Macron réinvente les faux débats et les faux sondages

La manipulation des sondages augmente au fur et à mesure qu’on se rapproche de la date de l’élection. Surtout quand, plusieurs mois avant le scrutin, on favorise la diffusion d’une débauche d’enquêtes bidonnées dépourvues de tout caractère scientifique ! Le but de ces sondages manipulés doit assurer le conditionnement de l’opinion publique. Macron a besoin des faux débats et des faux sondages collabos.

Tout au long de la campagne électorale de Zemmmour en France, on a pu constater à quel point les sondages anti-Zemmmour sont omniprésents et trop peu critiqués dans les médias accusés de manipulations politiques, de paresse mentale et d’incompétence. Si le problème n’a pas de solution, c’est parce que règne, en ce domaine, une manipulation extrême des esprits qui conduit les Français à mal penser et à mal voter.

La campagne électorale masquée de Macron en France est relativement simple. En premier lieu, il convient de savoir que les grands médias sont à sa botte. En période de macronie préélectorale, l’essentiel des sondages publiés ne visent pas à connaître l’opinion publique, mais à manipuler les intentions de vote.

Les reproches justifiés faits aux sondages anti-Zemmour ne peuvent pas être publiés. Un sondage électoral anti-Zemmour n’est, par principe, guère critiquable. La condition de méthode est qu’il soit manipulé de manière techniquement satisfaisante. Les sondeurs ont acquis en ce domaine un savoir-faire indiscutable.

Ces enquêtes manipulées doivent être crédibles sinon fiables pour donner d’un scrutin une image modifiée des intentions de vote. Or il est facile de constater que les critiques les plus virulentes portées par les rentiers de la gauche au pouvoir en place et par les activistes de l’extrême gauche contre Zemmour, durant la pré-campagne présidentielle en France, sont reprises et confirmées par ces sondages bidonnés.

Zemmour se serait trompé en ne donnant pas des informations exactes sur l’état de la France. Et en même temps, les sondages manipulés anti-Zemmour varient sur l’ordre d’arrivée des candidats. D’un point de vue technique, la marge d’erreur de 3 points ne porterait que sur les trois candidats en compétition pour la présence au second tour face à Macron : Zemmour, Marine le Pen et la Pécresse LR-opportuniste.

La fabrique des sondages et la manipulation des débats publics doit détourner l’attention de la situation économique et sociale catastrophique de la France ruinée par Macron avec un débat public mutilé, réduit à une autosatisfaction béate à la télé sur TF1 et à un attentisme niais pour sa réélection imaginaire.

Par quelle manipulation Macron impose-t-il l’opinion d’une minorité d’activistes déglingo-woke LGBT PMA pro-Gender pour faire croire qu’elle se transforme naturellement en opinion publique majoritaire ?

Un homme superficiel adolescent non fini est un ventriloque qui parle en partisan au nom de l’État : il se prend pour l’État dans une posture partisane totalitaire qui se prétend légitime car officielle. Par quelle manipulation Macron impose-t-il la PMA pro-Gender par la mise en scène d’une loi partisane qui se prétend légitime car officielle ? C’est un détournement partisan illégitime de l’officiel car il parle au nom et en faveur de la caste d’une minorité d’activistes déglingo-woke LGBT à la place de la majorité. Macron n’est pas le président de tous les Français mais un petit président qui ne parle pas au nom de tous les Français.

Seule la minorité d’activistes déglingo-woke LGBT est le groupe auquel il s’adresse. Macron partisan parle pour et à la place de la minorité, il parle en tant que représentant de l’universel GOF-LGBT mondialisé.

On en vient ici à Zemmour qui fait appel à la notion moderne d’opinion publique. Qu’est-ce que cette opinion publique qu’invoquent les populistes des sociétés modernes, des sociétés dans lesquelles le droit non partisan déglingo-woke LGBT existe encore ? C’est l’opinion de tous, de la majorité populaire tant décriée par Macron : l’opinion de ceux qui ne sont rien contre l’opinion de ceux de la minorité d’activistes déglingo-woke LGBT, les seuls qui comptent, ceux des loges maçonniques GOF-LGBT qui sont dignes d’avoir une opinion.

Dans une société qui se veut démocratique, l’opinion officielle représente l’opinion de tous. Dans un État totalitaire, la gauche dominante au pouvoir transforme l’opinion publique qui devient l’opinion de ceux qui sont au pouvoir, les seuls dignes d’avoir une opinion. Il y a une manipulation de l’opinion publique effacée au profit de la seule opinion éclairée des loges maçonniques GOF-LGBT au pouvoir LREM. C’est aussi la seule opinion digne de ce nom au profit de l’obscurantisme de la caste vaccinale et du totalitarisme sanitaire.

La logique des commissions officielles d’experts est de créer un groupe soi-disant scientifique financé par l’industrie pharmaceutique. Ainsi constitués pour imposer les vaccins pour tous, ces soi-disant experts ont tous les signes extérieurs, socialement reconnus et reconnaissables, des propagandistes partisans.

Eux seuls ont la capacité d’exprimer sur toutes les télés l’opinion pro-vaccins digne d’être exprimée et dans les formes soumises au politiquement correct sanitaire, seul autorisé dans un État totalitaire.

À propos du monde intellectuel de la gauche au pouvoir, l’excellence est l’art de manipuler la règle du jeu démocratique en faisant du détournement de la règle démocratique un hommage suprême au jeu partisan de la gauche au pouvoir. Celui qui s’oppose à la manipulation des sondages par Macron et sa clique est traité de transgresseur et dénoncé comme hérétique refusant de respecter la règle du jeu de la gauche au pouvoir imposée par Macron. La gauche au pouvoir dominant dans la macronie vulgaire coopte tous les membres des commissions officielles d’experts sanitaires, les rentiers pro-vaccins financés par l’industrie pharmaceutique, qui sont les seuls autorisés dans un État totalitaire pour diffuser en permanence la politique de la peur et imposer la propagande officielle des faux-vaccins inefficaces au profit des labos sur toutes les télés.

Le dessous des cartes est la manipulation des faux débats et des faux sondages sur les faux-vaccins.

Thierry Michaud-Nérard

image_pdfimage_print
13

11 Commentaires

  1. je vais vous dire,ils sont obligés de truquer tout les sondages sur macron et le donnant en téte a chaque fois car si les sondeurs donnés les vrais chiffres de macron les francais enverraient chier macron ainsi que son pass sanitaire et la vaccination ne serait pas si haute actuellement,mais macron va faire l’erreur de trop en obligeant la vaccination et celles des enfants ,la il va tout perdre en quelques semaines,attendez de voir l’annonce officielle « vaccination des enfants » et la chute de macron va arriver plus vite que prévue,il dégagera de l’Elysée la queue entre ses jambes.

    https://i83.servimg.com/u/f83/19/48/51/99/87ef4c10.jpg

  2. excellent article
    faux, manipulations, trahisons, mensonges et folie sont les maîtres mots de ce quinquennat.
    du couple lui-même, leur comportement, leurs fréquentations, finalement tout commence à s’expliquer, comme un puzzle reconstitué peu à peu.
    Ils ont ruiné le pays. Tonton Jo aura bien une place pour eux chez lui.

    • Un détraqué qui s’emploie à la destruction de la France. Ce Macron est une saleté qu s’ignore. Il a eu de la chance que les boucs algériens, ne réveillent pas les turcs les tchétchènes et toutes les crevures mahométanes qui puent de la mosquées, sinon il allait l’avoir sa sodomie. LaREM n’est absolument pas en état de gouverner. L’assemblée chie dans ses brailles.

  3. il ne réinvente rien, après les gilets jaunes, qu’à t-il fait sinon discourir de ci et de là ! il devait en faire un bilan, comme le karcher de sarkosy, ça c’est perdu dans la nature, et finalement je m’en contrefiche

  4. Les faux débats, il les pratique depuis « qu’il nous aime farouchement », c’était en 2016!
    Qui se souvient de ses insupportables monologues de trois heures pour le « grand débit » du « débat » qui a enterré la grogne des Gilets Jaunes?
    Rien de nouveau de ce côté.
    Pour les sondages, kantar doit tourner à plein régime!
    On ne rigole plus! Il s’agit de la réélection de Brigitte et de son mari.

    • « On ne rigole plus! Il s’agit de la réélection de Brigitte et de son mari ».
      Bah, ces deux là n’ ont rien à craindre, ils savent que ça va se passer pour eux comme pour Biden et sa clique de fraudeurs en 2020. Ils sont du même système, de la même engeance : des mafieux qui ont tous les leviers en main pour truquer massivement le dépouillement des scrutins.

  5. Une autre anomalie qui mérite d’être mentionnée: le fait que lorsque Pecresse soit montée en flèche dans les sondages, Macron se soit maintenu à son score initial alors que la logique aurait voulu qu’il perde quelques points.

  6. la manipulation étant le maitre mot de l’Etat : attention à bien surveiller les urnes en avril prochain !

  7. Bien vu Prosper, comme une collusion Macron-Pécresse, le choix a déjà été fait (par qui ?)
    Double avantage : cela leur donne plus de poids à 2, guidant les électeurs vers l’un ou l’autre tout en rabaissant le danger EZ
    ce sondage montre que Pécresse a été choisie soit comme option 1 (Macron non candidat pour cause de scandale Trogneux), soit comme option 2 (2ème tour Macron-Pécresse)
    Dans les 2 cas les mondialistes triompheraient et nous serions une nouvelle fois les cocus de la farce mondialiste (médias, finances)
    Les sondages devraient être soit interdits soit sérieusement triés (pas de conflits d’intérêt), cadrés, contrôlés (par ex par des citoyens libres tirés au sort)

  8. Ce qu’il faut , c’est déjà voter en masse pour E.Zemmour au premier tour , afin de virer ces gougnafiers de l’élysée . Les hommes politiques et les couches doivent être changés souvent…. et pour les mêmes raisons (Sir George Bernard Shaw)

Les commentaires sont fermés.