Macron nous prépare une nouvelle affaire Sarah Halimi !

 

L’atroce assassinat de la petite Lola a une présumée coupable, Dahbia B., Algérienne, arrivée en France  en 2016 avec un visa étudiant et sous le coup d’une OQTF depuis le 21 août 2022, soit l’obligation de quitter le territoire sous trente jours…

Si Darmanin avait fait son boulot, Dahbia B. ne serait plus dans notre pays depuis le 21 septembre et Lola serait toujours parmi nous.
 
Une fois de plus, les autorités françaises portent une très lourde responsabilité, tout comme les Français qui ne fustigent pas et ne condamnent pas l’inertie du gouvernement, voire ceux qui ont reconduit Macron pour l’encourager à persévérer.
 
Des jeunes gens qui s’entre-tuent sur fond de trafic de drogues, des individus sauvagement agressés pour un regard ou une cigarette, des femmes violées, y compris des nonagénaires, d’autres tuées à coup de couteaux… sont devenus le quotidien de cette France coupe-gorge, à laquelle certains semblent s’habituer et que d’autres nient.
 
Balancer une octogénaire juive par la fenêtre, ce n’était pas très grave et l’on a vite oublié.  Cette fois le meurtre est absolument atroce. Il s’agit d’une enfant de 12 ans, martyrisée, violée, etc. Les Français pourraient avoir la mémoire un peu moins courte. C’est ainsi que tous les médias de propagande, pour atténuer la culpabilité gouvernementale, préparent insidieusement l’opinion au fait que Dahbia B. soit atteinte de graves troubles psychiatriques… Elle était en chaussettes dans la rue, elle parlait de trafic d’organes, elle demandait de l’aide à des inconnus pour transporter sa malle, etc.
 
Justement si elle est folle, il fallait d’autant plus vite lui faire repasser la frontière. L’altération du discernement étant un peu insuffisante, Dupond-Moreti et Darmanin vont  faire ajouter au dossier une bonne dose de came. La cocaïne, on en trouve partout, y compris parmi nos élites.
 
Disserter sur le cas d’une cinglée-camée, pas totalement coupable d’un crime odieux, évitera de parler d’une Algérienne clandestine épouvantablement dangereuse et des milliers d’étrangers de son espèce.
Pour l’heure, nous avons une seule certitude : que ce soit en prison ou hospitalisée sous contrainte, comme Kobili Traoré, l’assassin de Sarah Halimi, Dahbia B. va rester en France très longtemps, à nos frais et très officiellement.
 
Mitrophane Crapoussin
image_pdfimage_print

5 Commentaires

  1. C’est quand même bizarre que l’islam engendre tant de « déséquilibrés », mais Wafa Sultan a très bien expliqué le problème.

    • Tous les tueurs sont des déséquilibrés ceux là pas plus que les autres, or les autres sont jugés et condamnés.Pourquoi y a t il ainsi une différence dans les jugements? Il y a un moment ou la justice doit être rendue pour les victimes et non pas pour la déculpabilisation des assassins!

  2. ben ce ne peut être qu’une déséquilibrée, l’affaire sarah halimi n’est pas unique, souvenez vous :
    France – Vendredi 19 août 2016, Jean-Louis (Chalom) Levy, sexagénaire français juif, était agressé gravement au couteau par Mehdi Kerkoub, délinquant franco-algérien multirécidiviste, aux cris de « Allahou Aqbar » (Source, Véronique Chemla).
    Le 12 septembre 2019, la Chambre de l’instruction de la Cour d’appel de Colmar déclarait l’agresseur pénalement irresponsable.
    Le 30 décembre 2019, Jean-Louis Levy décédait à l’âge de 65 ans.
    dreuz info du 19 janvier20

Les commentaires sont fermés.