1

Macron profite du ramadan pour imposer 300 imams étrangers à la France

Le grand mufti de l’Elysée a encore frappé !

Après l’attentat musulman de l’Opéra, il ne trouve rien de mieux que d’alimenter un peu plus la psychose en accueillant 300 imams pour le ramadan.

On connaît l’Appel des 300 personnalités qui ont dénoncé récemment l’antisémitisme musulman, mais on connaît moins l’Appel des 300 lancé par le gouvernement français à l’Algérie, à la Turquie et au Maroc, pour faire venir en France 300 imams pour animer les moquées durant le ramadan.

Pour un président qui travaille en ce moment sur la mise sur pied d’un islam de France, tout cela ne manque pas de sel !

Macron prétend soustraire l’islam de France à toute influence étrangère, mais s’empresse de faire appel à 300 imams venus de 3 pays musulmans qui se déchirent depuis des lustres pour contrôler précisément cet islam de France de plus en plus ingérable. On aimerait comprendre.

Résultat de recherche d'images pour "photo macron avec chechia"

On voit mal comment Macron pourrait faire mieux que Sarkozy, qui s’est totalement planté avec son CFCM passé sous le contrôle des pays étrangers.

Comment construire un islam de France alors que tous les pays musulmans du Golfe, du Maghreb ainsi que la Turquie, se battent pour prendre le pouvoir sur nos 9 millions de musulmans ?

Chaque mosquée est un cheval de Troie d’un pays rival. La France est une terre de conquête pour tous ces pays qui se foutent pas mal de nos lois républicaines et de notre laïcité.

Le gouvernement a totalement perdu le contrôle de la situation et nous courons vers une islamisation totale de la société dans les 30 prochaines années.

Va t-on demander au contribuable français de financer les mosquées pour contrer les financements étrangers ?

Va t-on déchirer la loi de 1905 qui a mis fin aux éternelles rivalités entre le curé et l’instituteur ?

Va t-on conduire la France vers des conflits interconfessionnels après des décennies de paix ?

Après les attentats de Trèbes et de l’Opéra, la décision de faire venir 300 imans étrangers est totalement irresponsable. Une hérésie de plus.

Rappelons à notre président, décidément bien mal informé, que selon  le Pew Research Center, think tank américain  qui mesure les restrictions religieuses imposées par certains pays, le Maroc et l’Algérie se situent au 10è et 12è rang mondial sur 198 pays étudiés, en matière de tracasseries et harcèlement religieux envers les chrétiens et autres minorités non musulmanes.

Rappelons aussi que chez nos grands amis saoudiens, les églises sont interdites.

Il est vrai que le bon vieux principe de réciprocité, seul argument compris de tous les peuples, n’est pas le point fort de l’Elysée, qui préfère capituler systématiquement.

La France n’est plus un Etat laïque. Toute l’énergie du pays passe dans la gestion de cet islam de plus en plus ingérable et qui se radicalise chaque jour davantage.

Rues bloquées pour la prière du vendredi, généralisation du voile et du halal, horaires décalés dans les piscines, régression des libertés des femmes, dons de terrains communaux pour construire des mosquées, écoles coraniques hors de contrôle etc. etc. Tout s’aggrave.

Ce n’est pas avec ce genre d’accommodements qu’on va mettre sur pied un islam des Lumières !!

Avec les attentats musulmans qui se multiplient au fil des mois, il devient de plus en plus évident que cet islam de France soi-disant compatible avec la République, que nous vendent les politiques depuis des lustres, est une grande illusion pour ne pas dire une fumisterie.

La vérité est que la France est en train de se disloquer sous les coups d’un islam de plus en plus conquérant et de moins en moins républicain.

Les islamistes exigent, les « modérés » se taisent et la République se couche.

Il n’y aura jamais d’islam de France républicain pour la simple raison que l’islam sunnite n’a pas de hiérarchie cléricale, donc pas de chef.

Pourquoi un musulman d’origine algérienne obéirait-il à un imam d’origine marocaine ou turque ?

Les mosquées de différentes obédience sont en conflit permanent.

Nous voulons rassembler sous la même autorité des courants musulmans qui rivalisent depuis toujours pour prendre le pouvoir religieux en France.

C’est mission impossible.

La première mesure de sagesse serait de fermer les frontières pour tenter d’intégrer les millions de musulmans déjà présents. Mais c’est trop tard.

Nous avons laissé les barbus libres de prêcher la haine de l’Occident et des pans entiers de nos banlieues ont choisi la charia plutôt que la république.

Et parmi ces 300 imams, combien parlent français ? Combien sont des sous-marins des Frères musulmans ou autres courants islamistes ? Nul ne sait et surtout pas Collomb, totalement dépassé par la situation.

Macron prétend bâtir un islam de France alors qu’il est incapable de combattre énergiquement l’islamisme qui se propage à grande vitesse.Il se trompe de priorité. Il n’y aura jamais d’islam de France, avec 9 millions de musulmans venus de divers pays, c’est trop tard.

Il suffit de relire les anciens propos de certains leaders musulmans, qui affichaient ouvertement dans le passé leur radicalisation, et qui se disent aujourd’hui républicains, pour comprendre que la taqiya sévit de tous côtés.

Ils se sont acheté une virginité républicaine à peu de frais et nos élus les caressent dans le sens du poil, comme s’ils étaient devenus soudain  les garants d’un islam « ouvert » porteur de nos valeurs humanistes. Consternant !

Tous ces leaders “modérés” dont on veut oublier le passé radicalisé et les déclarations fracassantes, sont en fait des loups déguisés en grand-mère, pour lesquels la seule Constitution qui vaille reste le Coran.

L’islam est devenu le défi majeur de la République et Macron n’a aucune de solution. C’est bien pour cette raison qu’il repousse sans cesse son projet.

 

Jacques Guillemain