Macron ne soutient absolument pas les entreprises françaises !

C’est encore un scandale signé Macron ! Ne soutenant pas les rares entreprises françaises existantes, il ne risque pas pas de favoriser les relocalisations ni les créations et vient de le prouver.

Au printemps 2020 nous arrivait le mignon petit Covid-19… Buzyn puis Véran et Sibeth eurent beau bobarder quant à l’inutilité du port du masque, les Français se mirent à en chercher partout. Faute de commandes d’État, la dernière usine en produisant avait fermé l’été précédent… et l’on dut se rabattre sur des masques en tissu.

C’est à cette époque  que se créa La Coop des masques, le temps que tout se mette en place, l’usine fut inaugurée en janvier 2021. Basée à Grâce, près de Guingamp, elle emploie 26 salariés et peut fournir 45 millions de masques chirurgicaux et FFP2 par an.

Hélas les commandes d’État ne sont jamais venues ! Pas davantage que celles des grandes entreprises, tous préférant acheter en Chine… Certains acteurs qui avaient promis de passer des contrats avec la coopérative ne se sont finalement pas engagés, tandis que d’autres ont surstocké, craignant de ne pas en trouver et n’ont donc pas de besoin immédiat.

Et c’est ainsi que cette coopérative se retrouve en grande difficulté. Menacée de dépôt de bilan,  la Coop des masques lance une vaste opération de destockage, de 30 à 50 %, et appelle à acheter français.

« L’objectif est d’écouler un stock de quelque 6 millions de masques, d’une valeur d’un million d’euros. On a besoin de tout, à la fois de grands comptes nationaux et aussi de tous les petits, des communes qui prennent un carton, des professionnels de santé. Cinq cents cartons, c’est un million de masques » souligne  Guy Hascoët, président de la Coop des masques.

« Aujourd’hui, en France, tout le monde a des problèmes et les usines fonctionnent en régime très bas. Au premier semestre, 97 % des achats français de masques se sont faits vers l’Asie. Il y a un discours de relocalisation mais des tas d’acteurs ont repris leurs habitudes d’avant, en allant chercher le petit prix à l’autre bout du monde », ajoute-t-il.

La très grande majorité des achats français de masques partent vers la Chine, où le prix unitaire est 4 à 5 centimes moins élevé que celui des produits hexagonaux.

Quand on sait que Manu, ses sbires, sa mafia claquent un pognon de dingue pour tout et n’importe quoi, sponsorisant à grands frais des intérêts de préférence étrangers… C’est une honte impardonnable que de ne pas favoriser nos petites entreprises. Il est vrai qu’il a bradé les grandes… pour financer sa première campagne…

Beaucoup présument que ce danger public ne pense qu’européen, voici la preuve qu’il pense, surtout et avant tout, mondialisation !

Mitrophane Crapoussion

https://www.youtube.com/watch?v=5gI67T6fy-E

Soutenir cette entreprise en lui achetant des masques.

https://www.lacoopdesmasques.com/commande-de-masques-pour-professionnel-ou-particulier/

image_pdfimage_print

5 Commentaires

  1. essayez d’acheter un aspirateur français !
    nous avons fait quatre grandes surfaces spécialisées pour rien !

  2. Ce genre de choses n’est pas nouveau, hélas.

    Je me souviens du scandale quand Chevènement alors ministre avait appuyé pour que l’État achète des turbines françaises et pas américaines, c’était un frein à la concurrence libre et non faussée.

    Bon, dans ce cas, ça doit être résolu, on a dû vendre l’entreprise qui fabriquait les turbines aux Américains ou aux Chinois.

Les commentaires sont fermés.