Macron pris au piège de la dépense publique et de la fiscalité pro-migrants  

Macron, la rhétorique de la réforme des institutions a fait long feu avant le renoncement officiel final à la propagande LREM des apparences pour une politique de réforme qui n’aura pas eu lieu. C’est pourquoi la confusion règne de plus en plus à l’Élysée. Les Gilets jaunes ont tenté d’exiger un peu d’humanité au dossier scandaleux de la CSG de la honte en se rendant sur les barrages dès le 17 novembre dans tout le pays.

IREF, le 22 novembre 2018 : « La hausse sans fin des prélèvements obligatoires. 11 nouveaux impôts ou équivalents depuis juin 2017. Le gouvernement a annoncé une baisse des impôts de 25 milliards d’euros en 2019. Mais, pour les fiscalistes du cabinet Delsol Avocats, d’après leurs calculs, les efforts demandés aux ménages et aux entreprises pourraient s’alourdir de 11,9 milliards d’euros l’an prochain » (en 2019).

Jean-Philippe Delsol, sur le Figaro : « Toujours plus d’impôts en 2019. La colère des « Gilets jaunes », excédés par le poids des impôts et des taxes. En 2018, la pression fiscale s’est accrue sur les Français. Le produit de la CSG a augmenté de 25 milliards d’euros (Mds €), soit 25 %, avec un taux rehaussé de 1,7 % dès le 1er janvier de cette année… C’est ce qui explique la baisse du pouvoir d’achat des Français en 2018…

« Les hausses massives des taxes sur l’énergie en 2018 ont empêché la pression fiscale de baisser, tandis que le ratio français de dépenses publiques, en croissance de 0,6 % en volume (hors inflation), restait le plus élevé d’Europe, 10 points au-dessus de la moyenne européenne. Ce qui a conduit à une aggravation de la dette publique. La situation ne s’améliorera pas en 2019. Les dépenses continueront d’augmenter.

« Les prélèvements obligatoires aussi. « Il n’y aura pas d’augmentation de la pression fiscale d’ici à 2022 », déclarait Macron le 15 avril. Dans le projet de loi de finances pour 2019, le gouvernement annonce que « les prélèvements obligatoires diminueront de près de 25 milliards d’euros après une baisse de 10 milliards d’euros en 2018 », soit 35 Mds € au total, quand le rapporteur général du budget au nom de la commission des Finances explique que la baisse ne serait que de 12 Mds €. Mais attention ! La réalité est bien pire !

« Les prélèvements directs ou latents demandés aux ménages et aux entreprises augmenteront, dans la durée, de 11,9 Mds € en 2019. Le gouvernement a reconnu que les contribuables allaient supporter, en 2019, 4 Mds € de fiscalité en plus au titre de la taxe intérieure de consommation sur les produits énergétiques (TICPE), soit 1,9 Md € de plus pour les ménages et 2,1 Mds € de plus pour les entreprises, notamment sur le diesel. Mais il faut ajouter la TVA de 20 % calculée sur la TICPE elle-même et que, à tort, le gouvernement ne prend pas en compte pour évaluer la surcharge des contribuables en 2019, qu’il faut donc majorer de 0,4 Md € pour les ménages et de 0,2 Md € pour les entreprises qui ne peuvent déduire cette TVA que partiellement.

Le scandale de l’impôt latent sur les retraités et les familles : « La limitation à 0,3 % de la revalorisation des retraites, des allocations familiales et de l’APL représente une perte de pouvoir d’achat évaluée à 4,5 Mds € avec une inflation prévue par la Banque de France à 1,7 % en 2019 et qui sera très supérieure à ce chiffre.

« Pour un couple de retraités ayant en 2017 une retraite nette de respectivement 2 000 et 1 500 € par mois et des revenus fonciers de 800 € par mois, c’est près d’un mois de retraite perdu au profit de l’État !

« Au total, ce couple perdra 3 169 € en trois ans, soit près d’un mois de retraite !

« Il bénéficierait d’une réduction de sa taxe d’habitation s’il avait moins de revenus, mais cette réduction, dont 20 % de la population sont privés sans juste motif, sera compensée par la hausse des taxes sur le prix de l’énergie qui pèsera sur leurs coûts de chauffage et de déplacement.

« Globalement, les ménages supporteront 9 Mds € de prélèvements supplémentaires en 2019, si l’on additionne l’effet du décalage d’un mois des recettes du prélèvement à la source, l’impact du plafonnement des pensions de retraite et des prestations familiales (ce qui n’est pas donné est repris) et le poids de la TVA sur la TICPE. Les prélèvements supportés par les entreprises s’alourdiront quant à eux de 2,9 Mds € en 2019. Les entreprises pourraient supporter 3,6 Mds € d’impôts supplémentaires par rapport à ce qui est prévu au budget (2 Mds €). Soit, au total, entreprises et ménages confondus, une hausse de 11,9 Mds € !

« Il n’y aura pas de nouvel impôt pendant le quinquennat, je m’y engage », a déclaré Bruno Le Maire sur BFM TV et RMC le 12 janvier 2018. « On ne supprime pas un impôt pour en rétablir un autre. On ne prend pas dans la poche des Français ce qu’on vient de leur donner de l’autre main », a-t-il ajouté. En fait, il y a eu 11 nouveaux impôts ou équivalents depuis juin 2017 qui représentent un prélèvement pour 2019, selon les estimations de la loi de finances, de 11 Mds €. Il faut bien payer les dépenses qui continuent d’augmenter !

La colère des « Gilets jaunes » exprime publiquement le malaise de la population après la décision des hausses d’impôts et des taxes. Ce coup foireux des hausses d’impôts et des taxes cachées préparé dans le plus grand secret devra confirmer les raisons d’une colère des « Gilets jaunes » et de la population tout entière.

Au lendemain des manifestations du 17 novembre qui ont suscité le trouble, y compris au sein des rangs LREM, la situation reste en effet particulièrement confuse. Et les déclarations contradictoires des LREM n’ont fait qu’ajouter à l’incompréhension.
 La politique fiscale scandaleuse de Macron contre les retraités et leur perte massive de pouvoir d’achat permet de comprendre le sort qui sera réservé ensuite aux familles.

Le gouvernement LREM a laissé entendre que sa politique fiscale ne reviendrait pas à la mansuétude dont bénéficiaient auparavant les familles et le gouvernement LREM a même assuré qu’il ne lâcherait rien.

Défi politique : Le gouvernement a exprimé son opposition à la baisse des taxes et impôts. « Nous devons être très durs sur les taxes. Si nous ne le faisons pas, nous serons envahis de gens qui veulent rouler en voiture et utiliser du gasoil et nous n’aurons vraiment pas de baisse imaginaire du CO2 dans le pays ». 
Si la colère des « Gilets jaunes » se heurte au verrouillage que le ministère de l’Intérieur veut imposer, Macron aura la garantie du résultat. Autant dire que la colère des « Gilets jaunes » pourrait rapidement reprendre de l’ampleur.

Dans le même ordre d’idées, le président a prévu de racketter fiscalement l’industrie pétrolière, alors que ce groupe de pression l’a activement soutenu depuis son entrée en campagne. La colère des « Gilets jaunes » considère la politique fiscale de Macron comme une source majeure d’insécurité. Sa base électorale est sensible à cet argument qu’il a pourtant relativisé pour stigmatiser le mouvement des « Gilets jaunes ». Le gouvernement LREM est bien en peine de parvenir à un résultat car les dépenses continueront d’augmenter.

Thierry Michaud-Nérard

image_pdf
0
0

23 Commentaires

  1. Nos elus se battent pour avoir nos voix. Ce n’est pas fortuit, c’est le Graal . Une fois en poste au Conseil Général, au Sénat, â l’Assemblee Nationnale, au Conseil de l’UE et à tous les postes électifs de la République, ils bénéficient de privilèges fiscaux, de logement, d’indemnités, du transport gratuit en 1ere classe par avion et par fer, desvoitures de fontion avec chauffeur, de primes diverses et cerise sur le gâteau d’un salaire et d’une retraite qu’ils se votent eux même. Comme les préfets, ils ne paient même pas le pq.
    Comment ces nantis peuvent-ils avoir une idée des difficultés d’une personne devant faire 50 km et plus pour travailler, déposer un colis à la poste ou consulter son médecin.
    Nous sommes revenus avant 1789 où ces élus se croient la nouvelle noblesse privilégiée.

  2. Saviez vous que la part des sociétés pétrolières dans le prix final du carburant n’est que de quelques centimes?
    Ce sont pourtant elles qui font tout le travail: la recherche, la prospection, l’expoitation, le raffinage. Alors que ceux qui gagnent le plus sont les distributeurs et l’Etat qui ne font rien.

  3. L’insurrection est à nos portes ! L’Acte III, après Jacquerie et Fronde !!
    … Erection d’un Mur anti Macron ou…. débandade ?
    La Jeunesse a de l’énergie !!

  4. les gilets jaunes devrait pénétrer de force a l Elysée et mettre un pied au cul a Macron

  5. Bonjour Monsieur Nérard,
    Y a-t’il un espoir pour que la manif pour tous mobilise ses forces pour se joindre aux gilets jaunes et les aider dans leur démarche ?

  6. « Au total, ce couple perdra 3 169 € en trois ans, soit près d’un mois de retraite ! »
    MDR !
    J’ai 1 784 € de retraite pour 2 (je suis donc sous le seuil de pauvreté selon les critères en vigueur) + 365 € de revenus fonciers/mois. Je suis non imposable mais je paye 1 594 € de taxe foncière + 479 € de taxe d’habitation soit 2073 €.
    Je perds donc plus d’un mois de retraite mais PAR AN !
    A cela s’ajoute bien sûr l’eau, le gaz, l’électricité déjà bien taxés.
    Et je ne suis pas le plus à plaindre, loin s’en faut.

    • Il passer tous ces profiteurs à la guillotine, ces traites qui s’engraissent sur notre dos, voilà la solution, la seule, faire table rase une bonne fois pour toute, quand on voit les vieux tromblons de politicards en soit disant retraite, qui à 80 ans continuent à se goberger, à s’empifrer de l’argent des citoyens, mais qu’ils dégagent Vive la France « propre »!!!

      • Un peu de recul dans vos propos. Nous sommes un pays civilisé et le but des gilets jaunes n est pas de mettre la grande faucheuse en action. Allons allons. On est tout de même pas des barbares .

    • Non, ils bouclent leur valise.
      Ca sent comme une odeur de roussi à la chambre députes.

  7. si les gilets jaunes avaient connaissance des milliards de subventions donnés aux syndicats , aux associations pro-immigration , aux dépenses de santé des immigrés , à financer l’entretien des faux jeunes »migrants  » … etc
    je crois qu’ils deviendraient incontrolables

      • La relation  » IMMIGRATION INSECURITE IMPÔT TAXE CHÔMAGE EFFONDREMENT du pouvoir d’ACHAT  » avec  » INVASION NAZISLAMISATION REMPLACEMENT de POPULATION  » est ce qui est le plus FAROUCHEMENT caché !!!

        Comme l’écrit Jean-Marie, le macron et sa clique de VOLEURS PROFITEURS s’enfuiraient à jamais dès que cette information serait montrée et démontrée au peuple …

        Ca viendra, question de temps uniquement …

    • patito.
      En effet. Que ne se trouve-t-il pas un journaliste indépendant, un politicard courageux, une personnalité influente pour mettre tout ça sur le tapis? Pour le coup, le Macron et sa clique n’auraient plus qu’à prendre le premier avion pour une destination lointaine, sans espoir de retour. Mais ce n’est qu’un rêve, malheureusement et le cauchemar va continuer.

      • moi je suis au courant de tout cette argent qu il distribue et je suis enrager

      • Lisez Boulevard Voltaire il y a des analyses qui nous éclairent….Il faut les lire

        • Boulevard Voltaire ne dit pas toujours la vérité en voulant atténuer les effets de l’africanisation de la France et de la délinquance qui l’accompagne !

    • Diffusons aussi le Traité de MARRAKECH qui enfoncera encore plus les contribuables…..

Les commentaires sont fermés.