1

Macron : rien pour les Gilets jaunes, des milliards pour les migrants !

Macron nous prépare un Mai 68 puissance 10 !

Adulé par le monde entier au lendemain de son élection, soutenu par une presse de gauche enthousiaste, Macron se révèle être le pire des présidents de la Ve  République tant il accumule les fautes et les incohérences dans sa façon de gouverner sans partage, au mépris du peuple et contre le peuple.

En 18 mois, le monde entier – dont, notamment, les pays européens – a déchanté.

Il s’est mis à dos Donald Trump, les pays de l’Est, l’Italie et a déçu l’Allemagne qui attendait des réformes un peu plus solides que les replâtrages  actuels.

La dette augmente, le chômage repart, la croissance diminue et aucune économie n’a été engagée dans les dépenses de l’État. Le bilan économique est désastreux et a mis les Gilets jaunes dans la rue, avec le soutien de 85 % des Français.

Il insulte tout le monde, dénonçant le nationalisme des pays de l’Est, le patriotisme économique de Trump et, bien entendu, le peuple français qu’il traite de fainéant, d’illettré, d’alcoolique, de moins que rien totalement réfractaire aux réformes.

Il a même accusé la France de crime contre l’humanité et de torture en Algérie.

Et les patriotes sont traités de lépreux populistes ! D’immondes salauds que Castaner, Darmanin et Griveaux assimilent à des fachos des années 30.

Après 18 mois de gestion irresponsable, incapable de comprendre que l’essentiel du naufrage de la France provient de l’immigration de déshérités totalement inutiles à une économie moderne, Macron fait l’unanimité contre lui.

À l’heure du numérique, on accueille des illettrés par centaines de milliers chaque année. La dictature mondialiste et le multiculturalisme vont tuer le pays.

Macron refuse d’admettre que le multiculturalisme est le tremplin inespéré pour les islamistes qui mènent leur jihad silencieux au nom de la tolérance religieuse.

Il refuse de reconnaître que le déficit économique de l’immigration est colossal et dépasse les 100 milliards.

Les Gilets jaunes n’ont plus qu’un seul mot à la bouche : Macron démission ! Aucun président n’a connu un tel rejet.

Mais le pire est devant nous.

Si Macron poursuit ses hausses de taxes et d’impôts, la facture fiscale pour les Français va passer de 1 038 milliards à 1 188 milliards en 2022 ! (source Fondation Ifrap)

Alors que la France est le meilleur élève de la classe parmi les grands pays industrialisés, puisque son empreinte carbone représente moins de 1 % des émissions totales dans le monde grâce au nucléaire, Macron utilise le prétexte de l’écologie pour renflouer les caisses de l’État.

La fiscalité énergétique va passer de 50 milliards à 67 milliards en 2022 !

À titre de comparaison, le budget de la Défense est de 34 milliards et devrait atteindre 50 milliards en 2022, si Macron respecte la règle des 2 % du PIB qu’exige l’OTAN.

Une étude montre que le pouvoir d’achat a baissé de 440 euros entre 2008 et 2016.

https://www.lopinion.fr/edition/economie/entre-2008-2016-niveau-vie-francais-a-baisse-en-moyenne-440-euros-169287

Et selon l’Insee, le pouvoir d’achat a baissé de 0,6 % au 1er trimestre 2018.

Par conséquent, le gouvernement a beau dire que les salaires augmentent régulièrement, les taxes et impôts ont tout englouti.

Voici une autre preuve de la délirante politique d’immigration de Macron :

Les départements viennent de décider dans l’urgence de consacrer 250 millions pour soulager les collectivités territoriales les plus fragiles après le choc de la crise sociale et fiscale. Ce sont les département ruraux qui sont visés par ces aides.

Mais dans le même temps, ces départements, ainsi que l’État pour partie, ont dépensé 2,5 milliards en 2018 pour accueillir 40 000 mineurs isolés, dont on sait que 60 % d’entre eux sont des adultes fraudeurs !

Donc 250 millions pour nos campagnes en détresse et 10 fois plus pour les faux mineurs !  Et en 2019, on table sur 50 000 ou 60 000 MNA. C’est la faillite assurée.

Rien pour les Gilets jaunes, des milliards chaque année pour les migrants.

C’est donc en matière d’immigration que la catastrophe va s’accélérer.

En allant signer le Pacte pour les migrations à Marrakech, le 10 décembre prochain, Macron va dégoupiller la grenade qui va désintégrer la société, déjà fort lézardée.

Comme le dit Éric Ciotti, on va vers un droit à l’immigration opposable.

Pour les auteurs de ce nouveau droit des migrants, les États signataires « reconnaissent qu’à l’heure de la mondialisation, les migrations sont facteurs de prospérité, d’innovation et de développement durable » !

Franchement, je vois mal en quoi des millions de miséreux, qui sont incapables de développer l’Afrique alors que c’est le plus riche continent de la planète, en quoi tous ces pauvres sans diplôme ni qualification vont enrichir le pays.

Ils vont plomber un peu plus le budget social, ce qui fera exploser la révolte populaire.

L’article 5 du pacte stipule que les États ont l’obligation d’organiser le regroupement familial et de fournir aux migrants « les mêmes droits à la sécurité sociale et aux services sociaux » que les natifs.

Le placement en rétention administrative doit être utilisé en dernier ressort.

Il conviendra de faire « la promotion des cultures, des traditions et coutumes des populations de migrants » et d’aider à « l’acceptation de la diversité ».

Comme le dit Éric Ciotti, faudra-t-il légaliser le voile intégral, l’excision, la polygamie et les mariages forcés ?

De plus, les États signataires devront lutter contre les « récits trompeurs générant une perception négative des migrants » et ils devront « priver de subventions ou d’aides matérielles tous les médias qui promeuvent des formes de discrimination à l’égard des migrants ».

Vous l’avez compris, c’est notre arrêt de mort que Macron va signer à Marrakech.

Ce pacte, qui vise à détruire notre identité judéo-chrétienne et notre culture gréco-latine, est du miel pour Macron qui rêve de diluer la France dans le grand village multiculturel  mondial.

Il va non seulement le signer mais aussi l’appliquer à la lettre.

Comme disait JMLP il y a 40 ans : « Français, vous n’avez encore rien vu de ce qui vous attend ».

En fait, ce qui nous attend dépasse ce qu’imaginait JMLP en 1980.

Ce qui nous attend, c’est la disparition de notre civilisation occidentale, noyée dans des cultures  exotiques totalement imperméables à nos valeurs et notre mode de vie. En 2019, au moment de voter, il conviendra de s’en souvenir.

Jacques Guillemain.