers (les salauds de blancs) sauront se mobiliser contre lui pour services rendus et lui rendront la pareille en mai 2022…
Mais ce n’est pas si sûr, connaissant le dégré d’abrutissement des masses opprimées de con-citoyens !

R2D25

L’ objectif de remplacement de population n’est- il pas déjà atteint ? ????

Plus de 12 millions de musulmans en France .
Quel réservoir d’électeurs. !!!…….

R2D25

Beaucoup trop de noirs a la télé.
Les noirs en afrique ! !!

Laure

Et à la télé sénégalaise, , c’est toujours les noirs, les noirs, les noirs.

Marnie

Cela s’appelle avoir l’overdose du noire.

Theodore

Avec vous Éric de Verdelhan, pas de deceptions pour moi en lisant vos articles…

Bravo ! Et merci pour votre rappel concernant l’armée d’Afrique…( unités de zouaves et chasseurs, légion étrangère, turcos, spahis, compagnies méharistes, goums marocains… des modèles d’intégration que la France à son époque n’a pas suffisamment honoree…)

dissoute en 1962, ( comme par hasard ) par le denomme et maudit de Gaulle……

Lire Aussi