Macron ouvre des centres d’accueil, Salvini met en place des centres d’expulsion

Publié le 4 juin 2018 - par - 45 commentaires - 2 629 vues
Share

Résultat de recherche d'images pour "immigration italie"

Salvini enfonce le clou : “La planque, c’est fini. Les clandestins doivent faire leur valise.”

“Stop à l’invasion”, “Les Italiens d’abord”, “Objectif zéro migrant”, “L’Italie n’est pas le camp de réfugiés de l’Union européenne.”

Pas de langue de bois. La vérité. En France, pays des droits de l’homme et des libertés, le simple fait de parler d’invasion migratoire vous mène au tribunal avec une amende 5000 euros à la clé !

Il est clair que Matteo Salvini est devenu l’homme fort du gouvernement italien, à la tête de la Ligue qui ne cesse de monter dans les sondages. Héritant du portefeuille de l’Intérieur, le cap anti-migrants est donné.

Quand Macron ouvre des centres d’accueil en France, Salvini quant à lui, ouvre des centres d’expulsion. Là où Macron se dérobe, Salvini relève le défi.

800 000 migrants ont débarqué en Italie depuis 2014, dont 115 000 en 2017, selon l’Organisation internationale des migrations.

Objectif : expulser 500 000 clandestins en 5 ans.

Les 6 milliards de budget consacrés à l’accueil des migrants seront transférés à leur expulsion. On peut contester les chiffres, mais l’esprit est bien là. Fini le laxisme.

Evidemment, l’opposition renâcle.

“Nous ne pouvons pas devenir une Hongrie au centre de la Méditerranée”, clame l’ex-ministre de l’Intérieur, le prédécesseur démocrate de Salvini.

“L’Italie n’expulse que 6000 clandestins par an, il faudra plus de 80 ans pour en expulser 500 000”, ricanent  hypocritement les grincheux.

Et l’UE se tait. Pour l’instant….Il est évident que les élites ont perdu le contrôle de la situation.

Après le Brexit, après la montée du populisme en Allemagne, en Autriche, en Hongrie, en Pologne et maintenant en Italie, l’heure est au profil bas à Bruxelles.

Car les prochaines élections européennes pourraient bien se traduire par un raz-de-marée des partis eurosceptiques, exaspérés par le tsunami migratoire que Bruxelles ignore.

Le flux des arrivées en Italie s’est considérablement affaibli depuis les accords avec la Libye et la Tunisie, de nombreux migrants étant refoulés vers les côtes libyennes. Mais la Tunisie ne joue pas franc jeu selon Salvini.

Les opérations de secours en mer sont de plus en plus souvent menées par les autorités de Tripoli, en concertation avec les garde-côtes italiens.

Mais Salivini envisage de fermer les ports italiens à tous les navires européens transportant des migrants, qu’ils soient militaires ou humanitaires.

Le fera t-il ? A suivre…

Les relations avec la France vont rester tendues, puisque Salvini reproche à Paris de refouler systématiquement les migrants à la frontière italienne.

Que ce soit avec l’entrée des douaniers français en Italie, à Bardonecchia, ou avec l’action des militants de Génération identitaire au col de l’Echelle, le climat entre Rome et Paris n’est pas près de se réchauffer.

Quant au désamour entre Rome et les ONG, il est total.

Accusées de faire un business juteux sur le dos des migrants, et d’organiser des opérations de secours en mer avec la complicité des passeurs, elles sont dans le collimateur de Salvini.

Quelles conséquences pour la France ?

Il est évident que Salvini peut facilement freiner l’invasion en fermant au maximum les frontières, en refusant l’accès aux ports italiens et en renforçant les accords avec la Libye et la Tunisie pour bloquer les départs depuis les côtes africaines.

Mais quant aux expulsions vers les pays d’origine, principalement Maghreb et Afrique subsaharienne, c’est une autre affaire et ce sera beaucoup plus compliqué.

Seule une réelle volonté de coopérer, de la part des pays concernés, peut permettre les expulsions.

Car il est très facile pour ces pays de bloquer les ports ou d’interdire le survol et l’atterrissage aux charters italiens remplis de clandestins.

Les expulsions ne pourront donc se faire qu’avec une étroite coopération.
Aides au développement, compensations financières, etc.

Par conséquent, passer de 6000 expulsions par an à 100 000, ne va pas se faire aisément. L’expérience mérite d’être scrutée à la loupe, car la France est dans une situation bien pire que l’Italie.

Ce ne sont pas 500 000 clandestins qu’il faudrait expulser, mais beaucoup plus.
Or, la France expulse de moins en moins.

28 000 expulsions en 2017 contre 36 822 en 2012 ! (Chiffres ministère de l’Intérieur)

Ce qui est à craindre, c’est que l’Europe, France et Allemagne en tête, s’oppose à la politique de fermeté de Salvini et décide d’accueillir ces 500 000 clandestins au nom de considérations humanitaires.

Dimanche, en Sicile, ce sont 158 migrants qui ont débarqué au petit matin.
En majorité Algériens !

Inutile de dire quelle est leur destination finale !

La France, terre d’asile, pourrait donc bien récolter la plus grande part de ces 500 000 clandestins devenus indésirables en Italie. Chargeons la barque !

La France ruinée dépense 50 000 euros par an pour un seul mineur isolé, et on en a accueilli 25 000 en 2017, alors que nos paysans crèvent de faim avec 350 euros par mois. Nos élus sont des criminels qui trahissent le peuple français.

A l’heure où le gouvernement français vient d’évacuer les camps sauvages de Paris, sans la moindre solution pérenne pour héberger ces milliers de migrants, les Français ont du souci à se faire.

Mais après tout, s’il faut une politique du pire pour que la France ouvre enfin les yeux, pourquoi pas ?

Et si Hidalgo veut accueillir à Paris tous les migrants que Salvini ne veut plus, qu’elle le fasse.

Il faudra bien crever l’abcès tôt ou tard et en finir avec les mensonges des immigrationnistes, pour élire, nous aussi, notre Salvini français !!

Jacques Guillemain

Print Friendly, PDF & Email
Share
Notifiez de
PIERRE

le pire c est a Menton, il faudrait un bouchon, maintenant on les as récuperés dans le 06

Anne-Marie G

Au point où nous en sommes, je me dis qu’en effet si nous risquons fort de recueillir les 500 000 migrants devenus indésirables en Italie, l’avantage de cette politique du pire serait de réveiller les autruches en France.

sitting bull

entre ce que salvini dit et conte le nouveau premier ministre , il y a déjà un fossé …car conte ne parle pas d expulsion mais de les répartir plutôt dans l UE

le Gaulois

oui a la décolonisation de l’Europe ! bravo aux italiens qui en ont dans le pantalon ce qui n’est pas le cas de notre caste de politico !

Roux martine Roux

J espère que le président va faire évaluer cela
Je suis française est une fois qu il serons partir je pourrais y aller
Je suis pour les italiens
Il y en a mare d aider t c est personnes macron est un con

lavandin

Ce serait si simple sans l’UE : ramener les naufragés et autres embarcations vers les ports Libyens. L’UE nous entraine dans un gouffre, il est temps et même urgent de s’en dégager

sahsan.rosa@bbox.fr

Un Salvini en France cela aurait de la gueule. Au lieu de cela, notre Jupiter accorde la nationalité française en une heure à un mamadou. Il est en extase devant cet abruti.
ROSA

lavandin

sans compter qu’il s’agit d’une manipulation publicitaire envers les clandestins, car si l’on applique la loi de la chute des corps dans le vide, l’enfant n’aurait pas pu se raccrocher au garde corps 6 m au dessous

dufaitrez

Je m’épuise à rappeler que l’U.E. a soumis à l’ONU en juin 2015 (3 ans…) l’autorisation de détruire les bateaux « vides » en partance prochaine pour l’Europe. On attend !!!
Interdire les ports ? Tirer dessus ? Jamais ! Crime contre l’Humanité !
Réviser les accords de Dublin ? Mon oeil ! Sauf à transformer « arrivée initiale » en « destination finale » !
Oui ! L’Europe devient raciste et Xénophobe ! La Faute à Qui ? Vivement 2019 !

Bertrand

La victoire de Salvini prouve en tous cas qu’il y a moyen d’encore changer les choses dans cette Europe passoire. Je constate que la plupart des peuples européens sont en train de se révolter contre cette invasion migratoire qui n’apporte que des méfaits. Même en Allemagne, cela commence à bouger depuis l’arrivée des patriotes à l’Assemblée. Finalement, et c’est cela le plus désespérant, il n’y a qu’en France que l’on continue cette politique toutes frontières ouvertes. On peut hélas s’attendre à un véritable tsunami migratoire dans notre pays dans les mois qui viennent.

Fomalo

D’accord avec vous @Bertrand, en PRINCIPE.. mais les déclarations d’intention? Je juge sur pièces et j’attends les élections italiennes ;: juillet ? août? septembre? plus tard? on verra la position de Salvini et de ses soutiens.Nous en France on a le tsunami migratoire dès la fin de l’année scolaire (juin) et jusqu’à la rentrée au moins (septembre, le temps de déposer son visa de tourisme ou de regroupement familial, les demandes d’AME, de CAF, d’allocations de rentrée, et cette année cela va battre tous les records (déjà commencé depuis début mai). N’oublions pas que les élections européennes ont lieu dans… lire la suite

MAUREL

Le macron il est aussi con que son prédécesseur mais plus dangereux.

Penelope

Charles et ta soeur elle bat le beurre ? Espèce d’idiot utile de l’islam il n’y a pas que soros il y a les ONéGriers et les associations qui s’en mettent les pognes.

lafronde

Organiser la remigration des colonisateurs est parfaitement possible, mais il faudra s’entendre avec les pays d’émigrations. Autrement dit payer quelque chose pour chaque colonisateur qui a mis les pieds en France. Cette rançon pour expulser peut coûter, mais sera bien moins chère que le tribut à vie, que nos gouvernements croient jusqu’à présent, devoir leur payer à vie ! Je n’utilise pas le terme d’immigré pour les désigner, car après tout il existe des français expatriés, donc émigrés de chez nous, mais immigrés en Angleterre ou en Amérique. Laissons tranquille les immigrés qui travaillent (sauf les islamistes réclamants la loi… lire la suite

patphil

le robinet financier se tari en italie, la menace d’expulsion va faire effet!
la frontière va voir un nombre important de migrants venus chercher ici le vivre le couvert gratis!

lafronde

Pourquoi les italiens ont élue la Lega et 5 stelle ? et les français on élu Macron qui a pu nommer « ses » députés qui ont eu la majorité ? La différence est institutionnelle. Quand les italiens, comme la plupart des pays d’Europe, votent directement aux législatives, selon le principe du Peuple Souverain, les français s’embarquent d’abord dans une campagne présidentielle. Or cette élection compte de nombreux défauts. Elle est un scrutin unique, centralisé, réducteur. Ce n’est pas une élection représentative. La proximité avec le citoyen-électeur fait défaut. Ceci est remplacé par l’influence des media. Celle-ci est néfaste car ces media… lire la suite

necas

Bruxelles est une imposture imposée ! Car le peuple français avait en majorité, voté Contre !!!!
Mais l’enflure de Sarko avait passé en force !
Giscard , Sarko : deux mecs de droite qui ont fossoyé le pays ! Deux types de Droite ! Ca aura été la pire des trahisons …….qu’on le veuille ou non .

BALT

Nous pouvons déjà bien voter aux élections Européennes.
Je prie pour qu’il y ait un raz de marée anti-immigrationniste.

Dunois

Je cite : « exaspérés par le tsunami migratoire que Bruxelles ignore. ». Non. La bonne phrase est : « exaspérés par le tsunami migratoire que Bruxelles organise méthodiquement ». C’est comme ça que les gens comprendront à quel point les criminels de Bruxelles méritent d’être jugés et condamnés !

Marcel

Voici la différence ici chez nous d’un peuple lâche et traître qui a voté Macron et autre peuple l’italien qui a vote Salvini et aussi le mouvement 5 etoiles qui à eu l’intelligence , le courage et le patriotisme de se rassambler avec La Ligue

necas

Faudra t il un vrai coup d’état militaire en France , pour virer ces politiques verreux ? ……

Marcel

Oui

Labbé Pierre

Y passeront par l’Espagne. Epabelavi ?

necas

D’autant plus que Rajoy vient de se faire jeter ; et c’est un socialo qui prend la place , donc l’Espagne ne sera pas un obstacle : vous avez raison . . Une fois arrivés à hauteur de la Sicile : l’Espagne est à portée .

saintongeais

Pas de charters, des ferrys chargés de milliers de migrants, un pour Alger, un pour Tanger, un pour Tunis, un pour Dakar, un pour Abidjan, un pour l’Erythrée (avec les Soudanais, Ethiopiens, Egyptiens). Pour les Afghans le train jusqu’en Ouzbékistan, pays en paix.

necas

Chimère , une chimère ! Nos politiques sont trop frileux et mielleux envers Bruxelles . …..

Rudolph

Test

angora

c’est qui?

angora

seulement le « Salvini français » je ne suis pas certaine qu’il soit né.

necas

EXACT , Angora .

MAX

Tant que le peuple continuera à banaliser le danger de l’islam, la France n’échappera pas à son destin musulman…

Recommandez ce blog à vos amis(ies) > http://wolf.over-blog.com

Emile

Évidemment ce ne sera pas facile…
On est obligé d’en passer par là…
mais c’est déjà un net progrès et une différence énorme avec le dirigeant que l’on a chez nous , le déconstructeur en chef de la nation
Ça va libérer la parole , les actions d’un tas de gens en Italie , voyant que des responsables s’engagent sur cette voie…et même probablement dans d’autres pays d’europe…
Courage

necas

L’Italie ne se saliera pas les mains : elle ouvrira ses frontières , si on peut dire ça comme ça , et hop , tout le monde à Nice , Marseille , Lyon , et sous les ponts de Paris ! Et même la Suisse n’est pas à l’abri d’une vague …..

Tigra33

Il fallait bien voter aux dernières présidentielles.

angora

aux présidentielles je ne suis pas sure qu’il y ait eu une candidate bien ! M. LePen était la moins pire.c’est tout. en tout cas bien moins pire que Macron.
en revanche aux législatives , si on avait eu une majorité FN (c’est le plus important) nous n’en serions pas là.

necas

Peu importe le résultat du FN : ce qu’il fallait , c’était un mec à l ‘ Élysées qui fusse ferme et qui applique à la lettre ses décisions , un mec ou une femme . Fermer les frontières , et reconduite de tout clandé , délinquant clandé , clandé économique : et rétablir les demandes de visas .
Déjà ça : ça soulageait . Mais ……..
que d’eau sous les ponts avant de trouver celui ou celle là ……

Dunois

Bien voter… Vous plaisantez ? Vous savez parfaitement qu’une énorme quantité de bulletins blancs ont été maquillés en « macron ». Voter ne change rien tant que les votes ne sont pas contrôlés sérieusement. La macrouille (ce criminel) a volé son élection. Il reste que si le FN se met avec d’autres partis (à l’image des italiens), la macrouille prendra la branlée de sa vie. Mais il faudra des contrôleurs impartiaux, ce qui n’a jamais été le cas dans beaucoup de grandes villes…

Diego de Las Vegas

Merkel a laissé tous les activistes pro-migrants se remplir les poches avec le million et demi de métèques musulmans qui a envahi l’Allemagne en 2015.
Il y a de fortes chances que ce système de corruption soit généralisé.
https://www.20minutes.fr/monde/2282911-20180603-angela-merkel-mise-cause-scandale-migrants-allemagne
Avec ce scandale c’est toute la logistique pro-migrants qui s’effondre, les gauchiasses vont être obligés de faire la danse du ventre une plume dans le cul pour faire diversion, comment faire gober au bon peuple que c’est humanitaire alors que les politiques s’en mettent plein les fouilles, les journalopes vont en faire des cauchemars.

BERNARD

C’est clair que la Rance va récupérer toutes les merdes venant d’Italie et d’Allemagne, , mais bon ça pourra faire de l’engrais… en attendant, faudrait prévoir de se protéger individuellement et ne pas compter sur l’État déliquescent pour le faire à notre place.

BERNARD

L’Allemagne a fait fort, elle en a accueilli 1200000, elle a fait un tri sélectif de 700000 environ qui sont restés en Allemagne, et les déchets ont été évacués en France, c’est pas très écolo pour un pays voulant se retirer du nucléaire…

Quoique le nucléaire pourrait être , après tout, une solution ???

Penelope

Les ONéGriers ont encore de beaux jours en France vu le laxisme de ce gouvernement.

necas

Laxisme voulu , Penelope , voulu !

Michel

Faute de pouvoir faire quoi que ce soit puisque nous sommes pieds et poings liés par notre démocrassie, notre humanisme, nos droits de l’homme et j’en passe, et en l’absence de toute volonté de résistance de la part des français, c’est l’accueil continu de nouveaux migrants qui pourra – peut-être – permettre de crever l’abcès et de susciter le coup de talon salvateur qui permet de monter à la surface.
Mais même de cela, il est permis de douter désormais.

necas

Un mai 68 , version droite ? Bonjour les clashes et tout ce bordel donnera un Kosovo french , avec les deux extrêmes . Donc : guerre civile .