1

Macron sait-il que le Qatar appelle les musulmans à haïr les Occidentaux ?

Monsieur Macron sait-il que le Qatar, présumé grand ami de la France, appelle les migrants musulmans à haïr leurs bienfaiteurs occidentaux ?

Il est désopilant et honteux de voir Emmanuel Macron et tous nos politiciens se laisser rouler dans la farine depuis des décennies. Ils méconnaissent les musulmans, leurs ruses, leurs manipulations, leurs sarcasmes et leur cynisme. Macron et ses prédécesseurs ignorent totalement qu’ils sont traités comme des dhimmis, soumis, et qu’ils se laissent enfoncer davantage sans fierté dans cette soumission. C’est ulcérant d’observer ce comportement vassal de nos dirigeants qui s’aplatissent de plus en plus devant les musulmans. La vérité occultée finit par être révélée. Les faits suivants dévoilent cette réalité frappante et scandaleuse.

Voici d’abord comment le Qatar, par la voix de son ministère des Affaires islamiques, appelle les musulmans accueillis en Occident, y compris en France, à haïr leurs bienfaiteurs occidentaux. Un comportement digne des tribus les plus barbares !

Le chercheur américain d’origine égyptienne, Raymond Ibrahim, a dévoilé le 16 février 2021 sur son blog comme sur les pages du Middle East Forum, cette vérité insensée et extravagante qu’on trouve en anglais dans ce lien :

https://www.meforum.org/62059/qatar-calls-on-muslim-migrants-to-hate-the-west?goal=0_086cfd423c-0275a0bf52-33652097&mc_cid=0275a0bf52&mc_eid=967c1ddba9.

Voici le scandale que dévoile ce texte :

Commentaire de Raymond Ibrahim :

Imaginez qu’une agence gouvernementale américaine [ou française] suggère à tous les Américains [ou à tous les Français] vivant à l’étranger qu’ils sont obligés de haïr les nations qui les accueillent.

C’est précisément ce que fait la nation musulmane du Qatar [un présumé pays dit « ami et allié des États-Unis » et de la France].

Selon le fameux site islamique Islamweb.net, financé par l’Émirat du Qatar et dirigé par le ministère qatari des Affaires islamiques, tout musulman qui vit dans une nation non musulmane d’adoption est obligé de la haïr, elle et ses citoyens « mécréants », même s’il bénéficie de leur aide et de leurs généreuses allocations.

Cette sommation se présente sous la forme d’une fatwa, [c’est-à-dire une prescription juridique émise par un spécialiste de la loi islamique sur un sujet particulier]. Elle s’intitule : « Conditions légitimant la résidence de musulmans dans des nations mécréantes ».

Outre « la préservation et le maintien de son islam », la « première condition » qu’impose cette fatwa à tout musulman qui vit parmi les non-musulmans, c’est d’avoir « de l’hostilité et de la haine à leur égard ».

Cette injonction s’applique d’ailleurs à ces millions de migrants musulmans qui immigrent volontairement et inondent l’Europe occidentale. S’ils prennent leur islam au sérieux, ils auront le devoir de haïr et d’être déloyaux envers les nations qui les accueillent et qui leur fournissent gratuitement la nourriture, le logement, la formation professionnelle, le travail et les soins de santé.

Des références à des versets coraniques justifient cette incitation des musulmans qui émigrent en Occident d’avoir de « l’hostilité et de la haine envers les mécréants » :

Tu n’en trouveras pas, parmi les gens qui croient en Allah et au Jour dernier, qui prennent pour amis ceux qui s’opposent à Allah et à son messager, fussent-ils leurs pères, leurs fils, leurs frères ou les gens de leur tribu (Coran 58.22).

Ô croyants! Ne prenez pas pour alliés les Juifs et les Chrétiens; ils sont alliés les uns des autres. Et celui d’entre vous qui les prend pour alliés, devient un des leurs. Allah ne guide certes pas les gens injustes (Coran 5.51).

La même fatwa également s’appuie sur un hadith présumé « authentique » : « Quiconque aime un peuple en fait partie. » Puis, elle conclut : « Aimer les ennemis d’Allah est l’un des plus grands dangers pour un musulman. »

Cet enseignement diffusé par le site qatari Islamweb.net ne diffère pas de celui d’autres sites islamiques. D’ailleurs, le site Islam Q&A (Questions et réponses sur l’islam), aussi populaire et influent que le premier au sein de l’islam, fournit exactement la même réponse : « Tout musulman qui vit parmi les non-musulmans doit avoir à leur égard de l’hostilité et de la haine, car les aimer signifie et nécessite une coopération avec eux, une adhésion ou du moins un non rejet. Il ne faut pas tenir compte de leur loyauté ni de leur amour, car la loyauté et l’amour à leur égard contredisent et perturbent la foi [du musulman]. » Pour cette raison, le prophète a dit: « Quiconque aime un peuple en fait partie » (Abou Daoud/4031).

[Note : Certains exégètes ont lié ce hadith à la simple imitation des mécréants et non à l’intention de les aimer. L’imitation survient mais l’intention demeure une chose cachée qui ne peut être connue. Selon le théologien en jurisconsulte traditionnaliste Ibn Taymiyya : « Celui qui imite les pervers, les mécréants ou les innovateurs en fait partie en toute chose qui leur est spécifique, qu’il s’agisse d’un vêtement ou d’une apparence conforme à leurs traditions et modes de vie. »]

Raymond Ibrahim rappelle que le simple fait d’être non-musulman est considéré en islam comme un ennemi d’Allah sans exception ni nuance, donc un ennemi de l’islam et des musulmans.

Puis, il conclut : Que les non-musulmans, notamment les Occidentaux, se rappellent cette fatwa si on leur dit que la « xénophobie » est responsable de l’échec de l’assimilation des musulmans en Occident. Cela peut être vrai, non pas parce que les Occidentaux « craignent l’étranger » – comme on le suppose généralement – mais plutôt parce que les migrants musulmans eux-mêmes détestent les mécréants ou plutôt les non-musulmans. (Fin des propos de Raymond Ibrahim dans Middle East Forum.)

Un autre fait très récent reflète encore davantage l’hypocrisie dans la stratégie politique et médiatique du Qatar.

Le 21 mars 2021, Nawal El Saadawi décède au Caire à l’âge de 90 ans. Cette éminente écrivaine et médecin psychiatre égyptienne est une figure de l’émancipation des femmes dans le monde arabe et musulman, une personnalité mondialement connue. Ses œuvres sur la condition de la femme musulmane, sur l’intégrisme religieux islamique et sur les brutalités policières lui valent d’être poursuivie, emprisonnée (en 1981) et contrainte à plusieurs reprises à l’exil. Mais elle revient ensuite en Égypte.

Suite à son décès, la chaîne Al-Jazeera, porte-parole de l’émirat du Qatar, commente l’évènement de façon honteuse, malsaine, hypocrite.

Sur son site (à gauche) en langue arabe, AJA.EGYPT@أ.ي, on lit : « Nawal El Saadawi a insulté les religions, a réclamé l’organisation de la prostitution et mis en doute le Coran. Cette romancière controversée est décédée après 90 ans d’idées contredisant la culture de la société. »

En revanche, sur son site (à droite)en langue anglaise, Aje.io/yl828, Al-Jazeera tient un autre langage et l’a décrite autrement : “Nawal el Saadawi, Egyptian author and women rights icon, die.” (Décès de Nawal El Saadawi, écrivaine égyptienne et icône des droits des femmes.)

Quelle hypocrisie ! Quel double langage ! Quelle mascarade !

Même en Égypte, l’annonce de la mort de cette grande dame a été accueillie par des cris de joie dans les rangs des Frères musulmans, c’est-à-dire par les maîtres des interlocuteurs « les plus crédibles » de nos gouvernements en France, mais pas de la part de nombreuses personnalités publiques, politiques, culturelles et médiatiques égyptiennes qui ont rendu hommage et salué le combat et l’œuvre de Nawal El Saadawi.

Qu’en pensent de ces comportements honteux et scandaleux tous nos politiciens français qui prétendent être les amis du Qatar, ce pays qui finance les mosquées des Frères musulmans en France et ces sites pervers prônant l’hostilité envers les non-musulmans, ainsi que le terrorisme islamique ? Que faut-il attendre de cette coopération hypocrite, biaisée et piégée avec un tel partenaire, autre que les malheurs et les désastres pour notre pays !

Nicolas Sarkozy était l’invité du Président François Hollande à l’Élysée après les attentats du 7 janvier 2015. Il déclare à sa sortie le 12.01.2015 à l’AFP : « Le Qatar est un pays ami de la France. Pas depuis moi, c’est Monsieur Mitterrand », a poursuivi Nicolas Sarkozy. « Vous croyez que M. Mitterrand, M. Chirac, moi-même hier, M. Hollande aujourd’hui, on aurait cette politique d’amitié avec le Qatar si nous pensions que le Qatar c’était uniquement le financeur du terrorisme ? ». « C’était le financeur du terrorisme ? », se corrige-t-il.

Malheureusement, tandis que nos politiciens délirent, remplissent leurs poches avec leurs magouilles, se laissent racoler, berner, corrompre et fermer les yeux sur tous ces actes belliqueux, indignes et éhontés, les ennemis de l’Occident consolident leur position, avancent leurs pions et se moquent d’eux et de tous les Occidentaux, y compris de leurs prétendus amis.

Nos politiciens n’ont ni la sagesse ni l’intelligence de penser que celui qui élève le serpent chez lui sera un jour mordu par celui-ci.

Même les médias grand public (mainstream), téléguidés ou sur commande, pratiquent le silence radio, la désinformation et la manipulation, et se trouvent eux-mêmes bien imprégnés par la taqîya (la dissimulation), cette stratégie des musulmans depuis toujours et celle des islamo-gauchistes en France comme en Occident.

Les prétendues relations amicales et privilégiées entre la France et l’émirat du Qatar ne sont que de la poudre jetée aux yeux pour aveugler, égarer et occulter tant d’affaires mais surtout met en danger notre sécurité et notre avenir hypothéqué par l’islam radical et fondamentaliste.

Notes

Pour plus d’informations concernant le Qatar et son double jeu, il est conseillé de lire les documents suivants :

Michel Garrotté, « Le Qatar islamise une France à nouveau munichoise » https://www.dreuz.info/2012/12/15/le-qatar-islamise-une-france-a-nouveau-munichoise/

WasiqWasiq, « Financement du terrorisme: Comment le Qatar se retrouve à nouveau dans la controverse ». https://eeradicalization.com/fr/financement-du-terrorisme-comment-le-qatar-se-retrouve-a-nouveau-dans-la-controverse/.Le 25 mai 2020.

Hélène Keller-Lind : « Le Qatar, trafic d’armes, financement du terrorisme, un espion et quelques traitres ».https://www.dreuz.info/2021/03/12/le-qatar-trafic-darmes-financement-du-terrorisme-un-espion-et-quelques-traitres/

Pierre Arette, Pour la France d’Emmanuel Macron, mieux vaut Qatar que jamais ! Et les droits de l’Homme. https://www.bvoltaire.fr/pour-la-france-demmanuel-macron-mieux-vaut-qatar-que-jamais-et-les-droits-de-lhomme/?utm_source=rss&utm_medium=rss&utm_camp

Maurice Saliba