Macron ne devrait pas taper sur sa police : elle peut encore lui servir

Publié le 9 décembre 2020 - par - 18 commentaires - 641 vues
Traduire la page en :


À quoi joue-t-il ? Dans l’interview qu’il a donnée au média en ligne Brut, Macron s’est, une fois encore, surpassé dans l’outrance. Dans son collimateur, la police nationale qu’il a publiquement désavouée, reprenant à son compte les accusations de « contrôle au faciès » et de « violences policières » lancées par la racaille de banlieue et l’extrême gauche. « Aujourd’hui, quand on a une couleur de peau qui n’est pas blanche, on est beaucoup plus contrôlé. On est identifié comme facteur de problème et c’est insoutenable » a osé affirmer le chef de l’État.

Les policiers savent désormais à quoi s’en tenir. Ils n’ont plus rien à attendre de celui qui accrédite la présence, au sein des forces de sécurité, de « policiers violents » qu’il y a lieu de « sanctionner ». Et comme pour donner des gages de sa détermination, il a cru bon d’annoncer la création d’une plateforme de signalement des discriminations. Un exutoire de la haine et des frustrations qui sera géré par l’État, le défenseur des droits et des associations. Comme si l’institution n’était pas capable d’assurer elle-même le contrôle de ses personnels ! Comme si chaque fonctionnaire de police n’était pas soumis à une autorité hiérarchique ! Comme si l’IGPN ne faisait pas son travail !

Les principaux syndicats de policiers sont immédiatement montés au créneau pour dénoncer les propos du chef de l’État. « Non, la police nationale n’est pas raciste et elle ne choisit pas sa délinquance. Monsieur Emmanuel Macron, c’est honteux ! Le Président aura la police qu’il mérite » a twitté Alliance Police nationale qui a invité ses adhérents à cesser immédiatement les contrôles d’identité et à mettre fin aux enquêtes.

Cette défiance de l’État vis-à-vis des policiers n’est pas nouvelle. On se souvient des manifestations de policiers en 2015, place Vendôme, lorsque Christiane Taubira était ministre de la Justice. En juin dernier, les syndicats de policiers piquaient une grosse colère suite aux propos de Christophe Castaner, alors ministre de l’Intérieur, qui avait évoqué l’existence de « soupçons avérés » de racisme dans la police en même temps qu’il annonçait la fin progressive de la clé d’étranglement.

Propos blessants et injurieux
Comment une police désarmée, démotivée, abandonnée par le premier personnage de l’État peut-elle faire face à des casseurs aguerris comme les Black Blocs ? Par ses propos blessants et injurieux, totalement inadmissibles dans la bouche d’un président de la République, Macron donne raison à tous ceux qui crient leur haine de la police et viennent pour « casser du flic » à chaque manifestation. Qu’en pense Darmanin ? Comment réagit-il à cette attaque en règle du plus haut personnage de l’État contre l’institution qu’il dirige ?

Dans une récente interview (15/11) au Parisien, le ministre de l’Intérieur s’insurgeait contre « cette société dans laquelle on pense que les policiers sont les agresseurs… Cela fait des années que l’on crache à la figure des policiers » s’indignait-il. C’est précisément ce que vient de faire Macron sans que Darmanin ne bouge le petit doigt. Aux dernières nouvelles, il était toujours le premier flic de France !

Le locataire actuel de l’Élysée devrait pourtant se souvenir qu’il doit une fière chandelle aux policiers. C’était en décembre 2018, au plus fort de la crise des Gilets jaunes, Macron se terrait à l’Élysée transformée en bunker. La rue grondait. La foule se rapprochait menaçante du palais présidentiel. Un hélicoptère se tenait prêt à exfiltrer le chef de l’État. Dans Paris en état d’insurrection, la mobilisation des forces de l’ordre était à son maximum. À l’inverse, le service sécurité de l’Élysée était bien dégarni. « S’ils se rendent compte que nous ne sommes que trois, ils vont nous massacrer » lança un policier à ses collègues. Pensant que sa dernière heure était arrivée, il se préparait déjà à dire adieu à sa famille. Pourtant le pire ne se produisit pas ce jour-là. La foule ne franchira pas les grilles de l’Élysée, au grand soulagement du couple présidentiel.
Pas sûr qu’aujourd’hui ce même policier accepterait de se sacrifier pour un Président qui n’a que du mépris pour ceux qui ont la lourde tâche d’assurer le maintien de l’ordre dans notre pays ! Et pourtant Macron a aujourd’hui plus que jamais besoin d’un service de protection efficace. De nombreuses menaces de mort lui sont adressées par les islamistes depuis qu’il a défendu le droit à la caricature et à la liberté d’expression lors de l’hommage solennel à Samuel Paty, le professeur d’histoire décapité.

Mais le vrai danger pour lui peut venir de la grave crise sociale qui s’annonce pour 2021. Combien de rideaux de commerces ne se relèveront plus ? Combien d’entreprises vont déposer le bilan ? Combien d’indépendants devront mettre la clé sous la porte ? Aux victimes sanitaires du coronavirus, essentiellement des personnes âgées, s’ajouteront des victimes économiques, principalement des jeunes et des non salariés. Faute de trouver du travail, ceux-ci se retrouveront dans la rue pour des manifestations de type Gilets jaunes puissance 10. C’est la crainte que nourrissent les autorités avec tous les risques pour la sécurité publique que cela comporte !

Alain MARSAUGUY

Print Friendly, PDF & Email

Riposte Laïque vous offre la possibilité de réagir à ses articles sur une période de 7 jours. Toutefois, nous vous demandons de respecter certaines règles :

  • Pas de commentaires excessifs, inutiles ou hors-sujet (publicité ou autres).
  • Pas de commentaires injurieux ou diffamants envers les auteurs d'articles ou les autres commentateurs.
  • La critique doit obéir aux règles de la courtoisie.
  • Pas de langage ordurier ou scatologique, y compris dans les pseudos
  • Pas de commentaires en majuscules uniquement.
  • Il est rappelé que le contenu d'un commentaire peut engager la responsabilité civile ou pénale de son auteur

Notifiez de
Soazig NEDELEC

C’est parfait..les policiers savent à quoi s’en tenir..espérons

Aux Armes Citoyens

maquereau al arabia tape sur sa police qui a eu l’audace de taper sur un colored.
Pour ce qui est des “Blancs”, il se contente de se taire et d’applaudir en silence, fort satisfait du fait.
Ben, oui, ils n’ont pas tapé, éborgné, estropié, mutilé ses “favoris”.
Ils peuvent faire tout ce qu’ils veulent sur nous, les Patriotes, mais surtout pas sur les pièces rapportées fussent-elles des Antilles ou d’ailleurs, mais surtout bien anti-Blancs.
maquereau el arabia a une police bien rouge-coco, immigrationniste, adepte du “vivre ensemble” et lobotomisée au “padamalgame”.
A bon entendeur, salut !

eusebe

https://policeetrealites.com/2020/12/07/%f0%9f%87%ab%f0%9f%87%b7-ouvrons-le-feu-lappel-dun-collectif-susciterait-le-malaise-au-sein-de-la-police-nationale/
ça commence par tirer sur l extrême gauche et apres ça tirera sans aucun problème sur tout ce qui bouge même les enfants qui jouent avec un pistolet en plastique ! il suffit d amorcer la pompe a cons qui ne savent meme pas manipuler leur 9mm et ne vont jamais au stand car il faut payer ses cartouches !mais tirer c’est plus facile que de courir et de les arrêter les blackhein ! dans un reservoir dogs pareil on trouvera sans prob la gestapo necessaire pour venir vous vacciner de la merde a GATES en pleine nuit TOC TOC POLICE OUVREZ ! PAN PAN tatatatatat raratatatata désolé chef c’est parti tout seul je suis ejaculateur precoce !

eusebe

toute reverence gardée pour la personne decedée pour qui on peut ressentir des condoleances , on peut renvoyer les nioules chez eux pour chômage technique , les flics s’écrasent eus memes entre eux !
https://www.leparisien.fr/seine-et-marne-77/seine-et-marne-le-policier-percute-par-une-voiture-de-la-bac-est-decede-09-12-2020-8413279.php#xtor=AD-1481423552

POLYEUCTE

“La Police, Méprisée, Menacée, Oubliée, Ecrasée, Outragée, mais Libérée !”
Par la Volonté du Peuple, comptant sur Elle pour destituer le Tyran !
D’ailleurs, Elle n’attend que ça !

Aux Armes Citoyens

La police n’attend que le peuple pour l’aider ?
Qu’a-t-elle fait sur les premiers G.J. avant que ces derniers ne se fassent envahir par les rouge-coco et les pièces rapportées ?
Laissez-moi dans le scepticisme.

Genug

Pourquoi craindre une “grave crise sociale” ou des “risques pur la sécurité publique” ?
Vous croyez que la société française se porte assez bien pour qu’il faille craindre des changements ? Il faudrait encore que rien ne change ? Jusqu’à ce que la France qui s’enfonce de plus en plus finisse par crever ?
C’est ça que vous voulez ?

Il faut que l’abcès crève !
C’est dans la rue que la France ressuscitera !

La France devra passer sur le corps de ses prétendus “gardiens de la paix” et autres malfaisants assortis, les traîtres qui nous gouvernent, les journaleux, les magistrats, si elle veut vivre. Sinon, elle CREVERA et elle DISPARAITRA !

Aux Armes Citoyens

Bien d’accord avec Genug, la France ne se libèrera que par elle-même. Pourquoi compter ou espérer sur les F.O. ?
Ce sera l’heure du choix au jour J.
Continuons d’inscrire sur la longue, très longue liste, tous les traîtres à la Patrie et à notre Culture.

Phil93

bizarre le titre de cet article !
Mais oui macron , continue à taper sur la police et plus fort encore !!!
le jour où le peuple se soulèvera ça sera bien qu’ils viennent nous aider….
d’ailleurs les premiers jours des manifs des Gilets Jaunes on a vu des CRS déposer leurs boucliers et matraques parterre !
On n’a jamais su ce qu’ils sont devenus d’ailleurs….

CHASSAING Jacques

Que les policiers et les gendarmes intègres fassent le ménage dans leur hiérarchie franc-maçonne, leurs syndicats et le recrutement d’une milice de l’oligarchie! Il faut lancer un appel aux forces de l’ordre et à l’armée : virez les criminels de l’Etat Macron représentant l’oligarchie mondiale qui redoute la révolte des gens et qui veut vacciner mortellement les populations, alors seulement le peuple sera avec vous! Sinon il sera contre vous! Jusqu’où les forces de l’ordre doivent-elles obéir à l’État? par Jacques Chassaing https://ripostelaique.com/jusquou-les-forces-de-lordre-doivent-elles-obeir-a-letat.html

Anne Lauwaert

Quand Macron parle de sa fin de mandat difficile c’est bien cela: la révolte du peuple poussé à bout.

evain

Macron parle de la présidence tournante du conseil de l’Europe(janvier Juin 2022) qui semble t il reviendra bientôt à la France ainsi que des réformes structurelles qui si ma mémoire est bonne concerneront la réforme de l’assurance retraite et l’assurance chômage à la rentrée(avril?).

Kancau11

Avec Micron, on a décroché le gros lot ou la timbale, chaque jour un peu plus, quand s’arrêtera t’il, dieu seul le sait et encore dieu le père.

Stanislaw Czerwinski

Les policiers doivent se rebeller et nous allons les rejoindre
Un peu plus de courage mes amis et nous allons renverser la table.

patphil

la police n’est elle pas raciste, ils controlent des diversités, anti jeune, ils ne controlent jamais personne dans les ehpad, misandre car les femmes ne sont que rarement controlées, anti-streetwear puisqu’ils demandent leurs papiers à des gars à capuche , etc.
d’ailleurs je me demande à quoi ça sert de demander des papiers d’identité vu le nombre de faux documents

Stentor

macron aurait tort de se gêner : la police, SA police continuera à lui obéir quoi qu’il arrive.

Et il le sait.

kabout

effectivement macron devrait arreter de chier sur la police car ce sera le seul corps de fonctionnaire qui sera le rempart qui le protégera,il oubli un peu trop vite ce qui s’est passé un certain mois de decembre ou il été pret a etre ex-filtré par hélicoptére lors d’une manif gilets jaune ! de toute facon en 2022 les policiers comme les militaires voteront en masse pour le RN comme en 2017,et de plus en plus.

Stentor

Des études ont révélé que le vote RN en gendarmerie avait atteint au maximum les 40 %. Dans la police, les chiffres sont encore plus bas…
Ce qui veut dire que les flics NE VOTENT PAS national.
Et la “prise en mains” systématique de la base par leurs responsables, de même que l’introduction ininterrompue et croissante de nouvelles recrues issues de la “diversité” ne permettent plus d’espérer “un vote en masse pour le RN” ou un quelconque parti souverainiste et nationaliste. Aucune chance.

Lire Aussi