1

Macron prétend renoncer au pass vaccinal : gare au « en même temps » !

Volte-face complètement incompréhensible en l’état, alors que Macron a été la cheville ouvrière des travaux préliminaire de l’UE pour imposer le passeport vaccinal… Et à présent il affirmerait qu’il y renoncerait, le conservant « « juste » !!! pour le passage des frontières et autres circulations » (je suppose qu’on en aura besoin pour quitter la France mais que les migrants continueront d’entrer chez nous comme dans un moulin). Le mythe des frontières ouvertes, de la libre circulation nous explose à la figure, libre circulation pour les non-Européens, prison pour les autres…

Ce démon ne fait jamais rien gratuitement… et surtout pas pour plaire aux Français.

Alors, quand on lit France Info du 2 avril, on se pince et on se demande quelle nouvelle immonde saloperie prépare le dégénéré de l’Élysée… Il ne veut que notre mal, notre renoncement à notre identité, notre souveraineté, notre liberté, ne l’oubliez jamais, quoi qu’il dise, quoi qu’il fasse.

Covid-19 : un QR code à flasher plutôt qu’un pass sanitaire, nouvelle option privilégiée par l’exécutif pour accéder aux cafés-restaurants

Ces lieux devront « être rouverts pour tous », a d’ores et déjà déclaré jeudi le ministre de la Santé. La France continue par ailleurs à discuter avec ses partenaires européens pour une mise en place d’un passeport aux frontières en juin.

Un temps privilégié pour retrouver notamment les cafés et les restaurants, le pass sanitaire ne semble plus être l’option choisie par l’exécutif. D’après les informations de franceinfo vendredi 2 avril, le gouvernement réfléchit maintenant à l’instauration d’un simple QR code, sans test exigé ni informations personnelles transmises, visant à tracer les cas contacts. La question de le rendre obligatoire n’est même pas encore tranchée.

>> Covid-19 : passeport vaccinal, « pass sanitaire », « certificat vert »… L’article à lire pour comprendre le débat qui agite la France et l’Europe

Devant le Sénat jeudi après-midi, Olivier Véran s’est d’ailleurs prononcé contre l’idée même de pass sanitaire : « Je considère que le jour où on pourra rouvrir des lieux pour le public, ils doivent être rouverts pour tous », a déclaré le ministre de la Santé.

La logique est partagée au sein de l’exécutif. Emmanuel Macron avait par exemple déjà exprimée il y a un mois ses réticences au sujet du pass sanitaire, estimant que « si on arrive à rouvrir certains de ces lieux, nous ne saurions conditionner leur accès à une vaccination alors que nous n’aurions même pas ouvert la vaccination aux plus jeunes d’entre nous ».

https://www.francetvinfo.fr/economie/emploi/metiers/restauration-hotellerie-sports-loisirs/covid-19-un-qr-code-a-flasher-plutot-qu-un-pass-sanitaire-nouvelle-option-privilegiee-par-l-executif-pour-acceder-aux-cafes-restaurants_4356839.html

De deux choses l’une : ou bien les sondages secrets effectués chaque jour par la clique à Macron ont montré un rejet massif du passeport sanitaire qui conduirait à l’inverse de ce qu’il veut, à savoir la vaccination massive. Il le repousserait donc le temps de vacciner de façon irréversible… laissant les Sans-Dents espérer, lui faire un peu confiance au point d’accepter plus facilement le vaccin pour mieux imposer son « pass sanitaire » quand une majorité de gens, vaccinés, seront en mesure d’imposer, de fait, le pass à tous, les gens sont forts quand ils sont nombreux, ils le sont beaucoup moins quand ils sont très minoritaires…

Ou bien il nous enfume, dans l’un de ces mouvements de va-et-vient dont il est coutumier, disant non aujourd’hui pour dire oui demain en prétextant l’autorité de l’UE, histoire et de nous désespérer encore plus, atteignant ainsi notre système immunitaire et nous obligeant à accepter un fait : nous ne choisissons plus rien en France, tout se passe à Bruxelles, nous sommes devenus des citoyens européens…

Christine Tasin