Macron, président tournant du Conseil des ministres de l’UE

On le sait présomptueux et  menteur, jusqu’au ridicule…

Depuis des semaines et encore lors de ses vœux, jouant sur les mots, Macron raconte qu’il prend la présidence de l’Union européenne, présidence qui n’existe pas. Succédant à la Slovénie et avant la Tchéquie, c’est la France qui a pris la présidence tournante du Conseil des ministres de l’Union européenne.

Dans de belles envolées, le 9  décembre 2021, lors d’une conférence de presse, il nous a narré ses projets grandioses.

  • « S’il faut résumer en une phrase l’objectif de cette  présidence (…), je dirais que nous devons passer d’une Europe  de coopération à l’intérieur de nos frontières à une Europe puissante dans le monde, pleinement souveraine, libre de ses choix et maître de son destin », blablabla… Des mensonges éhontés que peu de Français ont noté, tant ils ne connaissent ni l’UE, ni son fonctionnement, ni ses instances… ce qui est bien regrettable à maints égards et plus encore, pour mieux repérer celui, qui depuis bientôt cinq ans, va de bobard en bobard.

Il existe une présidence, celle du Conseil européen, qui rassemble les chefs d’État et de gouvernements, sous l’égide du Belge Charles Michel, ancien Premier ministre.

Macron ne sera donc que le chef du pays qui, pendant six mois, va accueillir les réunions du Conseil des ministres de l’UE, sans aucun pouvoir de décision. La France sera le pays hôte et Manu : la maîtresse de maison.

S’emberlificotant dans le drapeau européen, qu’il a fait projeter partout et hisser sous l’arc de Triomphe, dès le 1er janvier 2022, il fut à sa grande honte obligé de le retirer et de cesser ses éclairages bleu et or… dès le lendemain.

Déjà en campagne, Manu veut se servir de cette présidence symbolique pour se faire valoir auprès d’un électorat europhile, le prenant pour un ramassis d’idiots et irritant totalement les europhobes. Ce qui est judicieux.

Cependant, cette présidence d’opérette de la France va lui offrir l’avantage de se faire admirer dans diverses villes de province, où sont prévues les réunions, et avoir du temps d’antenne, non décompté, pour « miroboler » et vanter ses hauts faits…

Avec Macron, tout est bon pour truander et il ne faut jamais l’oublier !

Mitrophane Crapoussin

image_pdfimage_print

6 Commentaires

  1. Les français consultés par référendum sur la constitution de l’UE ont été très clair : ils l’ont nettement rejetée. Et c’est à présent sur la base de cette constitution que ce qui nous sert de président, après avoir lui même été rejeté par 70% des inscrits lors de la dernière présidentielle, va prendre la présidence de cette institution qui nous oppresse ? On marche sur la tête là non ?

  2. Même les mondialistes paraît-il en ont marre de Macron et ayant de sérieux dossiers sur lui l’empêcheraient de se représenter.

  3. Bravo ! Excellent….comme toujours…..J’habite Bruxelles. Si je le croise, je lui réserve le même sort qu’à TAIN, mais cette fois, vraiment ! Il ne s’en remettrait pas……

Les commentaires sont fermés.