Macron part en campagne au pays des baffes

Et c’est là que tombe le masque du vivre-ensemble de la macronnerie vulgaire ! Macron, l’incapable gay-friendly, part en campagne pour 2022 et il prend des gifles pour son vivre-ensemble au pays des baffes.

Macron, l’incapable gay-friendly, ne fait plus recette auprès des Français enracinés dans leur terroir et de nombre d’électeurs, un moment abusés par son langage socialo-progressiste. Ils ont voté pour lui en 2017 et ils ont porté au pouvoir l’incapable Macron, gay-friendly, mais on les y prendra plus.

Ils ont été lassés du pouvoir sans partage de l’incapable Macron, gay-friendly. Ils ont été insultés par un gosse arrogant, immature et mal élevé, au comportement irresponsable dont la seule « réussite » est d’avoir ruiné le pays par des mesures brutales et injustes dignes d’une république bananière (retraités matraqués par la CSG, contribuables pressurés, travailleurs précarisés) et écœurés par la gabegie de ses affaires déglingo-gay-friendly-LREM-socialistes éclaboussant la macronnerie vulgaire avec : « Benalla n’est pas mon amant » et sa République exemplaire avec la gabegie des homards géants, une nouvelle insulte contre le peuple.

Macron en campagne au pays des baffes n’a rien à dire, mais il le dit à sa façon ! Le gars manque d’épaisseur. Macron en campagne est bien le spécialiste des âneries au pays des baffes de l’époque LGBT.

Macron en campagne au pays des baffes est confronté à la nature mystérieuse de l’idéologie LGBT.

Macron, gay-friendly et le lobby LGBT bouleversent la science ! Une vérité biologique aliénée par le lobby LGBT invite à une contestation radicale de toutes les données objectives de la science !

C’est pourquoi toutes les institutions sexistes de la société libérale doivent être déconstruites, selon le lobby LGBT, avec ses critères usés de l’idéologie du Genre, et ses conceptions en forme d’obscurantisme scientiste. Alors que la science considère la nature biologique comme la seule réalité, celle-ci n’est, dans l’étroitesse du système des idéologues du lobby LGBT, rien d’autre que l’aliénation de l’idée de genre :

« L’identité de genre fait référence à l’expérience intime et personnelle du genre profondément vécue (???) par chacun, qu’elle corresponde ou non à la catégorie de genre (homme/femme) assignée par la nature de sa réalité biologique à la naissance ». Voilà pourquoi la science est confrontée au vécu du déglingo-Gender, comme à la télé ! L’idéologie du Genre de ces mêmes idéologues du lobby LGBT donne ceci :

« Alors que le sexe est une réalité biologique qui repose sur les différences anatomo-physiologiques sexuelles entre mâle et femelle, le genre est une norme déglingo-socio-culturelle et politique inventée ».

Il s’agit d’imposer la déconstruction déglingo-progressiste mondialiste des normes de la famille et de la société traditionnelle qui ont de tous temps défini les réalités sociales de la masculinité et de la féminité.

L’idéologie du Genre dénonce l’aliénation des rapports de pouvoir entre les hommes et les femmes. C’est pourquoi la pensée déglingo-progressiste des idéologues du lobby LGBT a produit l’idéologie du Genre, la nouvelle norme socioculturelle et politique qui conteste des rapports de pouvoir entre les hommes et les femmes. Ici, l’élément primordial est l’idéologie du Genre, alors que la réalité de la nature biologique est niée !

Force est de constater que l’idéologie LGBT se débat plutôt mal dans ses contradictions !

L’idéologie du Genre bouleverse la science. La science a affirmé, depuis que la science est science, que la nature biologique existe indépendamment de toute idéologie. C’est la base sur laquelle les hommes et les femmes, issus de la réalité de la nature biologique, ont grandi comme des êtres sexués. En dehors de la réalité de la nature biologique des hommes et des femmes, il n’y a rien d’autre que l’idéologie LGBT.

Mais Macron et son oligarchie LGBT aiment mieux chanter la comptine mensongère du Genre qui fait l’impasse sur la réalité de la nature biologique des hommes et des femmes. La PMA-GPA pour toutes les lesbiennes, c’est la dernière invention de Macron, il fallait s’y attendre. Ce nouveau coup tordu de Macron, l’incapable gay-friendly, est limpide. Avec lui il faut s’attendre à tout, comme avec le Grand Remplacement.

L’incapable Macron, le social-traître à la France vise, on le sait, les patriotes et les vrais Français qui, parce qu’ils sont opposés à l’islam, à l’immigration et à la mondialisation seraient, selon lui, à remplacer !

Manipulation, désinformation, BFM-Macron, LCI-TF1 et Rance-TV sont à la manœuvre ! Malgré cela, pas de quoi s’extasier devant Macron, l’incapable gay-friendly en campagne au pays des baffes. Macron dans la nostalgie gay-friendly vulgaire avec : « Benalla n’est pas mon amant« . Le même incapable Macron ignare et incompétent : « Il n’y a pas de culture française« . L’incapable Macron, le social-traître à la France en campagne électorale en 2017, braillait contre la colonisation, ce crime inventé contre l’humanité, pour rendre hommage aux terroristes du FLN à Alger. La France de Macron a une part d’Afrique en elle : et elle l’a très profond !

Ce qu’il appelle crime contre l’humanité lui sert en réalité de parade à son ignorance crasse. La référence au crime contre l’humanité issue des procès de Nuremberg rappelle que cette éructation rituelle des propos tenus par l’incapable Macron, le social-traître à la France, est dominée par son indigence culturelle.

Pour l’incapable Macron, le social-traître à la France, le fait d’avoir défendu la France en Algérie, c’est avoir été soit coauteur soit complice d’un colossal crime contre l’humanité en Algérie.

Jean-François Revel, La grande parade, Essai sur la survie de l’utopie socialiste, Plon, 2000 : « Le procureur général français à Nuremberg en 1945, François de Menthon, disait : « Nous ne nous trouvons pas devant une criminalité accidentelle, occasionnelle, nous nous trouvons devant une criminalité systématique découlant directement et nécessairement d’une doctrine« . L’incapable Macron, le social-traître à la France, se trompe de cible avec la colonisation. Cette définition du crime contre l’humanité, énoncée à propos des crimes des nazis, ne convient pas au fait d’avoir défendu la France en Algérie. Jean-François Revel : « Encore plus clair, le Code pénal français de 1992 corrobore pleinement cette totale inadéquation lorsqu’il fait entrer dans le concept de crime contre l’humanité « la déportation, la réduction en esclavage, la pratique massive et systématique d’exécutions sommaires, d’enlèvements de personne suivis de leur disparition, de la torture, d’actes inhumains inspirés par des motifs politiques, philosophiques, raciaux ou religieux, et organisés en exécution d’un plan concerté à l’encontre d’un groupe de population civile« . Le crime contre l’humanité de la France en Algérie est inventé par Macron n’a rien à voir avec l’histoire de la colonisation. Aucun massacre ni les déportation systématique de groupes sociaux ou ethniques, pour ce qu’ils sont et non pour ce qu’ils font.

Jean-François Revel : « Toujours selon le Code pénal, est contre l’humanité tout crime commis au nom d’un État pratiquant une politique d’hégémonie idéologique et en exécution d’un plan concerté tendant à la destruction totale ou partielle d’un groupe national, ethnique, racial ou religieux, ou d’un groupe déterminé à partir de tout autre critère arbitraire« . Pour l’incapable Macron, le social-traître mondialiste à la France, le fait d’avoir imposé le Grand Remplacement, sera-t-il bientôt accusé de crime contre l’humanité ?

Ce simplisme des crimes inventés la France en Algérie par l’incapable Macron, le social-traître à la France, ne mérite même pas le nom d’analyse et accroît encore la faiblesse de l’incapable Macron dominée par son indigence culturelle. À l’infériorité culturelle, l’incapable Macron, le social-traître à la France, ajoute l’indigence des idées dans l’explication des réalités. Aucune subtilité intellectuelle, aucun jugement exact, aucune culture, aucune évaluation historique impartiale. Ce sont là pourtant les conditions indispensables de l’action politique en exploitant au mieux les ressources et la connaissance du contexte historique réel.

Mais pour l’incapable Macron, le social-traître à la France, impossible de combler les carences ! Il ne peut donc qu’accroître toujours plus ses carences avec une explication dont la pauvreté traduit à la fois une idéologie décolonialiste et une fuite devant le réel, sources d’une inaptitude à l’action de l’incapable Macron.

L’incapable Macron, le social-traître à la France, veut beaucoup plus. Il veut supprimer toute pensée opposée ou extérieure à la pensée officielle, non seulement en politique ou en économie, mais dans tous les domaines de la science. Le pari le plus risqué de l’incapable Macron, le social-traître à la France, et qui en étale toute la déraison, est l’incurie des Pieds Nickelés de la science des affaires payés par le Big Pharma, avec la gabegie de la pandémie du Coronavirus et des faux vaccins expérimentaux bientôt obligatoires !

En s’enfonçant toujours plus profond dans ses égarements, Macron, l’incapable gay-friendly, part en campagne pour 2022 et il prend des gifles sur toutes les télés pour son vivre-ensemble au pays des baffes.

Thierry Michaud-Nérard

image_pdfimage_print

4 Commentaires

  1. la meilleure des baffe serait données par les gaulois allant voter

  2. Je reprends le décompte de Tyler :
    – LBGT cité 11 fois
    – Gay friendly cité 10 fois
    J’ai l’impression que vous essayez de nous faire passer un message …
    Sinon oui bien sûr que le genre est une construction socio culturelle. Dans certaines cultures, vous avez plus de 2 genres sexuels et autrefois nous avions 3 genres grammaticaux (en latin) : le masculin, le féminin, le neutre. Cela n’implique bien évidemment pas de nier le sexe biologique ni même d’ailleurs de chercher à déconstruire les genres. Par contre, arrêter de renforcer l’opposition homosexuel / hétérosexuel pour essentialiser les pratiques sexuelles alors qu’on s’en passait avant la psychiatrie du XIXeme siècle, ça ça serait pas mal isn’t it ? Et là les LGBT ont également du boulot m’est avis.

    • « Sinon oui bien sûr que le genre est une construction socio culturelle ».
      Mais après cette déclaration grotesque, vous prétendez cependant ne pas nier la réalité du sexe biologique.
      L’attirance entre les deux sexes opposés , dont l’une des concrétisations est l’union charnelle repose sur les différences mentales innées entre l’homme et la femme, ainsi une femme normale sera attirée par un homme capable de la protéger et non par un homme recherchant une maman. La femme est attirée par la force mentale de l’homme,et cela même s’il est de constitution assez chétive.
      En outre l’existence de 3 genres grammaticaux n’a strictement rien à voir avec » l’orientation « sexuelle.

  3. Il faudrait faire plus court la prochaine fois (ce qui ce conçoit clairement les mots arrivent aisément) De Pascal

Les commentaires sont fermés.