Macron nous refait l’histoire de la gauche « rose bonbon » En Marche !

Macron, c’est l’homme nouveau qui ne connaît que la politique de l’opportunisme médiatique. Pour le démontrer, une méthode simple expose l’opportunisme « rose bonbon » de la gauche médiatique de Macron. Il met de côté la philosophie politique, la vraie, pour la justice et la défense du bien public. Il suffit de comparer l’opportunisme médiatique en marche de Macron pour bien voir la différence avec la défense du bien public.

La doctrine médiatique de Macron énonce des propositions qui sont des « paroles verbales » pour qui il n’existe « pas de culture française« , ni d’art français, et qui n’engagent en rien le beau parleur à la télé. Macron, c’est l’homme nouveau qui « croise dans les gares des gens qui ne sont rien » et qui refait l’histoire moderne de la France à la télé algérienne : « La colonisation fait partie de l’histoire française. C’est un crime, c’est un crime contre l’humanité, c’est une vraie barbarie… » Pas besoin de justification, ça saute aux yeux de tout le monde. Macron, c’est l’homme nouveau qui fait la révolution dans un livre écrit avec des mots qui font des phrases.

Guy Millière a décrit sur dreuz.info « la coalition de juges très politisés et très à gauche, de journalistes aux idées très biaisées, de quelques millionnaires et milliardaires de gauche et de manœuvriers sordides guidés par le pire Président de la Cinquième République (Hollande, le roi UBU déchu, ce qui fait que Macron a été) en mesure de l’emporter. La diabolisation du Front National… continue à fonctionner pleinement, et ceux qui (hurlent) que le fascisme ne passera pas (font semblant) ne pas voir que le fascisme qui menace aujourd’hui est l’islamo-fascisme qui monte comme une marée délétère, avec le soutien d’une gauche aveugle et d’une extrême gauche complice au sein de laquelle se recrutent les vrais fascistes d’aujourd’hui.

« Ceux qui crient à l’antisémitisme semblent ne pas discerner que l’antisémitisme dangereux et virulent aujourd’hui en France, celui qui tue et agresse des Juifs, est l’antisémitisme musulman et celui qui se cache derrière le masque de l’anti-sionisme. Le néo-communiste « pro-palestinien » Mélenchon a été soutenu par des gens qui traitent en héros des tueurs de Juifs, comme le dhimmi proche de l’UOIF Hamon, du Parti socialiste en perdition (alors) qu’un nouveau Parti socialiste « rose bonbon » (a été rebaptisé) En Marche !… »

Macron, c’est l’homme nouveau qui refait l’histoire de la gauche moderne sous la forme d’un nouveau Parti socialiste « rose bonbon », rebaptisé En Marche !, en refaisant l’histoire honteuse déjà faite par son père spirituel, Hollande le faible, le roi UBU déchu, en surfiscalisant les retraités pauvres et la France qui travaille. C’est la bureaucratie immigrationniste et le parti de l’étranger contre la France qui se lève tôt. Cacher ce qu’on a fait dans le gouvernement de Hollande le faible, c’est nier ce qui existe et l’histoire de Macron de Bercy.

L’homme politique Macron ne connaît que l’opportunisme médiatique et il ignore ce qu’il a fait à Bercy et au casino dispendieux de Las Vegas avec ses amis banksters. Il n’y a pas de justification à cette histoire de Las Vegas. Macron, c’est l’homme qui pourrait invoquer la pratique de la haute (?) finance prédatrice et dire que le candidat Macron de Bercy ne savait pas vraiment ce qu’il faisait. Tout cela est très simple.

Tout le monde comprend le sens des mots de Las Vegas, des jeux des spéculateurs milliardaires au casino dispendieux de Las Vegas, et tout ça sur le compte des contribuables et de la banque de Bercy.

S’il le voulait, Macron pourrait dire le coup fumeux de la gabegie socialo-macroniste de Las Vegas et de la milliardisation heureuse beaucoup plus simplement ! Au lieu de dire : le candidat de Bercy en campagne voulait remercier aux frais des contribuables ses amis banksters sur le dos des Français qui se lèvent tôt et qui travaillent dur, il pourrait dire : « Je vous ai bien eus jusqu’au plus profond de votre âme de trouducs… ! »

Est-ce que ça ne serait pas plus simple ? Malgré cela, il ne rencontre aucune difficulté à faire croire au peuple qu’il voudrait réformer honnêtement le pays. Mais là où tout paraissait simple, une obscurité surgit surtout là où tout paraissait clair : la gabegie socialiste étatique continue et la dépense publique s’aggrave chaque jour davantage. Macron de Bercy, le fils prodigue de son père spirituel, Hollande le faible, le roi UBU déchu, c’est l’homme nouveau qui refait l’histoire du socialisme moderne « rose bonbon » En Marche !

Le bonhomme Macron, c’est le petit dieu laïc de la gauche moderne « rose bonbon » En Marche !

Il n’est pas comme tout le monde, comme tous ces gens qui travaillent dur, dans le bain du pays réel.

Il est doté du pouvoir de censurer la liberté d’expression pour empêcher la France qui travaille et la France qui se lève tôt de sortir la tête hors de l’eau. Son but est de ruiner « ceux qui ne sont rien » et d’aggraver le niveau des prélèvements obligatoires. Un petit dieu laïc « rose bonbon » dans l’histoire de la gauche moderne est doté du pouvoir inouï de dominer toute situation politique par les mots et les phrases afin de manipuler l’opinion par la république des hommages En Marche ! à la télé. Et en même temps, il continue la gabegie et il manipule la dépense publique vers des lendemains qui déchantent, avec toujours plus de servitude pour les familles, les retraités et les classes moyennes. Macron, c’est l’homme nouveau qui fait la Révolution socialiste « rose bonbon » En Marche ! L’homme est un animal révolutionnaire parce qu’il est l’homme de Bercy.

Thierry Michaud-Nérard

image_pdf
0
0

13 Commentaires

  1. Cet article peut se résumer en quelques mots. La macrouille est une vermine malfaisante et comme tous les dictateurs, il chutera. Le tout est qu’il chute le plus tôt possible. Il sait qu’il est foutu même s’il fait semblant de rien. Il chutera parce qu’il a créé les armes qui vont l’anéantir, lui et sa clique de cloportes. Quant au gras du bide, il a été parfaitement absent de la réalité. Mais il est sur la Liste, lui aussi…

  2. La question est : renoncera-t-il à se représenter comme son prédécesseur, vu son bilan qu’on peut déjà imaginer, ou ira-t-il jusqu’au coup de pied au c… des électeurs ?
    Jadis, les présidents, même les pires (Chirac, Mitterrand) faisaient quand même deux mandats, à coup de combines et magouilles.
    Maintenant, depuis Sarkozy, c’est 6 mois de sondages flatteurs et la Bérézina en finale au bout de 5 ans.
    Au suivant !

  3. Emmanuel Macron fête ses 40 ans au château de Chambord, la race des seigneurs existe encore …Selon les chiffres de la Haute autorité pour la transparence de la vie publique, 14 membres du gouvernement actuel sont millionnaires, sur les 39 qui le composent. Et il ose dire que les retraités qui perçoivent plus de 1 200 euros par mois doivent payer la taxe d’habitation. Ce type est odieux et méprisant.

  4. Hollande le faible , c’est peu dire, je n’ai jamais rencontré dans ma vie un homme qui soit aussi insignifiant et qui ai fait autant de mal à son pays

  5. Macron a dispensé la famille de Johnny Hallyday de payer l’impôt sur la succession, alors que Johnny ayant séjourné en France plus de 6 mois, est redevenu fiscalement français. Et en même temps Macron va ponctionner nos retraites.

  6. Une anecdote qui sert vos propos : J’aime parler aux gens chez les commerçants, sur le quai d’une gare, dans le train … C’est pourquoi, un jour, alors que le train était encore en retard, je me suis adressée à un homme d’une trentaine d’années visiblement agacé, comme moi d’un nouveau retard. J’ai rapidement su qu’il était chômeur de longue durée, que son frère était invalide et que la situation actuelle l’inquiétait. j’ai suggéré que Macron n’était peut-être pas le président rêvé pour une France malade. Il a vivement protesté sur la base que Macron était justement l’homme de la situation car il était d’une intelligence exceptionnelle et d’une culture rarement égalée. Puis, il s’est écarté de moi, fâché que j’aie pu dire du mal de son héro.
    Imaginez ma surprise et déception …

    • Pourtant il est totalement logique que les assistés défendent .Macron Les hommes de gauche sont toujours dans la logique de prendre l’argent des travailleurs pour le donner aux assistés et ce, sans le consentement des producteurs de richesse. C’est d’ailleurs le problème qui tuera la gauche car cela fait fuir les talents ( ceux qui le peuvent) ou découragent ceux qui produisent et qui travaillent donc moins. Parallèlement il y a de plus en plus d’assistés … jusqu’à l’écroulement final.

Les commentaires sont fermés.