Macron-Philippe, écoutez Wafa Silmi : « L’islam incarne le mal absolu » (3)

Publié le 30 mai 2017 - par - 9 commentaires - 1 471 vues
Share

Contrairement à sa compatriote Wafa Sultan, l’essayiste syrienne Wafa Silmi est moins connue en Occident. Pourtant, elle est une femme très active sur les réseaux sociaux, notamment sur le site électronique : thevoiceofreason. Très engagée avec de nombreux intellectuels et jeunes syriens, hommes et femmes, elle explique pourquoi l’islam incarne le mal absolu. Elle réclame l’instauration en Syrie d’un État laïc, égalitaire, respectueux de toutes les croyances. Elle s’est distinguée par ses positions claires et radicales face à l’islam qui ronge son pays comme il ronge d’autres pays dans le monde, particulièrement la France. Ses réflexions sont une source d’inspiration et d’orientation pour les responsables politiques et religieux qui aspirent sérieusement à connaître la vérité de l’islam et non à l’occulter. Voici quelques extraits de son intervention intitulée :

 « Nous sommes la communauté la plus sale que l’humanité ait connue. »

 ***

« Il est temps pour nous musulmans de déchirer le voile de l’hypocrisie, du mensonge et des incriminations qui ont causé notre arriérisme et celui de nos sociétés.

« Notre coran ne fournit jamais l’enchaînement chronique des versets prétendument révélés à notre prophète, mais plutôt une distribution arbitraire parcellaire répondant aux envies de ce dernier, qui prétend que l’original est conservé auprès d’Allah, « le seigneur des deux mondes ».

« Le soi-disant livre conservé n’est rien qu’une imposture, une utopie. Chaque fois que nous nous interrogeons à ce propos, on nous réplique : Stop ! La réponse se trouve chez Mahomet, le « messager d’Allah ». Et celui-ci renchérit et ajoute : « Non ! C’est Allah qui sait ! ». Quelle pagaille ! Quelle mascarade ! Quelle honte !

« Ce prétendu messager d’Allah a annoncé des versets pacifiques au début de sa mission à la Mecque, tels que :

Pas de contrainte en religion. (La Vache, 256)

Ne discutez avec les gens du Livre que de la manière la plus courtoise. (L’Araignée, 46)

À vous votre religion, et à moi la mienne. (Les Mécréants, 4)

« Par contre, après son émigration de la Mecque à Médine, il fait volte-face et remplace d’abord ces beaux versets par d’autres moins pacifiques :

Combattez dans la voie d’Allah ceux qui vous combattent, et n’agressez pas. Allah n’aime pas les transgresseurs. (La Vache, 190)

Celui qui vous agresse, agressez-le avec la même proportion. (La Vache 194)

« Cependant, après la bataille de Badr livrée contre son clan, la tribu des Quraych, il en sort vainqueur avec un butin gigantesque. Aussitôt, il abroge tous les versets pacifiques ou moins pacifiques et les remplace par des enseignements abjects, tels que :

A l’expiration des mois sacrés, tuez les polythéistes partout où vous les trouverez ! (Le Repentir, 4)

« Enfin, il boucle la boucle avec le verset de l’Épée :

Combattez ceux qui ne croient pas en Allah ni au Jour Dernier, ceux qui ne s’interdisent pas ce qu’Allah et son Messager ont déclaré interdit, ceux qui parmi les gens d’Écriture ne pratiquent pas la vraie religion. Combattez-les jusqu’à ce qu’ils versent directement la capitation (jizia) en toute humilité. (Le Repentir, 29)

« En raison de ce constat bouleversant et déconcertant, je m’adresse à mes frères et sœurs musulmans et leur demande :

« Jusqu’à quand allons-nous suivre un chef de mafia, un égorgeur… ?

« Pourquoi ce prétendu prophète nous a-t-il trompés et obligés de dire que Allah et ses anges ont prié sur lui et l’ont salué ? Et jusqu’à quand serons-nous contraints à implorer cet Allah et ses anges de prier sur ce prétendu prophète et de le saluer ?

« Depuis plus de 1400 ans, nous n’avons pas cessé d’implorer Allah afin qu’il prie sur Mahomet, mais il ne l’a pas fait et ne le fera jamais !

« Pourquoi ? Parce que nous n’avons pas honte de confier notre destinée à ce bédouin comme à tous les imams qui sont stupides et pervers, qui font de nous la farce du monde, nous font avaler toutes les couleuvres de leurs affabulations, nous traitent comme les moutons de Panurge.

« Oui, ils font de nous une risée et un objet de sarcasme. Ils nous poussent loin de tout ce qui est religieux jusqu’à l’athéisme et la mécréance.

« Réveillons-nous ! Libérons-nous de tous ces imposteurs-inventeurs de fatwas ridicules… ces prêcheurs de la sédition, de la haine et du meurtre… qui incitent le musulman à mener le djihad contre son frère le musulman.

« Ces prédicateurs de la mort, comme les maudits Qaradawi et Ibrahim Sarsour, ont qualifié la caricature de notre pseudo-prophète comme une gigantesque blessure de notre sensibilité. Ils en ont profité pour nous inciter à tuer les autres, à les égorger au nom d’Allah Akbar, ce fantôme qui n’a jamais existé…

« Nous, en Syrie, nous ne voulons plus revenir au passé, mais nous sommes en mesure de commencer dès maintenant à mettre un terme à l’islam et à ses enseignements barbares.

« Nous avons appris des philosophes des Lumières et des grands esprits dans le monde, que le dieu, dit Allah, que nous musulmans adorons, n’est qu’une pure utopie. Un dieu qui ordonne le meurtre, l’égorgement, l’amputation des membres, l’autodafé de l’être humain, en son nom et au nom de l’islam, est une preuve de son inexistence. Il a été inventé pour que les marchands du temple exploitent en son nom un gigantesque fond de commerce …

« C’est en son nom que les massacres se perpétuent en Irak, en Syrie, en Égypte, en Iran, en Libye, que le Soudan s’est divisé en deux après avoir connu tant de massacres et de génocides… que le terrorisme, les divisions, les persécutions, les hostilités les plus amères, sévissent et se multiplient partout…

« Même dans mon pays, la Syrie, c’est à cause de l’islam que les divisions, la haine, la rancune règnent entre les citoyens, notamment entre musulmans sunnites takfiristes » et musulmans alaouites mécréanisés. C’est au nom de l’islam que les uns excommunient sans cesse les autres et les persécutent.

« Puis, ce prétendu Allah, déverse les feux de sa colère contre nous et nous menace :

« Quand nous (Allah) décidons d’anéantir une cité, nous ordonnons à ses habitants opulents d’obéir, mais au contraire ils se comportent en scélérats. Alors, notre arrêt se trouve justifié, et nous la détruisons de fond en comble. » (Coran 17,16)

« Je réclame, au nom de tous les esprits libres, de traduire, devant le Tribunal Pénal International pour génocide collectif, notre faux prophète, l’haineux, le rancunier, l’escroc, l’assassin, celui qui nous a imposés ces enseignements sauvages, en se cachant derrière un Allah inexistant.

« Rappelons-nous la parole de Khalil Gibran qui a judicieusement réclamé : Musulmans ! Arrêtez de défendre Allah qui tue l’homme, et défendez l’homme pour qu’il puisse connaître la vérité de cet Allah.

« Notre faux prophète de l’islam va-t-il manifester sa fierté et ovationner pour les têtes que nous (musulmans) coupons tous les jours, ou bien va-t-il lancer un cri amer pour dire : Nous sommes la communauté la plus sale que l’humanité ait connue ? »

Messieurs le Président et le Premier ministre, on dit que vous êtes des hommes de talent, intelligents, bien informés. Si c’est vrai, alors montrez-nous vos capacités. Allez-vous comprendre la vérité diabolique de l’islam et réagir sans chercher de faux-fuyants, sans être des opportunistes, ou bien, allez-vous nous enfumer, à l’instar de vos prédécesseurs, par le blabla classique sur l’islam ?

 A bon entendeur, salut !

 Malek Sibali

Print Friendly, PDF & Email
Share
Notifiez de
Eschyle 49

Lisez  » Le coran révélé par la théorie des codes  » ,  » Le grand secret de l’islam  » ,  » Une révolution sous nos yeux  » , et on passe à autre chose .

JACOU
jan le Connaissant

Faut arrêter de parler d’une partie  » pacifique  » du coran. La aussi dans cette partie, il y a de l’intolérance, du mépris
les citations  » pacifiques  » citées dans cet article sont des phrase extraites de versets. Pas les versets complets. il faut juger un verset sur son intégralité, et voir le contexte, les verset précédents ou succédant

pat phil

vous ne croyez pas cette dame? lisez le coran la plume à la main et notez tout ce qui vous choque, il vous faudra des pages et des pages!

Chantal

Plusieurs moutons volés et un décapité dans une exploitation du Gers

Découverte macabre ce matin pour un exploitant gersois. En inspectant son troupeau composé normalement d’une centaine de moutons, ce dernier a trouvé le corps d’une de ses bêtes décapitée à même le sol. Après comptage, cinq bêtes manquent à l’appel.

suite : http://www.prechi-precha.fr/plusieurs-moutons-voles-decapite-exploitation-gers/

Soph

VOICI UNE CONTRADICTION DU LIVRE ISLAMIQUE DE MAHOMET : Le Coran [4:131] [..]Et si vous ne croyez pas (cela ne nuit pas à Dieu, car) très certainement à Dieu seul appartient tout ce qui est dans les cieux et sur la terre. Et Dieu se suffit à Lui-même et Il est digne de louange. C’EST ÉCRIT DIEU SE SUFFIT À LUI MÊME D’APRÈS LE LIVRE DE MAHOMET, DONC LE DIEU DE MAHOMET, N’A PAS BESOIN DE CRÉER L’UNIVERS PUISQU’IL SE SUFFIT À LUI MÊME, IL N’A PAS BESOIN DE CRÉER LA TERRE ET LES ÊTRES VIVANTS PUISQU’IL SE SUFFIT À… lire la suite

jacksoul

« Notre coran ne fournit jamais l’enchaînement chronique des versets »:
Chronique, ou chronologique?

andrea

Texte excellent!

Alphonse

Bien dit. Quand des « bornés » sont en place la vérité n’est pas entendue. Il faut réagir et rapidement.J’ajouterai ces mots : Se trouver c’est avoir un regard implacable sur soi même. Savoir jusqu’où on peut aller en se regardant, assez loin pour bien se connaître pas trop loin pour ne pas se haïr. …..mais ils ne sont pas honnêtes.On peut leur attribuer ces qualificatifs : pleutres, couards, ineptes, bellâtre,